Topic

santé pour tous

25 petitions

Started 5 days ago

Petition to AGNES BUZYN, Monique Iborra, Caroline fiat

Pour aider à lutter contre la maltraitance dans les établissements de santé.

Actuellement, une Personne Agée sur 6 dans le monde est victime de maltraitance sous une forme ou une autre. Ce chiffre pourrait être plus élevé pour les personnes âgées vivant en institution que dans la communauté (chiffres de l'OMS).  La maltraitance prédomine dans les services pour les personnes âgées mais existe aussi dans tous les établissements de santé, tous services de soins sous forme de maltraitance "institutionnelle", "passive" ou "ordinaire". Elle se manifeste essentiellement dans le déni des besoins, des attentes et des droits des personnes hospitalisées et de leurs proches. Elle n'est pas quantifiable du fait de son invisibilité et de son acceptation passive par les soignants mais aussi par les patients et son entourage. De nombreuses recommandations ont été publiées au cours des dernières années, mais n'ont pas été suffisantes pour une véritable remise en question des établissements de santé et des professionnels. Au lieu de disparaitre, la maltraitance augmente d'année en année et risque d'augmenter encore avec le vieillissement de la population. Des signaux d'alerte fusent partout en France de la part des soignants (entre autres la grève de 115 jours des soignants des Opalines dans le Jura) mais aussi des patients et des associations. Il serait temps de les prendre en compte pour comprendre les raisons de cette explosion du phénomène de maltraitance et ainsi user des bonnes solutions pour le contrer. Malheureusement, la seule décision prise pour les prochaines années est une baisse de 200 millions d'euros des dotations annuelles allouées aux maisons de retraite publiques. Le but de cette pétition est: - tout d'abord d'informer la population sur ce phénomène qui peut toucher n'importe qui et plus particulièrement nos anciens. - Que ce phénomène risque d'augmenter avec le vieillissement de la population et qu'il nous touchera ainsi que nos enfants. - qu'il est nécessaire de signaler tous cas de maltraitances : numéro d'appel unique: 3977 - De demander aux pouvoirs publics           - de légiférer sur l'obligation de nomination d'un Référent Bientraitance sur chaque établissement ayant suivi une vraie formation sur la Bientraitance (un diplôme universitaire par exemple) permettant une formation de l'ensemble des professionnels des établissements de santé (hiérarchie comprise)            - légiférer sur l'obligation de recrutement de professionnels formés aux soins et de supprimer les faisant fonction.             - restituer leur métier et valeurs professionnelles aux soignants en redonnant de l'importance aux soins relationnels, à la prise en charge qualitative et à la sécurité des patients (vs la politique gestionnaire du rendement des établissements de santé).             - renforcer les démarches d'auto évaluation des professionnels et des établissements de santé              - renforcer les inspections inopinées dans les établissements de soins (à ce jour seulement 400 par an) par la Création d'un service Départementale de Lutte contre la Maltraitance au sein de l'ARS (à ce jour, un seul correspondant)   Merci de bien vouloir signer afin de donner un poids à ces propositions de lutte contre la maltraitance institutionnelle. Celles-ci ont été étudiées dans le cadre d'un projet faisant l'état des lieux sur la France et qui doit être envoyé à plusieurs membres du gouvernement. NB: la pétition est relayée sur le site Infirmiers.com https://www.infirmiers.com/actualites/actualites/petition-cesse-maltraitance-etablissement-sante.html  NB2: Cette pétition est apolitique et sans rapport avec un quelconque syndicat.

