Topic

réfugiés

3 petitions

Update posted 4 days ago

Petition to Gérard Collomb, Emmanuel Macron, Theresa May MP, Amber Rudd MP

Mettre fin aux décès à la frontière // Take action to prevent more deaths at the border

[English below] A chaque fois, c'est la même chose. Trouver les témoins de l'accident, des amis de la victime. Les aider à raconter et à revivre l'horreur encore une fois, pour faire avancer l'enquête de police. Appeler la famille pour les prévenir du décès de leur fils, de leur frère. Appeler les pompes funèbres pour faire l'enterrement ou rapatrier le corps... Nous sommes fatigués de gérer les décès à la frontière. Et nous sommes en colère du silence des autorités face à cette frontière meurtrière. Cela doit cesser. Cela doit changer. Les accords actuels (pas seulement ceux du Touquet) prévoient la fermeture de la frontière franco-britannique, via des contrôles renforcés. Sans accès efficace au système d’asile ou à des procédures de transfert, les migrants se retrouvent coincés sur le littoral. Un mineur afghan est décédé en décembre 2017 en tentant de traverser la frontière pour rejoindre son frère résidant au Royaume-Uni. Une telle traversée n'avait pas lieu d'être. Ce jeune avait le droit d'y être transféré légalement. Mais ce droit n'est pas appliqué.  Plus de 200 personnes sont mortes à cette frontière. Le passage en Angleterre devient de plus en plus difficile et risqué. Les passeurs deviennent incontournables pour avoir une chance de traverser la frontière, ce qui renforce le trafic d’êtres humains. L'enjeu n'est pas l'emplacement physique de la frontière, ni l'emplacement des contrôles, mais le défaut d'accès à l'asile en Grande-Bretagne qui contraint ces personnes à passer illégalement et dangereusement. Mi-janvier 2018, un sommet franco-britannique aura lieu, où le sujet de la frontière sera abordé. Afin d’éviter ces drames et cette crise humanitaire, ces accords doivent être renégociés. Nous, associations, connaissons les carences et les contraintes actuelles et sommes en mesure de les exposer. Des solutions existent.  Il convient de respecter les obligations légales et règlementaires qui pèsent sur les Etats-Membres européens pour garantir le droit à la réunification familiale, pour les adultes comme pour les mineurs. Aujourd'hui les procédures de réunification sont exceptionnelles et portées par les seuls acteurs privés.  Il convient en urgence de mettre en place des voies de passage sûr et légal pour les mineurs, les familles et les personnes âgées, afin que ces personnes ne prennent plus de risques lors de traversées illégales. L’amendement Dubs relatif aux transferts vers le Royaume-Uni pour les mineurs non accompagnés n’a pas atteint les quotas annoncés.  Il convient de mettre en place des structures d’accueil dignes pour les migrants à Calais et Dunkerque, pour éviter les conditions sanitaires actuelles, et surtout pour que les exilés soient informés correctement de ces procédures. La France et le Royaume-Uni doivent consacrer une partie du budget consacré au contrôle de la frontière pour la protection des mineurs et la lutte contre le traffic d'êtres humains. Nous souhaitons que ces enjeux et ces propositions soient mises à l'agenda du sommet franco-britannique du 18 janvier et des débats au Parlement Européen. Les associations vous proposent de les rencontrer pour vous faire état des réalités du terrain.  Signataires : l'Auberge des Migrants, Safe Passage, Refugee Youth Service http://www.laubergedesmigrants.fr/fr/stopdeath-calaisborder/ http://safepassage.org.uk/macron-stop-deaths-calais/   ENGLISH VERSION Everytime it is the same. Finding the individuals who witnessed the accident, the friends of the victim. Helping them to tell the story and live the horror a second time round, so that the police investigation can progress. Calling the family to let them know of the passing of their son, their brother. Calling the funeral director to bury the body or to send it home… We are tired of handling deaths at the border. We are angered by the silence of the authorities on this deadly border. This must stop. This must change. The current agreements (not only those of the Touquet) are moving towards the closure of the French-British border, through intensified controls. Without effective access to the asylum system or to legal routes of transfer, migrants are stranded on the French shores. An Afghan minor died in December 2017 trying to cross the border to join his brother in the UK. This tragedy should not have taken place. This child had the right to be legally transferred. But his right had not been carried out. More than 200 people have died at this border.  Trying to get to the UK has become more difficult and life-threatening. Smugglers become inescapable for those who want to cross the border, which increases the risk of human trafficking. The issue is not the physical location of the border, nor the location of the controls, but the lack of access to asylum in the UK that forces people to cross illegally and dangerously. In mid-January 2018, a French-British summit will take place, where there will be talks about the border. The organisations in Calais are aware of the deficiencies and the constraints of the current system and can express them. Solutions exist. The EU member States should respect their legal obligations to safeguard the right to family reunification. As of today, the procedures of family reunification remain rare and are entirely carried out by private actors. There is an urgent need to establish safe and legal routes for minors, families and the elderly, so that these individuals no longer have to take the risk of crossing illegally. The Dubs amendment relating to the legal transfer of unaccompanied and separated children to the United Kingdom has not fulfilled its quotas. There needs to be dignified reception centres for all migrants in Dunkirk and Calais while awaiting transfer, to avoid the current unsanitary conditions. The UK and France should allocate a proportion of the budget for border security in Northern France to child protection and anti-trafficking measures. We call for these issues and propositions to be present on the agenda of the French-British summit of January 18th and of the debates at the European Parliament. The associations demand to meet with the President to outline the current realities in the field. Signed by l’Auberge des Migrants and Safe Passage  http://safepassage.org.uk/macron-stop-deaths-calais/  http://www.laubergedesmigrants.fr/fr/stopdeath-calaisborder/  

