APPEL POUR DONNER LE DROIT DE VOTE À TOUS LES RÉSIDENTS DE LA RÉGION BRUXELLES-CAPITALE

0 a signé. Allez jusqu'à 7 500 !


APPEL POUR DONNER LE DROIT DE VOTE À TOUS LES RÉSIDENTS BRUXELLOIS AUX ÉLECTIONS DE LA RÉGION BRUXELLES-CAPITALE

« UN BRUSSELEIR UN VOTE ! » #1bru1Vote 

English Version http://bit.ly/2nPNTrk

Nederlandse versie http://bit.ly/2HqLQ5Z

Le 26 mai 2019, alors que la Région de Bruxelles-capitale fêtera ses 30 années d’existence, ses citoyens seront appelés à voter pour élire l’assemblée parlementaire de cette ville-Région ; mais tous les résidents bruxellois, ou Brusseleirs, ne pourront pas voter !

1 résident bruxellois majeur d'âge sur 3, soit 310.000 personnes, sont privés du droit de vote, autrement dit, ils n'ont pas leur mot à dire sur comment cette ville-Région est gérée et ne peuvent pas s'impliquer politiquement. Ces 220.000 résidents majeurs de l'Union européenne et 90.000 résidents majeurs d'autres nationalités sont des citoyens de seconde zone dans cette ville-région, puisqu'ils sont exclus du processus démocratique. Et pourtant, ce sont des Bruxellois comme tous les autres - qui vivent, aiment, travaillent, étudient, paient des impôts et contribuent par de multiples façons à faire de Bruxelles-Capitale une meilleure communauté pour tous.

Ces 310.000 habitants, majeurs d'âge, exclus de la vie politique ne peuvent pas s'exprimer sur des décisions qui affectent leur vie quotidienne, telles que tout ce qui concerne la mobilité et les transports publics, l’urbanisme et le patrimoine, les parcs et les espaces verts, les déchets et le recyclage, les infrastructures et les travaux publics, la pollution et la qualité de l'air, l’énergie et le développement durable, les allocations familiales et l’éducation, mais aussi le budget.

Certes tous les Bruxellois, quelle que soit leur nationalité, ont le droit de voter aux élections communales. Mais ce droit est insuffisant car il est fragmenté entre les 19 communes. Ce alors que c'est au niveau de la Région de Bruxelles-Capitale, l'une des trois entités fédérées en Belgique, que la vie des Bruxellois s'organise vraiment, et que les politiques publiques et les décisions importantes sont prises.

Si la Région Bruxelles-Capitale a la particularité d'être une entité fédérée avec de nombreuses compétences uniques en Europe, elle a néanmoins un des plus grands déficits démocratiques de l'Union européenne. Ailleurs en Europe, le vote des résidents non nationaux compte bien au niveau de la ville pour l'élection de son assemblée ou de son conseil. Dans ces villes, le vote des résidents non nationaux compte pour l'élection de l'assemblée de la ville et pas simplement au niveau de la commune, de l'arrondissement ou du district.

Il est temps que les choses changent !

Il est temps que tous les Brusseleirs puissent exercer pleinement leurs droits en tant que citoyens, en les soumettant aussi peut-être à une période minimale de résidence.

L'exclusion de 35% des résidents de Bruxelles-Capitale mine la légitimité et la responsabilité de ses institutions ainsi que la cohésion sociale, ou le sentiment de communauté, dans une ville-Région aussi diverse et complexe que Bruxelles. La vie politique et publique à Bruxelles se prive également du capital humain dynamique que représente ces 1 Bruxellois sur 3. Il pourraient contribuer à la création d'une ville mondiale et capitale de l'Europe véritablement cosmopolite et résiliente.

Nous sommes conscients de l’existence de vifs débats sur la réorganisation de la ville-Région Bruxelles-Capitale, de ses 19 communes et de la bonne gouvernance des institutions publiques bruxelloises. A cet égard, il nous semble essentiel que l’ensemble des Bruxellois soit invité autour de la table pour discuter ensemble - en d'autres termes, non seulement ceux qui ont actuellement le droit de vote, mais tous les Bruxellois!

Commençons ce débat avec les élections communales du 14 octobre 2018, où nous travaillons déjà ensemble pour que les non-Belges s'inscrivent pour voter, puis pour les élections régionales de 2019, afin discuter ensemble de l'avenir de cette ville-Région de 1.190.000 Bruxellois!

Ainsi, nous demandons que le Gouvernement de Charles Michel et les Parlementaires belges déposent dans les plus brefs délais un projet de loi à la Chambre pour accorder le droit de vote à tous les résidents de la Région Bruxelles-Capitale pour les élections régionales du 26 mai 2019.

Si vous vous reconnaissez dans ces ambitions, quelle que soit votre nationalité ou votre langue – non-Belges ou Belges - rejoignez notre mouvement non partisan et non confessionnel, et ouvert à toutes et tous!

Forgeons et construisons ensemble l'avenir de Bruxelles-Capitale. Saisissons l'opportunité et profitons de tout son capital humain!

Les voix de toutes et tous les Brusseleirs doivent compter!

* * * * *

LES 3 VALEURS DE NOTRE MOUVEMENT #1bru1Vote

1. Démocratie : Nous croyons en une participation démocratique et une représentation appropriée.

2. Bonne gouvernance : Nous croyons que les institutions gouvernementales devraient être démocratiquement responsables.

3. Impartialité politique : Il s'agit d'une initiative citoyenne. Nous visons à représenter tous les Brusseleirs, ou résidents bruxellois, indépendamment de leur origine, sexe, langue ou croyance, dans la mesure où ils méritent d'être correctement représentés par les institutions publiques de la ville-région.

* * * * *

Suivez-nous via
www.1bru1vote.be
Email 1bru1Vote@gmail.com
Twitter - Facebook - Instagram @1bru1Vote
Diffuser sur les médias sociaux avec #1bru1Vote



1bru compte sur vous aujourd'hui

1bru 1vote a besoin de votre aide pour sa pétition “charles Michel : APPEL POUR DONNER LE DROIT DE VOTE À TOUS LES RÉSIDENTS DE LA RÉGION BRUXELLES-CAPITALE”. Rejoignez 1bru et 5 082 signataires.