Topic

racisme

10 petitions

This petition won 2 months ago

Petition to CJL

LOI D’EXCLUSION BLANQUER, BOYCOTTONS LES SORTIES SCOLAIRES

Le 15 Mai dernier, le parti politique Les Républicains se félicitait d’avoir fait adopter par le Sénat l’interdiction aux mamans d’élèves portant un foulard de participer aux sorties scolaires. (1) «la République assure la liberté de conscience. Elle garantit le libre exercice des cultes sous les seules restrictions édictées ci-après dans l’intérêt de l’ordre public.»(2) A tire de rappel, le 20 Septembre 2013, le Conseil d'Etat avait été saisi par le Défenseur des Droitssur cette même question et répondu que “l’exigence de neutralité religieuse du service public a pour objet de protéger la liberté de conscience des usagers de ce service. Ceux-ci ne sont par conséquent pas en principe soumis à des restrictions de leur liberté de manifester opinions ou croyances religieuses”. (3) Puisque les membres du Sénat ne veulent plus voir de femmes musulmanes portant un foulard dans l’espace public, montrons leur le coût de se passer de leur apport social.  Parents d’élèves!Quelles que soient vos convictions religieuses ou philosophiques: il est temps de boycotter les kermesses et les sorties scolaires de nos enfants !  Ne soyons pas dupes, il ne s’agit nullement de lutter pour la laïcité mais bien de rendre invisibles les femmes portant un foulard dans une logique d’exclusion symbolique et de déni de citoyenneté de ces dernières, et au -delà de tout un groupe de musulmans minorisés.  L’objectif de cette initiative citoyenne est d’envoyer un message fort à nos élu.e.s. Nous voulons signifier notre désir de construire ensemble la société de demain et c’est seulement ensemble que nous y parviendrons. Tant que nos directions d’école, syndicats de professeur.e.s et élu.e.s n’auront pas clairement exprimé leur opposition à ce texte, ne préparons plus de gâteaux pour la vente de la kermesse de l’école, n’achetons plus les billets de tombola et autres articles vendus pour financer les voyages et sorties scolaires, et bien entendu, ne nous portons plus volontaires pour accompagner les sorties scolaires de nos enfants ! Parce qu’en excluant des femmes en raison de leur pratique religieuse qu’elles n’imposent à personne, ces activités ne sont plus bénéfiques pour nos enfants  car elles ne font que leur apprendre à banaliser le racisme, la misogynie et la discrimination. L’adoption de cet amendement  n’a d’autre but que de faire de l’école de la république un lieu d’exclusionau détriment de milliers d’élèves qui devront vivre avec l’humiliation de voir leurs mamans interdites de sorties scolaires, et de milliers de parents d’élèves en raison de leur confession. Nous refusons de faire le jeu des politiques qui construisent des «problèmes publics » pour ne pas affronter les problèmes qui existent déjà. La laïcité encore une fois dévoyée ? Ni sur notre dos, ni en notre nom ! La laïcité est bien trop importante pour être laissée entre les mains d’irresponsables prêcheurs de haine!  