Topic

enfance

23 petitions

Update posted 2 weeks ago

Petition to Patrick OLLIER, Emmanuel Macron, Jean-Luc Mélenchon, Olivier Faure, Patrick Devedjian

Bien vivre à Rueil-Malmaison - pour les enfants - citoyenneté - ensemble

Bien vivre à Rueil-Malmaison • Pour les enfants • Citoyenneté • Ensemble - - -MERCI de bien lire tout le contenu de ce message, les notes à la fin, ainsi que les précisions importantes apportées dans les commentaires et mises à jour.Des dizaines de personnes soutiennent déjà cette démarche, depuis hier soir seulement.Veuillez vous abstenir de tout commentaire déplacé.Un lien pour signer la pétition a été créé : plus simple et pour garder l’anonymat. Très bonne journée et bon week-end ensoleillé à toutes et à tous ! - - -Cette pétition serait adressée à la Mairie de Rueil-Malmaison / M. le Maire Partick OLLIER. Bonjour à toutes et à tous, Je tiens tout d’abord à préciser que ce message est rédigé suite aux conseils donnés par les services de l’ordre et de la gendermerie, et aussi en concertation avec les voisin(e)s habitant la rue suivante : Rue René Cassin à Rueil-Malmaison (92500). Comme vous le savez certainement, le « Centre Communautaire Israélite » se situe dans cette rue. Depuis 2015 et les événements malheureux - le moins qu’on puisse dire - que nous avons TOUS connu et/ou vécu, ce lieu - pas une synagogue, pas un lieu public mais privé, et vide quasiment tous les jours il faut le préciser - est protégé/surveillé quotidiennement. Chose que l’on peut comprendre bien évidemment, mais à noter que : - avant 2015 : surveillance hebdomadaire plusieurs jours dans la semaine par la police nationale / municipale ;- de 2015 à 2017 : surveillance H24 7j/7 CRS, police, gendarmerie, etc ;- depuis 2017 : passage quotidien de deux voitures gendarmerie « mission vigipirate » avec des soldats armés pour aller en guerre ;- il y a un collège juste en face, le collège Notre-Dame, et d’autres établissements scolaires (maternelles et crèches à proximité) avec des enfants qui sortent et voient cette scène très souvent hélas ;- comme précisé, ce lieu est un espace privé, un « centre culturel » ;- l’église en plein centre-ville, où la population rueilloise est peut-être la plus concentrée aux horaires « de pointe », n’a jamais été et n’est toujours pas aussi protégée ;- de même pour la mosquée de Rueil ;- de même pour plusieurs / tous les autres lieux publics de notre commune ;- de même pour tous les autres centres accueillant notamment des enfants et/ou personnes âgées ;- ... (liste peut continuer). Comme précisé, plusieurs personnes assurant cette sécurité / surveillance ont partagé leurs « ras-le-bol » à plusieurs reprises, directement à moi et aux voisin(e)s (« on en a marre », « on a pas que ça à faire à regarder un bâtiment vide », etc.). Question et réponse évidente : cette « protection » est assurée avant tout avec l’argent public, donc l’argent des contribuables, donc notre argent à toutes et à tous... Bien évidemment aussi, personne d’entre nous irait demander à ses voisins de payer pour sa propre sécurité. Avec les autres voisin(e)s, nous avons déjà essayé, depuis 2016, de contacter le maire M. Ollier à ce sujet (enfin, prendre contact d’abord),... sans succès. Ce message est donc rédigé, quelques minutes après une nouvelle discussion avec une équipe de gendarmerie (MERCI pour tout le travail et les sacrifices faits), qui m’ont invité - de nouveau - à relayer l’information et m’ont conseillé de monter une pétition signée par toutes les personnes concernées et/ou désirant que cette situation change, afin de la transmettre directement à M. Ollier. 1) les enfants ne devraient pas voir de telles scènes2) limiter la fréquence de ces passages qui créent une atmosphère très lourde3) nous devrions pas payer pour une telle chose4) si un particulier ou un lieu privé souhaite se protéger il devrait faire appel à des services de sécurité adaptés et payer pour Et autres... il s’agit pas d’une initiative/démarche personnelle, mais bien de groupe, citoyenne et rueilloise en générale, où la contribution de toutes et tous est souhaitée / nécessaire. Mon avis : on se donne jusqu’au 30 septembre, au moins si besoin est, pour avoir les retours et commentaires de tout le monde. Ça sert à rien de se précipiter, surtout en cette période de vacances. Concernant la pétition, je pourrais m’en occuper éventuellement, avec l’aide d’autres personnes (avocat(e)s, juristes, député(e)s, tout(e) citoyen(ne) concerné(e),...). Merci de prendre toutes ces informations en compte. Et