Topic

patrimoine culturel

3 petitions

Update posted 2 weeks ago

Petition to Monsieur Emmanuel Macron Président de la République, Madame Françoise Nyssen Ministre de la Culture, Monsieur Renaud Muselier Président de la Région PACA, Madame Martine Vassal Présidente du Département des Bouches du Rhône, Monsieur Jean-Claude Gaudin Maire de Marseille

Urgent: Sauvetage et préservation de la carrière antique de la Corderie à Marseille

Le 13 juillet 2016, la Ville de Marseille signe la vente du terrain situé au boulevard de la Corderie chez Me Durand notaire la cession à Vinci en toute propriété des parcelles 217 & 218 pour 3.360.000€.Sauf que l'immeuble supprime la sortie de secours de l'école communale mitoyenne, Lors de la séance du 7 octobre 2013 du conseil municipal, l'acquisition d'un lot de l'immeuble auprès de Adim PACA (Vinci) est alors validée pour 920 920 € TTC. à laquelle il faut ajouter les frais de notaires, soit 1 013 000 € environ  360 000 € euros pour inclure la nouvelle sortie de secours et un ascenseur.La Mairie de Marseille et Vinci était au courant depuis 2002 suite à des sondages qu'il y avait une carrière enterrée, et l'ont caché jusqu'à ce que le journal la Provence révèle l'information le 31 août 2017.Le 16 juin 2017 ont pris fin les fouilles préventives de l'INRAP ayant duré seulement 2 mois sur le site archéologique de la Corderie à Marseille (France) Quartier St Victor dans le 7éme arrondissement.Ces fouilles ont mis à jour la plus vieille carrière de Gaule et parmi les plus vieilles carrière de toute la Méditerranée dixit Jean-Claude Bessac spécialiste des carrières antiques . Elle a au moins 2600 ans et a été créée par les phocéens (grecs) lors de la naissance de Massalia, Cette carrière a fait Massalia.Il y a eu 3 périodes d'exploitation: une première du début du VIe siècle avant J-C voire avant jusqu'au Ve siècle avant J-C, la période hellénistique puis au IIe siècle avant J-C et la dernière période romaine. C'est un calcaire inconnu et unique qui s'est formé dans le lit d'une rivière il y 26 millions d'année selon Michel Villeneuve géologue.De plus il y a à l’arrière du site le mur des remparts construits sous Louis XIV.Ce site dans son ensemble a une esthétique exceptionnelle et un côté grandiose qu'il faut absolument conserver en plus de ses qualités historiques et patrimoniales exceptionnellesDepuis sa mise à jour il est propriété de l’État qui peut le classer dans son intégralité et dédommager le propriétaire du terrain. Courant juillet Madame Françoise Nyssen Ministre la Culture a dit qu'elle avait l'intention de classer 635m² de la parcelle qui fait environ 4200 m² et sa position n'a pas évolué depuis . Vinci immobilier a un projet d'une barre d'immeuble de 102 m de long 8 étages avec 'un parking souterrain de 3 étages. Étrangement Monsieur Xavier Delestre ( Conservateur à l'archéologie DRAC PACA ) a décidé que le secteur devant être conservé ayant un intérêt s'arrêtait pile le long de la limite d'implantation du parking souterrain de l'immeuble et rien comme cela ne justifiait la modification du permis de construire l'immeuble délivré avant la mise à jour des vestiges.. Cet avis est très fortement contesté par de très nombreux archéologues et géologue indépendants c'est à dire qu'ils ne travaillent pas ou plus pour le ministère de la Culture ni organismes affiliés. Tous sont pour la conservation en intégralité de carrière antique. Et disent qu'il est nécessaire de tout conserver, car la numérisation et la conservation de seulement 635m² ne suffisent pas pour son étude et pour les générations futures . Détruire une partie de cette carrière c'est comme enlever irrémédiablement 80 % de ce livre ouvert sur le passé, Cela est irremplaçable, les traces des outils des ouvriers grecs et romains doivent être vus en réel et non sur un écran..Mais aussi des architectes et les marseillais mais aussi bien au delà. sont pour sa conservation dans son ensemble . Vinci ,ni les institutions ne consultent les habitants de Marseille au sujet de cet élément du Patrimoine et de l'Histoire qui est en particulier ceux de leur cité de 2600 ans. Ils sont révoltés par ce choix ministériel, ainsi que par le choix du Maire de Marseille de ne pas conserver la partie exclue du projet classement .De plus c'est un attrait supplémentaire pour les visiteurs de Marseille. Ce n'est plus une affaire marseillaise. Mondialement les scientifiques et la presse s'intéressent à ce site, mais aussi de simples citoyens. Ils s'étonnent comme les français de