Vous l’aurez deviné: L’accompagnement scolaire n’en fait pas partie. Évoquer la Laïcité pour justifier une telle mesure, c’est être ignorant de ce que dit la loi - ce qui relèverait d’une grave incompétence pour des élu.e.s - au mieux, et la dévoyer au pire. Les parents d’élèves accompagnateurs dans les sorties scolaires étant des “collaborateurs occasionnels du service public” ne sont donc pas soumis à la neutralité religieuse et ne peuvent voir leur libertés religieuses restreintes sauf si, et le Conseil d’État est bien explicite: “dans la mesure rendue nécessaire par le maintien de l’ordre public et le bon fonctionnement du service”. La manoeuvre est cousue de fil blanc. En les empêchant un peu plus chaque année d’étudier, de travailler, de s’engager dans une quelconque organisation, de se baigner, de chanter, d’entreprendre, de faire du sport, de se divertir, de se déplacer, et même de s’occuper de leurs propres enfants, il ne s’agit pas de lutter pour la laïcité et la liberté de culte, ou de combattre le prosélytisme, mais bien de rendre invisibles les femmes musulmanes portant un foulard et de porter atteinte à leurs libertés fondamentales ! Vous voulez une ÉCOLE DE L’EXCLUSION? Alors ce sera SANS NOUS Au lieu de se soucier du manque de moyens criant dans les écoles publiques, des enseignants en détresse, des salles de cours sans chauffage en hiver ou encore  d’un système éducatif devenu le plus inégalitaire des pays développés (4), l’État français et ses institutions s’acharnent contre une partie de citoyens, ou plutôt de citoyennes en raison de leur appartenance réelle ou supposée à la religion musulmane. L’école de la République n’a pas besoin de plus de lois d’exclusion mais de plus de moyens d’inclusion au service des élèves et de la collectivité.TOUS LES PARENTS, OU PAS DE PARENTS ! Il est grand temps de mettre fin à ces humiliations qui épuisent les musulman.e.s de France. Ce qui ressort de ce harcèlement législatif, c’est que l’islamophobie, bien que portée par la droite dans le cas de cet amendement d’exclusion, est bien répandue et assumée au sein des élus et que droite et gauche divergent peu à ce sujet.  Prendre la rue ne suffit plus, réclamer de l’attention auprès de nos élus non plus. La déshumanisation de celles et ceux qu’on appelle “les musulmans” est telle que toute tentative de se faire entendre est considérée comme illégitime, comme si pour le législateur, les musulman.e.s n’avaient aucun droit, mais bien un seul devoir: celui de disparaitre. Parents d’élèves!Puisque  notre bénévolat est conditionné à nos apparences, ne ne laissons pas des élu.e.s  qui ne partagent ni nos réalités, ni l’intérêt de nos enfants imposer leur diktat : Boycottons toutes ensemble les activités scolaires et mettons le législateur face à ses responsabilités. Le Ministre de l’Éducation National Jean Michel Blanquer s’en inquiétait lui même. Cette interdiction pourrait poser selon lui   « Tout un tas de problèmes pratiques, qui iraient à l’encontre du développement des sorties scolaires ». Montrons lui que notre solidarité sera son problème face à l’exclusion de certaines mamans! Premiers signataires:Comité Justice Et Libertés Pour Tous (CJL)Coordination Contre Le Racisme Et L'Islamophobie (CRI) ---------------------------------------- (1) Amendement proposé par Max Brisson, du parti Les Républicains au Sénat le 30 Avril 2019: https://www.publicsenat.fr/article/parlementaire/sorties-scolaires-le-senat-vote-pour-l-interdiction-du-port-du-voile-pour-les(2)   Loi du 9 décembre 1905 concernant la séparation des Eglises et de l'Etat.(3)  Etude demandée par le Défenseur Des Droits le 20 Septembre 2013 https://www.defenseurdesdroits.fr/sites/default/files/atoms/files/ddd_avis_20130909_laicite.pdf (4)  Equity in Education, Breaking Down Barriers to Social Mobility, site de l’OCDE <a href="http://www.oecd.org/education/equity-in-education-9789264073234-en.htm" rel="nofollow">http://www.oecd.org/education/equity-in-education-9789264073234-en.htm</a>  

