Topic

metro

11 petitions

Update posted 1 week ago

Petition to Tisseo Collectivités, Jean Michel Lattes, Jean-Luc Moudenc, Georges Méric, Carole Delga, Pierre Cabaré, Pascal Mailhos

Métro au Sept Deniers : Pour une re-localisation au cœur du quartier

L'association du comité de quartier des Sept Deniers à Toulouse mène un travail de réflexion et de concertation avec les habitants au sujet de l'implantation de la future station du métro TAE: 3 réunions publiques, 8 réunions d’un groupe de travail avec des habitants, rencontres avec des élus et SMTC-Tisséo, présence sur le marché et diffusion régulière d'informations aux adhérents et habitants Cette démarche l'a amené à demander la re-localisation de la station au cœur du quartier, pour une meilleure desserte urbaine au bénéfice de ses habitants, comme se fut étudié lors de la consultation initiale par la Commission Nationale du Débat Public. La localisation de la station proposée aujourd'hui par Tisséo dans un l'espace vert du parc des Sept Deniers avec un espace multimodal (bus) et parking relais de 400 à 500 places visant à servir de rabattement pour les voitures venant du Nord de l’agglomération serait catastrophique sur la circulation et l’engorgement de nos voiries, le cadre de vie et  l'environnement du quartier. L’association du comité de quartier reste attentive à la grande densification qui se développe dans le quartier pour laquelle elle ne s’est pas toujours opposée, à partir du moment où celle ci est organisée par la collectivité et co-construite avec les habitants et leur associations. Habitant.es, choisir est encore possible ! Mobilisons-nous pour l'avenir du quartier et demandons à être entendu par Tisséo, la Ville de Toulouse et Toulouse Métropole ! Suivez nous sur Facebook et Twitter

Le Comité de Quartier des Sept Deniers
676 supporters
Started 2 months ago

Petition to M. Rudi Vervoort Ministre-Président du gouvernement de la Région Bruxelles Capitale