du choix fait par les institutions choix du profit à court terme d'un promoteur passe avant l'intérêt universel. Et qui aura pour conséquence la destruction d'une partie la mémoire de bases de notre civilisation . Nous signataires de cette pétition exigeons que la carrière antique grecque mise à jour soit intégralement conservée intacte,qu'elle soit classée monument historique, car c'est un élément du Patrimoine et de l'Histoire de l'Humanité. Nous demandons aussi qu'un colloque soit organisé avec des scientifiques indépendants et que l’accès au terrain leur soit autorisée pour leur permettre des études plus approfondies du site , ainsi que plus de concertation avec les défenseurs de ce patrimoine et les habitants de Marseille. Nous demandons que ce site soit ouvert à la visite du public découvert de tous tissus, car il n'y a eu aucune ouverture aux visites du public depuis sa mise à jour; que des expositions soient faites sur le sujet ainsi que des journées d'informations par les archéologues ayant fouillé ce site.. Nous demandons qu'ils soient consultés sur le devenir de ce terrain s'ils veulent un musée , ou un mix immeuble musée. Que dans l'attente ce terrain soit immédiatement gelé actuellement paradoxalement ce n'est pas le cas des travaux ayant lieu sur le terrain, que Vinci en évacue tous les engins et ouvriers. Le temps d'étudier et de choisir la solution la plus adaptée à ce site archéologique et à sa bonne conservation dans le temps, il faut que ce site soit couvert et ait une ventilation adaptée car ce calcaire est fragile. S'il est laissé à l'air libre exposé aux intempéries combinées à la pollution, le site tombera au bout de 10 à 15 ans environ en poussière selon les scientifiques. Le temps de trouver aussi les divers partenaires et financeurs publics (État, région,département, Métropole mairie) et privés du projet. Il est impératif de prendre le temps et à associer notamment les habitants de Marseille ( pas seulement 3 personnes comme actuellement, mais aussi des scientifiques indépendants à trouver la meilleure solution. Des réunions publiques ouvertes à tous soient aussi organisées et non pas à huis clos comme cela a été le cas jusqu'à présent. Nous demandons une meilleure gestion de ce dossier et être entendus et consultés par les diverses institutions, car jusqu'à présent elle a été déplorable et met en danger ce Patrimoine inestimable de l'Humanité.Il faut que soit mis fin à ce déni de démocratie. Pour plus d'infos et suivre l'actualité concernant le site archéologique www.pourleclassementdusitearcheologiquedelacorderie.com https://www.facebook.com/PourleclassementdusitearcheologiquedelaCorderie/ https://vimeo.com/220775916 Urgent: Rescue and preservation of the antique quarry of La Corderie in Marseille On July 13, 2016, the City of Marseille signs the sale of the land located at the Boulevard de la Corderie at Me Durand notary the sale to Vinci in full ownership of parcels 217 & 218 for € 3,360,000. Except that the building removes the exit relief of the joint municipal school, At the meeting of October 7, 2013 of the city council, the acquisition of a lot of the building from Adim PACA (Vinci) is then validated for 920 920 € TTC. to which must be added the notary fees, ie € 1,013,000 € 360,000 euros to include the new emergency exit and a lift. The Marseille City Council and Vinci knew since 2002 following surveys that there had a buried career, and hid it until the newspaper Provence reveals the information on August 31, 2017.On June 16, 2017, INRAP's preventive excavations, which lasted only 2 months, ended the archaeological site of La Corderie in Marseille (France) Quartier St Victor in the 7th arrondissement.These excavations have uncovered the oldest quarry in Gaul and among the oldest quarries in the Mediterranean, according to Jean-Claude Bessac, a specialist in ancient quarries. She was at least 2600 years old and was created by the Phocaeans (Greek) at the birth of Massalia, This career made Massalia.There were 3 periods of exploitation: a first from the beginning of the 6th century BC to the 5th century BC, the Hellenistic period then to the 2nd century BC and the last Roman period. It is an unknown and unique limestone that formed in the bed of a river 26 million years ago according to Michel Villeneuve geologist.In addition there is at the back of the site the wall of the ramparts built under Louis XIV.This site as a whole has an exceptional aesthetic and a grandiose side that must absolutely be preserved in