Comité Justice & Libertés Pour Tous (CJL)
2,633 supporters
Started 5 months ago

Petition to www.nobelpeaceprize.org/ , The Norvegian Nobel Institute, www.nobelpeacecenter.org , Berit Reiss-Andersen, Henrik Syse, Thorbjørn Jagland, Anne Enger, Asle Toje

Nomination of Prime Minister of New Zealand, Jacinda Ardern for Nobel Peace Prize

#NobelPeaceForJacindaArdern Nomination of Prime Minister of New Zealand, Jacinda Ardern for Nobel Peace Prize We, hereby nominate the Prime Minister of New Zealand, Jacinda Ardern, for the Nobel Peace Prize for 2020 for her peace efforts and dialogues in New Zealand after the Christchurch Terror Attack in two mosques. Her contributions deserve the international recognition with the award of Nobel Peace Prize in 2020, her aims of ensuring lasting peace in the world and discouraging revival of terrorism should be recognized and greatly appreciated. Thank you. Nomination du Premier Ministre de Nouvelle-Zélande, Jacinda Ardern au prix Nobel de la paix. Nous, les soussignés nommons par la présente la Première ministre de Nouvelle-Zélande, Jacinda Ardern, au prix Nobel de la paix pour 2020 pour ses efforts pour la paix et le dialogue en Nouvelle-Zélande après les attentats terroristes de Christchurch dans deux mosquées. Ses contributions méritent la reconnaissance internationale avec l'attribution du prix Nobel de la paix en 2020, ses intentions de garantir de manière durable la paix dans le monde et de décourager la renaissance du terrorisme devrait être reconnue et grandement appréciée. Merci.