NON AU SACCAGE DU SQUARE RIGA/NEE AAN DE VERWOESTING VAN DE RIGASQUARE

Nous déplorons que l’enquête publique sur la modification partielle du Plan Régional d’Affectation du Sol (PRAS) en vue de créer un métro nord-sud dans la Région de Bruxelles Capitale, n’ait pas reçu la publicité suffisante pour permettre aux citoyens concernés d’étudier la question et d’envoyer une lettre de remarques dans les temps impartis, en particulier à propos de la très controversée station Riga située à Schaerbeek. Nous demandons au Gouvernement régional de renoncer à inclure le square François Riga dans le projet de modification d’une partie du PRAS. Le projet prévoit de faire passer le square de zone verte en zone de voirie et espace structurant, de façon à écarter tout obstacle légal à l’implantion d’une station de métro sur ce site. Il convient de souligner que le square est incontestablement l’âme d’un quartier de grande qualité, où il fait bon vivre.  Le projet défigurerait irrémédiablement le square - qui forme avec l’avenue Huart Hamoir un ensemble, qui a fait l’objet d’une demande de classement - en le privant de son patrimoine végétal (environ cinquante arbres, dont six remarquables).  La mise en place de murs emboués constituerait de surcroît un risque important de vibrations au niveau des bâtiments, dont 21 maisons et l’église de la Sainte Famille sont repris à l’inventaire du patrimoine architectural.  Nous considérons également que, dans la perspective d’un réchauffement climatique, le square Riga riche en arbres à haute tige constitue un des poumons verts de la commune de Schaerbeek (en fait le deuxième plus vaste après le parc Josaphat), et doit être préservé de toute atteinte pour des raisons écologiques.  Nous considérons également que la disparition de cinquante à quatre-vingt places de parking causerait une véritable crise dans le quartier, quoi que l’on pense par ailleurs de la voiture comme moyen de transport. Nous pensons enfin que la distance (500-600 m de marche dans le pire des cas) entre la station Riga et les deux stations les plus proches (Verboeckhoven et Tilleul) est raisonnablement courte, et que la suppression de la station Riga ne constitue pas un obstacle à la réalisation du projet. Il conviendrait en outre d’examiner si les économies générées par cette suppression ne permettraient pas de conserver et d’améliorer la ligne de tram 55 actuelle, plus conforme aux besoins des Schaerbeekois.  Pour ces raisons, dans la perspective de l’intérêt général bien compris, la préservation du square Riga en zone verte prime sur sa transformation en station de métro. Il appartiendra à Beliris, maître d’ouvrage du projet de métro, d’adapter les plans existants en fonction du maintien du square Riga en zone verte. Nous vous adjurons, Mesdames et Messieurs les ministres, de renoncer à cette folie, à moins que vous ne vouliez entrer dans l’histoire comme les fossoyeurs d’un morceau irremplaçable de patrimoine bruxellois. Relais sur Facebook : https://www.facebook.com/Sauvez-le-square-Riga-1401418253310928/?ref=bookmarks ____________________________________________________________________ Wij betreuren dat het openbaar onderzoek over de gedeeltelijke wijziging van het Gewestelijk Bestemmingsplan (GBP) ten einde een Noord-Zuid metrolijn te realiseren in het Brussels Hoofdstedelijk Gewest niet genoeg publiciteit gekregen heeft om de betrokken burgers de kans te geven het dossier te bestuderen en een brief met hun opmerkingen binnen de gestelde tijd te sturen, in het bijzonder over het zeer controversiële Rigastation, gelegen te Schaarbeek  Wij vragen aan de gewestelijke regering om om ervan af te zien de François Riga square te betrekken bij de gedeeltelijke wijziging van het GBP. Het ontwerp voorziet immers dat de square van groene zone naar structurende zone overgeheveld zou worden om ieder wettelijk obstakel voor de inplanting van een metrostation op deze site uit de weg te ruimen. Met het oog hierop dient onderstreept te worden dat de square onbetwisbaar de ziel is van een sfeervolle buurt waar het goed leven is.  Het ontwerp zou de square - die samen met de Huart Hamoirlaan een geheel vormt waarvoor een aanvraag tot klassering ingediend werd - onherroepelijk verminken door het te beroven van zijn boompatrimonium (zo’n vijftig bomen, waaronder 6 merkwaardige).  De aanleg van slibwanden zou waarschijnlijk grote trillingseffecten meebrengen ter hoogte van de gebouwen waarvan 21 huizen en de kerk van de Heilige Familie opgenomen zijn in de inventaris van het bouwkundig erfgoed.  We menen tevens dat, rekening houdend met een opwarming van het klimaat, de Rigasquare met zijn vele hoogstambomen één van de groene longen vormt van de gemeente, (eigenlijk de tweede belangrijkste site na het Josaphatpark) en om ecologische redenen beschermd dient te worden tegen elke aantasting.  Wij menen ook dat de verdwijning van vijftig à tachtig parkeerplaatsen een ware crisis zou veroorzaken in de buurt, wat men anderszins ook moge denken van de auto als vervoermiddel. We menen tenslotte dat de afstand (500-600 m stappen in het slechtste geval) tussen Riga en de twee dichtstbijliggende stations (Verboeckhoven en Linde) redelijk kort is, en dat de afschaffing van het station Riga geen obstakel zou zijn tot de verwezenlijking van het ontwerp. Het zou bovendien wenselijk zijn om te onderzoeken of de bezuinigingen die hieruit zouden voortvloeien niet zouden toelaten om de huidige tramlijn 55, die beter voldoet aan de behoeften van de Schaarbekenaren, te behouden en te verbeteren.  Om deze redenen, en in het perspectief van het welbegrepen algemeen belang, heeft het behoud van de Rigasquare in een groene zone de overhand op zijn omvorming tot een metrostation. Het is aan Beliris, opdrachtgever van het metroproject, de voorliggende plannen aan te passen ten einde het behoud van het Rigasquare in een groene zone te verzekeren. Wij vragen U, Dames en Heren ministers, met klem, af te zien van deze waanzin, tenzij U de geschiedenis wilt intreden als de grafdelvers van een stuk onvervangbaar Brussels patrimonium. _____________________________________________________________________ Cette pétition sera remise à: Gouvernement de la Région Bruxelles Capitale Deze petitie wordt overhandigd aan: Brusselse Hoofdstedelijke Regering

