Topic

GPII

2 petitions

Update posted 3 days ago

Petition to M. Thierry Bonnier, M. Jean-Marc Falcone

NON aux éoliennes industrielles, mais OUI à la transition énergétique en Boischaut Sud

Vous n'êtes pas sans savoir qu'il y a, dans le Boischaut Sud, des projets d’implantation d’aérogénérateurs industriels géants (éoliennes). Ces projets portent sur plusieurs parcs éoliens (soit un total de 150 aérogénérateurs) qui toucheraient de nombreuses communes dont la vôtre ! (Vigoux, Parnac, Saint Gilles, Celon, Chaillac, La Chatre-L'anglin et Saint-Benoît-du-Sault « un des plus beaux villages de France »)…… Depuis plusieurs mois, ils font l’objet de consultations : en mars 2016 la plus part de projets concernant le Boischaut sud semblaient arrêtés ou annulés. Mais en avril de la même année, la DREAL (Direction Régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement) confirmait officiellement 3 nouveaux projets, déposés par le promoteur Global Wind Power France, sur Saint - Gilles et Parnac,.... puis le 20 mai, les sociétés Enerpole / Enertrag, promoteurs éoliens, ont présenté le projet du Courri (13 éoliennes au sud de la commune), à la salle communale de La Chatre-Langlin ; projet finalement refusé par le Préfet. Enfin, en juillet 2016 le promoteur SOLATERRA déposait une demande d’autorisation unique pour un projet d’implantation d’éoliennes dénommé « Les Portes de la Brenne » sur les communes de Vigoux, Celon et Argenton sur Creuse. C’est dire combien le sujet d’implantation d’éoliennes reste d’actualité  et le débat public nécessaire dans une démocratie moderne ! Aussi, l'objectif de ce courrier est de vous informer sur l’efficacité réelle de tels projets dans notre région et de vous suggérer l’étude d’alternatives qui nous semblent plus pertinentes et qu'il conviendrait de mettre en place, afin de faire de la transition énergétique une opportunité dans le respect de nos territoires. Production électrique & impact sur l'économie. Les éoliennes produisent beaucoup, mais uniquement s’il y a du vent. C’est donc une source d’énergie intermittente qui nécessite d’être couplée avec d’autres énergies. D’après les relevés réalisés par météo France, les vents en Boischaut Sud y sont faibles et rendent très aléatoire le rendement énergétique de ces nouveaux moulins à vent dont les plus importants pourraient atteindre 180m de hauteur, voire plus de 200m en bout de pale…., En conclusion, on nous cache la vérité ; il n’y a pas d’avenir pour une énergie éolienne rentable en Boischaut Sud !  Que dire d’un point de vue purement financier ? L'argent issu de ces importants parcs éoliens, vient en réalité alimenter des multinationales, off-shore pour certaines, qui profitent du rachat par EDF de l’énergie produite au double (voire, au triple) du prix vendu au consommateur …..Bref, une énergie coûteuse payée par le consommateur  et qui de surcroit ne profite pas aux entreprises locales….. Alors peut-on espérer des bénéfices en termes d’emplois locaux ? Hélas, là encore, les opérateurs bercent les élus d’illusions…. Les communes ne peuvent espérer des emplois issus de ces projets car les entreprises concernées sont pour la plus part étrangères … en revanche la destruction d'emplois est notable ! Les impacts de telles machines sur le tourisme, le foncier, les exploitations forestières, les cultures issues de la biodiversité,  sont bien réels et augmenteront encore davantage le coté désertique de nos campagnes ; campagnes qui connaitront hélas des stigmates notables dans la mesure où routes et chemins vont devoir être redressés et élargis (à 6 m) pour permettre aux véhicules de chantier de monter et entretenir ces gigantesques générateurs.  Mais surtout, la formation de parcs éoliens ne favorise pas le développement économique de nos campagnes. En effet, ces projets sont répulsifs pour les neo-ruraux désireux de s’installer à la campagne. Si bien que le tissu artisanal s’en trouve directement impacté ! L’abandon du patrimoine rural et la disparition de l’artisanat local sont les premières victimes de tels projets ! Impact sur le paysage et l'environnement Faut-il s’offusquer de voir nos paysages ainsi défigurés ? Ces projets de développement de parcs éoliens s’accompagneront d’une probable déforestation (chênes centenaires du bois de Chinan, châtaigniers à La Châtre l'Anglin etc …) et impacteront nos « bouchures », espace privilégié de la biodiversité comme en témoigne la présence d’oiseaux migrateurs en Boischaut sud, dans le parc de la Brenne. Nos paysages sont des équilibres fragiles ! Et que dire de l’arrachage des haies lié au redressement des routes et chemins qui constituent une véritable richesse de notre patrimoine naturel !  Mais il n’y a pas que la nature impactée par de tels projets ; la proximité de ces parcs éoliens avec le patrimoine bâti de villages historiques, richesses inestimables de notre Boischaut, est une insulte à notre histoire ! Les alternatives.  La question n’est pas de faire de l’obstruction aux énergies renouvelables; mais de faire de celles-ci une chance pour l’avenir ! Force est de constater que l’implantation anarchique des éoliennes répond avant tout à des logiques financières et idéologiques où la dimension humaine, patrimoniale et environnementale est la grande absente de ce dossier. Et si à l’échelle nationale, il faut regretter le retard pris dans les investissements en matière d’énergies renouvelables, cela ne doit pas être un prétexte pour faire n’importe quoi…. Dans la pratique, l’absence d’informations et de débats jettent le discrédit sur ceux qui favorisent ces projets au mépris de principes démocratiques élémentaires. Pourquoi le débat ne porte-t-il pas, par exemple, sur des projets visant à densifier des parcs éoliens déjà existants ? Pourquoi le sujet de l’énergie renouvelable est systématiquement orienté sur l’éolien alors qu’il existe d’autres sources comme le photovoltaïque pour lequel les ateliers communaux, agricoles ou industrielles sont parfaitement dimensionnés pour de tels projets ? Enfin, pourquoi ne pas promouvoir la biomasse des haies au lieu de les laisser à l'abandon et laisser les fossés se remplir après le passage des épareuses ? Non décidément,  le débat n’existe pas ; …..Comme nous, dites NON aux éoliennes des industriels du profit, et faites le savoir à vos élus.