Gaëlle LEDUR
1,657 supporters
Update posted 2 days ago

Petition to Toutes les personnes concernées par la sclérose en plaques

Demande de soutien contre la Sclérose en Plaques

Bonjour à vous ! Cette pétition vise d'abord à faire connaitre un protocole de soin, dit "d'autogreffe de cellules souches hématopoïétiques", proposant un espoir concret pour sortir de cette infâme maladie qu'est la Sclérose en plaques. Ensuite, pour vous proposer un appel au don à travers l'association Beatit Sep, car ce protocole reste pour le moment très onéreux.. Cela fait 3 ans et demie que je joue au chat et à la souris avec cette sournoise Sclérose en plaques, et malheureusement, je ne suis pas le chat !..Dans mon cas, ce sont mes jambes et ma main gauche qui sont de plus en plus sérieusement touchées..(Pas terrible pour un pianiste et professeur de piano..) Comme ma mère (25 ans avant moi), je m'en suis remis au bon jugement des neurologues, et suis passé par les traitements les plus lourds que la neurologie ait en magasin au jour d'aujourd'hui (Tyzabri, Rituximab..).Cela m'a coûté d'abord un diagnostique trop tardif (laissant à cette maladie le temps de grignoter ma main et la vue de mon œil gauche, comme de reléguer au rang de "bon souvenir" ma faculté de courir), pour enfin parvenir à mettre en pause pendant 2 ans cet engourdissement de mes sens (les 2 premières années du Tysabri). Début 2016, lorsque j'ai dû commencer à m'aider d'une canne pour donner mes cours, j'ai choisi d’emménager dans la région de Montpellier afin de prendre soin de moi au soleil, dans la mer, et en donnant dorénavant le plus clair de mon temps aux rendez-vous de kinésithérapie, comme aux essais de régimes et autres médecines alternatives possiblement prometteuses.. Sans grand succès malheureusement.C'est à ce moment là que l'on m'a déclaré comme étant passé dans la phase dite "progressive" de la maladie. Autrement dit, plus d'épisodes de "poussées" puis de récupérations, mais une longue pente dégénérative, lente et dévorante..Cependant, j'ai eu le plaisir durant cette année d'enseigner au conservatoire de Toulon, et d'y débuter un partenariat chaleureux avec l'équipe enseignante et les élèves, mais la canne que j'avais en arrivant s'est changée peu à peu en une béquille, puis deux, avant que je n'en vienne à prendre le fauteuil pour tous déplacements supérieurs à 100 mètres. A en croire la plupart du personnel soignant, je ne pourrai qu'attendre de me retrouver définitivement en fauteuil dans un futur plus ou moins proche. Et à en croire mon rythme d'évolution, cela pourrait se concrétiser dans le courant de l'année prochaine.Or je me refuse à admettre ces deux scénarios que l'on me laisse : soit d'enseigner en vivant un quotidien toujours plus difficile, soit de cesser de travailler pour "m'économiser", dans les deux cas jusqu'à cette échéance "fatale". Il s'avère qu'une autre alternative peut se profiler. Depuis plus de 10 ans maintenant, un nombre de personnes chaque année plus conséquent décide de suivre à l'étranger un protocole de soin réservé au traitement de la leucémie ou de cancers sur le territoire français. Un protocole dit "d'autogreffe de cellules souches hématopoïétiques (CSH)".Et si ce traitement se révèle très onéreux (50 000 euros), il se trouve que j'ai pu rencontrer directement plusieurs personnes l'ayant effectué en Russie ou en Italie, dont certaines d'entre elles avec un succès confondant.En France, des essais ont lieu de temps à autres. Mais encore une fois (et après avoir écrit à une dizaine de neurologues partout en France), il faut pour cela attendre, quelques année au moins, tandis que mon indépendance se périme à l'échelle des mois..Ce traitement se fait dans de nombreux pays, mais en raison des rencontres que j'ai pu faire cette année, j'ai finalement choisi la Russie pour y jouer cet atout, avec un rendez-vous pris le 5 septembre prochain. Ce soin s'effectue en un mois sur place, puis s'ensuivent 3 à 6 mois de rééducation.J'ai donc choisi de laisser mon poste au conservatoire (pour un semestre, ou un an) en espérant peut-être le récupérer à la faveur d'une éclaircie..! ; ) Je n'ai plus le luxe du temps, celui d'attendre, et parce qu'ils se trouvaient dans la même situation que moi, plusieurs personnes dans la région de Nancy ont décidé de créer une association, reconnue d'utilité publique, afin de pouvoir rendre déductibles des impôts les dons envoyés, et mieux encore, de les canaliser nominativement. Ce qui me permettrait de recevoir personnellement les dons effectués à travers cette association.C'est pour cela que je vous écris aujourd'hui, parce que j'ai besoin de vous ! ; ) J'aurai la possibilité de recevoir des dons au travers de cette association à partir de maintenant, jusqu'au 15 septembre, à condition que vous précisiez mon nom en établissant votre virement, ou par un simple mot joint à votre chèque ! Qu'il soit petit ou grand, je vous assure que votre don aura chaque fois la résonance d'une résurrection pour moi. En effet, je ne peux pas continuer silencieusement comme ça, à ralentir, à m'alourdir, et à rétrécir le champs de mes possibilités chaque mois, en me demandant ce que je pourrais encore faire seul demain.Je dois saisir cette opportunité qui se présente à moi, pour vous retrouver un jour, je l'espère, vibrant de vie, et debout ! Il est donc possible de bénéficier de la faveur folle d'un crédit d'impôt pour ces dons.Ce qui, dans le scénario incroyable ou je parviendrais à obtenir 50 000 euros.. réduirait ce coût faramineux à la somme déjà bien plus modeste de 17 000 euros !Si vous êtes imposable, et que vous payez par exemple 1000 euros d'impôts, vous avez le droit de donner 20% de cette somme (200 euros) en étant assuré de récupérer 66% de la-dite somme en crédit d'impôts (ici 132 euros) l'année suivante. Un Don de 200 euros ne vous coûtera donc que 68 euros, grâce au reçu de l'association. Voici le lien vers l'association en question, où vous trouverez le RIB, et l'adresse postale pour l'envoi d'un chèque si vous le voulez. http://beatitsep.com/ Je vous remercie pour l'attention que vous m'aurez porté en me lisant jusqu'ici, et si un don n'est pas forcément évident pour vous (ce que je comprendrais tout à fait), croyez-vous que vous-même, ou de l'un de vos proches pourrait être sensible à cette association ?Ou encore, accepteriez-vous de poster ce lien sur votre page Facebook ou Twitter en y joignant un mot simple du genre "Don pour Alex" ? En tous les cas, je vous embrasse, tout sourire dehors,et je vous souhaite, en plus de la santé, des myriades d'instants de lucidité pour la savourer intensément... mémorablement ! bien à vous, Alexandre Silva.

