Topic

logement décent

4 petitions

Started 2 months ago

Petition to Préfecture du Loiret, Conseil Départemental, Education nationale

Jeunesse sans papier, jeunesse volée : ça suffit!

Jeunesse sans-papier, jeunesse volée : ça suffit ! Nous sommes enseignant·es et personnels d’éducation dans l’agglomération d’Orléans et le Loiret.Dans nos écoles, nos collèges, nos lycées, généraux et professionnels, beaucoup de nos élèves sont « sans-papier ». Qu’ils et elles soient mineur·es ou majeur·es, isolé·es ou en famille, en demande d’asile ou sous le coup d’une menace d’expulsion, ce sont nos élèves. L’injustice « administrative » qu’ils et elles vivent, est une véritable mécanique de discrimination, encouragée par les autorités.Elle génère pour nos élèves précarité, angoisse, et menace leur intégrité physique et morale. Face à cela, nous réagissons la plupart du temps dans l’urgence. Nos solidarités se heurtent à des situations de plus en plus dramatiques. Aujourd’hui, le Conseil départemental a pris la décision d’expulser de leur hébergement près de 150 jeunes majeur·es isolé·es. Ça suffit, il faut que ça change ! Nous interpellons solennellement les autorités, de l’Éducation nationale, préfectorale, départementale :- Régularisez nos élèves en leur délivrant un titre de séjour vie privée/vie familiale.- Assurez un accès plus rapide qu’aujourd’hui à la scolarisation.- Ouvrez-leur des classes d’accueil dans tous les collèges, dans tous les Lycées professionnels… et sans que cela ne se fasse au détriment de celles existantes !- Sanctuarisez les heures postes dans les établissements qui permettent aux enseignant·es d’y intervenir.- Créez des postes de personnels, notamment de services sociaux, afin d’aider ces élèves.- Pour celles et ceux qui ne sont pas logés par l’Aide sociale à l’enfance, assurez-leur un hébergement en leur attribuant une place en internat. Et s’il n’y en pas assez c’est qu’il faut en créer, quitte à ouvrir un nouvel internat !- Maintenez les bourses pour toutes et tous nos élèves au 1er septembre.- N’expulsez pas de leurs hébergements nos élèves jeunes majeur·es isolé·es au 31 août, nous ne l’accepterons pas.

Enseignants et personnels du Loiret
676 supporters
Update posted 4 months ago

Petition to Jean-Claude GAUDIN Maire de MARSEILLE, Martine Vassal Présidente du Conseil Départemental, Renaud Muselier Président du Conseil Régional, Christophe Castaner Premier Ministre, Julien Denormandie

STOP AU SCANDALE DE L'HABITAT INDIGNE A MARSEILLE !