addition to its exceptional historical and heritage qualitiesSince its update it is property of the State which can classify it in its entirety and to compensate the owner of the ground. During July Mrs Françoise Nyssen Minister of the Culture said she was planning to classify 635m² of the plot which is about 4200 m² and its position has not changed since. Vinci real estate has a project of a building bar of 102 m long 8 floors with 'an underground parking of 3 floors. Strangely Mr. Xavier Delestre (Curator of archeology DRAC PACA) decided that the sector to be preserved having an interest stopped right along the limit of implantation of the underground parking of the building and nothing that justified the modification of the building permit issued prior to the update of the remains.This opinion is strongly contested by many archaeologists and independent geologists that is to say they do not work or more for the Ministry of Culture or affiliated organizations. All are for conservation in full antique quarry. And say it is necessary to keep everything, because the digitization and conservation of only 635m² are not enough for his study and for future generations. Destroying part of this career is like removing irremediably 80% of this book open on the past, This is irreplaceable, the traces of the tools of the Greek and Roman workers must be seen in real life and not on a screen ..But also architects and Marseille but also beyond. are for its conservation as a whole. Vinci, or the institutions do not consult the inhabitants of Marseille about this element of Heritage and History which is particularly those of their city of 2600 years. They are revolted by this ministerial choice, as well as by the choice of the Mayor of Marseille not to keep the excluded part of the project classification.In addition it is an additional attraction for visitors to Marseille. This is no longer a Marseilles affair. Globally scientists and the press are interested in this site, but also ordinary citizens. They are astonished as the French of the choice made by the institutions choosing the short-term profit of a promoter passes before the universal interest. And which will result in the destruction of some of the basic memory of our civilization. We signatories of this petition demand that the updated Greek antique quarry be fully preserved intact, be it a historical monument, as it is an element of the Heritage and History of Humanity. We also request that a symposium be organized with independent scientists and that access to the land be authorized to allow them to further study the site, as well as more consultation with the defenders of this heritage and the inhabitants of Marseille. We ask that this site be open to the public discovery of all tissues, because there has been no opening to public visits since its launch up to date; that exhibitions are made on the subject as well as information days by archaeologists who searched this site .. We ask that they be consulted on the future of this land if they want a museum, or a mix building museum. That while waiting this ground is immediately frozen nowadays paradoxically it is not the case of the works taking place on the ground, that Vinci evacuates all the machines and workers. The time to study and choose the most suitable solution for this archaeological site and its good conservation over time, it is necessary that this site is covered and has a suitable ventilation because this limestone is fragile. If left in the open air exposed to the weather combined with pollution, the site will fall after about 10 to 15 years in dust according to scientists. The time also to find the various partners and public financiers (State, region, department, Metropolis town hall) and private project. It is imperative to take the time and to involve especially the inhabitants of Marseille (not only 3 people as currently, but also independent scientists to find the best solution.) Public meetings open to all are also organized and not in camera as this has been the case so far.We are asking for a better management of this file and be heard and consulted by the various institutions, because until now it has been deplorable and endangers this inestimable heritage of humanity. must end this denial of democracy. For more information and follow the news about the archeological site www.pourleclassementdusitearcheologiquedelacorderie.com https://www.facebook.com/PourleclassementdusitearcheologiquedelaCorderie/ https://vimeo.com/220775916

