Topic

Santé

32 petitions

Update posted 3 weeks ago

Petition to Anne Hidalgo, les 90 élus du Syctom, Jacques Gautier

2 milliards pour brûler des déchets, NON !

Texte mis à jour le 23 juin 2018   Le Syctom, qui traite les déchets de Paris et 83 autres communes voisines, s’apprête à reconstruire l’incinérateur d’Ivry-Paris 13. D’un coût exorbitant, ce projet d’un autre âge met en péril toutes les initiatives durables visant à réduire les déchets et le gaspillage, mieux trier, composter, etc.  Le projet du Syctom : Coûtera au total 2 milliards d’euros d’argent public (Construction et exploitation des deux usines prévues dans le cadre du projet)  A été dimensionné il y a 10 ans alors qu’il nous engage pour les 50 prochaines années ! Perpétue le choix d’une technologie polluante et dangereuse pour la santé Ignore les progrès récents (les ordures ménagères résiduelles ont diminué de 20% entre 2005 et 2015 sur le territoire concerné) Ne respecte pas l’ensemble des mesures imposées par la Loi de Transition énergétique de 2015 au niveau national, et dans le paquet Economie circulaire adopté en mai 2018 par l'Union Européenne.  Nous proposons un plan alternatif (baptisé Plan B’OM - www.planbom.org qui prévoit :  5 chantiers prioritaires pour rattraper notre retard sur le tri et la réduction des déchets  12 actions visant à développer le compostage, garantir le respect des obligations de tri des professionnel, réduire le gaspillage du papier et du carton, diffuser de manière ciblée et efficace les consignes de tri, etc...  Permet de créer plus de 800 emplois directs et locaux dans les filières de tri-recyclage et des milliers d’emplois indirects dans le compostage, le réemploi, la vente en vrac, etc. Est réaliste et pragmatique : il s'agit par exemple d'atteindre 50% de tri d'ici 2030 - c'est le niveau déjà dépassé par l'Italie en moyenne nationale depuis 2016 ! Comment agir ? 1) Participez à l'enquête publique jusqu'au 25 juin 2018 à 17h 2) Signez et partagez cette pétition 3) Restez informés de la suite de la mobilisation ici   Associations co-signataires : Collectif 3R, Zero Waste France, Amis de la Terre, Fondation Nicolas Hulot, Arivem, Réseau Action Climat, Surfrider Foundation Paris, , Colibris Paris, 350.org, Génération Cobayes, le WARN, Citizen Case, Respire, Fondation France Libertés, RCube, Sangha Paris 5, Ecologie Sans Frontière, Réseau Environnement Santé, Festival des Utopies Concrètes, Amelior, Transition Paris Ile de France, CLCV Ile-de-France, Repair Café Paris, UFC-Que Choisir Ile-de-France, le Sens de l'Humus, Electrocycle, Environnement 93, Attac 94.   Pour en savoir plus sur le plan alternatif : PlanBom.org  

Plan B'OM
11,946 supporters
Update posted 4 days ago

Petition to Ministre des solidarités de la santé, Haute Autorité de Santé, Emmanuel Macron

SAUVEZ LES MALADES DE LYME

La Haute Autorité de Santé (HAS) vient d’annoncer la publication imminente du Protocole National de Diagnostic et de Soins (PNDS). Celui-ci constitue une régression sans précédent dans le diagnostic et la prise en charge de la maladie de Lyme au stade chronique. En n’autorisant que 28 jours d’antibiotiques, hors protocole de recherche en centre de référence, ce texte interdit de fait la prise en charge du Lyme chronique en France par les médecins qui nous ont soignés jusqu’à présent. Face à cette interdiction, des spécialistes du Lyme nous ont d’ores et déjà fait part de l’arrêt de leurs consultations et l’annulation des rendez-vous en cours. Après avoir constaté une régression significative des symptômes, des milliers de malades viennent d’entrer dans une nouvelle errance médicale. À travers cette pétition, nous demandons donc : - La liberté des protocoles de soins par les médecins. - Le retrait des tests ELISA et Western Blot.- La prise en charge des traitements nécessaire à une guérison. - La reconnaissance officielle de la maladie de Lyme chronique.- Un budget conséquent pour la recherche thématisée.  Afin que nos médecins puissent à nouveau nous prendre en charge dans la légalité, et pour éviter l’arrêt des traitements, nous venons de mettre en place une cagnotte pour intenter début juillet une action en justice au Tribunal Administratif. Face à ce refus de soins pour les malades de Lyme chronique, nous faisons appel à votre contribution de quatre façons : 1°) Signer cette pétition afin que les médecins et les patients aient la liberté des traitements pour La maladie de Lyme chronique, et partager cette pétition tout autour de vous au plus grand nombre, malades et non-malades (mail, blogs, forums, Facebook et Twitter) 2°) Participer à la cagnotte pour intenter une action en Justice au Tribunal Administratif afin que les médecins puissent reprendre au plus vite leurs consultations dans la légalité, via Helloasso ou Paypal. Coût estimé pour cette action : jusqu’à 15.000 euros. 3°) Rejoindre dès maintenant la plainte pénale contre x pour mise en danger de la vie d'autrui dû au déni des autorités de santé face à la maladie de Lyme (paiement possible jusqu'à 12 chèques de 20 euros) en cliquant ici. (plus d’infos: contact@ledroitdeguerir.com ou 06.24.23.04.24) 4°) Se joindre à nous dans un grand rassemblement revendicatif et multi-associatif le mercredi 4 juillet à 14h devant le Ministère des Solidarités et de la Santé. Le PNDS doit être entériné mi-juillet, il ne nous reste que quelques jours pour contrer ce texte de loi liberticide, retrouver nos droits et reprendre le contrôle sur notre santé. Nous comptons sur vous tous, malades ou non pour nous aider. Merci, Matthias English version  

