Topic

islamophobie

5 petitions

Update posted 2 months ago

Petition to Mme Nathalie Dompnier

NON, l’extrême droite ne fera pas la loi au sein de l’Université Française!

Nous, étudiant.e.s, chercheur.euse.s, universitaires et citoyen.ne.s de France refusons l’emprise de l’idéologie laïciste au sein de nos Universités. Ce 14 octobre 2017, suite à des pressions inacceptables le colloque « Lutter contre l’islamophobie, un enjeu d’égalité ? » ayant pour thème le questionnement des relations entre l’Islam, l’Islamophobie et l’Etat Français au sein de l’Université Lyon 2, coordonné par la Chaire Inégalités et Discriminations, est annulé. En effet, suite à l’alerte de la Licra, organisme dont la légitimité mériterait réflexion, du Comité Laïcité République, de la bonne presse de FdeSouche que nous ne présentons plus, et du Figaro, la Présidence de Lyon 2 a consenti à annuler le colloque, au mépris de mois de travail réalisé par la chaire et les intervenant.e.s ! Nous ne devons pas laisser les censeurs croire qu'ils ont le pouvoir : nous exigeons le maintient de ce colloque ! Cette alerte répond à l’usage par Madame Pina d’un vocabulaire traditionaliste visant à décrédibiliser le savoir universitaire et d’une diabolisation de thèmes tel que l’Islamophobie, associés à un large relais de réseaux médiatiques et sociaux. A coups d’« antirépublicain » , de « caution scientifique » et d’« islamistes », l’agitatrice récidive en produisant, comme toujours, une impressionnante collection de contre-vérités. Pouvons-nous parler de diffamation ? La suppression de cette rencontre n’est pas innocente, elle illustre les tensions présentes au sein de notre République. L’extrême droite investit les réseaux sociaux et les médias. A l’aide de ces outils du pouvoir, elle agite l’épouvantail d’une dégradation fantasmée de la Laïcité. Il est du devoir de tou.te.s les citoyen.ne.s de lutter contre ce message de haine. Notre devoir est de veiller à ce qu’une telle manipulation ne puisse se faire en continuant la mise en questionnement de notre société par le bais d’outils tel que les débats, les colloques et la production de savoir. Comme nous le démontre Antoine Lévêque dans sa tribune intitulée « Quand l'Université annule un colloque sur l’islamophobie : une mécanique de censure », datant du 4 octobre, nous sommes face à une tentative de dénégation d’un problème social : l’islamophobie. L’annulation d’un tel colloque n’a pas pour but le respect de la Laïcité mais bien l’effacement de la question de l'islamophobie dans l’espace public et, par conséquent, son invisibilisation. Le Mercredi 11 octobre 2017 se tiendra la conférence de presse explicitant la position de l’Université. A cette occasion, mobilisons-nous !   Il va sans dire que nous apportons donc tout notre soutien à la Chaire Inégalité et Discrimination, organisatrice du colloque « Lutter contre l’islamophobie, un enjeu d’égalité ? », dont nous exigeons le maintien. L’islamophobie ne doit pas devenir un tabou. Elle compte pleinement au nombre des discriminations et doit, à ce titre, être prise en charge et confrontée dans les lieux de savoir comme dans la société en général. Afin de mettre en place une mobilisation et une coordination, nous appelons toute association, organisme qui souhaiterait se joindre à nous pour le maintien de ce colloque à nous contacter.

