Topic

Santé

45 petitions

This petition won 1 week ago

Petition to Agnès Buzyn, Edouard Philippe, Emmanuel MACRON, Edouard Philippe, Agnès Buzyn, Frédérique Vidal

POUR sauver GIPTIS, Institut de lutte contre les maladies génétiques rares, menacé

(To access an english version, please scroll down) En France, plus de 3 millions de personnes - dont plus de la moitié sont des enfants - vivent avec une maladie génétique rare. GIPTIS, le plus grand institut euro-méditerranéen de lutte contre ces maladies, est prêt à être lancé. Mais une menace majeure pèse sur sa création : si sous 3 mois l’Assistance Publique des Hôpitaux de Marseille, acteur public essentiel au projet, ne respecte pas ses engagements, GIPTIS risque de perdre les 22 millions d’euros de financement européen auxquels il est éligible dans le cadre du Plan Juncker. Nous ne pouvons pas manquer une telle opportunité, pour les malades et leurs familles, il y a urgence. Le cancer a ouvert la voie, nous pouvons faire de même pour les maladies génétiques. Sollicitons ensemble le plus haut niveau de l’Etat et toute la société civile pour que GIPTIS puisse apporter une solution concrète aux malades, développer plus vite des médicaments et gagner du temps dans la course contre la maladie. --------------------------------------------- Aidez-nous à obtenir 50 000 soutiens pour que GIPTIS voie le jour ! --------------------------------------------- In France, more than 3 million people, of whom 60% are children, live with a genetic rare disease. GIPTIS, the greatest Euro-Mediterranean institute against rare disease, is ready to be launched. However, its creation is threatened: if the public hospital, Assistance Publique des Hôpitaux de Marseille, a major partner, does not fulfill its commitments within 3 months, GIPTIS will lose 22 million euros of European funds from the Juncker Plan to which the project is eligible. We cannot miss this opportunity, for patients and their family. It is an emergency. The cancer field has paved the way, we can do the same in the genetic disease field. Let’s request the government’s help and the entire civil society's to create GIPTIS and propose a concrete solution to patients, develop medicines faster and win the race against genetic rare diseases. Access to english version: https://www.youtube.com/watch?v=qQ_hLVIN1Wg -------------------------------------------- Help us collect 50 000 signatures to create GIPTIS!  --------------------------------------------

