Topic

incinérateur

2 petitions

Update posted 2 weeks ago

Petition to Préfecture de l'Aube, Monsieur NICOLAS HULOT, Madame DANIELE BOEGLIN

BRULER ou RECYCLER : moratoire relatif au projet d'incinérateur de déchets dans l 'Aube

La préfecture de l’Aube a officiellement confirmé, lundi 15/01/2018 , la nullité juridique de l’enquête publique sur le projet d’incinérateur. Il faut tout recommencer.   (projet de dossier sur https://www.aube-ecologie.info/2018/01/06/notre-participation-a-l-enquete-publique/ )   Les documents de définition du projet sont sur : http://aube.gouv.fr/Publications/Amenagement-du-territoire-Environnement-Developpement-durable/ICPE-Installations-Classees-pour-la-Protection-de-l-Environnement/Installations-classees-autorisations-uniques-et-environnementales/VALAUBIA-a-LA-CHAPELLE-SAINT-LUC-unite-de-valorisation-energetique   La préfecture de l’Aube a officiellement confirmé, lundi 15/01/2018 , la nullité juridique de l’enquête publique sur le projet d’incinérateur. Il faut tout recommencer. ANCIEN AVIS D'ENQUÊTE PUBLIQUE /  ouverte du 4 décembre 2017 au 13 janvier 2018 inclus sur la demande d'autorisation environnementale présentée par la société VALAUBIA en vue de l'exploitation d'une unité de valorisation énergétique sur la commune de LA CHAPELLE SAINT LUC. Pendant la durée de l'enquête, toute personne intéressée pourra consulter le dossier, comprenant notamment un avis de l'autorité environnementale et une étude d'impact, et consigner ses observations sur le registre déposé à la mairie de LA CHAPELLE SAINT LUC aux heures habituelles d'ouverture au public. Le dossier sera accessible pendant toute la durée de I'enquête sur le site internet de la préfecture de I'Aube (http://www.aube.gouv.fr et sur un poste informatique, à la préfecture de I'Aube, 2 rue Pierre Labonde - 10000 TROYES, du lundi au vendredi de 8h30 à llh30 sous réserve d'une prise de rendez-vous préalable par téléphone (03.25.42.35.81) ou courriel (pref-environnement@aube.gouv.fr). Une commission d'enquête composée de messieurs ·         Roger KISTER, géomètre expert retraité, président, ·         Jean-Louis FALIERES, technicien sanitaire retraité et ·         Roland PROTH, proviseur de lycée retraité, membres titulaires, siégera, afin de recueillir les observations et propositions écrites et orales du public les : · samedi 13 janvier 2018, de 9h à 12h à la mairie de LA CHAPELLE SAINT LUC  Les observations pourront être également adressées pendant toute la durée de l'enquête, par voie postale, au président de la commission d'enquête, à la mairie de LA CHAPELLE SAINT LUC.   Les observations émises par voie électronique à la préfecture de I'Aube, bureau de I'environnement et de la concertation publique (pref-environnement@aube.gouv.fr) seront aussi transmises au président de la commission d'enquête et consultables sur le site internet de la préfecture de l'Aube. Les observations devront êtres consignées, reçues ou notifiées avant la fin de l'enquête. Cette enquête est préalable à la décision du préfet de I'Aube statuant sur la demande de la société VALAUBIA. Les conseils municipaux des Communes impactées devront délibérer. La décision susceptible d'intervenir à l'issue de la procédure est une autorisation environnementale assortie du respect de prescriptions ou un refus. ---------------------------------------------------------------------------------------------------------------- EXEMPLES DE CE QUE VOUS POUVEZ ECRIRE A L'ENQUÊTE PUBLIQUE Dans le projet proposé, une part importante de matières recyclables composée notamment de matières plastiques et de bio-déchets  va être incinérée en libérant du c02, ce qui est contraire à la hiérarchie de traitement des déchets définie par l'UE. ------------ Nous demandons la prolongation de l'enquête publique afin de prendre le temps de l'étude des documents de définition du projet ------------ Nous demandons la traçabilité des mâchefers (contrats avec les sociétés destinatrices ainsi qu'un suivi des livraisons (dates et  masses)) ------------ Nous demandons la traçabilité des 5000 tonnes ou plus (dates/tonnages/matières) des déchets d'activité économiques gérés directement par le délégataire. Ces matières n'étant pas des OM, nous demandons  une étude des risques sanitaires liés à l'incinération de déchets d'activité économique par type de matière. ------------ Puiser dans la ressource d'eau potable (ou traitée pour la consommation humaine) pour alimenter un process industriel ne préserve pas la ressource en eau. Un captage dédié dans les nappes non potables devrait être étudié et proposé.  ------------ Compte tenu des vents dominants, le périmètre des communes consultées doit être agrandi. ------------ Le document de Délégation de Service Public n’est pas transmis dans son intégralité, pourquoi toutes les pages ne sont pas disponibles ------------ Compte tenu des vents dominants, des capteurs de type ATMO doivent être prévus sur les communes de l'Est et du Nord Est (Lavau, Pont Ste Marie, Barberey, St Lye,...). ------------ Il est indispensable de recueillir l'avis des habitants en organisant des référendums communaux. ------------ En cas d'incendie dans la zone stockage de l'incinérateur, le Plan Communal de Sauvegarde de La Chapelle St Luc intègre-t-il ce type de risque. Comment protège-t-on les zones de ruissellement des produits d'extinction, voire les captages du bassin versant.   ---------------------------------------------------------------------------------------------------------------- LE CONTEXTE  Le SDEDA (Syndicat Départemental d’Élimination des Déchets de l’Aube) a décidé de mettre en place une solution d'élimination des déchets par incinération avec production d'électricité et de vapeur in situ, sans valorisation matière ultime et sans stockage de l'énergie produite. Ce choix est respectable, puisqu'il a été pris par les instances "compétentes", mais n'a pas été présenté aux habitants, pourtant les premiers concernés par la production des dechets et le paiement de la taxe. Dans ce projet les citoyens ont été oubliés. D'autre part l'absence du recyclage et de la valorisation matière pose question dans un tel projet. De plus, la synergie possible avec le traitement des déchets de l'activité économique n'a pas été étudiée. Avant d'engager les EPCI pour des décennies avec un outil de traitement non évolutif, il nous semble utile que soit demandé au SDEDA un moratoire permettant d'organiser une réflexion commune et publique sur les points suivants :·         Projet multi-filière en synergie avec le traitement des déchets de l'activité économique. Techniques de traitement permettant le stockage et le transport de l'énergie produite, notamment pour les bio-déchets. Programmes locaux de prévention des déchets coordonnés au plan départemental. Priorité à la valorisation matière avant la valorisation énergétique. Notre démarche est citoyenne et responsable et permettra de construire un projet collectif, préservant l'environnement, la qualité de vie de nos habitants et l’activité économique sur notre territoire.