louis ALESANDRINI
440 supporters
This petition won 4 months ago

Petition to Luc Fortin

Save the Sainte-Anne-de-Beaupré Cyclorama. Prevent Its Dismantling

Sauvons le Cyclorama de Sainte-Anne-de-Beaupré! *Pour le français, voir plus bas.* The Cyclorama of Jerusalem, standing in Sainte-Anne-de-Beaupré, near Québec city, is in great danger. This exceptional nineteenth century circular panorama – a vast immersive painting, of which fewer than fifteen others survive worldwide – has been put up for sale by the family that has been operating it as a tourist attraction for many years. Moving this massive work of art, which covers over 17,000 square feet and depicts Jerusalem at the moment of the Passion of Christ, would greatly compromise its integrity, as it would force any buyer to break the century-old symbiotic relationship with the rotunda that houses it. It would also bring about the tragic loss of a key moment in the history of visual culture in Québec. Inspired by the work of celebrated German panorama makers, conceived in New York City, and first exhibited in Montreal between 1889 and 1894, the Cyclorama of Jerusalem arrived in Sainte-Anne-de-Beaupré in the late nineteenth century. Since then, it has awed millions of visitors with the quintessentially modern perceptual experience it offers. Brought to Quebec before the advent of illustrated newspapers or cinema, the Cyclorama introduced generations of visitors to experiences that we know today as hyperrealism, immersion, and virtual reality, which would be developed much later in the displays of Expo 67 (Labyrinthe), in Imax, and the Société des arts technologiques (Montréal). We appeal to the Ministère de la Culture du Québec to ensure its preservation as a key monument for Québec and Canadian culture and for the world's experience of early modern media. Le Cyclorama est à vendre. S'il était vendu et démantelé, ce serait une catastrophe, une véritable honte. Ce panorama circulaire, qui serait le plus grand du 19e siècle, est le seul encore existant au Canada. Il s’agit d’une toile géante installée dans une rotonde, représentant Jérusalem et la Passion du Christ. Alors que les panoramas vivent un nouvel âge d’or (Rouen vient d’en ouvrir un) et qu’ils intéressent de plus en plus les chercheurs et les amateurs, il faut sauver ce trésor national et international.             Dans le monde, il ne reste qu’une douzaine de panoramas géants du 19e siècle. Le Québec a la chance d’en avoir un, et l’un des plus beaux. Il ne reste aucun des nombreux panoramas que comptait la France. Alors qu’il y en avait des dizaines à l’époque, on n’en trouve plus que trois complets en Amérique du Nord (Gettysburg, Atlanta et Québec, à Sainte-Anne-de-Beaupré). Aux États-Unis, les deux derniers panoramas sont considérés à juste titre comme des « American treasures ». Au Québec, va-t-on laisser perdre ce précieux témoin du passé? Il faut que ce patrimoine collectif soit racheté par l’État à un prix juste et raisonnable. Eu égard au devoir de mémoire, les Québécois doivent prendre conscience de la perte irrémédiable que constituerait le démantèlement du Cyclorama. J’en appelle donc au Ministère de la Culture pour qu’il soit classé monument historique, maintenu sur son site et mis en valeur.

