Topic

enfants

3 petitions

Update posted 2 weeks ago

Petition to Emmanuel Macron, Edouard Philippe, Jean-Michel Blanquer, Mireille clapot, Mathieu Sieye

Donnez aux enfants handicapés le droit/moyen d'accès à l'école, garderie et cantine

Bonjour à tous et toutes, Voilà bientot 5ans que nous sommes les heureux parents d'Emmanuel.  Emmanuel est handicapé moteur et malgré son handicap, c'est un petit garçon plein de joie et plein de vie.   La loi stipule que tout enfant quelque soit son origine, sa religion ou son handicap... à le droit d'être intégré et d'accéder à l'école et tout les services publics comme les autres.  Mais voilà depuis qu'il a l'âge d'aller à l'école nous sommes en conflit permanent au départ avec les écoles et maintenant la mairie du village où nous habitons pour faire valoir ce droit.  Notre fils Emmanuel n'est pas accepté à l'école en plein temps, il n'a pas le droit d'aller à la cantine, pas droit à la garderie ni activités périscolaires.  Le pire c'est qu'Emmanuel à bien conscience qu'il est mis à part. En effet son handicap est moteur uniquement; il ne peut pas utiliser ses jambes correctement. Cependant tout le reste fonctionne très bien il comprend donc tout à fait qu'on le met de côté à cause de son handicap. Comme si ce n'était déjà pas assez frustrant pour lui de voir les copains courrir ... et ne pas pouvoir en faire autant.  Depuis le début de sa scolarité, 2 ans maintenant qu'il va à l'école, il a subit, dans la premiere école, de la maltraitance (de la part des adultes, je précise car je pensais que les enfants pouvaient être méchant entre eux mais ici ça n'a jamais été le cas) je ne vais pas écrire ici les détails de ce qu'on lui a fait subir. Il a été mis à part, exclus de sorties scolaires, de cantine, laissé dans ses vêtements souillés et mouillés, laissé avec sa couche sale.... Neanmois il garde toujours sa joie de vivre.  Maintenant j'ouvre cette pétition car pour la première fois le mois dernier j'ai vu mon fils Emmanuel pleurer car un adulte, ici le maire de mon village, m'a dit qu'il n'autorisait pas Emmanuel a aller à la cantine ni la garderie ... car il est handicapé. Bien sûr devant Emmanuel, qui était présent pour son inscription à la cantine, et en le pointant du doigt.  Là c'était la goutte d'eau....  il faut que les mentalités changent, il faut que les enfants handicapés soient intégrés. Cette situation est difficile pour moi aussi, sa maman, car à cause de cela je ne peux pas travailler. J'ai fait de longues études je suis diplômée et je suis contrainte de rester à la maison car les horaires que m'impose l'école sont complètement incompatible avec toute activité professionelle.  Il faut aussi que les parents d'enfants handicapés soient soutenus.  Ce n'est plus possible de continuer à faire l'autruche et laisser de côté tous les problèmes liés au handicap.  Les enfants handicapés sont avant tout et tout simplement des enfants il faut intégrer cette évidence. Merci de ce que vous ferez pour venir en aide à Emmanuel, à notre famille et à tous les autres enfants handicapés ainsi que leurs familles.  Signé une maman qui n'a pas fini de se battre pour son enfant.    Pour nos amis et famille anglophone : Hello everybody, Since 2012 we are the happy parents of Emmanuel. Emmanuel is handicapped since birth however he is a very happy child and full of life. The French law says that every child, regardless of he's origins, beliefs or handicap should get full access to school and any public facilities like any other child. However, since he's entry to school, in the past 2 years we've been only fighting with the different schools and now even the mayor of our village to get that right. Our son, Emmanuel, isn't accepted full time at school, he hasn't got access to the canteen nor to the daycare of the school or even to the extracurricular activities that are in place in that school. The worst is that Emmanuel is fully aware that he is being set appart. He's handicap is only physical, he can't use his legs properly, but the rest functions absolutely normally and he is a very intelligent boy. He knows that he is being left aside because of his handicap. As if for a 5 year old boy, seeing his school mates running without being able to do the same, wasn't frustrating enough. In the past 2 years of his scholarship, he has suffered discrimination and abuse from adults (I thought children could be mean against one another but it has never been the case here) I won't write here the details of what he has gone through but he has been put aside, left out, excluded from school outing, from canteen, left in his soiled nappy.... However the difficulties Emmanuel has always kept his heart full of joy! Today I'm starting this petition because for the first time last month I saw my son Emmanuel crying because of an adult, here the mayor of my village. We had gone the the town hall to register Emmanuel for the canteen but the mayor stoped us saying that he wasn't allowing Emmanuel to the canteen because he is handicapped. Of course he said this in front of Emmanuel pointing at him with is finger. That was the last drop for me... Now the mentalities have to change, handicapped children have to be integrated to the community. This situation is also difficult for me, I'm Emmanuel's mother, because I can't work. I've done long studies and I'm qualified but I'm obliged to stay home because the hours the school are imposing us aren't compatible with any professional activities. It's important to also help the parents of handicapped children. It's not possible anymore to continue this way to close your eyes and pretend that none of this exist or let these problems aside. Handicapped children are first of all children! We need to understand that and stop to deny the evidence. They also have rights! Thank you for all you will do to help Emmanuel, to help our family and all the other handicapped children and their families. Signed; a mother that will never stop fighting for her child