pour celles et ceux qui le souhaitent et qui soutiennent / partagent cette initiative, faites circuler ! � Bien à vous. Bien cordialement, PS 1: ce message doit rester dans son contexte ; aucune réponse incitant la haine, des menaces, des violences,... ne sera tolérée.PS 2 : il s’agit d’un droit/devoir citoyen et civique avant tout.PS 3 : cette démarche ne vise aucune communauté, population, division,... bien au contraire : « Liberté • Égalité • Fraternité ». PS 4 : rien contre une protection / surveillance pour ce lieu PRIVÉ, mais cela ne doit pas gêner la vie PUBLIQUE de la population et des rueilloises/rueillois en général.Aussi, le PUBLIC ne doit payer pour tout ce qui de l’ordre PRIVÉ... Solution : faire appel à des systèmes de surveillance comme partout ailleurs et payer pour.Et - si besoin de le préciser encore une fois - ce lieu n’est fréquenté en général qu’un seul jour dans la semaine, par des personnes pour la plupart n’habitant même pas Rueil-Malmaison... !!! Contrairement aux autres lieux PUBLICS et centres donnés comme exemple dans le message ci-dessus. _________________________ Précisions suite à quelques remarques déplacées sur le site mesvoisins.fr : 1) je vous invites, si vous le souhaitez bien, à bien relire tout le contenu du message ; ci-après un copier-coller de deux paragraphes:« Je tiens tout d’abord à préciser que ce message est rédigé suite aux conseils donnés par les services de l’ordre et de la gendermerie, et aussi en concertation avec les voisin(e)s habitant la même rue suivante : Rue René Cassin à Rueil-Malmaison (92500). » L’IDÉE MÊME DE LANCER CETTE PÉTITION A ÉTÉ DONNÉE PAR PLUSIEURS ÉQUIPES DE POLICE / CRS / GENDARMERIE DEPUIS 2016.« Et autres... il s’agit pas d’une initiative/démarche personnelle, mais bien de groupe, citoyenne et rueilloise en générale, où la contribution de toutes et tous est souhaitée / nécessaire. »2) j’espère quand vous dîtes « vous », c’est que vous avez bien compris qu’il s’agit d’un appel de groupe, de voisin(e)s et d’une pétition collective.3) mon avis et mes souhaits n’ont donc aucune importance, puisque c’est l’avis général qui compte.4) la seule initiative de ma propre personne est d’avoir rédigé le message et le publier pour l’intérêt de toutes les personnes concernées.5) le lieu en question n’est pas une synagogue mais RIEN À VOIR car c’est pas la question.6) la surveillance de la Place de l’Église est assurée par des agents ASVP (Agent de Surveillance de la Voie Publique) ; à titre personnel (cela ne concerne que moi donc), je trouves qu’ils font un super "boulot" et que cela garantit en plus une convivialité et une tranquillité dans cet espace très fréquenté (mais tout avis doit être pris en compte).7) la mosquée de Rueil (que - à titre personnel encore une fois - je ne fréquentes pas) fait partie du Centre Culturel Musulman, et d’après les renseignements fournies, il n’y a aucune surveillance / sécurité / protection, et les responsables de ce lieu n’en souhaitent pas car il y a des établissements scolaires et sportifs juste à proximité et qui sont fréquentés par un public rueillois jeune.8) la situation a bien évidemment évoluée depuis 2015-2017 où l’atmosphère était insoutenable, mais les passages de gendarmes restent très fréquents et cela crée une atmosphère très lourde pour rester bref.9) il n’y a rien de « bizarre » dans cette démarche ; nous sommes actuellement en période de vacances, mais je vous invites finalement à vous déplacer à la rentrée, si vous le souhaitez bien évidemment, pour parler directement avec les responsables du collège Notre-Dame, de l’école Albert Camus et avec les parents accompagnant leurs enfants dans ces établissements scolaires, afin d’avoir leurs avis directement. LA RAISON PRINCIPALE DE CETTE PÉTITION EST DONC TOUTE ÉVIDENTE : LES ENFANTS NE DEVRAIENT PAS VOIR DE TELLES SCÈNES. Note : la publication précédente sur le site mesvoisins.fr - avec exactement les mêmes propos - avait reçu plusieurs « Merci » et de messages d’adhésion. Elle a été supprimée car une personne a répondu avec un commentaire très déplacé, agressif, hors de contexte, avec aucune forme de respect ni de considération pour les autres (avec par la suite des insultes en message privé).Le but de ce site est de partager entre voisins, dans une bonne entente, en toute convivialité, et en respectant tout le monde.Malheureusement - ou heureusement peut-être - ce lien a été créé ici pour la pétition pour que les personnes souhaitant garder l’anonymat, et surtout la tranquillité, puisse le faire. Bien à vous

