Topic

justice sociale

13 petitions

Started 5 days ago

Petition to Membres du parlement

Pour une meilleure justice sociale

À mes compatriotes  Bonjour ! - Si nous ne voulons pas que la situation dégénère en guerre civile à cause de l'écart chaque jour plus grand entre les classes sociales de notre pays,  - Si nous ne voulons plus voir des travailleurs dormir dans leur véhicule car les logements sont inaccessibles à cause de la spéculation immobilière,  - Si nous ne voulons plus qu'un tiers des foyers ne puisse plus se chauffer correctement quand le froid arrive, - Si nous voulons que chacun puisse vivre décemment de ses revenus et non survivre, et ne plus attendre les aides financières.  Alors, il faut que cessent les injustices sociales : - il faut que nous arrêtions de payer les anciens élus (présidents, parlementaires, etc) une fois leur mandat non renouvelé (dans la société civile, quand un salarié perd son emploi, son patron ne continue pas de le rémunérer pendant x années ou ad vitam aeternam !), - il faut rapatrier les milliards de l'évasion fiscale,  - il faut que la justice soit la même pour tous les citoyens (actuellement les très grands fraudeurs du fisc sont libres tandis qu'un voleur de pâtes dort en prison !), - il faut cesser de financer les funérailles des élus et de leurs proches. Et la liste est encore longue... ! Par conséquent, nous exigeons que cet argent volé au peuple lui soit restitué et que les privilèges soient abolis une bonne fois pour toutes ! Sinon il faudra modifier notre devise car l'ÉGALITÉ n'a plus de signification actuellement et aussi supprimer l'article 1er de la Déclaration universelle des Droits de l'Homme et du Citoyen selon lequel "Les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits." Si nous réussissons, chacun de nous ne craindra plus les fins de mois difficiles dès le 15 du mois et la France que nous aimons pourra enfin retrouver sa grandeur parmi les nations ! En signant en nombre cette pétition, nous demandons à ceux qui exigent du peuple toujours plus d'efforts pour le pays d'en faire autant et de ne plus accepter d'être grassement entretenus par le peuple ! Merci d'avance !

Joyce BERREBI
94 supporters
Started 4 weeks ago

Petition to ELIANE HOULETTE

Appel citoyen à l'attention d'Eliane Houlette du PNF pour une enquête contre Kering

Mediapart, Cash Investigation et le réseau European Investigative Collaborations ont révélé que le groupe Kering et les sociétés Gucci et Saint-Laurent ont mis en place, avec l'accord de François-Henri Pinault, un montage financier pour se soustraire à leurs devoirs fiscaux, en passant par la Suisse. On parle d'une fraude fiscale de 2,5 milliards d'euros depuis 2002. Ce serait la plus grosse affaire d’évasion fiscale présumée mise au jour pour une entreprise française. Pour mieux se rendre compte de la perte fiscale, cela représente deux fois le budget annuel du ministère de la Santé en France ! C'est une somme qui pourrait permettre la construction de 12 hôpitaux. A ce jour, seule l'Italie a ouvert une enquête. D'après les informations rendues publiques, les magistrats français n'ont pas encore été saisis du dossier. Éliane Houlette et le Parquet national financier ont déjà permis d’immenses victoires contre les délinquants fiscaux : -la condamnation de Jérôme Cahuzac pour ses comptes à l’étranger-celle de Claude Guéant dans l’affaire des primes en liquide-celle de Serge Dassault pour blanchiment de fraude fiscale-les investigations sur les Balkany, les Panama papers, les costumes de Fillon... Au nom du Peuple français, du Tiers état, de "ceux qui ne sont rien", des "illettrés", de ceux qui n'ont pas "envie de devenir milliardaires" ni de "se payer de costards", nous ouvriers, salariés, syndicalistes, simples citoyens qui contribuons à la solidarité nationale à proportion de nos moyens, nous demandons au Parquet national financier de s'intéresser à cette affaire. D'après les informations disponibles sur son site Internet, le Parquet national financier traiterait une cinquantaine de dossiers initiés sur la base d’informations issues d’articles de presse lorsque les révélations sont suffisamment précises et sérieuses. Nous pouvons changer les choses en nous mobilisant. Selon qu'ils soient puissants ou misérables, espérons que les juges du Parquet national financier n'y fassent aucune différence. Par tous les moyens, la grande délinquance économique et financière doit cesser. Une pétition que pourront rejoindre tous les amis de France Insoumise, d'Anticor, des Amis de la terre, d'Attac, du Collectif Roosevelt, de la CGT, de l'OCTFI, d'Oxfam, de Sherpa, du SNUI, de Transparency International et tous ceux qui se reconnaitront dans cette démarche citoyenne. A tous, nous vous demandons de signer cette pétition et de la faire circuler à vos proches en la partageant sur les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, réseau syndical et associatif...).

Leila LINSOUMISE
6,113 supporters
Update posted 1 week ago

Petition to Anne Hidalgo, Valérie Pécresse, Elisabeth Borne, christophe Najdovski

Aller vers la gratuité des transports publics à Paris et en IDF !