Collectif DES RACINÉ·E·S
1,905 supporters
Started 6 months ago

Petition to Abdelaziz Chammbi

Retrait de la "fiche S" du militant Abdelaziz CHAAMBI

Qui l’aurait cru ? Abdelaziz CHAAMBI inscrit depuis plusieurs mois, comme un vulgaire terroriste, sur le fameux fichier S, fichier administratif constitué par la DGSI regroupant les personnes soupçonnées « d’atteinte à la Sûreté de l’État ». Quel projet totalitaire a-t-il conçu ? quel attentat a-t-il planifié ? a-t-il été condamné pour racisme ? provocation à la haine raciale ? OU POUR LIEN AVEC UNE ENTREPRISE TERRORISTE ? NON !!! Faites un don Il a tout simplement consacré sa vie, parallèlement à l’exercice de sa profession d’éducateur, au militantisme syndical, politique et enfin associatif, en faveur des populations des quartiers populaires, des minorités stigmatisées et des héritiers de l’immigration. Il s’est impliqué, depuis 1976, dans la création et la vie de nombreuses associations et de plusieurs réseaux  parmi lesquels le MRP Basse Ardèche, l’ASTI (Association de Solidarité avec les Travailleurs Immigrés), avec laquelle il a contribué à l’organisation de la célèbre marche pour l’égalité des droits et contre le racisme de 1983, l’Union des Jeunes Musulmans, le collectif DiverCité, , le Forum social des quartiers populaires, l’Association Les Amis de Bouazizi et la coordination contre le racisme et l’islamophobie (CRI), dont il est président. En 2011 il a été secrétaire général de l’Instance Régionale Indépendante pour les Elections tunisiennes et coordonnera les premières élections libres et démocratiques dans le Sud de la France. Il est membre depuis une dizaine d’années du bureau de la Commission islam et laïcité fondée par la Ligue des Droits de l’homme,  le Monde Diplomatique et la Ligue de l’Enseignement.   Faites un don L’Etat, par cette décision administrative sans aucun fondement judiciaire, entend manifestement lui faire payer cette détermination à lutter contre l’islamophobie,alors même qu’il vient d’être acquitté par la justice du chef d’outrage à fonctionnaires quand il avait défendu des enfants enlevés à leurs parents.  Toutes les protestations, les siennes et celles de son conseil, sont restées vaines. La CNIL ayant à son tour rejeté sa demande de désinscription de ce fichier, il vient de porter l’affaire devant le Conseil D’Etat. Par-delà sa personne et sa famille menacées dans leur  sécurité physique et leur intégrité morale par cette inscription au fichier S, laquelle est désormais assimilée par la société et les institutions à un acte d’implication dans le terrorisme, ce sont tous les militants associatifs des quartiers populaires qui sont menacés dans leurs libertés d’opinion et d’action, leur légitime combat  démocratique plus que jamais nécessaire face aux injustices et aux dérives liberticides.  MERCI DE SIGNER ET RELAYER CETTE PÉTITION DANS VOS RÉSEAUX. Faites un don

Philippe ROBIN
1,112 supporters
This petition won 2 years ago

Petition to Mr Valls, Mr Cazeneuve, mr Hollande

Pour l'annulation de l'assignation à résidence de Imam Khattabi Mohamed

L'Imam Mohamed Khattabi est un prédicateur basé sur Montpellier. Il officie au sein de la Mosquée Aicha, 4832 rue de la jeune Parque, 34070 Montpellier. Après des perquisitions négatives à son domicile puis à la mosquée le 22 novembre 2015 à 23h, il est assujetti à une assignation à résidence dans la commune de Saint Georges D'Orques. Commune situé à une vingtaine de minute de la Mosquée Aicha. Il est ainsi dans l'obligation de se présenter 3 fois par jour à la gendarmerie et donc ne peut plus assurer ses fonctions d'imam. Il s'agit d'une décision INJUSTE. Mohamed Khattabi a toujours prôné un Islam de paix et de fraternité. Il est partisan d'un Islam en France, pour et par les français. Il travaille depuis plus de dix ans à Montpellier  avec comme mot d'ordre la citoyenneté. Voici la vidéo qui le prouve, Vivre musulman tout en étant citoyen français le lien ci dessous:  https://youtu.be/nXyc82WF6Ew Le fait reproché est qu 'il serait un pro-Daech. Pour rappel, l'Imam a toujours eu une position claire et ferme sur Daech comme en témoigne le prêche du 20/11/2015 dont voici le lien : https://www.facebook.com/projetaicha/videos/vb.1425308961073748/1651600748444567/?type=2&theater   Voici le communiqué posté sur son facebook au lendemain de ces événements : "Salam wr wb, Aujourd'hui à 23h j'ai eu droit à une perquisition chez moi à St-Georges d'Orques et elle a durée 3 heures, et aussi une autre à la mosquée d'Aïcha, les deux perquisitions ont été négatives. Mais une décision d'assignation à domicile m'a été notifiée. J'appelle les musulmans à rester solidaire avec l'ensemble des citoyens de la France, la patience a toujours rapporté fruit, les moments difficiles que traverse notre pays ne doit que nous souder de plus en plus, forger en nous la détermination de réussir et d'avancer malgré les turbulences et les contraintes. Concernant le projet Aïcha j'y crois et aux musulmans de Montpellier autour de l'équipe Aïcha de continuer dans la confiance mutuelle et la certitude, c'est l'avenir de notre jeunesse qu'il faut travailler et construire. Soyons structurés, soyons citoyens, dans la diversité et le bien vivre ensemble. Malgré cette assignation, mon coeur et avec l'union des français et leur sécurité. Je n'ai pas à me répéter ni à me justifier, mes discours sont là pour témoigner, j'oeuvre dans l'authenticité et j'ai toujours dis ce que je pense être là voie de la sagesse et aucun double language, c'est dans la science que réside notre succès, et aujourd'hui on paie pour l'ignorance de certains fous d'entre nous. Bien sûr les opportunités ont bien fructifié le mal et la violence, comme ils ont su bien monnayer les attentats à leur avantage. Paix sur vous tous et pour un avenir meilleur soyons confiants et restons sereins et gardons notre calme. Votre frère et serviteur l'imam Khattabi Mohamed." Alors allez vous rester sans rien faire ? Soutenez l'action, signez la pétition