Institut GIPTIS
44,435 supporters
Started 2 weeks ago

Petition to Michel Veunac, Emmanuel MACRON, Élisabeth Borne, Agnès Buzyn

Non à la 5G à Biarritz

Des fréquences plus élevées et des ondes beaucoup plus courtes (autrement dit des antennes relais tous les 100-200 m), voilà les caractéristiques du nouveau réseau de 5G qui a déjà commencé son déploiement pour être opérationnel en 2020. Mais les équipements n’étant pas encore installés chez nous, il nous reste encore le temps de faire reculer le projet de quadrillage du territoire biarrot en affirmant notre opposition à l’implantation de la 5G à Biarritz. Depuis septembre 2017, la communauté scientifique tirent la sonnette d'alarme. Plus de 250 scientifiques et médecins de 42 pays ont demandé un moratoire sur le déploiement de la 5G. Tant que des études d'impact sanitaire et environnemental sérieuses et indépendantes ne seront pas réalisées, il n’est pas envisageable de mettre cette technologie (intrusive et dangereuse) sur le marché.  Ni notre santé, ni l'environnement dans le quel nous vivons ne doivent passer après des perspectives économiques juteuses. La 5G est un enjeu essentiel de santé public qui doit primer sur la pression économique (voir de lobbying). Là encore il s’agit de privilégier l'intérêt général en fixant des seuils sans risque au-lieu de se contenter de normes « acceptables » pour les industriels. Lorsque l'on entend que la 5G devra respecter les normes précédemment fixées, n'oublions pas que nous avons déjà les plus élevées d'Europe et que leur finalités sont d'êtres revues à la hausse. https://www.youtube.com/watch?v=KVd3NXvTH4s (Documentaire France 3 sur les ondes, qui montre les méthodes de l'industrie pour fixer leurs normes, mettre les victimes sous pression ou encore falsifier des études de santé, notamment celles de l'ANSES). Nous n'avons pas les moyens de connaître toutes les conséquences de cette nouvelle génération de réseau téléphonique. Et nous n’avons pas assez de recul pour estimer le difficile équilibre entre une course vers un hypothétique progrès et la dégradation aussi bien de la santé que de l’environnement qui seront induits.  Cette incertitude devrait nous encourager à la prudence, c’est pour cela qu'il faudrait respecter un concept hélas aujourd'hui dépourvu de toute sa substance, le principe de précaution.   Sa définition pour mémoire : « En cas de risque de dommages graves ou irréversibles, l'absence de certitude scientifique absolue ne doit pas servir de prétexte pour remettre à plus tard l'adoption de mesures effectives visant à prévenir la dégradation de l'environnement. » Déclaration de Rio, 1995 À cette déclaration, nous pourrions naturellement ajouter les risques en matière de santé. Comment ne pas ignorer l'effet "cocktail", le cumul des technologie radio, micro ondes, wi-fi... Rien ne sert de se précipiter dans une situation hors de contrôle sans retour en arrière possible.  Plutôt que d’installer des antennes 5G à Biarritz et de devoir les enlever en urgence, il vaudrait mieux ne jamais les installer. Les villes ne sont pas des laboratoires à ciel ouvert et les habitants ne sont pas des cobayes. Certes la communauté scientifique semble ne pas être unanime sur la question. Mais, il ne faut pas sous-estimer le pouvoir des lobbies des grands groupes (pesticides, bienfaits de certains aliments biaisés…). Aucune étude scientifique sérieuse n'a aboutie, ni celle de l'OMS (Organisation mondiale de la santé), ni celle de l'ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire, de l'alimentation, de l'environnement et du travail). Cette dernière précise que "rien ne permet de conclure à un dangerosité de ce type d'ondes". La logique voudrait que son innocuité soit prouvée, au lieu de compter sur une sorte de présomption d'innocence. La prudence devrait être de mise lorsque l'OMS recommande de mener davantage d'études. Pourtant sur le site d'SFR par exemple, on revendique une multitude de rapports scientifiques (sans références) dévoilant la non dangerosité de ces nouveaux champs électromagnétiques à courte portée et à haute puissance. Ca tombe bien, on parle de plusieurs milliards d'euros de marché. Mais revenons sur la 4G, les études qui mettent en cause le réseau existent, elles. Dès 2013 un article scientifique (https://www.robindestoits.org/NOUVELLE-ETUDE-30-minutes-d-exposition-aux-radiations-de-telephone-4G-affecte-l-activite-du-cerveau-30-09-2013_a2156.html) concluait qu’une exposition de 30 minutes aux ondes d’un téléphone avec la 4G affecte l’activité cérébrale de certains zones du cerveau avec un florilège d'effets : • dommages au sperme • cassures de l'ADN • glucose en quantité accrue dans le cerveau • os plus fragiles • stress génétique • dysfonctionnement du système immunitaire • effets sur les enfants à naître Plus inquiétant est le lien entre ces expositions et une longue liste de maladies telles que : • Alzheimer • Autisme • tumeurs du cerveau • cancer du sein • cancer du cerveau D'autres études ont montré les méfaits sur les abeilles et l'environnement. (https://www.maxisciences.com/telephone-portable/les-ondes-des-telephones-portables-perturbent-les-abeilles_art14669.html Est-ce bien ça le progrès? La réponse est non. Le progrès c'est faire avancer notre civilisation dans un monde équilibré, en prenant un minimum de risque sur la vie des humains et sur la nature. Alors que nous ne maîtrisons même pas ce dont nous disposons, nous devrions répondre favorablement à cette forme de pression technophile pilotée par des intérêts financiers. La véritable urgence n’est pas une énième génération de réseau mais plutôt de rétablir l'équilibre de nos écosystèmes, venir à bout de la pollution des mers, permettre aux hommes de s'émanciper et d’aborder l'avenir sereinement.  Au-lieu de précaution on nous vend dans la précipitation une évolution technologique qui en cache une autre. Ne nous méprenons pas, derrière des promesses alléchantes comme l'acte chirurgical à distance, la 5G ce n’est pas seulement télécharger en une seconde la dernière série sur Netflix. Non, la 5G c’est la première étape (et elle est fondamentale) vers la voiture autonome.  Le monde s'accélère de manière exponentielle et nous sommes de plus en plus nombreux à nous sentir dépassés. Quelle utilité d'augmenter un peu plus ce facteur d'exclusion? La marche forcée est d'ailleurs lancée, l'efficacité du réseau 4G est déjà en baisse, vous l'avez peut-être constaté? Elle rappelle curieusement la baisse des performances de la 3G à la veille de l'avènement du réseau actuel.  Et on nous parle déjà de la 6G. Comment ne pas faire l'analogie avec l'obsolescence programmée de nos téléphones portables et la dixième génération inutile d'iphone. Sans oublier les personnes dites « électro-sensibles », ceux qui souffrent déjà à cause de ces fréquences, ceux qui ont des migraines inexpliquées et chroniques. Toutes ces personnes ont le droit de vivre sereinement en ville. Le risque est aussi industriel, comment ne pas s'inquiéter de voir les projets pour dissimuler les antennes 5g directement dans le mobilier urbain? SFR et Bouygues Telecom se fourniront chez Huawei. Le leader mondial de la téléphonie qui, comme toute entreprise chinoise, se doit d'obéir à Pekin. Est-ce la meilleure option vu le contexte géopolitique actuel? Le sujet n’est pas à prendre à la légère. Voulons-nous d'un monde qui poussé par une course à la dématérialisation devienne chaque jour plus vulnérable?  Lorsque les industriels mettent la pressions pour que les choses se déroulent au plus vite, ce n'est jamais bon signe... Nous avons la chance d’avoir à Bidart, une experte en épidémiologie des cancers reconnue sur le plan international, Annie Sasco. Elle donne une conférence à la Maison pour tous d’Anglet le 28 novembre à 19h30 sur la 5G et ses effets. L’entrée est libre, un bon moyen de comprendre aussi bien les enjeux que les risques.  Liens : https://www.illustre.ch/magazine/deployer-5g-revient-mener-experiences-humains-nature?fbclid=IwAR0IzYP_UeLquqHr1UwniWxwdcwgEQb2Jmrgst_F7RGNCZTjnClr_2MFmBI  https://www.robindestoits.org/NOUVELLE-ETUDE-30-minutes-d-exposition-aux-radiations-de-telephone-4G-affecte-l-activite-du-cerveau-30-09-2013_a2156.html https://reporterre.net/Avec-la-5G-nous-sommes-tous-des-rats-de-laboratoire?fbclid=IwAR3ORGxiz4f-5c8SVLL5XSChqTjvw4Xkm3sslRcGWcqgQfRwDCYOUZ_-vAE https://www.jrseco.com/wp-content/uploads/2017-09-13-Scientist-Appeal-5G-Moratorium.pdf http://www.5gappeal.eu/ https://www.hippocrates-electrosmog-appeal.be/appel https://www.anses.fr/fr/system/files/AP2012SA0091Ra.pdf http://sante.lefigaro.fr/article/le-cerveau-des-enfants-serait-modifie-par-les-ecrans-peut-etre-et-alors http://questions.assemblee-nationale.fr/q15/15-7589QE.htm https://www.maxisciences.com/telephone-portable/les-ondes-des-telephones-portables-perturbent-les-abeilles_art14669.html

