Topic

violences faites aux femmes

6 petitions

Started 2 months ago

Petition to Spotify

Take Chris Brown Off Spotify

Chris Brown pled guilty to domestic violence against his now ex-girlfriend, Rihanna, in 2009. Recently, a woman filed a complaint claiming that Chris Brown and others raped her. He responded by filing a defamation law suit. This is not the first time Chris Brown has engaged in violence particularly against women. In January 2019 the Paris Prosecuter's office began the investigation into a woman's complaint that he and others raped her. In July 2018 he was arrested on grounds of felony battery after punching a night club photographer; In May 2018 he was sued for rape; In 2016 he was charged with assault with a deadly weapon after police came to investigate a woman's allegation that he threatened her with a gun; An ex-girlfriend has a 5 year restraining order against him due to his repeated intimidation; In 2014 he pled guilty to physical assault; In 2014 he served jail time after being expelled from an anger management program (to fulfill his probation after pleading guilty to beating Rihanna) for refusing to adhere to rehabilitation rules including remaining more than 2 feet away from female patients. Despite this, he recently signed a new deal with RCA records, published a Netflix documentary (in which there are already petitions to remove it), and gets listens on major music platforms like Spotify. To end impunity for violence, there have to be visible consequences that make it impossible to ignore the reality that our society will not accept it anymore. It is possible to make an impact in Hollywood as we have seen with RCA dropping R Kelly following public outcry in response to his abuse. Chris Brown has gotten away with horrific abuse for far too long. Join me in signing this petition to push Spotify to take down his platform. Force record executives to reconsider him as a viable artist by boycotting his music and hurting their bottom line.  

Alex YIANNOUT
237 supporters
Update posted 5 months ago

Petition to Edouard Philippe, Mr le 1er ministre Edouard Philippe, les associations de lutte contre le racisme

Stop à la MAROC' Haine ! - MAROCAIN (E) ? OUI ! MAROCHIEN (NE) ? NON !!

Je souhaite faire interdire le terme "MAROCHIEN - MAROCHIENNE" de la sphère Internet et toute voie de presse. Ce terme abject et dégradant est une incitation Intolérable à la Haine Raciale envers ma communauté, le peuple Marocain. Nous sommes des Êtres Humains, PAS des animaux !! Lorsqu'on écrit le mot MAROCHIENNE dans Google il en ressort plus de 270 000 résultats ( le chiffre était de 58 000 sites en 2013, soit 4,5 fois plus en 5 ans !). Ce terme méprisant inventé par des internautes vers l'année 2001 / 2002 n'a cessé d'être relayé et propagé par Internet. Il a pris une ampleur délirante, il est partout ; YouTube, Dailymotion, Twitter, Facebook, Forums de discussion, jeux Vidéos en ligne, sites pour adultes avec titres racoleurs dégradants...etc Ne restons pas spectateurs passifs de ces agissements, Nous devons tous réagir ! De plus ces dénigrements racistes à caractère sexuel en ligne ont entraîné et encouragé des Hommes (disons des Prédateurs Sexuels) à commettre des actes d'agressions et de Harcèlement Sexuel envers des Maghrébines souvent Marocaines soit dans les lieux publics, soit sur leur lieu de travail. Pour certaines des viols simplement parce que Marocaine et ceci en TOTALE IMPUNITÉ !!!. On nous retire notre statut de Femme, d'Être Humain, pour être considérée comme du Gibier à "attraper", comme un Trophée à gagner !?               Alors Non cela n'est plus tolérable ! Mr Le 1er Ministre Edouard Philippe s'était engagé le 19 mars 2018, lors d'un long Discours, à lutter contre l'incitation à la haine raciale sur les réseaux internet. Il s'était engagé à "mobiliser" les parlementaires Européens et Français. Et bien après les belles promesses et les paroles nous attendons des actions concrètes à présent.  La Loi du 29 juillet 1881 (par ses articles 23-24 et 29) et le Code Pénal Français répriment les différents agissements et incitations à la Haine Raciale contre un groupe de personnes en raison de leur origine, de leur religion...par voie de presse, et cela s’étend également aux autres supports de communication. Cette Pétition est à l’attention de l’ensemble de la Communauté Marocaine au Maroc, des Marocains et Marocaines Résidents à l’Etranger, à nos voisins Algériens et Tunisiens visés par une insulte similaire et à Toutes autres personnes sans distinction de race, de religion et de communauté qui luttent, militent contre toute forme de Racisme, de Violence. A tous ceux qui œuvrent pour le Vivre Ensemble, la Paix entre les Peuples, la Dignité et le Respect des Droits Humains à travers le monde. PS : Demandons par la même occasion le Retrait des Termes tout aussi Racistes "ALGECHIEN"  qui insulte le peuple Algérien, et du Terme "TUNICHIEN"  visant la communauté Tunisienne.                                           Stop to Moroc'Hatred !!!                    MOROCCAN ?  Yes !    MoroDog or MoroBiatch ?  No!!! I wish the BAN of the word MAROCHIENNE which means MORO'DOG or MORO'BIATCH on the Internet social networks and the online video platforms. The moroccan community is compared to DOGS, we are HUMAN BEINGS not animals !! The Moroccan Woman is not a Trophy to win !!  When you tape this word in the Google homepage,  you obtain more than 270 000 results of websites using this disgusting expression. This expression invented during the year 2001/2002  is everywhere : YouTube, Dailymotion, Twitter, Facebook, chat groups, porn video with a degrading title, online video games.... This word is an unacceptable Racial incitement to hatred to the moroccan community. A lot of women have been victim of sexual harassment, physical assault and touches in public places or at their workplace just because of being Moroccan. Some have been raped, but didn't report because of Shame. This kind of behavior is inadmissible and it has to stop. Plus : We also want the Ban of the 2 other Racist Expressions  "ALGECHIEN" and "TUNICHIEN" insulting the Algerian and the Tunisian Community.  نحن المجتمع المغربي لا نقبل بالإهانة. نطلب من الوزير الفرنسي ادوارد فيليب ان يوفي بوعوده من الحد من العنصرية في الإنترنيت. نطالب بمنع كلمة ماروكشيين MAROCHIENNE لنكن متحدين ،وقّعوا على هذه العريضة وشاركوها لمنع هذه الإهانة Pétition lancée le Jeudi 5 juillet 2018 - Petition launched on Thursday, july 5th