Auberge des Migrants
13,841 supporters
Started 3 weeks ago

Petition to Emmanuel Macron

Migrants : Lettre ouverte au Président de la République

Monsieur le Président, À Névache, dans les Hautes‐Alpes, la neige tombe depuis plusieurs jours, la Lombarde est parfois brutale ! Les températures nocturnes passent maintenant entre 10 et 15 degrés sous zéro, mais les migrants venant d'Italie continuent d'arriver… Jeunes, souvent mineurs, ils tentent le passage du Col de l'Échelle (1 700 mètres) pour rejoindre ensuite la ville de Briançon ; 20 kilomètres à pieds si aucun automobiliste ne veut ou ne peut les prendre en charge. À moins qu’un fourgon de gendarmerie ne les intercepte pour les reconduire à la frontière, de jour comme de nuit, sans tenir compte de la réglementation concernant les mineurs isolés ou les demandeurs d’asile. Ils ont des ordres, disent‐ils ! Des ordres pour ne pas respecter la réglementation ? Ces migrants, d'Afrique subsaharienne et le plus souvent francophones, sont pourtant prêts à tout pour rejoindre notre pays et y rester pour reconstruire dignement leur vie en travaillant. Nous devrions en être fiers. Dans les conditions actuelles, nous les accueillons comme des terroristes en leur appliquant une législation antiterroriste qui n'a pas été faite pour eux ! La lecture du code Schengen des frontières est, à cet égard, très claire. Vous avez, nous dit‐on, découvert récemment, à la suite d'un reportage de CNN, l'horreur des marchés aux esclaves de Tripoli.Quelques contacts directs avec les Névachais ou les Briançonnais vous en auraient appris bien davantage, depuis deux ans au moins.Ancien officier formé à Saint‐Cyr, je m'interroge sur ce que pouvaient bien faire nos services de renseignement !?Pourtant, mais vous n'avez pas abordé cette question en nous parlant des marchés de Tripoli, l'Union Européenne (dont l'Italie et la France) paît les gardes‐côtes libyens pour récupérer en mer un maximum de migrants et les renvoyer en Libye ; où ils les revendent peut‐être, une deuxième fois ?L'Union Européenne et notre pays (qui revendiquent leurs racines chrétiennes quand cela les arrange) contribuent ainsi au bon fonctionnement d'un commerce que l'on croyait à jamais disparu. Bilan de ce long voyage : lorsqu'il parvient sur notre territoire, un migrant a souvent perdu le tiers de ses compagnons de route entre le Sahara, la Libye, la Mer Méditerranée et la France. Aujourd’hui, l’hôpital de Briançon en ampute certains qui ont « pris froid » dans la montagne au péril de leur vie. Devons nous attendre des morts pour que nos institutions réagissent humainement ? On comprend que, pensant arriver dans la commune de Névache au terme d'un voyage qui aura souvent duré deux ans, rien ne les empêchera de s'engager dans la traversée du Col de l'Échelle, quelles que soient les conditions. Pour nous, Névachais, l'impératif humanitaire s'impose même si les forces de l'ordre s'efforcent de nous en dissuader. Il faut les retrouver si possible, les recevoir, les remettre en forme, les soigner puis les conduire à Briançon où ils pourront commencer à traiter leurs problèmes administratifs avec les associations en charge de ces questions. Au cours du mois de décembre, nous avons dû, à six reprises