AUBE ECOLOGIE
246 supporters
Update posted 2 weeks ago

Petition to Roland Ries, Alain Fontanel, Alain Jund, Catherine Trautmann, Philippe Richert, Fabienne Keller, Jean Rottner, Francoise Schaetzel, Robert Hermann, Christel Kohler

ALERTE! Allergies et Pollution à Strasbourg !

FAMILY AIR est un collectif regroupant des parents, des enseignants, des personnels de la petite enfance soucieux de la qualité de l’air que nous respirons. L’hiver a été ponctué de pics de pollution et nous souhaitons des mesures concrètes et efficaces.   Les pics de pollution sont  trop nombreux dans notre région et la pollution de fond, la plus nocive, respirée tous les jours, est trop élevée. Les enfants en sont les premières victimes : troubles respiratoires, augmentation des naissances prématurées, maladies cardiovasculaires. Un collectif de 120 médecins strasbourgeois a lancé l’alerte en 2015. Les effets négatifs de la pollution ne s’arrêtent pas aux alertes hivernales. Une étude allemande précise la relation entre l'exposition aux polluants atmosphériques et l'augmentation du risque d’asthme chez les enfants. La pollution atmosphérique accroît les effets allergènes des pollens, favorise les troubles ORL et contribue à l'allongement de la période de pollinisation. Nous aimons notre ville et nous voulons pouvoir y vivre dans de meilleures conditions. ATMO Grand Est  (agence chargée de la mesure de la qualité de l’air en Alsace) atteste d’une amélioration de la qualité de l’air. Or la pollution n’est pas mesurée dans son intégralité. Les particules ultrafines, les plus nocives, sont exclues des mesures. Nous demandons qu’ATMO Grand Est puisse se doter des outils adaptés. Cet hiver, la vallée de l'Arve, qui mène au Mont-Blanc,  en Haute-Savoie, a connu un pic de pollution d'une durée exceptionnelle de 30 jours. Les habitants ont dénoncé l’inertie des autorités. L’Etat et la région ont réagi conjointement. Un plan ambitieux est mis en place. Nous pensons que la vallée du Rhin doit réagir !    Le collectif FAMILY AIR propose des solutions pour une amélioration rapide de la qualité de l’air dans notre ville.   NOUVELLES NORMES DE MESURE Nous demandons la mise en place de nouvelles normes prenant en compte les particules ultrafines ainsi que la révision des normes françaises existantes pour les rendre conformes aux recommandations de l’OMS.   REVOIR LES CAPACITÉS DU FUTUR INCINÉRATEUR La réhabilitation de l’incinérateur strasbourgeois est à ce jour estimé à un coût de 180 millions d’euros à la collectivité ce qui représente 900 euros par foyer fiscal. Malgré une amélioration des modèles de dernières générations, les incinérateurs émettent encore un cocktail de substances toxiques cancérigènes. Nous demandons à l’Eurométropole de revoir à la baisse les prévisions d’incinération de déchets et de mettre en place des mesures efficaces dans la réduction des déchets comme celles proposées par le collectif Zéro Déchet. Nous refusons que des déchets venus d’autres régions soient brûlés dans notre ville. À Thann-Cernay (68), après l'abandon du projet d'incinérateur en 2006, une nouvelle politique des déchets a été élaborée, moins polluante et plus économique. Cette démarche a été récemment saluée par le ministère de l’Écologie. Le syndicat mixte de Thann-Cernay est l’un des lauréats de l’appel à projets Territoire zéro déchet, zéro gaspillage. D’autre part, les rejets industriels des entreprises du Port du Rhin sont également une source d’inquiétude récurrente, particulièrement pour les riverains et les personnes qui y travaillent.   