Michel WALRAVENS
815 supporters
Started 2 months ago

Petition to Mme Valérie Pécresse , Mme Catherine Guillouard , M. Christophe Nadjovski

Des escalators depuis les quais au Métro Place des Fêtes

Les travaux prévus pour le prolongement de la ligne 11 du métro semblent avoir totalement oublié les besoins spécifiques des usagers de la station Place des Fêtes, et notamment son amélioration  dans l'accessibilité PMR.=> Nous demandons l'installation d'escalators entre les 2 quais ligne 11 et la salle des guichets, comme prévu par Île-de-France Mobilités (ex-STIF) il y a 3 ans.- Actuellement: En effet, si de longs escaliers mécaniques permettent de relier la « salle des guichets » à la surface de la Place, il n’en demeure pas moins que l’accès des quais vers la salle des guichets se fait par des escaliers (vingt-deux marches). L’accessibilité est donc malaisée pour les nombreuses personnes âgées, ou handicapées, ou les personnes avec poussettes,… ce qui représente un nombre important de personnes dans ce quartier densément peuplé (17 000 habitants autour de la Place des Fêtes). Rappelons aussi que la station Place des Fêtes est la seule dans un large périmètre à permettre de rejoindre rapidement le centre de Paris. La promesse de 2013: Lors de la réunion publique d’information du 27 février 2013 à l’Ecole élémentaire de Belleville, il avait été clairement planifié par Île-de-France Mobilités (STIF), pour la station Place des Fêtes: « Cette station sera également réaménagée de façon à améliorer les cheminements entre les quais et la salle des billets avec l’installation d’escaliers mécaniques montant. »=> http://prolongementligne11est.fr/download/archives_reunions/Reunion-informations_Paris_27-fevrier-2013_Compte-rendu.pdf L'engagement non tenu en janvier 2017: Lors de la dernière réunion publique d’information du 28 février 2017, nous avons découvert que les seuls travaux prévus concernant Place de Fêtes ne sont actuellement que la création d’une issue de secours.Le soutien de la Mairie du 19ème: Le 12 septembre 2017, le Conseil d'Arrondissement de la Mairie du 19ème a déposé un Voeu , à l'unanimité, en faveur d'une étude pour l'installation d'escaliers mécaniques à Place des Fêtes => Voeu de la Mairie : https://tinyurl.com/2017-09-12-voeu-escalators => Compte-rendu du Conseil d'arrondissement du 12 septembre 2017: https://tinyurl.com/mairie19-cr-CA-2017-09-12 => Lettre de la Maison de la Place des Fêtes à M. Christophe Nadjovski, Maire-adjoint en charge des déplacements, 5 avril 2017: https://tinyurl.com/2017-04-05-mpdf-demande  note: Accessibilité PMR = accessibilité pour les Personnes à Mobilité Réduite;STIF = Syndicat des transports d'Île-de-France, devenu en juin 2017 Île-de-France Mobilités; https://www.iledefrance-mobilites.fr

Maison de la Place des Fêtes
222 supporters
Started 2 months ago

Petition to Madame Elisabeth Borne, Madame Elisabeth Borne, ministre des transports