au moins, faire appel au « Secours en Montagne » pour leur éviter la mort, non sans éviter gelures et traumatisme divers. Pas encore de morts reconnus, mais cela viendra, Monsieur le Président. Et tout cela avec des bénévoles non seulement sans aide de l'État mais au contraire sous la menace des forces de maintien de l'ordre. À vouloir faire œuvre humanitaire, nous Névachais et Briançonnais, sommes traités comme des délinquants ! On nous interdit de prendre un Africain en stop, quelles que soit la température et l'heure ! Depuis quand l'automobiliste devrait‐il refuser un passager au seul vu de sa couleur ? Dans la Clarée, Monsieur le Président, nous refusons l'apartheid ! Quelles que soient les menaces, nous ne pouvons refuser l'action humanitaire, à commencer par le secours à personnes en danger, lorsque les pouvoirs publics abandonnent cette mission. Les ordres reçus ne sont pas de pratiquer une action dignement humaine mais de renvoyer en Italie un maximum de migrants au mépris de leurs droits. Où est la solidarité européenne, Monsieur le Président ? Monsieur le Président, je sais que nous ne sommes pas les seuls français dans cette situation. Vous vous trouvez dans une position qui durera aussi longtemps que l'on ne prendra pas le mal à ses sources, réchauffement climatique, sous développement de nos anciennes « colonies » et autres. Vous savez vendre des avions, pour tuer ! Pouvez‐vous prendre en considération la misère de ces migrants, comme le Pape François y invite nos contemporains ? Les Névachais et les Briançonnais, respectueux de la loi, sont prêts à travailler avec les services de l'État pour trouver des solutions, à condition que l'État accepte de les entendre, ce qui n'a pas encore été le cas, et de les entendre sans vouloir en faire des auxiliaires de police ! Nous pourrons alors retrouver la fierté de nos cimes et redonner à notre pays l'honneur qu'il est en train de perdre et que nous perdons tous avec lui. Souvenons‐nous de ces milliers d'Africains morts pour la France au cours des deux dernières guerres mondiales. Ce sont leurs petits‐enfants que nous devrions laisser mourir dans la neige ? Pour l'ancien Saint‐Cyrien que je suis, dont la promotion porte le nom d'un colonel Géorgien mort au combat, de telles perspectives sont insupportables, Monsieur le Président. Nous comptons encore sur vous mais le temps presse. Bernard Liger – citoyen de Névache (05100)eMail : bernardliger05@gmail.comTél. 06 08 99 62 56‐‐‐Quelques liens récents :Libération : http://www.liberation.fr/france/2017/12/17/migrants-les-sommets-de-la-honte_1617322Radio Nova : https://twitter.com/laRadioNova/status/932499508767977472?s=09Le Figaro : http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2017/02/10/01016-20170210ARTFIG00157-raphael-krafft-le-journaliste-qui-a-aide-des-migrants-a-passer-la-frontiere.phpFrance Culture : https://www.franceculture.fr/emissions/le-magazine-de-la-redaction/quand-les-mineurs-africains-sont-abandonnes-dans-la-montagneFrance Info : https://www.francetvinfo.fr/monde/europe/migrants/col‐de‐l‐echelle‐la‐traversee‐a‐hauts‐risque‐des‐migrants_2512131.htmlLe Temps : https://www.letemps.ch/monde/2017/11/17/col-lechelle-jeunes-migrants-pieges-froid-renvoyes-france