Jean-Pierre SIROIS-TRAHAN
453 supporters
Started 1 year ago

Petition to Les Amis de Maurice Ravel

Pour le retour des biens disparus de Maurice Ravel au sein d’archives publiques françaises

Appel international du 17 juin 2016 pour le retour de tous les documents et biens disparus de Maurice Ravel au sein d’archives publiques françaises Dans son testament du 18 juillet 1958, Edouard Ravel (1878-1960), frère cadet et unique héritier du compositeur Maurice Ravel (1875-1937), légua le Belvédère de Montfort-l’Amaury à la Réunion des Musées Nationaux pour y faire un Musée Maurice Ravel en souvenir de son frère. Le 27 octobre 1959 il donna à la Ville de Levallois-Perret des objets et biens du musicien provenant d’une résidence secondaire de ce dernier dans cette commune. Edouard Ravel avait aussi souhaité par écrit que les biens de toute nature ayant pu appartenir au compositeur soient conservés, notamment ses manuscrits et esquisses autographes. L’association des Amis de Maurice Ravel s’est fixée pour but de veiller sur la mémoire du compositeur. Elle lance un appel international pour le retour et la libre consultation de tous les documents et biens disparus de Maurice Ravel (1) au sein d’archives publiques françaises. Toute personne approuvant cet appel international peut le signer ici ou en écrivant au siège de l’association par courrier postal ou par courriel à amisdemauriceravel@gmail.com La liste des premiers signataires est publiée et actualisée ici et sur le site internet de l’association : http://www.boleravel.fr International appeal for the return of all missing documents and property of Maurice Ravel to the care of the public archives in France In his will of 18 July 1958, Edouard Ravel (1878-1960), younger brother and sole heir of the composer Maurice Ravel (1875-1937), bequeathed Le Belvédère, the composer's home at Montfort-l'Amaury, to the Réunion des Musées Nationaux in order to create there a Ravel museum in memory of his brother.On 27 October 1959 Edouard Ravel gave to the Ville de Levallois some of the composer's belongings which came from his second home in this town.Edouard Ravel had also expressed in writing the wish that property of any kind which may have belonged to the composer should be preserved, especially his manuscripts and autograph sketches.The association of Les Amis de Maurice Ravel was established with the aim of guarding the composer's memory.It is launching an appeal for the return of all of the missing documents and property of Maurice Ravel (1) to the care of the public archives in France, where they may be freely consulted.Anyone who supports the terms of this international petition may sign it by writing to the offices of the association, by post or by e-mail. The list of signatories will be published on the association's website: http://www.boleravel.fr Manuel Cornejo, président des Amis de Maurice Ravel, chercheur sur Maurice Ravel, rédacteur en chef des « Cahiers Maurice Ravel » n°18 de 2016 (Fondation Maurice Ravel-éditions Séguier) Dimitra Diamantopoulou-Cornejo, secrétaire des Amis de Maurice Ravel Serge Touzelet, vice-président des Amis de Maurice Ravel Gabriel Yared, président d’honneur des Amis de Maurice Ravel, compositeur Serge Baudo, chef d’orchestre honoraire de l’Orchestre National de Lyon, membre d’honneur des Amis de Maurice Ravel, La Ciotat, France (13) Fabien Caux-Lahalle, réalisateur du film « Qui a volé le Boléro de Ravel ? » (France5 / CultureBox, 2016), Paris, France (75) Jean-Yves Clément, directeur artistique du Festival de Nohant, directeur artistique du Prix Pelléas, vice-président des éditions Le Passeur Éditeur, membre d’honneur des Amis de Maurice Ravel, France (75) Paul Danblon, journaliste honoraire à la RTBF, coréalisateur avec