Topic

libération

3 petitions

Update posted 4 weeks ago

Petition to Alain Massé

Cameroun ; Réhabilitation et libération de M. Amadou Vamoulké Journaliste et ex-DG CRTV

Signez cette pétition et rejoignez-nous sur www.facebook.com/VAMOULKE   Cameroun : Un innocent est emprisonné illégalement et pris en otage  Nous soutenons l'action du COMITÉ INTERNATIONAL POUR LA RÉHABILITATION ET LA LIBÉRATION DE M. AMADOU VAMOULKÉ Bien que bénéficiant du statut d’inculpé libre, M. Amadou Vamoulké est emprisonné illégalement depuis près de 17 mois à Yaoundé, ce qui représente un cas unique dans les annales de la justice camerounaise. Faute de charges crédibles, l’audience du 12 décembre 2017 a duré une dizaine de minutes et a  renvoyé le procès pour la sixième fois consécutive. La prochaine audience est programmée le 30 janvier 2018 ! Qui est M. Amadou Vamoulké ? - Journaliste et ancien DG de la Cameroon Radio and Television (CRTV). - Un homme dont la réputation d’intégrité et d’honnêteté est établie au Cameroun. - Une personnalité reconnue à l’international comme un dirigeant modèle et… audacieux.   Quelles sont les preuves de cette réputation honorable de M. Amadou Vamoulké ? - Il a jugé son salaire "indécent" et l’a baissé dès son entrée en fonction de 60%. - Il a divisé par quatre le coût de son logement de fonction. - Il a reversé systématiquement ses surplus de frais de mission. - Il a créé une structure des procédures de marchés pour annuler les attributions "douteuses". - l a mis en place pour la première fois des appels à candidatures transparents à la CRTV.   Pour quelles raisons est-il "officiellement" poursuivi par un Tribunal Criminel "Spécial" ? - Officiellement pour détournement de fond au seul profit de la radio télévision publique camerounaise.   Ces charges sont-elles fondées ? - Toutes les charges ont été démontées, l’une après l’autre, pendant la procédure d’instruction.   M. Amadou Vamoulké  est-il accusé de détournement à des fins privées ? Aucune charge d’enrichissement personnel n’a jamais été retenue contre lui.   Pourquoi M. Amadou Vamoulké  est-il emprisonné illégalement ? - Son incarcération a été justifiée de manière fallacieuse par une absence de résidence connue. - Il est propriétaire d’une maison (achetée 8 millions FCFA, soit environ 12.000 euros). - Il est soumis à un statut de "prisonnier signalé" par les autorités, ce qui le prive notamment de sorties.   Quels sont les soutiens de M. Amadou Vamoulké  ? - La société civile camerounaise s’est largement mobilisée en sa faveur. - De nombreux dirigeants internationaux de l’audiovisuel public ont exprimé leur soutien. - Une trentaine d’articles de presse ont dénoncé son inculpation et son incarcération injustifiées.   Comment M. Amadou Vamoulké  peut-il espérer être réhabilité et libéré ? - Les raisons de son incarcération sont à chercher ailleurs que sur le terrain judiciaire… - La solution viendra de la mobilisation de plus en plus forte des soutiens au Cameroun et à l’international.   Comment soutenir M. Amadou Vamoulké ? - Informez-vous et déposez vos témoignages sur facebook.com/vamoulke - Signez la pétition sur change.org/p/vamoulke - Apportez un soutien financier (modalités sur demandes adressées à vamoulke@vatim.com)   COMITÉ INTERNATIONAL POUR LA RÉHABILITATION ET LA LIBÉRATION DE M. AMADOU VAMOULKÉ     COMMUNIQUE DE PRESSE (14 décembre 2017) M. Amadou Vamoulké, journaliste et ancien DG de la Cameroon Radio and Television (CRTV), est un homme dont la réputation d’intégrité et d’honnêteté est établie au Cameroun mais aussi à l’international où il bénéficie d’une image de dirigeant modèle et… audacieux. Après près de dix-sept mois d’emprisonnement, cette personnalité camerounaise bénéficie d’une vaste campagne internationale de soutien qui associe plus de 500 personnes dont de nombreux dirigeants internationaux de l’audiovisuel public au premier rang desquels figure M. Hervé Bourges ainsi que les dirigeants actuels ou anciens de TV5 Monde, Radio Canada, Radio France, URTI, RFP et d’autres organismes audiovisuels publics africains (Nigéria, Bénin, Burundi, Tunisie, Tchad, ...). De nombreuses personnalités de la société civile camerounaise (ambassadeur, magistrat, juriste, banquier, entrepreneur, ingénieur, comédien, journaliste, …) ont signé la pétition en ligne sur change.org/p/vamoulke et ont témoigné sur la page facebook.com/vamoulke