Matthias LACOSTE
93,143 supporters
Update posted 1 month ago

Petition to Emmanuel Macron

"Douze millions de citoyens #Handicapés, ça mérite un vrai Ministère"

"Douze millions de citoyens Handicapés, ça mérite un vrai ministère" ! C'est ce que déclare Philippe Croizon, aventurier amputé des 4 membres. Nous partageons son point de vue.  Ras l'bol d'être représentés par un médecin, valide, à la tête d'un secrétariat d'état sans budget ni pouvoir !  Nous voulons un vrai "Ministère du Handicap" avec un ministre concerné et qui sait de quoi il parle ! Un médecin est là pour soigner les gens pas pour décider de la vie et l'avenir des Personnes Handicapées.  Il faut nommer un Handi ministre des Handicapés avec un budget pour améliorer la vie et l'Accessibilité de nos citoyens !    Pétition inspirée de l'article de notre Ami Philippe CROIZON dans le JDD du 10-04-2017. Le nombre de Personnes Handicapées extrait de "Rétrospective 2015 les chiffres clés du Handicap" talenteo.fr du 04-01-2016  PÉTITION CRÉÉE ET GÉRÉE PAR : Patrick & Michelle TOUCHOT d'Accessible POUR TOUS  Pour suivre 7j/7 toute l'actualité du #Handicap et de son #Accessibilité : Abonnez-vous à votre réseau ci-dessous (plus de 65 000 Abonnés) : Facebook - Twitter - Instagram - YouTube  https://www.facebook.com/Accessible.POUR.TOUShttps://www.facebook.com/accessiblepourtousdansehttps://www.twitter.com/@tomipa06https://www.instagram.com/accessiblepourtous https://www.youtube.com/user/accessiblepourtous  ENSEMBLE PLUS FORT ! 