Elodie KULKARNI
948 supporters
Update posted 1 year ago

Petition to Francois Hollande, Jean-Marc Ayrault, Jean-Jacques Urvoas, Thierry Mariani

Pour que le petit Keryan, 5 ans, assassiné par son père ait droit à une vraie Justice

Petition in EnglishCette pétition est le cri d’une maman qui n’a plus que ses mots pour sauvegarder la mémoire de son fils et tenter de lui rendre Justice. Je suis la maman de Keryan, un petit garçon fabuleux, plein de vie et de malice, assassiné à l’âge de 5 ans dans la nuit du 5 au 6 octobre 2015 à Singapour par son père. La justice de Singapour prend une tournure que je ne comprends pas en ayant proposé une transaction à l’assassin de mon fils pour lui éviter un procès et réduire ainsi drastiquement la peine encourue contre un plaider coupable.  Il n’y aura pas de procès pour le meurtre de mon fils. Mais seulement une transaction basée sur un exposé des faits ne tenant pas compte de tous les éléments prouvant la préméditation de cet acte monstrueux. Malgré toutes les preuves de violence, de menaces de mort, de menaces de kidnapping de mon enfant, les plaintes et signalements, l’ordre de protection délivré par la Cour de la Famille de Singapour avant les faits pour mon fils et moi… RIEN n’a été retenu et le dossier présenté par la procureur ne reflète pas la nature machiavélique de l'accusé. L'assassin risque une peine maximale de 10 ans de prison pour avoir assassiné mon fils, ce qu'il a reconnu... J’ai alerté massivement avant le drame aussi bien la France que Singapour des menaces de cet homme dangereux prêt à tout pour m’anéantir qui clamait que la justice ne me protégerait pas… Cette même justice qui n’a pas protégé mon petit. Cet assassinat était la punition ultime que cet homme pouvait m’infliger dans son escalade de haine… Il m’a condamnée à vie à la pire des sentences. Je fais face à un immobilisme incompréhensible de la part de la France dans ce dossier malgré mes appels à l’aide, que ce soit à l’Ambassade de France à Singapour, au Ministère des Affaires étrangères, au Ministère de la Justice et même à notre Président François Hollande. Je n’ai pas de retour… Mon fils est ignoré. L’assassin de mon fils est-il trop puissant ? trop fin manipulateur ? trop haut placé dans le monde de la Finance ? Même la presse française ne relaye pas mes appels. Monsieur Urvoas, Madame la Juge en charge du dossier, où en est la commission rogatoire qui devait être délivrée en urgence depuis Mai dernier ? Monsieur le Président François Hollande, Monsieur Ayrault, vous avez certes conclu un partenariat stratégique avec Singapour, est-il si stratégique pour vous pousser à ignorer l'injustice qui s'apprête à être rendue et sur laquelle vous avez le pouvoir de peser ?Il y a URGENCE à agir. Vous pouvez encore faire entendre la voix de la France qui protège ses ressortissants... Aidez-moi à lever le voile sur ce scandale  sur un meurtre qui pouvait être évité et que la Justice traite avec légèreté. Aidez-moi en demandant à ma Patrie et ses dirigeants de s’impliquer pour qu’un petit bonhomme de 5 ans, mort délibérément des mains de son géniteur, reçoive au moins autant d’égards et de justice que tout autre concitoyen… Du fond du coeur, merci à tous. #justiceforkeryan  Pour plus d'informations, lien vers un article de presse http://www.dhnet.be/actu/faits/keryan-tue-par-son-pere-la-maman-denonce-une-justice-biaisee-57aa02cd35704fe6c1d4274b  