Maxime MANENC
321 supporters
Update posted 3 weeks ago

Petition to A l 'attention du Maire et de la Municipalité

Une antenne relais à proximité immédiate de nos enfants et des riverains c'est NON!

Nous, Habitants, Parents, Usagers des infrastructures sportives de la commune de Simiane-Collongue, Nous refusons l’implantation d’une antenne relais de 24m de haut à proximité immédiate du collège, des équipements sportifs, des écoles, de la crèche, et des habitations ! Cette décision a été validée lors du conseil municipal du 5 avril 2019, sans aucune concertation préalable, ni études disponibles, ni même information sur les risques sanitaires encourus par tous et particulièrement par nos enfants. Alors si la toxicité des ondes pour la santé est controversée, l'inverse n'est également pas prouvé au niveau des récentes études scientifiques. Rappelons qu'en 2011 le CIRC (Centre internationale de recherche sur le cancer, de l'organisation mondiale de la santé) a classé les champs magnétiques de radiofréquences cancérogènes possibles pour l'être humain et plus récemment l'ANSES (Agence Française de Sécurité Sanitaire) a estimé que des travaux supplémentaires devraient être entrepris sur la question de l'hypersensibilité aux radiofréquences. Nous demandons à la municipalité et au Maire d’appliquer, par bon sens, le principe de précaution pour préserver la santé de nos enfants et de tous les simianais en annulant ou en déplaçant ce projet.  Les Co-signataires: - FCPE Maternelle et Élémentaire - FCPE Collège - Parents de Simiane Maternelle, Élémentaire et Collège - Danse et Détente - Kick Boxing Simiane - Création Danse Simiane - Simiane Collongue Handball      

Collectif contre l'implantation d'une antenne relais à proximité des enfants et riverains
1,161 supporters