MISE EN PLACE DES VIGNETTES Au regard des expériences menées en France et l’étranger, l’application des vignettes en période de pics a très peu d’incidence sur la pollution de fond. Aussi, les vignettes doivent être imposées toute l’année et concerner un périmètre étendu au-delà de Strasbourg. Les villes de Paris et Stuttgart ont décidé d’interdire toute circulation aux véhicules diesels les plus anciens.   LIMITATION DU TRAFIC POIDS LOURD ET LIMITATION DES VEHICULES UTILITAIRES POLLUANTS Dans la vallée d’Arve, le plan d’action mis en place par Ségolène Royal prévoit la suppression de la circulation des poids lourds diesel. La solution repose sur le gaz ou l’électrique. Strasbourg doit avoir une stratégie ambitieuse en s’inspirant de l’utilisation du fret en Suisse. Nous proposons la mise en place du dernier km propre en centre-ville grâce à des moyens de transport plus écologiques (véhicules électriques) et la mutualisation des livraisons.   RENOUVELLEMENT DES PARCS DES VEHICULES DE LA CTS ET DE LA VILLE, POLLUTION FLUVIALE ET FERROVIAIRE La CTS doit accélérer sa mutation écologique et équiper la totalité du parc en véhicules gaz ou hybrides. Le conseil départemental devrait prendre des mesures similaires concernant le réseau 67. L’Eurométropole s’est engagée à ne pas renouveler l’achat de véhicules diesel. C’est insuffisant. L’Eurométropole doit renouveler rapidement le parc automobile, à l’instar de la ville de Paris. La circulation des trains hybrides qui fonctionnent au fuel lourd sur des lignes pourtant électrifiées est un non-sens. Cela doit changer ! Comme le demandait déjà le rapport du Sénat sur la pollution de l’air. La ville doit subventionner la mise en place de bornes pour encourager l’utilisation de véhicules électriques en usage urbain et inciter les prestataires d’auto-partage à s’équiper de véhicules électriques.   CAMPAGNE DE SENSIBILISATION DES RISQUES LIES AU CHAUFFAGE AU BOIS et FOND AIR BOIS  A l’instar de la vallée de l’Arve, des fonds spéciaux doivent être débloqués pour permettre à chaque foyer de renouveler ou mettre aux normes son installation de chauffage au bois. Une campagne d’information doit être parallèlement mise en place pour informer de la toxicité des émissions liées au brûlage du bois qui reste méconnue de nos concitoyens, notamment en milieu urbain.   VALORISATION DES ESPACES VERTS A l’heure où les constructions fleurissent partout dans l’Eurométropole, qu’en est-il du développement des espaces verts? Les projets de nouveaux quartiers (2 Rives, Citadelle, Rotonde, Quartier d’Affaire du Wacken) sont des projets qui donnent peu de place aux espaces verts.  La présence d’espaces verts  à proximité d’axes routiers, permet une baisse des taux de particules fines  et s’accompagne d’une diminution des maladies respiratoires et cardiovasculaires.   UTILISATION DE PRODUITS ECOLOGIQUES OU BIOLOGIQUES - CAPTAGE EAU POTABLE La ville a engagé une stratégie « zéro pesticide ». Cette initiative doit être étendue aux campagnes environnantes en partenariat avec la chambre d’agriculture. Nous souhaitons également l’utilisation systématique de produits  d’entretien écologiques dans les écoles, crèches et autres lieux d’accueil d’enfants ainsi que de matériaux écologiques à faible émission de COV lors de travaux de réhabilitation des établissements. Nous devons interdire les traitements phytosanitaires à hauteur des zones de captage d’eau potable. Une évidence qui pourtant ne coule pas de source ! Il convient aussi de limiter les  épandages, sources majeures de pollution au printemps.    INFORMATION DU GRAND PUBLIC ET DES PERSONNELS SOIGNANTS, CLARETE DES CONSIGNES EN MILIEU SCOLAIRE Il nous faut informer les médecins et les personnels soignants sur les risques liés aux particules ultrafines et les former à la prise en charge de ces risques. En milieu scolaire, lors des pics de pollution, les consignes d’alerte doivent être précisées. Qu’entend-on par activité sportive modérée ?  