Gwendoline GRAFFART
62,722 supporters
This petition won 3 years ago

Petition to Au gouvernement français

Rendez-nous nos enfants

VERSION FRANCAISE  Pour Assia, Norah, Sarah, Nicolas, Sandra, Jean-Daniel, Billel… Assia a aujourd'hui 23 mois. Elle a été arrachée à sa maman, à sa maison, à sa vie, à son futur, à son éducation, pour être retenue en otage en Syrie. Depuis 5 mois, elle est seule au milieu des bombes et des morts. Depuis 5 mois, son père l'a enlevée parce qu'il croit qu'ils doivent mourir tous les deux "en martyrs". Il y a aussi Norah, juste 15 ans, Sarah, juste 16 ans, et tous les autres… Les enfants Norah, Sarah, Nicolas, Sandra, Jean-Daniel, Billel, étaient des gens comme vous et moi. Et tout d'un coup, en moins de deux mois, les radicaux ont utilisé internet pour les persuader que la fin du monde arrivant,  ils doivent se sacrifier pour sauver de l'enfer ceux qu'ils aiment. Ils sont maintenant séquestrés mentalement et physiquement, coupés de leurs familles, désincarnés, déstructurés, endoctrinés, déshumanisés, quelque part en Syrie. Certains sont morts, laissant leurs parents meurtris et hébétés, comme Nicolas, Jean-Daniel, Sandra, Billel, et bien d'autres. Depuis plusieurs mois, dans l'indifférence générale, des enfants ou des jeunes adultes partent pour mourir à la suite d'un endoctrinement sectaire fulgurant. Ces enfants sont en danger. Nos enfants sont en danger. Aujourd'hui, nous réclamons la protection de nos enfants.  Nous nous mobilisons pour Assia, plus jeune otage de France dont l'intégrité, la sécurité, l'humanité et la liberté sont entravés un peu plus chaque minute. Pour Norah et Sarah, 15 et 16 ans… Depuis la sortie de mon livre "Désamorcer l'islam radical, ces dérives sectaires qui défigurent l'islam", les familles qui m'ont contactée sont lasses d'alerter les autorités des conséquences désastreuses sur des familles détruites, les enfances volées, les jeunes mis en grave danger mental et physique. Pour les Autorités Françaises, le bébé Assia est considéré comme étant "en situation de voyage avec son père" ! Combien d'enfants la France va t-elle encore laisser mourir ? Combien d'Assia, de Nicolas, de Sandra, de Jean-Daniel, devront encore être sacrifiés avant que les pouvoirs publics ne réagissent ? Va-t-il falloir attendre un suicide collectif, comme celui de la secte du Temple solaire, pour lancer un processus de prévention ? Nous réclamons le retour d'Assia aux côtés de sa mère, le retour de Norah, de Sarah, et de tous les autres. Nous exigeons la fin de la passivité de nos autorités. Nous en appelons à tous les Français, pères, mères, frères, sœurs, amis, à l'union et à la solidarité : pour qu'il n'existe pas d'autres lendemains sans le retour de nos enfants, pour qu'un dispositif de prévention et d'alerte soit mis en place, pour que les familles en détresse soient soutenues et accompagnées. REJOIGNEZ-NOUS POUR EXIGER UNE ACTION POLITIQUE FORTE, IMMEDIATE ET EFFICIANTE.   Pétition rédigée par Dounia Bouzar, portée conjointement par le Centre de Prévention contre les Dérives Sectaires liées à l'Islam (CPDSI), le collectif Jamais sans Assia (porté par Meriem Rhaiem, maman d'Assia), l'association Syrien ne bouge... agissons (portée par Mme Dominique Bons, maman de Nicolas, décédé en Syrie, pour aider les autres parents dans leurs démarches).   