Nobel TEAM
934 supporters
Started 10 months ago

Petition to Mohamed Sifaoui

La société civile démocratique doit condamner l’Etat Saoudien

L’Etat saoudien est, depuis plusieurs années, responsable de graves violations des Droits de l’homme. Puissants alliés régionaux des grandes démocraties, ses dirigeants sont convaincus que les intérêts stratégiques et économiques qu’ils entretiennent avec plusieurs démocraties leur confèrent de facto une totale impunité. Aussi, application de châtiments corporels, emprisonnement d’opposants, oppression des minorités religieuses ou sexuels, musellement des journalistes et des internautes, infantilisation des femmes, obligées de vivre sous tutorat, maltraitance et humiliation à l’égard des travailleurs étrangers, l’Arabie Saoudite est un pays qui se permet toutes les entraves aux valeurs universelles et un total mépris pour les règles les plus élémentaires régissant les droits des personnes. Récemment encore, le 2 octobre 2018, un journaliste, Jamal Khashoggi, ressortissant saoudien, a été sauvagement assassiné par des fonctionnaires au service de la monarchie saoudienne, dans l’enceinte même d’une représentation diplomatique en Turquie. Il était un opposant non pas au régime, mais aux méthodes brutales du prince héritier Mohammed Ben Selmane qui est aux yeux de la communauté internationale le principal commanditaire de cet odieux assassinat.  Nous n’oublions pas, par ailleurs, que depuis le début des années 1960 l’Arabie Saoudite a gangréné le monde musulman en diffusant une pensée nihiliste et totalitaire - le wahhabisme - matrice - avec la pensée des frères musulmans dont elle fut longtemps un important soutien politique et financier - du terrorisme islamiste qui déstabilise les États et plusieurs régions de la planète depuis plusieurs années.  Les quelques « réformes » cosmétiques opérées durant ces derniers mois pour duper les démocraties ne visaient qu’à dissimuler une triste réalité interne de la population saoudienne de plus en plus asservie et à faire oublier une impitoyable guerre menée contre les civils au Yémen au prétexte d’un antagonisme régional avec l’Iran, l’autre pays fanatique et dangereux de la région.  Pour autant, nous n’allons pas tomber dans le choix entre la peste iranienne et le choléra saoudien. Nous ne devons pas hiérarchiser la dangerosité d’Etats islamistes soutenant les frères musulmans comme la Turquie ou le Qatar et d’autres diffusant le wahhabisme ou le chiisme. Notre ennemi est l’islam politique dans sa globalité, car il est d’abord une négation des principes essentiels qui fondent nos sociétés modernes, ensuite générateur de violence, enfin facteur de divisions entre les peuples. Cette gangrène d’où qu’elle s’exprime représente un danger pour nos démocraties et au-delà pour l’ensemble des pays de la planète. Et d’ailleurs notre éthique de démocrate doit nous amener à fustiger le crime commis contre le journaliste Jamal Khashoggi. Même si de son vivant, nous étions amenés à combattre ses idées, cette même éthique de démocrate, si elle est réellement et sincèrement attachée à la Déclaration universelle des Droits de l’homme et non pas une simple posture, doit nous conduire à condamner ses assassins, leurs commanditaires et le crime d’Etat qu’il a subi. N’oublions pas que cet homme a été assassiné dans une représentation diplomatique de son pays et - un mois après son élimination - son corps n’était toujours pas retrouvé. Des pratiques inacceptables pour de grandes démocraties ! C’est la raison pour laquelle, celles-ci et notamment leur société civile doivent sans hésitations condamner la politique, les agissements, l’ideologie et les crimes de l’Etat saoudien. Une condamnation symbolique qui doit inviter nos dirigeants à réfléchir sur la nature des relations a établir avec cet État voyou et extrémiste.  Il y va de notre honneur et de notre dignité car ces dirigeants intégristes pensent aussi qu’ils peuvent nous corrompre !     ENGLISH VERSION   The Saudi state has been responsible for many years for serious violations of human rights The Saudi state has been responsible, for many years, for serious violations of human rights. As powerful regional allies of the great democracies, its leaders are convinced that the strategic and economic interests they maintain with several democracies give them total impunity. Also, as shown by its application of corporal punishment, imprisonment of opponents, oppression of religious and sexual minorities, muzzling of journalists and Internet users, infantilization of women forced to live under tutoral authority, and abuse and humiliation of foreign workers, Saudi Arabia is a country that allows itself to impede the application of universal values and to disregard totafly the most basic rules governing the rights of people.   Recently, on 2 October 2018, a Saudi journalist, Jamal Khashoggi, was brutally murdered by officials in the service of the Saudi monarchy, on the very premises of a diplomatic representation in Turkey. He was an opponent not of the regime, but of the brutal methods of Crown Prince Mohammed Ben Selman who, in the eyes of the international community, is the main sponsor of this heinous assassination. Let it not be forgotten that, since the beginning of the 1960s, Saudi Arabia has gangrened the Muslim world by spreading nihilist and totalitarian thought - Wahhabism linked to the thinking of the Muslim brotherhood to which it has long given major political and financial support, resulting in Islamist terrorism that has destabilized states and several regions of the planet for many years.   The few cosmetic "reforms" made in recent months to deceive the democracies were aimed only at concealing the sad internal reality of an increasingly enslaved Saudi population and at turning attention away from the ruthless war against civilians in Yemen on the pretext of regional antagonism with Iran, the other fanatical and dangerous country of the region. However, beware of falling into the choice between the Iranian plague and Saudi cholera. We must not prioritize the danger constituted by Islamist states supporting the Muslim brotherhood, such as Turkey or Qatar and others spreading Wahhabism or Shiism. Our enemy is political Islam in its entirety, because it is first and foremost a negation of the essential principles that underpin our modern societies It is a generator of violence, and finally a factor of division among peoples. This gangrene, wherever it is expressed, represents a danger for our democracies and beyond, for all the countries of the planet. Furthermore, democratic ethics must lead us to denounce the crime committed against the journalist, Jamal Khashoggi. Even though, during his lifetime, we were led to fight his ideas, if we, as democrats are really and sincerely attached to the Universal Declaration of Human Rights and not to a simple posture, we must be led to condemn his murderers, their sponsors and the state crime he suffered. Let it not be fogotten that this man was murdered in a diplomatic representation of his country and - one month after his elimination - his body has still not been found. Unacceptable practices for great democracies! This is why they, and in particular their civil societies, must condemn, without hesitation, the policy, the actions, the ideology and the crimes of the Saudi State. A symbolic condemnation which must invite our leaders to reflect on the nature of the relations they establish with this rogue and extremist state. Our honour and our dignity are at stake because these fundamentalist leaders also think that they can corrupt us !

Mohamed SIFAOUI
18,800 supporters
Update posted 10 months ago

Petition to Edouard Philippe, Mr le 1er ministre Edouard Philippe, les associations de lutte contre le racisme

Stop à la MAROC' Haine ! - MAROCAIN (E) ? OUI ! MAROCHIEN (NE) ? NON !!