Association PasDeVentChezNous-AvenirBoischautSud
1,637 supporters
Update posted 3 days ago

Petition to M. François DE RUGY, M. Roland Ries, M. Robert Herrmann, M. Pierre Coppey, M. Marc Bouron, Nicole Klein, Élisabeth Borne, Jean-Luc Marx, Yves Seguy

TOUS UNIS CONTRE LE GCO (Grand Contournement Ouest de Strasbourg)

Cette pétition appelle à la responsabilité et à la prise de conscience de la population alsacienne ! En signant ce texte, vous vous associez au collectif « GCO Non Merci »  pour réclamer le moratoire du Grand Contournement Ouest de Strasbourg en vue de son abandon à terme. Pourquoi ? - Parce qu'en contournant Strasbourg ce projet n'améliorerait en rien son accessibilité. Pire, il la dégraderait, - Parce qu’il serait néfaste du triple point de vue sanitaire, environnemental et économique. Les lignes suivantes en développent les raisons : Selon la conclusion du rapport de la commission d'enquête publique de 2007, « le désengorgement de Strasbourg n’est ni l’enjeu ni l’objectif du GCO ». Il ne ferait qu’accroître jour et nuit un trafic poids lourds entre le nord et le sud de l’Europe, traversant l’Alsace de part en part sans s’arrêter, à des conditions tarifaires bradées au regard de l’Allemagne *. Cette autoroute de 24 km serait inutile pour les usagers qui se rendent à Strasbourg ou trop coûteuse pour les particuliers qui en auraient l’usage (environ 220 Euros mensuels). Elle serait par contre une aubaine pour les poids lourds nord-sud européens qui réaliseraient une économie représentant jusqu'à 80 % pour les plus polluants par rapport à la Lkw Maut allemande. La seule étude sur la qualité de l’air disponible réalisée par l’ASPA pour évaluer l’impact polluant de cet ouvrage, atteste que l’ensemble de la région souffrira du dépassement des valeurs guides de l’OMS pour les particules fines et plus encore pour les ultra fines à l’origine d’une mort prématurée sur 6 dans le monde et de l’accroissement spectaculaire des AVC en Alsace, région de France la plus touchée par ce fléau. Comment ce couloir à poids lourds n’accroîtrait-il pas la pollution de manière considérable ? Par ailleurs, tout en bénéficiant d’un financement via un prêt de la Banque Européenne d’Investissement à hauteur de 280 millions d’Euros, les recettes  à percevoir de ce projet tomberaient pendant 54 ans à 100% dans l’escarcelle de Vinci. » C'est dans ce contexte délétère que l’Eurométropole accepte aux côtés de l’Etat de bétonner 300 ha de terres agricoles exceptionnelles en saccageant la beauté de paysages que les commanditaires du GCO tiennent pour rien, en proposant de pseudo compensations environnementales. Il est indispensable que vous preniez conscience du caractère fallacieux des informations officielles du même ordre que les fables rassurantes après la catastrophe de Tchernobyl. Les procédures réglementaires à caractère formel n’ont d’autre but que de mener ce projet à terme au profit de la multinationale VINCI quelles qu’en soient les conséquences. Compte tenu de l’état préoccupant du monde (la maison brûle -sic-), stopper ce projet dévastateur constitue une obligation vitale pour nous et les générations à venir. Repenser les transports au niveau européen, créer un RER départemental et une écotaxe dissuasive pour les poids lourds, réhabiliter le fret ferroviaire, améliorer les transports collectifs, promouvoir le covoiturage, développer le dernier