VERSION ANGLAISE  For Assia, Norah, Sarah, Nicolas, Sandra, Jean-Daniel, Billel… Today, Assia is 23 months. She has been taken away from her mother, from her home, from her life, from her future, from her education, to be held hostage in Syria. Since October 2013, she is alone in a country at war, along bombs and death. Since 5 months, her father has taken her because he thinks that they better die together “as martyrs”. There are also Norah, only 15 years old, Sarah, only 16 years old and many others… Assia’s young father, and the other children such as Norah, Sarah, Nicolas, Sandra, Jean-Daniel, Billel, were people like you and me. And all of a sudden, in just a couple months, radicals have used internet to make them believe that “as the end of the world was coming, they must sacrifice themselves to save the ones they love from hell”. They are now sequestered psychologically and physically, cut off from their families, disincarnated, destructured, indoctrinated, dehumanized, somewhere in Syria. Some have died, leaving their parents hurting and stupefied, like Nicolas, Jean-Daniel, Sandra, Billel and others. For many months, in general indifference, children and young adults left their country to died shortly after an astonishingly quick sectarian endoctrinement. These children are in danger. All our children are in danger. Today we ask for our children’s protection.  We mobilize for Assia, youngest French hostage, who’s integrity, security, humanity and liberty are at risk a little more every minute. Also, for Norah and Sarah, 15 and 16 years old…   Since the release of Dounia Bouzar’s book "Désamorcer l'islam radical, ces dérives sectaires qui défigurent l'islam", families have contacted her because they had previously contacted the authorities and they are tired of not being heard. Their call to try and prevent from devastating consequences have been ignored and families are falling apart, childhoods are being stolen and teenagers are put in grave physical and mental danger. For the French authorities, baby Assia is considered “in a vacation situation with her father”! How many more children will France leave to die? How many Assia’s? Norah? Nicolas? Sandra? Jean-Daniel? Will be sacrificed before public state forces react? Do we have to wait for another mass suicide, like the one from the Solar Temple to launch a preventing process? We ask that Assia returns by her mother’s side. We ask for the return of Norah, Sarah and all the others. We ask for the end of passivity from our authorities. We ask all the people of France, fathers, mothers, brothers, sisters, friends, the union and solidarity as well as the international community: For no more tomorrows’ without the return of our children, 
That a legal and preventive mechanism be put in place, That families in distress be supported and accompanied. 
JOIN US TODAY TO DEMAND THAT AN IMMEDIATE, EFFICIENT AND STRONG POLITICAL ACTION TAKES PLACE. Petition written by Dounia Bouzar, Held together by “Le Centre de Prévention contre les Dérives Sectaires liées à l'Islam” (CPDSI),   The collective “le collectif Jamais sans Assia” Never without Assia (held by Meriem Rhaiem, Assia’s mother),   The association “Syrien ne bouge... agissons” (held by Mme Dominique Bons, mother of Nicolas, who died in Syria. To help other parents in their process.)   POUR + D'INFORMATIONS SUR NOTRE ACTION :  www.cpdsi.fr Vidéo pédagogique "ENDOCTRINEMENT : MODE D'EMPLOI" réalisée par Rachid Boukrim   Si un membre de votre famille est concerné par ce phénomène d'endoctrinement et que vous avez besoin de conseils :  Contactez-nous via ce mail : contact@cpdsi.fr. Nous répondrons au plus vite.

CPDSI
6,266 supporters