Malika LEGANE
6,505 supporters
Update posted 6 months ago

Petition to Cinémathèque Française, Frédéric Bonnaud

Pour que la Cinémathèque française annule son hommage à Roman Polanski

[English version below] La Cinémathèque française a un sens du timing parfait, en pleine affaire Weinstein et alors qu'une cinquième victime de Roman Polanski vient de se manifester, elle annonce la programmation d'une rétrospective des films du réalisateur qui sera inaugurée le 30 octobre 2017 lors d'une soirée en sa présence. La Cinémathèque française met donc Polanski à l'honneur. Alors que la parole des femmes se libère et qu'elles sont nombreuses, sur les réseaux sociaux comme dans la vie, à dénoncer massivement les violences sexuelles qu'elles subissent. Alors même qu'une cinquième victime, l'artiste états-unienne Marianne Barnard, vient d'accuser le réalisateur Roman Polanski de l'avoir violée lorsqu'elle avait 10 ans. C'est indécent. C'est une insulte à toutes les femmes qui se sont mobilisées autour des hashtags #MeToo et #BalanceTonPorc, un affront à toutes les victimes de viol et plus particulièrement aux victimes de Polanski. Il est urgent de se mobiliser pour faire annuler cet hommage : Roman Polanski mérite le déshonneur, pas les honneurs. Un grand cinéaste peut-être, mais aussi un grand criminel : accusé du viol d'une mineure de 13 ans – qu’il a droguée au Quaalude avant de la sodomiser – il plaide coupable de détournement de mineure avant de fuir la justice lorsqu’il apprend qu’il risque la peine maximale, soit 50 ans de prison. Le juge refusera de rendre un verdict par contumace. Il est également accusé de viol par quatre autres victimes, toutes mineures au moment des faits. Quel est le message que distille la Cinémathèque française dans les esprits avec l’annonce de cette rétrospective ? Que les crimes sont, somme toute, solubles dans la célébrité et qu’un viol n’a que peu d’importance s’il est commis par un homme talentueux ? Combien faudra-t-il encore de victimes pour que le milieu du cinéma prenne conscience qu'on ne peut continuer à porter ainsi aux nues un pédocriminel ? C’est de culture dont nous avons soif, pas de culture du viol. Il est temps d'en finir avec la culture du viol qui produit un discours qui vise à minimiser, à excuser et à perpétuer les violences sexuelles. D’en finir, aussi, avec l'impunité des hommes célèbres qui violent, agressent, harcèlent et tuent des femmes et des enfants sans que cela ne gêne leur carrière. Mobilisez-vous pour faire entendre une autre voix en demandant à la Cinémathèque française d'annuler cet hommage à un réalisateur qui viole des mineures, mais aussi de présenter des excuses publiques à toutes les victimes de violences sexuelles.  #LaCulturePasLaCultureduViol —— English version Cinémathèque française: Cancel your tribute to Roman Polanski! The Cinémathèque française has a great sense of timing. In the midst of the Weinstein scandal, and just as a fifth victim of Roman Polanski has come forward, the Cinémathèque has announced a retrospective of the director’s films, kicking off on the 30th of October 2017 with an event where Polanski will be in attendance. Here is the Cinémathèque giving Polanski pride of place, while more and more women are making their voices heard with stories of sexual violence – on social media as in real life. And just as a fifth victim, the Californian artist Marianne Barnard, has accused the director, Roman Polanski, of having raped her when she was 10. It’s shameless: an insult to all the women who have mobilised around the #metoo and #balancetonporc [“rat out your pig”] hashtags, an affront to all victims of rape and, above all, to Polanski’s victims. We must join together to get this tribute cancelled: Roman Polanski deserves dishonour, not honour. A great filmmaker perhaps, but also a big criminal. Accused of having raped a 13-year old minor – whom he drugged with Quaaludes before sodomising her – he pleaded guilty to statutory rape before fleeing justice when he realised he might have to serve a maximum of 50 years in prison. The judge refused to deliver a verdict in absentia. Polanski has also been accused of rape by four other victims – all minors at the time of the incident. What kind of message is the Cinémathèque française sending by announcing this retrospective? That crimes are, when all is said and done, diluted by fame and that rape is of little importance if commited by a talented man ? How many more victims must come forward for the film industry to realise that it cannot continue praising a pedocriminal [pedophile] to the skies ? It’s culture that we’re hungry for — not rape culture. It’s time to end the tolerance for a rape culture that gives rise to language that seeks to minimise, excuse and perpetuate sexual. We also need to end the impunity of famous men who rape, assault, harass and kill women and children without their carreers being hindered. Let’s mobilise to make another voice heard, by asking the Cinémathèque française to cancel their tribute to a film director who rapes minors, and to publicly apologise to all victims of sexual violence. #CultureNotRapeCulture Translation : Another Gaze journal  

Laure SALMONA
48,072 supporters