En opposition complète à la logique régressive de privatisation des services publics et de marchandisation de tous les aspects de la vie sous la pression de la dictature de la rentabilité, les nouveaux besoins sociaux grandissants comme l'accès à la mobilité pour toutes et tous doivent trouver leur réponse. Non à l’augmentation des prixTous les prix augmentent. Les salaires, eux, ne suivent pas la hausse de l’inflation. Cette année, le pouvoir d’achat recule fortement pour les travailleurs, les familles, les jeunes. Pour les Franciliens, l’abonnement RATP est une part importante de leur budget. Depuis 15 ans, il a augmenté de plus de 30 %. Nous n’accepterons aucune nouvelle hausse et lutterons pour sa baisse jusqu’à la gratuité. La RATP doit rester une entreprise publique et garder le monopole du réseau. Après la réforme du statut de la SNCF et de celui des cheminots, qui n’a rien réglé au problème de l’endettement causé par le coût des intérêts financiers, la RATP est elle aussi menacée. Déjà, la ligne T9 échappe à la maîtrise publique et crée un risque de démantèlement du réseau. Cette décision menace la bonne organisation du réseau qui serait utilisé par des entreprises concurrentes, elle menace les droits des usagers, et elle tourne le dos au service public. D’autre part, seule une planification publique appuyée sur le réseau de transports pourra dépasser les déséquilibres territoriaux (est/ouest) entre logements et bassins d’emplois. Les nombreuses avancées obtenues ces dernières années pour l’accès à la mobilité et pour le développement du réseau ne doivent pas être mises en cause par une menace de privatisation ! Depuis 10 ans, les élus communistes ont demandé et obtenu notamment la gratuité des transports pour les allocataires du RSA, le tarif réduit pour les jeunes de -25 ans, le Pass Navigo unique pour toutes les zones, et des financements pour la réalisation indispensable du Grand Paris Express (200 kilomètres de nouvelles lignes et une hausse de l’offre de bus) d’ici à 2030. Un réseau public développé et puissant pourrait supporter à l’horizon 2030 la gratuité des transports pour tous les usagers. Aller vers la gratuité, c'est faire que le droit à la mobilité devienne une réalité pour toutes et tous. C’est un droit indispensable pour se déplacer pour travailler, étudier, utiliser des services publics, sociabiliser, et pour être égaux devant ces besoins sociaux. C'est aussi répondre aux enjeux environnementaux. Développer les transports publics et leur accessibilité est indispensable pour diminuer la place de la voiture et les émissions de carbone. Pour les jeunes, la gratuité des transports est enfin une condition indispensable pour leur autonomie et leur émancipation. Étendre la gratuité des transports aux jeunes aujourd’hui donnerait une base solide pour réaliser demain à l’horizon 2030 la gratuité pour tous les usagers. Les jeunes communistes de Paris portent 2 propositions immédiates : La carte Imagine R remboursée à 50 % par le départementParis vient de financer la gratuité du Pass Navigo pour les retraités à bas et moyens revenus en 2018. Le département communiste du Val-de-Marne rembourse quant à lui déjà la moitié de la carte Imagine R de ses jeunes. Paris pourrait faire pareil, dès le vote de son budget 2019. La majorité municipale s’est engagée à développer l’offre de transports publics et la maire a fait une annonce d’étude sur la gratuité des transports : il faut passer de la parole aux actes ! La gratuité pour les -18 ansLes jeunes de moins de 18 ans et les personnes à bas revenus (allocataires de la CMU, AME, AAH...) représentent 3 millions de personnes en Île-de-France, qui n’utilisent pas ou peu les transports en heure de pointe vers les pôles d’emplois et dont les trajets sont ainsi facilement assurables par le réseau actuel. Pour la gratuité de l'abonnement pour ces deux publics, il faudrait assumer 350 millions d’euros par an (c’est moins cher que le Pass unique créé en 2010), à financer par une hausse du Versement Transport des entreprises dans les territoires les plus favorisés à Paris et dans les Hauts-de-Seine. Les richesses produites par les salariés doivent financer les besoins sociaux, et non les profits capitalistes ! Cela créerait une facilité d’utilisation des transports publics pour ces deux publics et un gain de pouvoir d’achat pour les familles. L’Assemblée Nationale doit une nouvelle fois augmenter le Versement Transport et financer la gratuité pour les -18 ans ! Nous refusons : Toute tentative d’augmentation du prix des titres de transports. L’abonnement RATP a augmenté de plus de 30 % en 15 ans. Tout projet de privatisation de la RATP et de démantèlement du réseau des transports publics. Nous voulons : La bonne réalisation du Grand Paris Express, de ses nouvelles lignes de métro, ses nouveaux bus, pour l’année 2030. Le développement du réseau public et de sa capacité d'accueil permettrait à terme de réaliser la gratuité des transports pour tous les usagers. La gratuité des transports publics pour les -18 ans et les personnes à bas revenus (allocataires CMU, AME, AAH), financée par l’augmentation à hauteur de 350 millions d’euros du Versement Transport des entreprises à Paris et dans les Hauts-de-Seine. Le remboursement par la Ville de Paris de la carte Imagine R à hauteur de 50 %.   Amado Lebaube, coordinateur départemental de la fédération de Paris du Mouvement Jeunes Communistes de France Nicolas Bonnet-Oulaldj, Président du groupe communiste au Conseil de Paris Jacques Baudrier, conseiller de Paris, administrateur d’Ile-de-France Mobilités Didier Le Reste, conseiller de Paris du 10e arrondissement Jean-Noel Aqua, conseiller de Paris du 13e arrondissement

Jeunes communistes de Paris
431 supporters