le regretté Alain Denis de films documentaires sur Maurice Ravel pour la RTBF (« À la recherche de Ravel », 1967 ; « Maurice Ravel L’homme et les sortilèges », 1975, « Ravel toujours », 1987), directeur honoraire de l’Opéra Royal de Liège, membre d’honneur des Amis de Maurice Ravel, Bruxelles, Belgique Michel Delahaye, rédacteur en chef honoraire des « Cahiers Maurice Ravel », France (71) Claude Duparfait, comédien, metteur en scène, auteur du spectacle « La Fonction Ravel » (création Festival de Besançon 2016), Paris, France (75) Alain Galliari, musicologue, directeur honoraire de la Médiathèque Musicale Gustav Mahler, France (77) Christiane Gandouin, veuve du préfet Jacques Gandouin (1920-2003) -ravélien émérite-, Paris, France (75) Isabelle Godebski-Dauge, petite-fille de Cipa Godebski (1875-1937) et Ida Godebska (1872-1935) -proches amis de Maurice Ravel et dédicataires de sa « Sonatine »-, fille de Jean Godebski (1901-1990) -proche ami de Maurice Ravel et co-dédicataire de « Ma Mère l’Oye »-, Paris, France (75) Marcel Marnat, auteur de l’ouvrage « Maurice Ravel » (Fayard, 1986 et rééditions), producteur honoraire d’émissions à Radio-France, membre d’honneur des Amis de Maurice Ravel, membre du comité de rédaction des « Cahiers Maurice Ravel », administrateur de la Fondation Maurice Ravel, Paris, France (75) Claude Moreau, “guide” du Musée Maurice Ravel « Le Belvédère » de Montfort-l’Amaury, membre d’honneur des Amis de Maurice Ravel, Montfort-l’Amaury, France (78) Jean Nithart, fondateur de la collection musicale des éditions Fayard, Paris, France (75) Georges Perrin, arrière-petit-neveu de Maurice Ravel, fils de Marc Perrin (1907-1974) –tromboniste à l’Orchestre de Suisse Romande (OSR)- et petit-fils d’Alfred Perrin (1867-1957)–violoniste au Grand Théâtre de Genève, cousin germain de Maurice Ravel-, Genève, Suisse François Porcile, cinéaste, musicologue, auteur notamment de « La belle époque de la musique française 1871-1940. Le temps de Maurice Ravel » (Paris, Fayard, 1999), membre d’honneur des Amis de Maurice Ravel, Paris, France (75) Dr Gilles Roland-Manuel, petits-fils de Roland-Manuel (1891-1966) -musicologue, homme de radio et compositeur, élève et proche ami de Maurice Ravel-, Paris, France (75) Valentine Roland-Manuel / Fleck, petite-fille de Roland-Manuel (1891-1966) -musicologue, homme de radio et compositeur, élève et proche ami de Maurice Ravel-, France (11) Clément Rosenthal, fils de Manuel Rosenthal (1904-2003) -compositeur et chef d’orchestre, élève et proche ami de Maurice Ravel-, France (91) Etienne Rousseau-Plotto, auteur de l’ouvrage « Ravel, portraits basques » (Séguier, 2004, édition revue et augmentée à paraître en 2016), France (64) Société Française de Musicologie http://sfmusicologie.fr John Spiers, webmaster du site internet en anglais très documenté sur Maurice Ravel http://www.maurice-ravel.net , membre des Amis de Maurice Ravel, Royaume-Uni Julien-François Zbinden, compositeur, membre d’honneur des Amis de Maurice Ravel, Lausanne, Suisse (1) Lire les articles : Manuel Cornejo (propos recueillis par Suzanne Gervais), « Ravel : une partie de son œuvre bientôt dans le domaine public », La Lettre du Musicien, n° 477, avril 2016, p. 30-31  Manuel Cornejo (propos recueillis par Thierry Hillériteau et Léna Lutaud), « De nombreuses archives de Ravel se sont volatilisées », Le Figaro, 30 avril 2016 Sofia Anastasio, « Où sont passés les biens de Maurice Ravel ? », France Musique, 13 mai 2016 Léna Lutaud, « Ravel, l’histoire d’un pillage organisé », Le Figaro, 17 juin 2016. Les AMIS DE MAURICE RAVEL, association loi 1901 reconnue d'intérêt général, JO, 9/6/2012 ; SIREN 789 681 806 ; SIRET 789 681 806 00012 : http://www.boleravel.fr

Les Amis de Maurice Ravel
1,538 supporters