Topic

paris

4 petitions

Update posted 3 weeks ago

Petition to Mairie de Paris

Sauvons la Péniche ANAKO

Péniche ANAKO en péril ! English translation below Cher(e)s ami(e)s, Depuis 2009, la Péniche ANAKO a accueilli des centaines d’artistes et des milliers de visiteurs autour de concerts, jams, expositions, et conférences mettant en valeur les cultures du monde entier. Elle se retrouve aujourd’hui en grand danger. La Ville de Paris a cette année organisé un appel d’offre afin de redistribuer les emplacements du Bassin de la Villette. Malheureusement le dossier de la Péniche ANAKO n’a pas été retenu ; nous avons reçu début juillet une lettre nous invitant à “organiser le départ de la péniche de Paris”. N’ayant à notre disposition aucun emplacement pour la péniche à partir de janvier 2018, nous nous voyons sommés de préparer la fin de nos activités. Cette décision revient à faire disparaître une association dont la mission est unique. ANAKO, la “Péniche des cultures du monde”, a œuvré sans relâche pour créer des rencontres et un engouement autour de cultures minoritaires menacées de disparition. Les cultures de plus de 75 pays ont été représentées dans la programmation de la Péniche ANAKO depuis sa création, ce qui a permis de formidables transmissions multiculturelles et des expériences musicales et artistiques difficiles à trouver ailleurs.La Péniche ANAKO est aussi un lieu de création phénoménale. Ses jams orientales et ses jams bluegrass (des événements mensuels) ont été l’occasion de rencontres, d’improvisations, et de créations véritablement uniques, la jam n’étant pas un style d’événement très commun en France.La Péniche ANAKO est enfin un lieu où la diaspora arménienne de France a pu se réunir et diffuser sa culture et son histoire. Tout ce travail est aujourd’hui menacé. Et cette situation est d’autant plus regrettable que la Ville de Paris a retenu, à la place de la Péniche ANAKO et d’autres péniches indépendantes, les candidatures déposées par des organisations (dont un géant de la grande distribution) qui ont déjà de nombreux locaux à travers Paris. La survie de leur mission culturelle et artistique (si elles en ont une) ne dépend donc absolument pas de leur obtention d’un emplacement sur le Bassin de la Villette. Nous demandons donc que la Ville de Paris revienne sur cette décision. Il est impératif que la Péniche ANAKO puisse continuer son travail de transmission et de création au vu de la communauté active et motivée qu’elle a construite depuis 2009. penicheanako.org https://www.facebook.com/peniche.anako/   The Péniche Anako is in danger! Help save the Péniche Anako! Dear friends, Since 2009, the Péniche Anako has welcomed hundreds of artists and thousands of visitors to concerts, jams, expositions, and speeches that bring to light the great wealth of cultures from around the world. Today, the future of Anako and the project that underpins it are under threat. This year, the city of Paris released a request for proposals to determine which barges would be able to dock at the Bassin de la Villette. Unfortunately, the proposal we put forward to continue Anako’s mission was not selected. In early July, we received a letter asking us to prepare our “departure from Paris”. As the barge has no location available beginning in January, the message is clear that we must plan the end of our activities. The city’s decision will ultimately result in the disappearance of an organization whose mission is unique. Anako, the “barge of world cultures”, has with its team and the many artists who have passed through it, worked ceaselessly to create connections and enthusiasm about the threatened cultures of minority groups worldwide. The cultures of more than 75 countries have been represented in Anako’s programming since the barge’s opening—a process that has offered the opportunity for enlightening multicultural transmission, and for musical and artistic expression difficult to find elsewhere. Anako is also a phenomenal place for creation. Its monthly bluegrass and oriental jams (a style of musical interaction rare in France) provide opportunities for socializing, improvisation, and unexpected mixing of styles. Anako, finally, is a place where the Armenian diaspora can connect and highlight its culture and history. All of this work is now in peril. And the situation is made worse by the fact that the city of Paris chose to replace Anako and several other independent barges with proposals put forward by organizations, including a multinational retailer, that already have several storefronts within the city. It suffices to say that the survival of their cultural and artistic mission (if they have one) does not depend on their having a barge on the Bassin de la Villette. We therefore ask that the city of Paris reconsider this decision. It is vital that Anako be able to continue its work of cultural transmission and creativity in light of the active and motivated community it has sparked since 2009. penicheanako.org

