Déplaçons les antennes FREE et ORANGE du château d'eau de Chalou-Moulineux (Essonne)

0 a signé. Allez jusqu'à 500 !


Déplaçons les antennes ! Appliquons le principe de précaution !

Cinq mètres séparent la base du château d'eau de Chalou-Moulineux de l'école. La situation de cet édifice est idéale pour les entreprises de la téléphonie mobile. Deux antennes relais y ont été installées, il y a 12 ans, par Orange. Cet hiver, FREE a mis en fonction trois antennes sans qu'aucune information préalable n'ait été diffusée aux habitants. Les documents mis à disposition par la Mairie l'ont été après l'installation des antennes.
    

POURTANT les faits sont là.  Ils méritent d'être discutés !

Les enfants de l'école et les habitants se trouvant à proximité du château d'eau sont exposés à un flux important et constant de signaux électro magnétiques. Il est aujourd'hui reconnu que l'exposition aux ondes génère des désagréments. Dans le voisinage des antennes relais, on peut souffrir de maux de têtes, de troubles du sommeil, d'acouphènes, d'arythmie cardiaque… La sensibilité aux ondes, si elle n'est pas la même pour tout le monde, peut affecter certaines personnes de manière irrémédiable. Le tribunal de Toulouse a reconnu en 2015 le handicap grave dû à l’hypersensibilité aux ondes électromagnétiques qui touchait une plaignante. L’hypersensibilité aux ondes est un syndrome avéré pris en charge par la médecine.

ALORS, les ondes électromagnétiques : aucun risque pour la santé ?

Bien que les ondes électromagnétiques soient classées depuis 2011 comme cancérigènes possible par l'Organisation Mondiale de la Santé, en France, les risques sanitaires liés aux ondes ne sont pas avérés. L' Agence Nationale de Sécurité Sanitaire de l’Alimentation, de l’Environnement et du Travail  (ANSES) qui regroupe chercheurs, représentants d'associations, de firmes industrielles et qui fait autorité en matière de sécurité sanitaire, a décidé que les éléments mis à sa disposition n'étaient pas assez probants pour que les ondes électromagnétiques puissent être désignées comme responsables de cancers. L'agence reconnaît néanmoins le risque de tumeur cérébrale pour les utilisateurs intensifs de téléphones portables ainsi que différents effets biologiques des ondes. Ces effets peuvent concerner le sommeil ou les performances cognitives (et donc scolaires). L'ANSES, en outre, recommande un usage modéré et encadré des technologies de communication sans-fil par les enfants. Elle préconise des études complémentaires afin que soit évalué l’impact sanitaire et psychosocial (apprentissage scolaire, relations sociales et familiales...) chez les enfants et, en attendant le résultat de ces enquête, pour finir, elle recommande aux parents d’inciter leurs enfants à un usage raisonnable du téléphone mobile.

Pourquoi l’État et ses différents représentants locaux ont-ils laissé ORANGE et FREE installer des antennes relais au dessus de l'école ? Est-il bien raisonnable d'exposer les élèves de l'école à un flux électromagnétique constant? Ce que toutes ces administrations préconisent aux parents, ne devraient-elles pas commencer par se les imposer à elle-même, pour montrer l'exemple ?

 Lorsque des incertitudes subsistent quant à l'existence de risques pour la santé, les institutions peuvent prendre des mesures de protection sans avoir à attendre que la réalité soient pleinement démontrées. Cela s'appelle, le principe de précaution. Quand, de simples citoyennes et citoyens ont quelques doutes et quand ces doutes font, il est légitime, normal et raisonnable de réclamer des précautions. Doit-on au nom du « confort » numérique  fragiliser notre santé et celle de nos concitoyennes et concitoyens ? 

Nous demandons le déplacement de toutes les antennes relais du château d'eau de Chalou-moulineux. Nous demandons à ce que des techniques garantes de la santé soient appliquées et imposées par l’État à Chalou-Moulineux comme ailleurs.



Déplaçons compte sur vous aujourd'hui

Déplaçons LES ANTENNES a besoin de votre aide pour sa pétition “collectif deplaçons les antennes: Déplaçons les antennes FREE et ORANGE du château d'eau de Chalou-Moulineux (Essonne)”. Rejoignez Déplaçons et 257 signataires.