bernard LIGER
62,738 supporters
Started 9 months ago

Petition to Commission européenne

Pour une véritable politique européenne d'accueil des réfugiés

                                              A S Y L U M               Stop. Cela suffit. Fin des murs, cap sur l’espérance.             Stop. Es reicht. Schluss mit den Mauern, Kurs auf die Hoffnung.             An end to that. Enough is enough. Tear down these walls and take the high road to hope.              Stop. Ora basta. Fine dei muri, rotta verso la speranza.              Stop. Basta ya. Acabemos  con los muros, rumbo a la esperanza.      Repli du Brexit. Montée des partis populistes et nationalistes européens. Et maintenant, la campagne pour la prochaine élection présidentielle française qui met au grand jour deux positions opposées sur l’immigration, sur la perception de l’autre, de l’étranger. D’un côté la peur, le rejet, la xénophobie. De l’autre la main tendue, l’ouverture, la solidarité. Le rapport de forces doit basculer, s’afficher et se clarifier nettement.      Der Rückschlag des Brexit. Das Erstarken der populistischen und nationalistischen Parteien in Europa. Und nun der Wahlkampf für die nächste Präsidentenwahl in Frankreich, die – was Immigration und Wahrnehmung des Anderen und des Fremden betrifft – zwei völlig gegensätzliche Standpunkte ans Tageslicht bringt. Auf der einen Seite : Angst, Ablehnung, Fremdenhass. Auf der anderen: die ausgestreckte Hand, Offenheit, Solidarität. Das Kräfteverhältnis muss sich umkehren, offengelegt und geklärt werden.     Brexit was a leap backwards. We have seen a rise of populist and European nationalist parties. And now, two diametrically opposed stances on immigration, and on our perception of the other, of foreigners, have emerged during the campaign for France’s upcoming presidential elections: fear, rejection and xenophobia, on one side, and on the other, a call for giving a hand and for openness and solidarity. The balance of power must be tipped and proclaimed clearly and unequivocally.      Ripiego del BREXIT. Crescita dei partiti populisti e nazionalisti europei. E in questo momento la campagna per la prossime elezioni presidenziali francesi che mette in luce due posizioni opposte sull’immigrazione, sulla percezione dell’altro, dello straniero. Da una parte la paura, il rigetto, la xenofobia. Dall’altra la mano tesa, l’apertura, la solidarietà. Il rapporto di forza deve cambiare , deve mostrarsi evidente e tendere nettamente verso la solidarietà.      Repliegue con el Brexit. Ascenso de los partidos populistas y nacionalistas europeos. Y ahora, la campaña de las próximas elecciones francesas que saca a la luz dos opiniones opuestas sobre la  inmigración, la percepción del otro, del extranjero. Por un lado, el miedo, el rechazo, la xenofobia. Por el otro, la mano tendida, la apertura, la solidaridad. El reparto de fuerzas debe cambiar, llegar a ser visible, y esclarecerse rotundamente.      Trop de voix se sont fait entendre contre la politique d’accueil menée par Angela Merkel en Allemagne – seule à honorer les valeurs humanistes et les engagements internationaux de l’Europe en matière d’asile – sans qu’un clair et vibrant contre-feu citoyen ne vienne les couvrir.      Zu viele Stimmen haben sich gegen die Aufnahmepolitik von Angela Merkel in Deutschland erhoben – der Einzigen, die den humanistischen Werten und den internationalen Vereinbarungen Europas bezüglich des Asyls gerecht geworden ist – ohne dass ein klares und energisches Gegenfeuer von Seiten der Bürger versucht hätte, diese Stimmen zu übertönen.      Too many voices have risen against the open door immigration policy of German Chancellor Angela Merkel – the only statesperson to honour Europe’s humanist values and international commitments in terms of asylum – without encountering vigorous and clear-cut opposition.      Troppe voci si sono levate contro la politica di accoglienza condotta da Angela Merkel - L’unica a onorare i valori umanisti e gli impegni internazionali dell’Europa in materia d’asilo – senza che un chiaro e vibrante contro attaco cittadino si sia elevato per difenderli.      Demasiadas voces se han hecho oír en contra de la política de acogida de Angela Merkel en Alemania –la única en cumplir  los valores humanistas y compromisos internacionales de Europa en materia de asilo –sin que un movimiento ciudadano claro y nítido venga a contrarrestarlas.      