Péniche ANAKO
13,498 supporters
This petition won 5 months ago

Petition to M. Michel Cadot, Mme Anne Hidalgo

Pour le retour des randonnées roller de masse à Paris

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - English summary:After almost 20 years of weekly operations, the world-famous Paris skating tours (Friday Night Fever by Pari-Roller and Sunday Stroll by Rollers & Coquillages) have seen their authorizations brutally cancelled by the Police Authority, with stated reason that they cannot afford the workload anymore (4 police persons for 3 hours !).Please sign this petition to the Mayor and the Police chief that they work together to propose an acceptable solution to the volunteer organizations who run those skates, for the return of these popular events.- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - Depuis début mars 2017, la Préfecture de Police de Paris refuse aux Associations Rollers & Coquillages et Pari-Roller les autorisations nécessaires aux randonnées roller hebdomadaires dans les rues de Paris. Madame, Monsieur, en soutien à nos Associations, nous vous demandons de travailler ensemble à trouver les moyens de ré-instituer ces rendez-vous. Depuis la fin des années 90, ces grands happenings populaires, conviviaux et sportifs rassemblent pour rouler dans la Capitale des gens de toutes conditions et de toutes origines, dans un esprit commun de fête et de partage de la ville. Devant l'engouement du public et le développement de rassemblements spontanés incontrôlés, la création des Associations organisatrices et l'Arrêté Préfectoral de juin 2000 avaient permis d'encadrer tout cela, pour que ces événements se déroulent de façon coordonnée et en minimisant les risques et la gêne aux autres usagers de la voie publique. Voilà donc près de 20 ans que des milliers de patineurs (jusqu'à 35.000, mais plus régulièrement 3 à 5000) se retrouvent tous les vendredis soirs pour une randonnée relativement sportive et tous les dimanches après-midi pour une balade plus accessible aux moins aguerris, toujours dans le même esprit de fête, de célébration de la glisse et du "déplacement doux". Parmi les multiples bénéfices sociaux de ces organisations, on peut citer :- l'une des rares occasions d'activité (en particulier sportive) entièrement gratuite- l'intégration, la mixité (randonnées ouvertes à tous et toutes, avec une grande variété de publics, se retrouvant autour d'un plaisir commun)- l'implication dans la cité (nombreux bénévoles organisateurs ou "staffeurs" signaleurs, en particulier d'un public jeune qui adhère par là à des valeurs positives d'organisation sociale)- la coopération entre ces publics et les autorités (image positive des personnels de police contribuant à encadrer)- la découverte de Paris sous un angle différent, l'ouverture à ses multiples quartiers- le rayonnement touristique de Paris (nombreux déplacements de groupes de province et d'étrangers pour participer à ces événements, retombées médiatiques en France et à l'étranger)- la promotion de l'image de la ville comme ouverte à la jeunesse, aux sports, aux déplacements doux, capable d'organiser des événements d'envergure (dans la perspective de Paris 2024, rappelons que le roller entre comme discipline olympique aux JO de la jeunesse) Plus que jamais en cette période tendue, Paris, les parisiens et parisiennes, les touristes ont besoin de se retrouver autour de cette gamme de valeurs et de partager ces fêtes emblématiques de la Ville des Lumières. Or voici que la Préfecture a décidé de ne plus délivrer de validation des parcours proposés et de refuser l'escorte policière pour accompagner ces randonnées. La surcharge des effectifs en cette période de vigilance accrue peut s'entendre, mais le dispositif dont nous avons besoin est tout de même particulièrement léger (4 fonctionnaires y suffisent) et nous pourrions accepter de réduire temporairement la cadence de ces randonnées. En revanche, il ne nous est pas imaginable de renoncer à ce qui a fait qu'elles sont devenues des rendez-vous mondialement connus : des randonnées ouvertes à tous, gratuites, dans le cœur de la ville, à cadence très régulière.D'ailleurs on a commencé à observer des dérives, avec des groupes de randonneurs sans coordination ni sécurisation, lâchés "en sauvage" dans les rues, ce que personne ne souhaite voir se développer avec tous les risques afférents. Dans le cadre de vos attributions et responsabilités respectives, nous vous demandons très respectueusement mais avec insistance de bien vouloir travailler ensemble pour réévaluer cette décision et trouver au plus vite une solution qui permette aux Associations de reprendre ces randonnées.

Melissa DV
11,778 supporters
Update posted 3 years ago

Petition to Françoise Nyssen

Save the Armenian Museum of France

Français | Հայերեն | Русский | Deutsch | Español | Polski The Armenian Museum of France was inaugurated in Paris in 1953 in the presence of the President of the French Republic. It is home to many priceless works, some of which have been exhibited at the Louvre museum. The collections held in the museum were compiled by the descendants of the victims of 1915 genocide and were donated to the French state in 1978. They are recognized as public works. Today, the Armenian Museum is on the cusp of disappearing. We ask that the state respects the legacy that it was given and authorises the reopening of the Armenian Museum of France. A highly sought-after exhibition space... In August 2011, the Ministry of Culture asked the Armenian Museum of France to temporarily move its collections due to renovation work that was taking place in the building where it was housed. The museum was reassured that a return to the same space would be permitted once the work was completed in May 2012. The renovation work is now finished but the Armenian Museum has been prohibited from returning to the building. The Ministry of Culture have refused to release the rooms and they are now being used for storage. The museum has launched an appeal and contacted all of the relevant State services demanding that the commitment be honoured. So far, there has been no response. More worryingly, in early 2014, the locks to the building were changed without prior warning: access is now impossible and no one knows what has happened to some of the collections that remained inside the building. The Armenian Museum of France bears witness to the History of a Population. This unique cultural testimony that illustrates 3000 years of History and holds nearly 1,200 works, some of which were given at the risk of life by genocide survivors, will disappear. Today, this cultural heritage is in danger of disappearing completely. The State is refusing to answer questions yet preparations are being made to commemorate the 100-year anniversary of the Armenian genocide in 2015. Mrs Nyssen, in the name of History, in the name of Culture, in the name of respecting the legacies that were accepted and received by France, please ensure the reopening of the Armenian Museum of France.

Comité de soutien au Musée Arménien de France
11,536 supporters