kilomètre propre, rebasculer les crédits GCO sur des solutions pérennes et relocaliser la production agricole, conduiront plus utilement à réduire les nuisances pour tous et réduire les bouchons pour tous sans sacrifier le Kochersberg !" Pour signer cette pétition, rendez-vous en bas de page de votre navigateur Internet. Le Collectif GCO Non Merci, Strasbourg, le 22 décembre 2017 * Voir l'explication du couloir à poids lourds nord-sud Alsacien :https://gcononmerci.org/bon-a-savoir/gco-lalsace-couloir-a-camions/   ----------------------------------------------------------------------------------------- Texte original, avant mise à jour du 22/12/2017 :   Citoyens, éleveurs et agriculteurs, élus de tous bords, soyons tous unis contre le projet de Grand Contournement Ouest de Strasbourg ! Mais qu’est-ce que le GCO ? Le Grand Contournement Ouest de Strasbourg (GCO), ou A355, ou COS, est un projet d’autoroute à péage de 2x2 voies et de 24 km de long, qui relierait Vendenheim au nord, à Duttlenheim au sud, en passant à toute proximité d’une grosse vingtaine de communes de la périphérie de Strasbourg. Sa réalisation a été confiée à ARCOS, une filiale du groupe de BTP Vinci. Les travaux préparatoires sur le terrain ont démarré fin 2016, et se poursuivent actuellement.ARCOS espère démarrer la construction de l'autoroute avant le 23 janvier 2018, date d'expiration de la Déclaration d'Utilité Publique délivrée le 24 janvier 2008. Plus d’info sur gcononmerci.org et www.developpement-durable.gouv.fr/Autoroute-de-contournement-ouest.htmlVisualisez une carte du possible GCO : https://goo.gl/sx4nR4 Le GCO : un partenariat public privé (PPP) complètement fou Fin janvier 2016, l’État concèdait au consortium ARCOS, porté par le groupe Vinci, une concession d’une durée de 54 ans, et cela sur la base d'un projet vieux de près de 40 ans ! Le constructeur injecterait 700 millions d’euros dans la construction de cette autoroute à péage de 24 kilomètres, soit pas loin de 30 millions d'euros par kilomètre !  Le remboursement de cette dette, alourdi des intérêts cumulés sur 54 ans, seraient supportés par nos générations futures au travers d'un péage. Une telle somme pour un projet dont l’efficacité ne serait que minime. Un projet dont l’enquête publique a conclu : “le désengorgement [de l’A35] n’est ni l’enjeu, ni l’objectif”. Un projet “privé” financé par l’aide publique !!! La Banque Européenne d’Investissement a jugé recevable la demande de Vinci d’obtenir un prêt public de 280 millions d’€ pour financer la construction du GCO (source BEI), et ceci dans le cadre d’un plan “Pour des routes et des autoroutes durables” ! Le financement du GCO ne serait donc pas 100% privé… Mais nous avons bon espoir que la BEI renonce à financer le projet. Alsace Nature a d'ailleurs formulé un recours dans ce sens, lequel doit être éxaminé prochainement par la BEI.Quoi qu'il en soit, les recettes et dividendes du GCO seraient bien 100% privées ! Les enjeux de la pollution et de l'accessibilité à Strasbourg Le collectif GCO Non Merci s’oppose depuis de très longues années à ce projet d’un autre temps. Ses membres, de simples citoyens, agriculteurs, élus locaux et des associations diverses s’efforcent de convaincre qu’avec la mise en service du GCO, la circulation et la pollution atmosphérique sur Strasbourg s'accentueraient… Davantage de routes, c’est aussi davantage de