Des associations, des bénévoles ont œuvré et se battent encore chaque jour pour que l’Europe s’ouvre aux réfugiés. Des intellectuels et des artistes ont pris leur part de ce noble combat. En France, Pierre Perret chantait « Lily » en 1977, Laurent Gaudé écrivait Eldorado en 2006, Philippe Lioret réalisait Welcome en 2009 et le finlandais Aki Kaurismaki filmait un enfant perdu dans Le Havre en 2011. En Grande-Bretagne, avec It’s a free world, Ken Loach montrait en 2007 comment le néolibéralisme exploite la détresse des migrants et dresse les plus démunis les uns contre les autres. En 2016, en Allemagne, à Berlin, la pièce de la Compagnie Théâtre fragile « Wir treffen uns im Paradies » (« On se retrouve au paradis ») mettait sur scène des comédiens et des réfugiés pour illustrer l’universalité de l’exil. En Italie, le documentaire Fuocoammare de Gianfranco Rosi témoignait du drame de Lampedusa. En Espagne, enfin, paraissait la bande-dessinée Asylum de Javier De Isusi.      Vereine und ehrenamtliche Helfer haben sich ans Werk gemacht und kämpfen noch jetzt täglich dafür, dass Europa sich für die Flüchtlinge öffnet. Intellektuelle und Künstler haben ihren Beitrag zu diesem edlen Kampf geleistet. In Frankreich sang 1977 Pierre Perret sein "Lily", 2006 schrieb Laurent Gaudé Eldorado, Philippe Lioret drehte 2009 Welcome und der Finne Aki Kaurismaki filmte 2011 in Le Havre ein verlorenes Kind. In Großbritannien zeigte Ken Loach 2007 mit It’s a free world, wie der Neoliberalismus das Elend der Migranten ausbeutet und die Schwächsten gegeneinander aufhetzt. In Deutschland brachte 2016 das Stück "Wir treffen uns im Paradies" der Truppe Théâtre Fragile in Berlin Schauspieler und  Flüchtlinge auf die Bühne, um die Universalität des Exils zu veranschaulichen. In Italien zeugte der Gianfranco Rosis Dokumentarfilm Fuocoammare vom Drama auf Lampedusa. In Spanien schließlich erschien der Comic Asylum von Javier De Isusi.      Charities and volunteers have striven and continue to struggle on a daily basis to get Europe to open its doors to refugees. Intellectuals and artists alike have championed this noble cause. In France Pierre Perret sang ‘Lily’ in 1977, Laurent Gaudé wrote The Eldorado in 2006, Philippe Lioret directed Welcome in 2009 and in 2011, Finnish director, Aki Kaurismaki told the story of a helpless migrant child in Le Havre. In his film It's a Free World, Ken Loach showed how the migrants’ plight is capitalised on and the poor pitted against one another by neoliberalism. In 2016, in Berlin, Germany, the play “Wir treffen un sim Paradies” (We Will All Meet in Paradise) by drama company Fragile Theatre, featured both comedians and refugees in order to illustrate the universality of exile. In Italy, Fuocoammare, a documentary by Gianfranco Rosi bore witness to the Lampedusa tragedy. Finally, that same year, Javier De Irusi’s comic book, Asylum, was released in Spain.       Associazioni, volontari hanno operato e si battono ancora ogni giorno perché l’Europa apra le porte ai profughi. Intellettuali, artisti hanno preso parte attiva in a questa nobile lotta. In Francia, Pierre Perret cantava ‘’Lily’’ nel I977, Laurent Gaudé scriveva Eldorado nel 2006, Philippe Lioret realizzava Welcom nel 2009 e il finlandese Aki Kaurismaki filmava un bambino solo e dimenticato nella città francese in Le Havre nel 2011. In Gran Bretagna, con It’s a free world, Ken Loach mostrava nel 2007 come il neoliberismo sfrutti la disperazione dei migranti aizzando i più poveri gli uni contro gli altri. Nel 2006 a Berlino, la pièce teatrale della compagnia Teatro Fragile  “Wir treffen uns im paradies” (“Ci ritroviamo in paradiso”) metteva in scena  attori e profughi insieme,  per illustrare il carattere universale dell’esilio. In Italia, il documentario Fuocoammare di Gianfranco Rosi dava testimonianza del dramma di Lampedusa. E infine in Spagna, compariva il fumetto Asylum di Javier De Isusi.       Varias asociaciones y voluntarios han obrado y aún siguen luchando cada día para que Europa se abra a los refugiados.  