Doit-on laisser les enfants à l’intérieur, etc…? Nous demandons également que la qualité de l’air à Strasbourg soit indiquée en temps réel sur des écrans comme cela est par exemple le cas à Bilbao et récemment à Arras.   Aidez-nous à faire entendre ces recommandations et faire de Strasbourg une ville verte où il fait véritablement bon pédaler. N’hésitez pas à diffuser cette pétition autour de vous et à nos voisins allemands. Retrouvez-nous sur change.org et sur Facebook. http://www.facebook.com/FamilyAir-198658413983118/ Toutes les signatures et tous les like comptent. C’est grâce à la voix des citoyens que les choses pourront avancer. Merci. Ils nous soutiennent : -          Le collectif Strasbourg Respire -           Zero Waste StrasbourgStrasbourg - le collectif Cantines Strasbourg - Alsace Nature   ------------------------------------------------------------------------------------------------------------- Family Air ist eine Bürgerinitiative, die von Eltern, Lehrern und Kindergärtnern gegründet wurde, die sich wegen der Luftverschmutzung in Straßburg Sorgen machen. Im Winter 2016/2017 hatten wir sehr oft Smog. Wir fordern konkrete und effiziente Maßnahmen, um die Luftqualität im Großraum Straßburg und im Rheintal zu verbessern. Die Smogattacken sind in unserer Gegend zahlreich, und die Luftqualität ist generell schlecht. Unsere Kinder leiden unter Atemwegserkrankungen, es gibt viele Frühgeburten und Herz-Kreislaufkrankheiten. Eine Gruppe von 120 Ärzten forderte schon 2015 die Stadt Straßburg auf, effiziente Maßnahmen gegen die Luftverschmutzung zu ergreifen. Doch die Smogfolgen bleiben nicht auf den Winter beschränkt, auch jetzt im Frühjahr leiden wir unter den Folgen der schlechten Luft, die Allergien und HNO-Krankheiten begünstigt: -Die Pollen sind durch den Feinstaub verschmutzt und haben so eine aggressivere Wirkung.  - Die Luftverschmutzung schwächt unser Immunsystem und macht uns weniger widerstandfähig gegen die Pollen. - Die Luftverschmutzung trägt dazu bei, dass sich die Pollenflugzeiten verlängern. Wir mögen unsere Stadt und setzen uns für eine bessere Lebensqualität ein. Während die Luftmessungsorganisation ATMO Grand Est eine Verbesserung der Luftqualität vermeldet, weisen wir daraufhin, dass die Luftverschmutzung nicht in Gänze gemessen wird. Der feinste Feinstaub, die sog. Nanopartikel, werden nicht gemessen. Dabei sind sie am schädlichsten. Wir fordern, dass ATMO Grand Est ihre Messungen umgehend darauf ausweitet. In diesem Winter hat das französische Alpental von Chamonix eine einen Monat andauernde Smogattacke erlebt. Der französische Staat und die Region reagierten. Nun hat das Tal einen ambitionierten Luftreinhalteplan. Wir fordern einen entsprechenden Plan für das deutsch-französische Rheintal. Family Air arbeitet mit Experten zusammen und schlägt 10 Maßnahmen vor, durch die die Luft entscheidend verbessert werden kann. 1.      Messung der schädlichen Nanopartikel  2.      Pläne für neue Müllverbrennungsanlage auf Schadstoffe prüfen 3.      Umweltplaketten – Zone ausdehnen und permanent einführen, nicht nur während der Smogperioden 4.      Luftverschmutzung durch LKW-Transit bekämpfen - Erdgas- und Elektrofahrzeuge fördern 5.      Öffentlichen Nahverkehr, Schiffsverkehr und Eisenbahn modernisieren und „entdieseln“ 6.      Kein Heizen mit Holz in der Stadt – Kamine und Holzöfen erzeugen viel Feinstaub! 7.      Mehr Parks und Grünflächen für bessere Luft!    

Family Air
865 supporters