Topic

rennes

6 petitions

Update posted 2 months ago

Petition to Madame Appéré

NON aux cirques animaliers à Rennes

Madame le Maire, Mesdames et Messieurs les conseillers municipaux, Nous soussignés, demandons à la ville de Rennes de ne plus accorder d’autorisation aux cirques utilisant des animaux et donc de respecter les obligations de l'article L.214.1 du code rural stipulant que « Tout animal étant un être sensible doit être placé par son propriétaire dans des conditions compatibles avec les impératifs biologiques de son espèce ». Ce qui n’est pas le cas pour ces animaux et ce que dénonce aussi la Fédération des vétérinaires d'Europe avertissant que les cirques ne peuvent fournir aux mammifères sauvages des conditions de vie adaptées et de la possibilité d'exprimer leurs comportements normaux. En effet, le dressage, les transports, l’exhibition en public et l’enfermement sont autant de pratiques allant à l’encontre des besoins naturels des animaux, les troubles du comportement en sont la preuve visible. Pensez aux lions qui font des allers-retours toute la journée cloîtré dans leur cage, aux éléphants attachés à une chaîne de 50cm qui balancent continuellement une patte sur l’autre…Et lorsqu’ils sont « libérés » de leur « geôle », ce n’est pas pour prendre l’air, mais uniquement pour apprendre leur numéro ou pour affronter le public dans un environnement bruyant de hurlements, d’applaudissements et de flashs. Et c’est bien souvent lors des séances de domptage que l’enfer commence pour ces animaux qui doivent toujours apprendre et réaliser des numéros! Parfois violentés physiquement (fouet, lasso, barre de fer, pointes piquantes, utilisation du feu) et psychologiquement (enfermés dans le noir de longues heures, privés de nourriture. A cela s’ajoutent les milliers de kilomètres parcourus sur la route, où les animaux sont transportés de lieux en lieux, confinés dans leurs cages, parfois en plein soleil ou dans le froid. Alors ensemble disons stop à ces monstruosités. Oui, ce problème incombe en premier à l’état, mais, en France, une commune a le pouvoir d'empêcher les cirques animaliers de s'installer (par arrêté municipal) sur l'espace public de sa commune. À vous d'agir dans votre commune contre le dressage, la captivité à vie, la détresse, l'ennui profond et les problèmes de santé dont sont victimes les animaux exploités dans les cirques. Plusieurs villes Françaises telles que Fontenay-sous-bois, Illkirch, Bessancourt, Montreuil, Villeneuve-les-Avignon ou Bagnolet etc… se sont déjà engagées dans cette voie éthique, nous demandons à ce que notre ville fasse de même en signant un arrêté municipal d'interdiction des cirques avec animaux. Rennes est une ville positive, allant de l’avant et pourrait ainsi montrer un exemple pour d’autres villes, qui hésitent encore. Le public, lui-même n’est plus demandeur de ce genre de spectacle et le cirque Joseph Bouglione (pas le cirque d'hiver Bouglione), lui-même dénonce ces pratiques et met en pratique ces idées avec une nouvelle programmation, sans animaux sauvages. Il ne tient qu’à vous d’agir, et Messieurs et Mesdames les Conseillers Municipaux pouvoir ainsi contribuer à la disparition de ce type de distraction hors d’âge et INHUMAINE. Respectueusement.    