Intelectuales y artistas han tomado parte en esta noble lucha. En Francia, Pierre Perret cantaba  "Lily" en 1977, Laurent Gaudé escribió Eldorado en 2006, Philippe Lioret rodó Welcome en 2009 y el finlandés Aki Karismaki filmó en 2011 un niño perdido en Le Havre. En Gran Bretaña, Ken Loach mostraba en 2007 como el neoliberalismo explota el desamparo de los migrantes y enfrenta a los más necesitados entre sí. En 2016, en Berlín, la obra de la CompañíaTeatrofrágil « WirTreffen uns im Paradies » (« Nos reunimeros  en el paraíso ») , sacaba al escenario a actores y refugiados para ilustrar la universalidad del exilio. En Italia, el documental Fuocoammare de Gianfranco Rosi daba testimonio del drama de Lampedusa. Y por fin en España, se publicaba el cómic Asylum de Javier de Isusi.  Asylum : En latin, asile. Du grec άσυλον (ásulon), lieu inviolable. 1.      Lieu de refuge privilégié pour les personnes persécutées. 2.      Établissement de bienfaisance où l’on recueille des personnes dans le besoin pour leur dispenser de l’assistance. 3.      Abri, protection, secours.  Asylum (lateinisch) : Asyl. Aus dem Griechischen άσυλον (ásulon), unverletzbarer Ort. 1.      Zufluchtsort für Verfolgte 2.      Wohltätigkeitsinstitution, die Hilfsbedürftige aufnimmt, um ihnen Unterstützung zu bieten 3.      Schutzdach, Hilfe  Asylum : from Latin asylum, ‘santuary', from Greek άσυλον (ásulon), inviolable refuge. 1.      Sanctuary for the persecuted. 2.      Benevolent institution for the maintenance and care of people requiring assistance. 3.      Shelter, protection, assistance.   Asylum : In latino, asilo. Dal greco άσυλον (àsulon), luogo inviolabile. 1.      Luogo di rifugio privilegiato per persone perseguitate. 2.      Edificio di beneficenza destinato all'accolienza e all'assistenza di persone bisognose. 3.      Riparo, protezione, soccorso.   Asylum : En latín, asilo. Del griegoάσυλον (ásulon), lugar inviolable. 1. Lugar privilegiado de refugio para los perseguidos. 2. Establecimiento de beneficencia en el que se recogen menesterosos, y se les dispensa alguna asistencia. 3. Amparo, protección, favor.      La vitalité associative et la culture nous ont montré la voie. Alors aujourd’hui à nous de nous lever pour donner force à tout cela et peser de notre voix sur ce débat POLITIQUE. Nous, personnels et enseignants du lycée Victor et Hélène BASCH de Rennes (France) appelons les citoyens français, espagnols, italiens, allemands, anglais, et tous les progressistes des autres pays européens, croyant dans une Europe plus juste, plus solidaire et fraternelle, à nous rejoindre pour demander fermement :      Die Vitalität der Vereine sowie die Kultur haben uns den Weg gezeigt. Und nun ist es an uns, aufzustehen, um all diesen Aktionen Gewicht zu verleihen und mit unserer Stimme auf die POLITISCHE Debatte einzuwirken. Wir, Angestellte und Lehrkräfte des Gymnasiums Victor-und-Hélène-Basch in Rennes (Frankreich), rufen die französischen, spanischen, italienischen, deutschen, englischen Bürger sowie alle progressiven Kräfte der anderen europäischen Länder, die an ein gerechteres, solidarischeres und brüderlicheres Europa glauben, dazu auf, gemeinsam mit uns zu fordern:      The vibrancy of community actions and culture have both shown us the right path. So, today we must act in order to reach these goals and to make our voices heard in this POLITICAL debate. We, teachers of Victor et Hélène BASCH High School, in Rennes (France), are calling on French, Spanish, Italian and British citizens, and all supporters of humanist values in other European countries, who believe in a more fair, supportive and brotherly Europe to join us to demand:     La vitalità associativa e la cultura ci hanno indicato la via da seguire. Allora oggi tocca a noi levarci per dare forza a tutto cio' e far pesare la nostra voce su questo dibattito POLITICO. Noi, personale e insegnanti del liceo Victor e Helène BASCH di Rennes (Francia) facciamo appello ai cittadini francesi, spagnoli, italiani, tedeschi, inglesi e a tutti i progressisti degli altri paesi europei, che credono in una Europa più giusta, solidale e fraterna, a unirsi a noi per chiedere con fermezza :     La vitalidad asociativa y la cultura nos han enseñado el camino. Así que ahora nos toca a nosotros movilizarnos para dar fuerza a todo esto y y hacer oír nuestra voz en este debate POLITICO. Nosotros, personal y docentes del instituto Victor et Hélène Basch de Rennes (Francia) apelamos a los ciudadanos franceses, españoles, italianos, alemanes, ingleses, y a todos los progresistas de los países europeos que creen en una Europa más justa, solidaria y fraterna a unirse con  nosotros  para pedir con firmeza :  « Que l’Europe des peuples libres suive enfin