Patrick et Michelle TOUCHOT
177,723 supporters
Update posted 1 month ago

Petition to lesrepresentantsdupersonnel@ints.fr

Pour la garantie de la sécurité transfusionnelle, Non à la disparition de l’INTS

L’Institut National de la Transfusion Sanguine (INTS) assure depuis 25 ans, les missions d’une instance fédératrice en matière de « référence, expertise, recherche et formation », en vue de contribuer à l’amélioration continue de la sécurité transfusionnelle, à la prévention des risques et à l’adaptation de l’activité transfusionnelle aux évolutions techniques et scientifiques. En 1994, suite à l’affaire du « sang contaminé », l’INTS a été créé, à l’initiative de Madame Simone Veil, pour répondre à un besoin sanitaire essentiel garantissant l’indépendance de l’expertise vis-à-vis de l’établissement dévolu aux aspects opérationnels (actuel Etablissement Français du Sang, EFS). Cet établissement assure déjà la collecte, la distribution et le contrôle des produits sanguins. Aujourd’hui, l’Inspection Générale des Affaires Sociales (IGAS), missionnée par l’ancienne Ministre des solidarités et de la santé, Madame Marisol Touraine, pour redéfinir les missions de l’INTS et proposer un plan d’évolution, préconise simplement sa dissolution et le transfert de la majorité de ses activités à l’EFS. Ceci conduirait à confier à un établissement à caractère industriel et commercial l’ensemble des décisions/orientations en matière de recherche, de formation et d’expertise relatives à la transfusion sanguine et à la sécurité sanitaire. Les missions non transférables quant à elles verraient leur existence même mises en danger. A la lumière des nombreuses situations de monopole mises à jour récemment menant à des conséquences sanitaires catastrophiques, comment peut-on encore concevoir aujourd’hui qu’une telle situation puisse être proposée par des inspecteurs/experts. Les décisions récentes prises à la suite de ce rapport à charge sont la prolongation de l’institut jusqu’en juin 2019 avec la nomination d’un préfigurateur IGAS dont on peut craindre qu’il ne soit qu’un liquidateur !! Il semble bien qu’il existe une volonté forte de confier le monopole de la transfusion à l’EFS comme le montre d’ailleurs un arrêté du 26 Décembre 2017 qui donne l’exclusivité de certains examens de biologie médicale à l’EFS à la stupéfaction des biologistes médicaux !  La dissolution de l’INTS aboutira à une situation monopolistique renforcée de l’EFS ayant pour conséquences inévitables :  une perte de compétences et d’expertise pour la discipline transfusionnelle un conflit d’intérêts dans la formation des personnels de la transfusion, des prescripteurs et des médecins (les entreprises pharmaceutiques forment-elles les médecins !?) une perte d’autonomie des chercheurs INTS en matière d’orientation scientifique, et par conséquent de la diversité et de la qualité de sa recherche, reconnue au niveau national et international à une augmentation tarifaire des examens biologiques et du prix de vente des produits sanguins transfusés (comme annoncée par le rapport IGAS pour couvrir la hausse de la masse salariale de l’EFS). Qui paiera ? Les structures hospitalières ? Les mutuelles ? Les patients ? et la mise en danger de 144 emplois Il est essentiel de conserver une structure indépendante pour les activités de recherche, d’expertise, de formation et d’éthique, assurées par des experts reconnus. Nous demandons que les activités de l’institut soient renforcées par la définition de nouvelles missions qui permettront aux autorités de tutelles de prendre les décisions appropriées dans la gestion de la prévention des risques et l’amélioration des soins en France.   Parce que la sécurité en transfusion sanguine est un enjeu majeur de santé publique pour chacun, soutenez l’Institut National de la Transfusion Sanguine. Pour le maintien d’une entité indépendante et basée sur la transparence !   English version For optimal safety in blood transfusion in France. The National Institute for Blood Transfusion must be maintained as an independent agency For 25 years, the National Institute for Blood Transfusion (INTS) has ensured federative missions of "reference, expertise, research and education" to contribute to the continuous improvement of transfusion safety and assessments and prevention of the risks, and to adapt transfusion medicine to technological and scientific evolutions. In 1994, in the aftermath of the "contaminated blood" scandal, INTS was created upon request of Mrs Simone Veil, to address an essential public health issue and to guarantee that expertise would be independent from the French blood transfusion operator (currently Etablissement Français du Sang, EFS). EFS is already devoted to blood collection, delivery and control of blood products. Last year, the General Inspection for Social Affairs (IGAS) was mandated by the previous Ministry of Health, Mrs Marisol Touraine, to define new missions for INTS and to propose a development plan. Today, the only solution proposed by IGAS is to disband INTS and to transfer the majority of its activities and missions to EFS.  This would empower a commercial and industrial operator with decisions regarding research, education and expertise in blood transfusion and public health security. The existence of the INTS missions that could not be transferred would be then threatened. Considering the numerous critical sanitary consequences recently reported in relation with monopoly situations, how such proposal could be issued by experts? Based on this biased preliminary report, it has been decided to extend the INTS mandate until June 2019 and to appoint an IGAS project manager to supervise the now uncertain future of INTS and possibly its closure. It appears that there is a strong will to install EFS as the unique actor in blood transfusion as shown by an official statement issued on December 26th, 2017, that gives to EFS the exclusive ability to perform some biological testing to the astonishment of the medical biologists corporation. The dissolution of INTS will reinforce the EFS monopole with obvious consequences including: Loss of skills and expertise in transfusion medicine Conflict of interest regarding education and training in blood transfusion staffs, clinicians, and generally blood products users (do other drug companies train doctors?). Loss of autonomy for INTS scientists regarding scientific orientation with consequences on the diversity and quality of the overall Institute’s research activity that acquired national and international recognition Cost increase of biologic exams and transfused blood products (as indicated in the IGAS report to absorb the salary cost of staff transfer to EFS). Who will pay for it? Hospitals? Health insurances? Patients? Threating 144 jobs It is essential to preserve an independent structure conducting research, expertise, training, and ethic activities by recognized experts in the domain of transfusion medicine. We ask for the INTS missions to be confirmed and reinforced to support further the supervisory authorities and decision makers in taking the appropriate decisions in the management of the risk prevention and the improvement of care in France.  

lesrepresentantsdupersonnel DE L'INTS
26,112 supporters