M. Amadou Vamoulké est passé du statut de prisonnier innocent à celui d’OTAGE. Nous avons cru en sa réhabilitation par un tribunal qui ne respecte finalement ni les lois internationales pourtant ratifiées par le Cameroun, ni les droits élémentaires de la défense. Ce mardi 12 décembre, le procès de M. Vamoulké vient en effet d’être renvoyé… pour la sixième fois. Le tribunal a refusé de considérer les fins de non recevoir des avocats de la défense pour qui, selon la loi nationale et les règles internationales ratifiées par le Cameroun, les violations commises par la juge d’instruction entrainent l’annulation immédiate du procès. Cet acharnement est injustifiable car ce dirigeant audiovisuel était placé sous le statut d’inculpé libre en début de procédure. Comme l’a souligné le Réseau des Défenseurs des Droits Humains en Afrique Centrale (REDHAC), M. Vamoulké est «injustement emprisonné depuis le 29 juillet 2016 à la Prison Centrale de Kondengui à Yaoundé (Cameroun), principalement pour des faits supposés de malversation qui n’ont rien à voir avec de l’enrichissement personnel». Comme l’a relevé l’Union Internationale de Presse Francophone, «Si la justice doit pouvoir juger sereinement et sans aucune instrumentalisation, l'UPF Internationale s'étonne de ce qui ressemble bien à un acharnement à vouloir démontrer sa culpabilité malgré l'absence de faits justifiant une telle accusation. C'est pourquoi l'Union Internationale de la Presse Francophone demande aux autorités camerounaises la libération immédiate et la réhabilitation d'Amadou Vamoulké, compte tenu de l'absence d'éléments à charge à ce jour». Comme il est écrit dans une lettre de témoignage co-signée par 18 dirigeants internationaux de l’audiovisuel, «Ce dirigeant, qui n’a eu de cesse de développer la CRTV pour en faire un exemple de gouvernance, a partagé avec nous sa vision d’un service public africain au service de tous les publics. Pour chacun de nous, la personnalité de M. Vamoulké se caractérise en deux mots : rigueur et intégrité. Rigueur avec les personnels de la CRTV qui sont à présent nommés sur leurs qualités professionnelles et évalués sur leurs résultats, mais aussi rigueur budgétaire qu’il a commencé par s’appliquer à lui-même en baissant son revenu de 60% et en adoptant un train de vie plus  que raisonnable. Intégrité aussi en mettant fin au régime des enveloppes et en adoptant un principe de transparence dans tous les domaines de sa gestion». M. Amadou Vamoulké doit être réhabilité et libéré sans délai. Il y va de l’honneur et de la santé d’un innocent tout autant que de l’image du Cameroun qui commence à être atteinte part le retentissement international de cette affaire qui donne du Tribunal Criminel Spécial une réputation de juridiction d'exception placée en marge des règles internationales les plus élémentaires. Une majorité de camerounais est convaincue que le Cameroun ne peut se permettre de neutraliser ceux et celles de ses fils et de ses filles qui montrent le chemin vers un avenir où les « bonnes pratiques » feront oublier les pratiques actuelles encore trop souvent basées sur les intérêts personnels et égoïstes. COMITÉ INTERNATIONAL POUR LA RÉHABILITATION ET LA LIBÉRATION DE M. AMADOU VAMOULKÉ Contact vamoulke@vatim.com        Pétition  change.org/p/vamoulke         Facebook  facebook.com/vamoulke    Communiqué de l’Union Internationale de la Presse Francophone Liberté pour Amadou Vamoulké Amadou Vamoulké, journaliste, ancien dirigeant de la CRTV (Radiodiffusion-télévision du Cameroun), a été arrêté et emprisonné le 29 juillet 2016. Sous le coup d'une accusation de détournement de fonds, il a pu établir sa bonne foi, et la qualité de la gestion de la CRTV pendant la durée de son mandat. De nombreuses personnalités attestent de son intégrité. Si la justice doit pouvoir juger sereinement et sans aucune instrumentalisation, l'UPF Internationale s'étonne de ce qui ressemble bien à un acharnement à vouloir démontrer sa culpabilité malgré l'absence de faits justifiant une telle accusation. C'est pourquoi l'Union Internationale de la Presse Francophone demande aux autorités camerounaises la libération immédiate et la réhabilitation d'Amadou Vamoulké, compte tenu de l'absence d'éléments à charge à ce jour.       