MOBILISONS NOUS POUR RÉCLAMER LA FIN DU MAL-LOGEMENT A MARSEILLE !  Tous ensemble exigeons une réponse forte et concrète des pouvoirs publics pour que plus jamais un drame comme celui de la Rue d'Aubagne ne puisse se reproduire à l'avenir !  A l'heure où j'écris ces lignes l'effondrement des 3 immeubles de la rue d'Aubagne a causé la mort de 8 personnes ensevelies sous les décombres et la paralysie de tout un quartier à cause de la fragilisation des immeubles mitoyens et du risque d'effet domino, ce qui s'est passé dans le centre-ville de la cité phocéenne ce 5 Novembre endeuille l'ensemble des Marseillais touchés en plein cœur par cette tragédie, un drame d'autant plus douloureux qu'il est la conséquence directe d'un problème pourtant parfaitement connu des pouvoirs publics : La situation du mal-logement à Marseille et ses dizaines de milliers d'habitants victimes de l'inaction de la mairie et de la cupidité des marchands de sommeil. Je m'appelle Adrien Sergent, je suis un jeune Marseillais révolté de voir l'état de délabrement de certains logements de notre ville, scandalisé par le fait qu'il y ait plus de 40 000 logements indignes dans la cité phocéenne dans lesquels sont contraints de vivre, dans des conditions précaires et dangereuses, plus de 100 000 habitants dont parmi eux de nombreux enfants condamnés à grandir au quotidien dans l'insalubrité.  Le drame de la rue d'Aubagne me touche profondément , voir la détresse de toutes les victimes et rester inactif m'est impossible, il est temps qu'un sursaut citoyen ait lieu sur la question du mal-logement et c'est pourquoi je lance aujourd'hui cette pétition pour que plus jamais une telle catastrophe ne puisse avoir lieu dans la cité phocéenne. Ce qui s'est passé à la rue d'Aubagne est un véritable scandale, la vétusté des immeubles et leur dangerosité étaient connus par les services de la mairie depuis de nombreuses années, en effet les habitants de la rue d’Aubagne les avaient signalé à la mairie de secteur à plusieurs reprises photos à l'appui, mais pourtant aucun périmètre de sécurité n'a été délimité, jusqu’à l’effondrement du 5 novembre 2018, pourquoi rien n'a t il été fait pour rénover ces immeubles et protéger leurs habitants en les relogeant en toute sécurité ailleurs ? L'inaction, l'indifférence, l'incompétence et la négligence des pouvoirs publics s'étendent à toute la ville et si rien ne change le risque est grand de voir d'autres immeubles s'effondrer à leur tour.  Plusieurs rapports épinglent la situation du mal-logement à Marseille dont le dernier date de 2015 pointant le fait que 100 000 personnes vivent dans un logement indigne dangereux pour leur santé soit près d'1 Marseillais sur 8, le cas de la rue d'Aubagne est donc symptomatique d'un problème d'insalubrité bien plus large et pourtant ni la mairie de Marseille, ni la préfecture n'ont agit durablement pour faire cesser cette injustice, pourquoi n'ont ils n'ont pas pris le problème au sérieux et n'ont ils pas mis en place les moyens nécessaires pour lutter réellement contre le mal-logement ? La responsabilité de cette situation leur incombe donc entièrement. Nous le demandons haut et fort : est-ce normal que des immeubles Marseillais identifiés et signalés à de multiples reprises par des habitants et des associations soit laissés à l'état d'abandon par les pouvoirs publics et menacent de s'effondrer à tout instant ? Bien sûr que non.  Au moment où nous parlons plus de 1 000 personnes ont été évacuées aux quatre coins de la ville car leur immeuble représente un péril imminent et risque de s'effondrer à tout instant.  Les immeubles de la rue d'Aubagne ne sont malheureusement pas une exception, partout dans Marseille se trouvent des logements dans cet état, allons nous vraiment rester les bras croisés en attendant un nouveau drame qui aurait lieu au Parc Corot, à la Belle de Mai ou ailleurs ?  Comment peut on accepter que dans la deuxième plus grande ville de France, des centaines de milliers de personnes soient ainsi condamnées à vivre dans des taudis sans possibilité de les réhabiliter ou espoir d'être reloger ailleurs ? Il est temps d'agir pour que plus jamais une telle chose ne puisse se reproduire nous demandons donc : La réalisation d'un diagnostic exhaustif et précis du mal-logement dans notre ville par les pouvoirs publics en collaboration étroite avec les habitants, associations et collectifs citoyens ceci afin de cartographier l'ensemble des logements dangereux, indignes ou dégradés dans les 111 quartiers de Marseille.  La tenue de tables rondes trimestrielles associant toutes les parties prenantes et permettant de définir les responsabilités de chacun dans la situation actuelle du mal-logement à Marseille (mairie, préfecture, bailleurs etc) ainsi que de co-construire avec les citoyens des solutions concrètes pour résoudre durablement ce problème à l'avenir, par exemple avec l'instauration d'un permis de louer ou l'application de sanctions plus fortes et rapides contre les marchands de sommeil etc.  La mise en oeuvre d'un plan global de lutte contre le mal-logement dotée de moyens financier et humains supplémentaires pour combattre dés maintenant ce phénomene du logement insalubre, notamment par la sécurisation, la rénovation et la réhabilitation du parc immobilier dégradé, le relogement systématique et rapide pour les familles volontaires, la construction de logement sociaux de qualité et en nombre suffisant, ceci afin de permettre d'assurer à chacun et chacune l'accès à un logement décent dans notre ville  La négligence des élus, la politique de l'autruche des institutions et la cupidité de marchands de sommeil sans scrupules ont causé les morts de la rue d'Aubagne et continuent de mettre en danger des milliers d'autres vies humaines, aujourd'hui nous exigeons des pouvoirs publics une prise de conscience sur l'urgence de lutter contre le mal-logement afin que ce scandale de l'habitat indigne cesse d'exister dans notre ville.  Nous avons besoin de vous pour que plus jamais un drame comme celui de la rue d'Aubagne ne soit possible, merci de signer cette pétition et de la partager massivement autour de vous, au plus nous serons nombreux au plus nous pourrons réussir à faire pression sur les pouvoirs publics pour que la situation change et pour que plus aucune famille ne soit forcée de dormir dans un habitat insalubre ! Cette pétition est soutenue par le collectif citoyen "Changer Marseille", un collectif indépendant, apolitique et transpartisan, si vous souhaitez en savoir plus sur notre mobilisation citoyenne et suivre l'actualité de celle-ci nous vous invitons à nous rejoindre sur les réseaux sociaux : Rejoignez le groupe Facebook "Changer Marseille" => https://www.facebook.com/groups/1755138008094303 Lire le rapport Nicol sur le mal-logement à Marseille qui montre preuve à l'appui les nombreux dysfonctionnements des pouvoirs publics dans la cité phocéenne sur cette question : https://bit.ly/2SWXHOO 

Adrien SERGENT
4,641 supporters