N A
3,051 supporters
This petition won 4 years ago

Petition to Manuel Valls

Abandonnez les poursuites contre Amal, la soeur d'une victime de crime policier

Le 21 avril 2012, Amine Bentounsi tombait sous la balle d'un policier, reçue dans le dos. Le 7 avril 2014, à 9h00, ce n'est pas le tireur qui se trouvera devant le juge à la 17ème chambre du Tribunal de Grande Instance de Paris, mais la sœur du défunt, Amal.  Outrée par l'impunité qui mène chaque année ce genre d'incidents à des non-lieu (lire ici le rapport d'Amnesty), Amal dénonce la complicité des institutions policières qui ont amené mécaniquement à ce que son frère reçoive une balle dans le dos. Ne pouvant censurer son site internet, Manuel Valls, alors ministre de l'Intérieur, a choisi de l'attaquer pour un clip considéré diffamatoire parce qu'il détourne une campagne de recrutement de la police, appelant ceux qui veulent commettre des crimes en toute impunité à postuler. Moi-même frère d'une autre victime de crime policier, je ne peux que comprendre la peine d'Amal, sa rage, sa douleur. Mon frère Wissam a été battu à mort par 25 policiers la nuit de la Saint Sylvestre, il y a plus de 2 ans. C'est seulement aujourd'hui qu'un de ces policiers a été mis en examen. Il y a de quoi devenir fou. Ce qui est reproché à Amal est de ne pas se taire.  Mais comment se taire lorsque les droits d'un proche tombé ne sont pas reconnus, et qu'il ne peut plus se défendre ? Comment se taire lorsque l'institution policière laisse chaque année passer ces assassinats (lire l'article de Basta mag) ? Comment se taire lorsque tout le monde se tait ? Monsieur Valls, au lieu de vous atteler à prévenir les citoyens des abus de criminels, vous avez choisi de céder aux pressions des syndicats policiers. En attaquant Amal, vous trahissez les votes qui vous ont mis là où vous êtes, vous trahissez votre mission de défendre les droits du peuple, les droits de l'Homme. Museler Amal, c'est museler non seulement un cri de douleur mais aussi un cri d'alerte, légitime, essentiel. C'est mépriser le vivre ensemble égalitaire et l'Etat de droit. C'est museler le peuple, lorsqu'il ne fait en réalité que vous appeller au secours. Défendre Amal est notre devoir. La protéger est le vôtre. Monsieur Valls, abandonnez vos poursuites contre Amal Bentounsi. Ce n'est pas une criminelle. C'est une victime collatérale d'un crime policier.

FARID EL YAMNI
7,072 supporters