Témoignages de moralité sur la personne de M. Amadou VAMOULKE Journaliste et ancien Directeur général de la Cameroon Radio and Television (CRTV)  Après plus de onze années dévouées au poste de Directeur général de la CRTV du Cameroun, M. Amadou Vamoulké a été inculpé et demeure en prison depuis quinze mois pour des charges supposées de malversations. Nous sommes ou avons été des responsables d’organismes audiovisuels publics, en Afrique et en dehors du continent, qui avons entretenu des relations professionnelles suivies et souvent amicales avec ce dirigeant qui a toujours fait honneur à son pays qu’il représentait au plus haut niveau dans les organisations internationales audiovisuelles (UAR, CIRTEF, URTI, RAPAF). Sans vouloir s’ingérer dans un dossier dont le traitement judiciaire ne devrait pas manquer de réhabiliter totalement  M. Vamoulké dans son honneur, nous tenons à apporter ce témoignage de moralité à l’égard d’un collègue qui nous apparaît encore aujourd’hui comme un modèle de manager. Ce dirigeant, qui n’a eu de cesse de développer la CRTV pour en faire un exemple de gouvernance, a partagé avec nous sa vision d’un service public africain au service de tous les publics. Pour chacun de nous, la personnalité de M. Vamoulké se caractérise en  deux  mots :  rigueur  et intégrité. Rigueur avec les personnels de la CRTV qui  sont à présent nommés sur leurs qualités professionnelles et évalués sur leurs résultats, mais aussi rigueur budgétaire qu’il a commencé par s’appliquer à lui-même en baissant son revenu de 60% et en adoptant un train de vie plus que raisonnable. Intégrité aussi en mettant fin au « régime des enveloppes » et en adoptant un principe de transparence dans tous les domaines de sa gestion. Parallèlement à notre démarche, de nombreux articles de presse témoignent autant de la moralité que des qualités professionnelles et humaines de M. Vamoulké. Nous en avons relevé les quelques lignes suivantes : Les personnes qui ont travaillé sous sa direction pendant cette période-là se souviennent d’un chef accommodant. « Vamoulké comme patron fixe le cap. Ce n’est pas le type qui va avoir la chicotte, ce n’est pas la caporalisation. C’est quelqu’un qui exige la qualité. Et même quand le cap est fixé, ceux qui travaillent avec lui bénéficient d’une présomption de compétence et même de bonne foi. Ce n’est pas quelqu’un qui a sur le collaborateur qui vient un préjugé défavorable. Il a un à priori favorable et juge le collaborateur sur son travail. Ça ne veut pas dire qu’il va s’accommoder de la médiocrité », nous indique un ancien journaliste de Cameroon Tribune. Il poursuit en relevant l’humilité et la très vaste culture de celui qui fut son rédacteur en chef : « C’est l’intellectuel même, qui aime les idées, la discussion intellectuelle. Il est très attaché à certaines valeurs, mais est ouvert à la discussion sur toute sorte de sujets. C’est par la force de tes arguments que tu vas le convaincre ». Premiers signataires de la lettre de témoignages de moralité sur M. Amadou VAMOULKE  Alain MASSÉ ex DG Union des Radios et Télévisions Internationales (URTI), ex DG Radio France Jean KOUCHNER Secrétaire général de l’Union internationale de la Presse Francophone (UPF) Yves BIGOT Directeur général de TV5 Monde Denise EPOTE Directrice régionale Afrique de TV5 Françoise DOST ex Secrétaire générale des Radio Francophones Publiques (RFP) Canada        Sylvain LAFRANCE ex Vice-président exécutif des services en français de CBC Radio-Canada Nigéria       Ladan SALIHU Former DG FRCN Bénin         Stéphane TODOME ex DG ORTB Tunisie       Mansour MHENNI ex PDG de la Radio Tunisienne France       Jean MINO ex DG de Canal France International (CFI) et ex Directeur France Télévisions Tchad       Hassan SYLLA BEN BAKARI ancien Ministre de la Communication et membre fondateur du RAPAF Tchad       Kléoutouin DOUBAYE ex DG de l'Office National de Radio Télévision du Tchad (ONRTV) Tchad       Halime ASSADYA Directrice des radios publiques tchadiennes Tchad       Ahmad MAKAILA ex DGA ONRTV Italie          Mihaela Liliana SCHEFER Responsable du marketing international Radio de la RAI France       Jean-Marc BELKI Directeur Distribution/Développement Afrique de RFI Burundi      Thaddée SIRYUYUMUNSI ex-DG de la RTNB (Radio Télévision Nationale du Burundi) Croatie        Silvija LUKS Section croate de l'Union de la Presse Francophone    Témoignage de M. Hervé BOURGES sur son ancien élève M. Amadou VAMOULKE J'ai été en 1970 le fondateur