Topic

HLM

2 petitions

Update posted 4 weeks ago

Petition to Emmanuel MACRON

Sauvons le logement social

SAUVONS LE LOGEMENT SOCIAL Appel des élus locaux pour le logement social Congrès de l’Union sociale pour l’habitat à Strasbourg La stratégie logement du Gouvernement met un coup d’arrêt brutal aux politiques locales de l’habitat mises en œuvre par l’ensemble des collectivités territoriales (communes, départements, intercommunalités, régions). Nous réaffirmons notre volonté de protéger durablement les locataires, le patrimoine Hlm, les capacités d’investissement des bailleurs et l’emploi local. Nous souhaitons poursuivre, sur nos territoires, les politiques partenariales de l’habitat qui réunissent les locataires, les bailleurs, les collectivités locales, l’Etat, les promoteurs, les entreprises de constructions au service du logement pour tous, de l’aménagement et du développement de tous les territoires. L’application concrète des mesures annoncées par le Gouvernement déstabilise l’équilibre financier des organismes et fait peser un risque majeur sur les garanties d’emprunt accordées par les collectivités locales. Concrètement, nous serons contraints, à brève échéance, de ne plus garantir les emprunts des organismes. Les conséquences à court terme sont : -          L’arrêt de la construction neuve de logements ; -          L’interruption des programmes de réhabilitation et de rénovation urbaine. Par ailleurs, nous alertons sur l’impact économique des mesures gouvernementales qui conduira à la destruction de plus de 300 000 emplois locaux dans le monde du bâtiment et de l’immobilier. Nous affirmons que ces mesures gouvernementales vont à l’encontre des objectifs affichés d’augmentation du nombre de logements. Nous sommes déterminés à agir pour continuer à construire et faire vivre dans nos territoires. Les collectivités locales, présentes au Congrès Hlm, demandent l’arrêt des mesures annoncées pour engager un dialogue approfondi et sans tabous.   Les premiers signataires : -          Roland RIES, maire de Strasbourg -          Robert HERRMANN, président de l’Eurométropole de Strasbourg -          Nathalie APPERE, maire de Rennes -          Emmanuel COUET, président de Rennes Métropole -          Johanna ROLLAND, maire de Nantes et présidente de Nantes Métropole -          Eric PIOLLE, maire de Grenoble -          Christophe FERRARI, président de Grenoble-Alpes Métropole -          Jean-Luc GLEYZE, président du Conseil départemental de la Gironde -          François CUILLANDRE, maire de Brest et président de Brest-Métropole -          Claude BOULARD, Maire du Mans et président de Le Mans Métropole -          Carole DELGA, présidente de la Région Occitanie -          Martine AUBRY, maire de Lille -          François PUPPONI, député, maire de Sarcelles, Président de l'ANRU -          Marc VUILLEMOT, maire de Seyne sur Mer et président de Ville et Banlieue -           Stéphane TROUSSEL, président du conseil départemental de Seine Saint-Denis -          Marietta KARAMANLI, députée de la Sarthe et Vice-présidente logement de Mans Métropole -          Stéphane PEU, député de Seine-Saint-Denis -          Fabienne LABRETTE-MENAGER, vice-présidente du Conseil départemental de la Sarthe -          Ian BOUCARD, député du Territoire de Belfort -          Florian BOUQUET, président du Conseil départemental du territoire de Belfort -          Jean-Luc CHENUT, président du Conseil départemental d'Ille-et-Vilaine -          André VIOLA, président du conseil départemental de l’Aude -          Mathieu KLEIN, président du conseil départemental de Meurthe et Moselle -          Pascale CHIRON, vice-présidente logement social de Nantes Métropole -          Syamak AGHA BABAEI, vice-président de l’Eurométropole de Strasbourg -          Alain JUND, adjoint au maire de Strasbourg et Vice-président de l’Eurométropole de Strasbourg -          Mathieu CAHN, adjoint au maire de Strasbourg, vice-président de l’Eurométropole de Strasbourg -          Honoré PUIL, vice-président habitat de Rennes Métropole -          Christine GARNIER, vice-présidente habitat de Grenoble-Alpes Métropole -          Marie-Christine DETRAZ, vice-présidente de Lorient Agglomération -          Michel MENARD, Conseiller départemental de Loire Atlantique -          Tifenn QUIGUER, vice-président habitat Brest-Métropole -          Bernard CORNU vice-président habitat Agglomération de Grand Poitiers -          Jean-Louis HOERLE, maire de Bischheim (Bas-Rhin), vice-président Eurométropole Strasbourg -          Martine JARDINE, vice-présidente du Conseil départemental de la Gironde -          Marcel ROGEMONT, conseiller départemental d’Ille-et-Vilaine en charge du logement -          Jean-Michel FABRE, Vice-président du conseil départemental Haute-Garonne -          Audrey LINKENHELD,  ancienne députée conseillère municipale de Lille, en charge du logement -          Philippe BIES, ancien député, adjoint au maire de Strasbourg -          Jean-Paul BRET, maire de Villeurbanne -         Denis RAMBAUD, vice-président de Mulhouse Alsace Agglomération -         Gilles GASCON, maire de Saint-Priest -         Alexandre VINCENDET, maire de Rillieux-la-Pape      

Sauvons LE LOGEMENT SOCIAL
39,235 supporters
Update posted 2 months ago

Petition to Stéphane Depaoli Jonathan Berribi

NON A LA PRIVATISATION DE L OPH BOBIGNY NOUS ÉXIGEONS UN RÉFÉRENDUM

Cet été dans le dos des balbyniens, mais aussi du Préfet et des élus du territoire, le maire a décidé de privatiser l'Office HLM Alors que la loi prévoit un rattachement de pure forme de l'OPH à Est Ensemble tout en laissant la pleine autorité aux élus de la ville de Bobigny pour présider à son avenir, M. De Paoli laisse croire qu'il essaye de contourner la loi pour préserver l'organisme En réalité le maire souhaite pouvoir continuer plus facilement attribuer des logements à sa guise, revendre des cités pour renflouer les caisses, se débarrasser des fonctionnaires pour pratiquer une politique d'embauche clientéliste  Trop de questions restent en suspens.  Quel avenir pour le personnel ?  Qui paiera les millions de frais de notaire de la revente? Quelles garanties pour les loyers? pour la qualité du service?  Qui contrôlera l'Office dans 10 ans ? Les actionnaires privés qui entereront au capital de la nouvelle structure ne le feront pas pour servir l'intérêt général, mais pour en tirzer du profit. A terme l'avenir des locataires et même de l'Office est clairement en danger. Une question aussi importante ne peut être traitée dans l'ombre et à la va-vite! SIGNEZ LA PETITION POUR  refuser le changement de statut de l'OPH et exiger un référendum  VENEZ NOMBREUX MANIFESTER  DEVANT L'OPH le 19/09 à 18H - DEVANT LA MAIRIE LE 27/09 à 18H 

PCF Bobigny
593 supporters