celine MARTIN
842 supporters
Update posted 4 weeks ago

Petition to Mesdames et Messieurs les élu·e·s de Rennes Métropole, Emmanuel Couet, Gaëlle Andro, André Crocq, Isabelle Pellerin, Jean-Jacques Bernard, Jean-Luc Gaudin, Gaëlle Rougier, Michel Gautier, Brigitte Le Men, Honoré Puil, Pascal Hervé, Geneviève Letourneux, Matthieu Theurier, Hubert Chardonnet, Olivier Dehaese, Hervé Letort, Pierre Breteau, Paul Kerdraon, Grégoire Le Blond, André Chouan, Daniel Dein, Auguste Louapre, Albert Plouhinec, Alain Prigent, Jean-Claude Rouault, Jean-Marc Legagneur, Marc Hervé, Catherine Roux, Mélina Parmentier, Laurence Besserve, Morvan Le Gentil, Didier Nouyou, Dominique Séven, Jean-Paul Gérard, Alain Kermarrec, Françoise Lhotellier, Anne-Sophie Durand, Alain Thomas, Marie-Noëlle Brossault, Patrick Geffroy, Dina Joalland-Fardoun, Isabelle Ganzetti-Gemin, Guillaume Ridard, Jacques Ruello, Philippe Sicot, Nathalie Bellanger, Françoise Gouesbier, Pascal Pinault, Jean-Yves Chiron, Marie-Louise Le Galloudec, Jean-François Bohuon, Anne Le Couriaud, Daniel Yvanoff, Mickaël Bouloux, Chantal Pétard-Voisin, Charles Marchal, Monique Guitteny, Daniel Monnier, Alain Crouzet, Thierry Le Bihan, Valérie Leboeuf, Danielle Coppin, Gilles de Bel Air, Céline Desbois, Marie-Christine Moineau, Agnès Danset, Alain Froger, Muriel Blouin, Nathalie Appéré, Eric Berroche, Jean-François Besnard, Jocelyne Bougeard, Frédéric Bourcier, Aude Bouvet, Véra Briand, Lénaïc Briéro, Benoît Careil, Benoît Caron, Muriel Condolf-Ferec, Antoine Cressard, Hedwige de Villartay, Amélie Dhalluin, Moulay Hamid Ech-Chekhchakhi, Marie-Laurence Eglizeaud, Valérie Faucheux, Jean-Marie Goater, Gurval Guiguen, Laurent Hamon, Glenn Jegou, Chrystèle Jouffe-Rassouli, Katja Krüger, Tristan Lahais, Didier Le Bougeant, Loïck Le Brun, Yannick Le Gargasson, Sylvain Le Moal, Vincent Maho-Duhamel, Charlotte Marchandise-Franquet, Anabel Marie, Nadège Noisette, Yves Pelle, Bertrand Plouvier, Sylviane Rault, Sylvie Robert, Catherine Rolandin, Hind Saoud, Sébastien Sémeril, Ana Sohier, Marie-Hélène Daucé, Manuel De Oliveira, Pierric Houssel, Philippe Thébault, Joëlle Salaün, Laëtitia Remoissenet, Gérard Béchara, Marie Ducamin, Didier Duperrin, Pascale Jubault-Chaussé, Fabienne Gautier, Gérard Richou, Jean Roudaut, Isabelle Barbier, Delphine Bousseau, Marie-Jo Pedrono, Sandrine Vincent, Agnès Brégent, Thierry Renoux, Alexandra Maury, Christiane Bouquet, Arsène Monvoisin, Marie-Christine Degaches, Chantal Buan, Gwenola Rivoal, Catherine Deschamps, Dominique Mouillard, Gaëlle Grignard, -- Jerome LETARD

Métro de Rennes - Pour le maintien du nom de station « Irène Joliot-Curie »

Mesdames et Messieurs les élu·e·s de Rennes Métropole, Parmi toutes les stations du métro rennais, une seule porte le nom d'une femme et d'une scientifique. Nous voulons que la station « Irène Joliot-Curie » garde son nom. Le nom « Irène Joliot-Curie » a été choisi afin de mettre à l'honneur une femme, et une scientifique. Elle sera la seule représentée dans les noms de stations du métro rennais. Un groupe de travail qui réunit Rennes Métropole, Keolis Rennes, la Semtcar et les usager·ère·s s’est assuré en 2010 que les noms des stations étaient adaptés. Après études, ils ont proposé de baptiser la station du boulevard de Vitré « Irène Joliot-Curie ». Vous avez validé ce nom définitif en séance publique le 17 février 2011. Il semble inacceptable de revenir aujourd’hui sur la décision d’une concertation publique et sur un vote d’élu·e·s. Vous aviez raccourci le nom de la station en « Joliot-Curie » en raison de contraintes propres à l’exploitant sur la longueur des noms des stations. Vous l'avez de nouveau changé en « Joliot-Curie - Chateaubriand » lors du Conseil Métropolitain du 22 juin 2017. Votre décision montre bien qu'il est possible de conserver un nom long. Nous pouvons donc revenir à « Irène Joliot-Curie ». Vous n’ignorez pas qu’un nom de station a une dimension symbolique. Un message y est attaché. « Henri Fréville », « Jules Ferry », « J.F. Kennedy » sont des évocations familières à tous les Rennais, ainsi qu'aux touristes. À ce titre, un nom comme « Irène Joliot-Curie » représente une identité forte, une référence aux sciences et à la recherche, ainsi qu’à l’égalité femme-homme. Cette identité serait diluée par l’adjonction d’une référence masculine, littéraire, aussi illustre soit-elle. La future station est certes proche de trois établissements scolaires. Dans l’objectif de rendre visible ces trois établissements, il sera plus efficace de les préciser comme dessertes locales sous le nom de station, et en voix-off dans les voitures, comme il est l’usage pour la ligne A (voir illustration). Mesdames et Messieurs les élu·e·s de Rennes Métropole, votre décision de juin 2017 remet en cause le travail des groupes d’usager·ère·s consultés en 2010 et votre propre vote de février 2011, qui avaient abouti au choix du nom définitif d’« Irène Joliot-Curie ». Nous vous appelons à maintenir le nom de station « Irène Joliot-Curie » - le seul du métro rennais honorant une femme. Signez et partagez sans hésiter pour que notre voix soit entendue !  

Stéphane GUIBERT
2,650 supporters