circulation, et donc de pollution. Le GCO serait un aspirateur à bouchons et à particules. La réalisation du GCO pourrait également entraîner à moyen terme la réalisation d'un nouvel axe autoroutier au nord de l'Alsace à travers la forêt du Bienwald dans le Palatinat (projet de transformation de la B9 allemande en autoroute du "Bienwald" : https://goo.gl/6YK3Vu) Visualisez l'interview de Dany Karcher, maire de Kolbsheim, qui vous fait visiter le parc du château de Kolbsheim. Des alternatives à ce projet existent. Elles ont déjà été proposées par GCO Non Merci et peuvent être rapidement mises en oeuvre (voir "10 propositions pour faire sauter les bouchons, le livret"). Nul besoin d’attendre 2020. Une atteinte irréversible à la nature et la biodiversité en Alsace ! Le GCO serait responsable de la destruction de milieux naturels précieux tels que la forêt de la Grittwald, de milieux humides le long de la Bruche, de bosquets dans le Kochersberg.Une telle atteinte serait un coup d'accélérateur vers la disparition de nombreuses espèces. Le Grand Hamster, une espèce très menacées, verrait ses derniers territoires largement amputés au profit du GCO. Cette infrastructure menacerait également le Crapaud Vert, mais aussi d'autres nombreuses espèces présentes en Alsace !En plus de la confiscation de près de 350 hectares, le GCO couperait également 6 corridors écologiques du Bas-Rhin !Le 20 septembre 2017, une action de désobéissance civile exemplaire a bloquée une première fois les tronçonneuses commanditées par ARCOS (voir photos ici : https://goo.gl/tJbr47) Une conviction sans faille Rejoignez ceux qui refusent d’abandonner ! Ensemble, réaffirmons notre opposition à une infrastructure délirante qui ne résoudrait en rien la problématique de l’accessibilité à Strasbourg, et encore moins celle de la pollution automobile, comme le laisse à penser certains responsables politiques. Face à une volonté farouche des porteurs du projet, aujourd'hui plus que jamais, nous avons besoin de vous ! Si vous aussi êtes sensibles à la préservation des terres agricoles, si vous êtes convaincus par l’inutilité de ce projet, si vous êtes tout simplement opposés au principe d’une concession de 54 ans et de son péage, si vous avez d'autres solutions à moins de 700 millions, alors affirmez votre refus du GCO et signez cette pétition ! Tous ensemble, demandons à nos décideurs d’en revenir à la raison et d’abandonner définitivement ce projet. Visualisez l'intervention de Maurice Wintz, Vice-Président d'Alsace Nature, lors des portes ouvertes au jardin du château de Kolbsheim le 18 décembre 2016. Agenda des actions Le 8 septembre 2018, des milliers de rassemblements auront lieu dans les villes et les villages du monde entier, pour exiger de nos dirigeants qu’ils s’engagent à construire un monde Zéro Fossile, accessible à tous.  Rejoignez-nous dans ce moment crucial où nous demandons des comptes à nos responsables locaux et exigeons d’eux qu’ils passent de la parole aux actes. Parmi ces événements, le collectif GCO NON MERCI organise une grande manifestation à STRASBOURG le 8 septembre 2018 à partir de 14h, place de la République… Retrouvez toutes nos actions et manifestations sur le site du collectif GCO Non Merci  Soutenir GCO Non Merci Pour soutenir financièrement nos actions, vous pouvez faire un don sur la page HelloAsso Cabane Anti-GCO.

GCO NON MERCI
12,606 supporters