et jusqu’en 1975 le directeur de l'Ecole Supérieure de Journalisme de Yaoundé, devenue l’ESSTIC. A ce titre, M. Amadou Vamoulké a fait partie de mes élèves. Il a été major de la deuxième promotion. Je n'ai eu qu'à me louer de son comportement ainsi que de ses qualités universitaires et professionnelles. Il ne fait aucun doute pour ceux qui l'ont côtoyé que M. Vamoulké est d'une intégrité professionnelle unanimement reconnue. Son dévouement à sa mission de Directeur général ont fait de M. Vamoulké un exemple pour beaucoup de ses collègues étrangers. J’ai toujours constaté son   profond attachement à son pays, à l’Afrique, à la coopération internationale. M. Amadou Vamoulké conserve toute mon estime personnelle et mon amitié. Hervé Bourges Ancien président de RFI, TF1, et France Télévisions Ancien président de la SOFIRAD et de Radio Monte-Carlo Ancien président de Canal+ Afrique Ancien président du Conseil Supérieur de l'Audiovisuel Ancien porte-parole de l'UNESCO Ancien ambassadeur de France auprès de l'UNESCO Pétition signée nommément par plus de 600 personnes     30 premiers témoignages internationaux déposés sur la pétition "Cameroun : Réhabilitation et libération de M. Amadou Vamoulké, Journaliste et ex-DG CRTV"    Oumarou DALIL C'est une cause juste et justifiée Nadifa NAREBAYE Je signe parce qu'il est innocent Fatamata AIDARA Je signe pour la valeur inestimable de ce détenu dont l’incarcération est arbitraire Isaac LIMAISSOU Je le trouve honnête, rigoureux, humble Jean HALIROU Je signe par ce que Monsieur Amadou Valmoulké est un homme intègre. Qui ne se reproche rien et on lui reproche que son honnêteté dans un pays où il faut être un fauve pour mieux vivre Elvis ENYIH I have followed the court hearings like today again, it’s a disgrace for this nation. Free the innocent Brian FAYE Pour la liberté de la presse et d’expression Mahamat Hinamari Libérez-le ! Nafi ABDOULAYE De tout cœur avec vous Maïté SUAREZ Liberté ! Idiamine FAMANOU J’aimerais être en prison à sa place que de le voir en prison Je le trouve pas honnête, cet homme est honnêtement très honnête je vous le garantis. Parti National Républicain (PNR) Liberté Serge WADJIE C'est un honnête citoyen que je respecte. Célestine ADIRTIKAÏ Que bonne justice soit rendue Abdul Bertrand TCHOUANGEUP Tes bourreaux se confesseront en publique sans contrainte aucune et la bonne justice sera rendue Florence OUEDRAOGO Le mensonge après 99 jours de fuite est rattrapé en 1 matinée… le 100ème jour". Que La vérité triomphe Landry TANDJEU J’ai toujours entendu parler de ce monsieur comme de quelqu’un de très humble et très honnête. Depuis le début de la procédure on n’a pas prouvé qu’un centime a atterri dans ses poches. Pourquoi cet acharnement ? Amadou HAROUNA YAYÉ Ingratitude humaine et métier à risque. Du courage mon homme, car après la pluie vient le beau temps Mahamat-Ahmad ALHABO Liberté Sur les armes des guerriers Sur la couronne des rois Sur les marches de la mort J’écris ton nom Paul Eluard Pascal MANGA DARA Vamoulké Homme intègre Hippolyte NNERING Je crois mordicus à son intégrité et sa moralité. Libération et réhabilitation immédiate ZARA KALBASSOU Je suis convaincu de son innocence. Nous devons contribuer à limiter les erreurs judiciaires dans notre pays Anouar HENNOUFI Rendez sa dignité à cet honorable citoyen Amin Abaa MOHAMADOU Arrêtez de martyriser ce digne serviteur de l’Etat car il ne le mérite pas. Vous prônez la liberté et l’égalité pour tout le peuple CARLOS NSASSO SOPE Je crois profondément en l'intégrité et en l'innocence de ce Monsieur. Libération et réhabilitation... C'est tout ! Angèle JACKSON FREE AHMADOU VAMOULKE Alain LEIBLANG Libérez Amadou ! Minima DJALLO Je suis heureux de constater que Mr Vamoulké ne se retrouve pas seul. Son intégrité ne soufre d’aucun doute. Les reports successifs démontrent à suffisance l’embarras de l’accusation Franck Dimitri Alan SOPGUI #LibérerVamoulke Christophe BOBIOKONO Le cas Vamoulké, dont nul ne doute de l'intégrité morale et du sérieux, est l'un de ceux qui illustrent le mieux le fait que le prétendu combat contre la corruption est utilisé par certains pour régler des comptes. Le succès de la démarche menée par les patrons de l'audiovisuel public de l'Afrique francophone peut aider à faire comprendre à la face du monde que le Tribunal criminel spécial (TCS) n'a jamais été créé pour rendre justice.