Je souhaite faire interdire le terme "MAROCHIEN - MAROCHIENNE" de la sphère Internet et toute voie de presse. Ce terme abject et dégradant est une incitation Intolérable à la Haine Raciale envers ma communauté, le peuple Marocain. Nous sommes des Êtres Humains, PAS des animaux !! Lorsqu'on écrit le mot MAROCHIENNE dans Google il en ressort plus de 270 000 résultats ( le chiffre était de 58 000 sites en 2013, soit 4,5 fois plus en 5 ans !). Ce terme méprisant inventé par des internautes vers l'année 2001 / 2002 n'a cessé d'être relayé et propagé par Internet. Il a pris une ampleur délirante, il est partout ; YouTube, Dailymotion, Twitter, Facebook, Forums de discussion, jeux Vidéos en ligne, sites pour adultes avec titres racoleurs dégradants...etc Ne restons pas spectateurs passifs de ces agissements, Nous devons tous réagir ! De plus ces dénigrements racistes à caractère sexuel en ligne ont entraîné et encouragé des Hommes (disons des Prédateurs Sexuels) à commettre des actes d'agressions et de Harcèlement Sexuel envers des Maghrébines souvent Marocaines soit dans les lieux publics, soit sur leur lieu de travail. Pour certaines des viols simplement parce que Marocaine et ceci en TOTALE IMPUNITÉ !!!. On nous retire notre statut de Femme, d'Être Humain, pour être considérée comme du Gibier à "attraper", comme un Trophée à gagner !?               Alors Non cela n'est plus tolérable ! Mr Le 1er Ministre Edouard Philippe s'était engagé le 19 mars 2018, lors d'un long Discours, à lutter contre l'incitation à la haine raciale sur les réseaux internet. Il s'était engagé à "mobiliser" les parlementaires Européens et Français. Et bien après les belles promesses et les paroles nous attendons des actions concrètes à présent.  La Loi du 29 juillet 1881 (par ses articles 23-24 et 29) et le Code Pénal Français répriment les différents agissements et incitations à la Haine Raciale contre un groupe de personnes en raison de leur origine, de leur religion...par voie de presse, et cela s’étend également aux autres supports de communication. Cette Pétition est à l’attention de l’ensemble de la Communauté Marocaine au Maroc, des Marocains et Marocaines Résidents à l’Etranger, à nos voisins Algériens et Tunisiens visés par une insulte similaire et à Toutes autres personnes sans distinction de race, de religion et de communauté qui luttent, militent contre toute forme de Racisme, de Violence. A tous ceux qui œuvrent pour le Vivre Ensemble, la Paix entre les Peuples, la Dignité et le Respect des Droits Humains à travers le monde. PS : Demandons par la même occasion le Retrait des Termes tout aussi Racistes "ALGECHIEN"  qui insulte le peuple Algérien, et du Terme "TUNICHIEN"  visant la communauté Tunisienne.                                           Stop to Moroc'Hatred !!!                    MOROCCAN ?  Yes !    MoroDog or MoroBiatch ?  No!!! I wish the BAN of the word MAROCHIENNE which means MORO'DOG or MORO'BIATCH on the Internet social networks and the online video platforms. The moroccan community is compared to DOGS, we are HUMAN BEINGS not animals !! The Moroccan Woman is not a Trophy to win !!  When you tape this word in the Google homepage,  you obtain more than 270 000 results of websites using this disgusting expression. This expression invented during the year 2001/2002  is everywhere : YouTube, Dailymotion, Twitter, Facebook, chat groups, porn video with a degrading title, online video games.... This word is an unacceptable Racial incitement to hatred to the moroccan community. A lot of women have been victim of sexual harassment, physical assault and touches in public places or at their workplace just because of being Moroccan. Some have been raped, but didn't report because of Shame. This kind of behavior is inadmissible and it has to stop. Plus : We also want the Ban of the 2 other Racist Expressions  "ALGECHIEN" and "TUNICHIEN" insulting the Algerian and the Tunisian Community.  نحن المجتمع المغربي لا نقبل بالإهانة. نطلب من الوزير الفرنسي ادوارد فيليب ان يوفي بوعوده من الحد من العنصرية في الإنترنيت. نطالب بمنع كلمة ماروكشيين MAROCHIENNE لنكن متحدين ،وقّعوا على هذه العريضة وشاركوها لمنع هذه الإهانة Pétition lancée le Jeudi 5 juillet 2018 - Petition launched on Thursday, july 5th

Malika LEGANE
7,155 supporters