les traces de l’Allemagne et reprenne le flambeau de l’hospitalité politique pour honorer par des actes les principes des droits de l’Homme qu’elle n’aurait jamais dû renier. Que cette Europe sociale et fraternelle redevienne la terre d’asile qu’elle  doit être sans se décharger de sa mission auprès de grands pays frontaliers. »  " Dass das Europa der freien Völker endlich dem Beispiel Deutschlands folgen und die Fackel der politischen Gastfreiheit weitertragen möge, um den Prinzipien der Menschenrechte, die niemals hätten verleugnet werden dürfen, durch Taten gerecht zu werden. Dass dieses soziale und brüderliche Europa wieder der Zufluchtsort werden möge, der es sein sollte, statt seine Aufgabe den großen Ländern an seinen Grenzen aufzubürden“  "That the Europe of free peoples follow the example of Germany, at last, and take up the torch on the way to political hospitality in order to honour, with concrete actions, the principles of Human Rights it should never have abandoned. That this Europe of social justice and fraternity be once again the safe haven it ought to be, without forgoing its mission towards neighbouring countries.”  « Che l’Europa dei popoli liberi segua finalmente le tracce della Germania e riaccenda la fiaccola dell’ospitalità politica per onorare con atti concreti i principi dei diritti umani che l’Europa non avrebbe mai dovuto rinnegare. Che questa Europa sociale e fraterna ridiventi terra d’asilo senza scaricare la sua missione sui grandi paesi frontalieri ».  "Que la Europa de los pueblos libres siga por fin el ejemplo de Alemania y tome la antorcha de la hospitalidad política a fin de honrar con actos los principios de los derechos humanos  de los que nunca tendría que haber renegado. Que esta Europa social y fraterna vuelva a ser la tierra de asilo que debe ser,  sin trasladar su misión a los  grandes países fronterizos".      Pouvoir ou ne pas pouvoir accueillir toute la misère du monde est la plus mauvaise manière qui soit de poser la question sur la crise migratoire. La menace terroriste est réelle, mais ce n’est pas à partir d’une Europe répressive et emmurée sur elle-même qu’elle sera résolue. Chacun doit comprendre que la peur et la violence peuvent s’autoentretenir longtemps. La seule voie qui vaille est celle du DEVOIR que nous avons envers ceux qui cherchent refuge.      Die Frage, ob man alles Elend der Welt aufnehmen könne oder nicht, ist die unangemessenste Art, mit der Flüchtlingskrise umzugehen. Die Bedrohung durch den Terror ist reell, aber sie wird sich nicht mittels eines repressiven und sich einmauernden Europas lösen lassen. Jeder muss verstehen, dass Angst und Gewalt zu andauernden Selbstläufern werden. Der einzig gangbare Weg ist der der VERANTWORTUNG, die wir gegenüber den Zufluchtssuchenden haben.      Claiming that we can or cannot afford to shoulder responsibility for the world’s woes is the worst way of responding to the migrant crisis. The terrorist threat cannot be brushed aside, but Europe cannot address it solely with repressive policies or by walling itself off. We all need to understand that fueling fear and perpetrating violence can be long-lasting. The only way forward is to fulfil our DUTY towards those who are seeking shelter as we have done for generations.      Potere o non potere accogliere tutta la miseria del mondo é la peggior maniera di porre la questione della crisi migratoria. La minaccia terrorista é reale, ma non é a partire da una Europa repressiva e rinchiusa su se stessa che sarà risolto il problema. Ognuno deve capire che la paura e la violenza possono autoalimentarsi a lungo. La sola strada percorribile è quella del DOVERE che abbiamo nei confronti di chi cerca rifugio.       Poder  o no  poder acoger toda la miseria del mundo es la peor manera de plantear el problema de la crisis migratoria. La amenaza terrorista es real, pero no se resolverá a partir de una Europa represiva y encerrada en sí misma. Cada uno debe comprender que el miedo y la violencia pueden automantenerse durante mucho tiempo. El único camino que valga es el del DEBER que tenemos hacia los que están buscando refugio. Un collectif d'enseignants et de personnels du lycée Victor et Hélène BASCH de RENNES (FRANCE) Pour comprendre et accompagner le projet Asylum: http://projetasylum.blogspot.fr/p/l.html  

Collectif d'enseignants du lycée Victor et Hélène BASCH (Rennes-Fr)
6,385 supporters