RER : n’acceptons plus l’inacceptable

Madame la ministre, Toutes mes félicitations pour avoir lancé une enquête sur l’incident grave qui a affecté le 30 octobre la ligne A du RER. Le signataire estime que vous devriez aussi lancer une enquête sur les incidents qui affectent régulièrement toutes les lignes du RER. L’enquête devrait notamment expliquer pourquoi les promesses de Valérie Pécresse n’ont pas été tenues, pourquoi les demandes des associations d’usagers n’ont pas été étudiées et pourquoi les recommandations de la Cour des comptes n’ont pas été suivies, et proposer des solutions. Veuillez agréer, Madame la ministre, l’expression de ma très haute considération.   ********************************************************************************** « Ce qui s’est passé est inacceptable » a déclaré la ministre des transports Elisabeth Borne après l’arrêt du RER A.Un forage a entraîné lundi 30 octobre un percement du tunnel du RER A au niveau de la Porte Maillot. La circulation a été stoppée pendant trois jours sur la partie ouest de la ligne. La ministre a eu raison de demander une enquête. Mais elle devrait aussi demander une enquête sur toutes les lignes RER, dont le fonctionnement est inacceptable : trains qui débordent de passagers ; impossibilité de monter à certaines stations intermédiaires dans des trains bondés ; trajets interminables et souvent interrompus quand on monte en début de ligne ; pannes régulières du matériel, de la signalisation , de l’électricité ; bagages abandonnés ; grèves ; stations sales ; suppressions de trains ; vols, agressions ; trains de marchandises roulant sur les voies RER ; rames non climatisées ; communication défaillante avec des informations contradictoires. Les deux principales lignes, A et B, sont gérées en commun par la RATP et la SNCF. En moyenne elles comptent plus de cinq incidents graves par semaine. Le conducteur change à Nanterre-Préfecture, quand on passe de la zone-SNCF à la zone-RATP. Sur cette ligne 30 % des trains sont en retard de plus de 5 minutes.Dans son programme d’octobre 2015 pour les élections régionales, Valérie Pécresse avait promis de mettre fin à cette gestion duale, et de renouveler les vieux trains des lignes L et J, qui tombent régulièrement en panne. Les associations d’usagers demandent que des policiers avec chien renifleur soient déployés dans les grandes gares, pour arriver rapidement en cas de colis suspect, que des trains de réserve soient mis en circulation en cas de suppression de trains, que le dispositif d’information soit revu. Dans un rapport de février 2016, la Cour des comptes signalait « les sous-investissements des gouvernements, de la SNCF et de RFF depuis trente ans : «40% des voies ont plus de 30 ans ; l’âge moyen du matériel est de 25 ans ; sur 258 postes d’aiguillage et de signalisation, 140 ne peuvent pas être commandés à distance». « Il apparaît indispensable que l'Etat procède à une sélection rigoureuse des projets d'infrastructures de transport dans le cadre du Grand Paris » écrit la Cour. Autrement dit : arrêtez de faire des projets grandioses, comme le CDG express, qui coûtera inutilement plus de 1,6 Milliards d’euros et ne fera que doubler le RER B, sous le prétexte qu’il y a trop de vols et d’agressions sur cette ligne (alors qu’une meilleure surveillance de cette ligne, notamment par caméras, résoudrait le problème), ou encore la ligne 16 du métro du Grand Paris, qui, à plus de 20 kilomètres du périphérique, transportera d’après les prévisions douze fois moins de passagers que les lignes A et B. Cet investissement (plus de 5 Milliards) devrait être précédé d’une ligne de bus permettant de vérifier les prévisions de trafic. La Cour des comptes demandait un « baromètre mensuel ou trimestriel des performances en termes de qualité de service pour chaque ligne de transport ». Elle demandait aussi que l’ouverture à la concurrence exigée par l’Europe soit réalisée. Elisabeth Borne doit lancer une enquête pour savoir pourquoi ces recommandations n’ont pas été suivies. Si vous en êtes d’accord, signez la pétition qui demande cette enquête.  

Contribuables Parisiens et Franciliens
361 supporters