VATIM
546 supporters
This petition won 5 years ago

Petition to Satyajit Boolell, Antoine Chambon, Jean-François Dobelle, Denis Pietton, Laurent Fabius

Libérez Katia Terminet

Mise à jour du 11 novembre: Les proches de Katia Terminet appellent à un rassemblement devant le ministère des Affaires étrangères à la sortie du métro Invalides à Paris lundi 12 novembre 2012 à 18h. Rendez-vous sur place en noir et avec des bougies pour appeler la diplomatie française à agir pour la libération de Katia Terminet et des autres jeunes françaises détenues à Maurice. Adresse complète: Paris - Quai d’Orday / Ministère des Affaires Étrangères, Paris 7ème Terre Plein n°3 des Invalides, M° Invalides Cliquez ici pour lire la dépêche AFP annonçant le rassemblement. ---- "Je veux mourir, je n'en peux plus". C'est ce que ma nièce Katia, 21 ans, nous a confié au téléphone. Elle croupit depuis plus d'un an dans une prison à l'Île Maurice, pour un délit qu'elle n'a pas commis. Agissons pour qu'elle revoit enfin la lumière du jour. Katia a été arrêtée à l'aéroport mauricien de Plaisance en mars 2011 pour importation de drogue, mais c'est dans la valise de son ex-compagnon que se trouvait le produit illicite. Il a immédiatement avoué et mis Katia hors de cause. Elle est donc emprisonnée de façon abusive et sa santé et son moral se dégradent chaque jour.  Nous avons peu de temps pour agir. Dans quelques jours, la justice mauricienne doit décider du sort de Katia. Signez ma pétition demandant aux autorités mauriciennes et françaises la libération et le rapatriement de ma nièce en France. Si des milliers de personnes signent ma pétition, nous pourrons les convaincre de libérer Katia. Comme d'autres jeunes filles françaises également détenues, Katia est la victime d'un réseau de trafiquants bien organisé entre la France et Maurice, que les autorités n'arrivent pas à éradiquer. Le produit trafiqué est le subutex, substitut à l'héroïne considéré à Maurice comme une drogue. Les passeurs risquent 15 à 20 ans de prison. La détention prolongée de Katia est un problème pour les deux pays qui tiennent à leurs relations étroites. Je suis donc certaine qu'un gigantesque tollé les poussera à mettre fin à cette situation insupportable et aidera les autres filles à sortir à leur tour. Jamais je n'aurais imaginé que ma nièce, jeune fille discrète, se retrouve en prison. J'ai très peur pour elle car elle est affaiblie et souffre de claustrophobie. Après tous ces mois d'attente, notre mobilisation dans les prochains jours est notre meilleur espoir d'obtenir enfin sa libération. Pour cela, j'ai besoin de votre aide. Merci de signer et de diffuser ma pétition. Merci de votre soutien Zora Berrouag -- Plus d’informations dans la presse: article du 4 novembre dans ELLE article du 2 novembre dans L'Express article du 3 août dans Paris Match article du 22 juillet dans Libération Communiqués de presse du Collectif Victimes du Subutex à Maurice Communiqué du 1er août extraits: - "Pourquoi malgré les contrôles effectués à l’embarquement par la sécurité des Aéroports de Paris sur cet axe particulièrement sensible, les bagages contenant ce produit illicite arrivent à passer ? Comment les informations parviennent à la brigade des stupéfiants à Maurice et que les autorités françaises, elles, ne parviennent pas à intervenir avant même le départ des personnes utilisées comme passeuses ? Est-ce bien cela le type de coopération qui devrait prévaloir entre les polices des deux Etats ? - Pourquoi ce produit considéré comme médicament en France et drogue à Maurice, délivré par notre système de santé, n’est-il pas plus sérieusement contrôlé et encadré, en commençant déjà au niveau des laboratoires ? " Communiqué du 2 août

N A
8,838 supporters