alex SILVA
138 supporters
Update posted 1 month ago

Petition to Ordre National des Chirurgiens-Dentistes, Ministère des Solidarités et de la Santé

Laissez aux personnes dépendantes, âgées, handicapées, l'accès aux soins dentaires !

Aujourd’hui ce droit à la santé est remis en cause ! Environ 1,4 million de personnes sont dépendantes en France. 75% des personnes résidents en institution ont un état bucco-dentaire incompatible avec une alimentation normale. Ces personnes n’ont parfois pas vu de dentistes depuis des années. Elles ont des prothèses dentaires inadaptées, cassées, entartrées ; des dents cariées non soignées, des racines infectées. D’autres ne sont plus en capacité de s’exprimer mais souffrent bel et bien d’infections buccales… tel est le paysage « buccal » des personnes dépendantes et exclues du champ habituel des soins bucco-dentaires. Quelques dentistes néanmoins se rendent quotidiennement à leur chevet avec l’aide d’Incisiv, entreprise sociale et solidaire. Sa vocation est d’accompagner les praticiens auprès des personnes âgées, handicapées dépendantes, qui ne peuvent plus se rendre en cabinet dentaire. C’est une véritable innovation sociale, indispensable au maintien de la santé et de la qualité de vie des personnes dépendantes – et à ce titre, l'entreprise participe à la mission de santé publique qui incombe aux chirurgiens-dentistes. Incisiv c’est : 4 ans d’existence – plus de 8000 personnes soignées par des dentistes solidaires – 170 dentistes mobilisés – 400 EHPAD (établissements pour personnes âgées dépendantes) partenaires ! Le besoin en soins dentaires à domicile est immense mais aujourd’hui la prise en charge de ces soins est menacée. Nous faisons face à un problème de taille : l’Ordre National des Chirurgiens-Dentistes s’oppose à cette innovation et menace les praticiens qui travaillent au service des personnes dépendantes de sanctions ordinales, voire de radiation ! Cette attitude s’adosse à un code de déontologie de la profession datant de l’après-guerre, à une époque où le vieillissement de la population n’était pas un sujet. Les institutions pour personnes âgées ou handicapées étaient rares et la question des soins dentaires à domicile ne se posait pas. La société a changé, l’Ordre des Dentistes, non ! Malheureusement, l’Ordre s’oppose mais ne propose pas ! Il laisse donc les personnes dépendantes sans aucune solution pour soigner leurs dents ! Aidez-nous à poursuivre notre action solidaire pour l’accès aux soins dentaires de vos proches dépendants ! Soutenez cette pétition ! Facebook - Twitter - www.incisiv.fr

Incisiv, les soins dentaires à domicile et en EHPAD
674 supporters