Moufdi BENMAAMAR
12 supporters
Started 3 months ago

Petition to bdecrr93

Défendons le CRR93, pour un enseignement artistique de qualité en Seine-Saint-Denis!

Nous, étudiants du CRR93 et du Pôle Supérieur 93, tenons à faire part de notre profonde inquiétude quant à l’avenir du conservatoire. Nous refusons fermement de subir les conséquences des suppressions de poste et du gel de certaines disciplines, à cause de l’insuffisance des subventions consenties pour faire vivre notre conservatoire !  Pour de nombreux élèves en cycle spécialisé, ces insuffisances signifient de renoncer à un cursus dans lequel ils étudient et se sont investis depuis plusieurs années après avoir préparé un difficile concours d’accès. Pour certains d’entre nous, rien ne garantit qu’ils pourront terminer leur cursus ailleurs. Le conservatoire devrait ainsi se priver de classes essentielles à un fonctionnement de qualité : Ainsi, nous risquons de perdre la classe d’accompagnement, une classe de percussions, une classe d’écriture, une classe de trombone, une classe de trompette. Dans ces deux dernières disciplines, le troisième cycle sera fermé ! A quoi l’orchestre du CRR93 ressemblera-t-il avec des pupitres réduits voire supprimés ? Quant aux classes d’accompagnement et d’écriture, avec leur dimension interdisciplinaire, ce sont des classes particulièrement riches et précieuses pour un CRR digne de ce nom. Nous tenons à ces classes qui nous font nous rencontrer et travailler ensemble ! Quelles disciplines seront encore sacrifiées à l’avenir ? Ces coupes dans les enseignements nous paraissent d’autant plus absurdes que le CRR étant adossé au Pôle Supérieur, de nombreux élèves étudiants du pôle viennent du CRR. Quel sens donner à la suppression de certaines disciplines alors qu’elles existent au Pôle sup’ ?  Nous sommes d’autant plus attristés que si nous avons choisi ce conservatoire pour la qualité et la variété de ses enseignements, nous sommes aussi fiers d’adhérer à ses valeurs, et à son projet d’ouverture sociale, qui prétend sortir l’enseignement de la musique classique de sa réputation d’élitisme. En ce sens, nous n'hésitons pas à jouer pour tous les publics de la ville, de l’école à la maison de retraite, dès que l’occasion se présente : concertos dej’, concerts pédagogiques, partenariats avec diverses institutions du 93... Pour beaucoup d’entre nous, nous avons même choisi de nous installer en Seine-Saint Denis car nous sommes heureux d’y avoir un CRR de qualité, et reconnu à sa juste valeur. Aujourd’hui nous sommes déçus, et nous ne comprenons pas que le conservatoire soit obligé d’appauvrir son enseignement ! Que nous soyons d’anciens enfants d’Aubervilliers ou de La Courneuve ayant fait tout leur apprentissage au CRR93, ou de nouveaux jeunes habitants de Seine-Saint-Denis arrivés plus tard,  nous sommes heureux que certains d’entre nous soient aussi venus du monde entier (Chine, Corée, Chili, Paraguay, Argentine, Mexique, Japon, Ukraine, Madagascar, Bolivie, Palestine…) pour étudier au CRR93, ce qui est le signe d'une attractivité et le gage d'un haut niveau d’enseignement dans une banlieue populaire. Nous tenons à cette spécificité qui devrait aussi être la préoccupation et la fierté de tous.  La masse salariale a augmenté dans de nombreux autres services municipaux en adéquation avec le cadre du GVT. Pourquoi la vie culturelle assurée par le conservatoire serait-elle oubliée alors même que le CRR93 est un élément essentiel de la cohésion sociale et de la démocratisation de la culture à Aubervilliers et La Courneuve ? Nous demandons donc que le travail de recherche de financement pour le CRR soit mené à la hauteur des enjeux et de la générosité de tous les acteurs qui y travaillent au quotidien, en cohérence avec les valeurs prônées par les élus des villes de La Courneuve et Aubervilliers, et appelons à la solidarité de tous ceux qui comme nous ne veulent pas rabaisser les ambitions du CRR93.

CRR 93
4,586 supporters
Update posted 3 months ago

Petition to Agnès Buzyn, Vincent Mazauric

Versons le complément libre choix du mode de garde jusqu'à la première rentrée scolaire

Actuellement en France, les parents de jeunes enfants reçoivent des aides de la CAF pour aider à financer la garde de leur enfant, c'est le complément libre choix du mode de garde (CMG). Il est versé sous condition de ressources, de manière dégressive. Ce complément est versé jusqu'au 3ème anniversaire de l'enfant. Ensuite il existe toujours, mais il est réduit de moitié. La caf verse donc 233€ par mois MAXIMUM pour un couple avec un seul enfant employant une assistante maternelle, ou 350€ par mois quand l'enfant va à la crèche.  Où est le problème ? C'est l'âge de l'enfant jusqu'auquel est versé le CMG : 3 ans. Normal, après l'enfant va à l'école... Et les enfants nés en début d'année ? De moins en moins d'école acceptent les enfants en dessous de 3 ans (et tous les enfants ne sont pas prêts). Ainsi, un enfant né le 2 janvier 2016 se verra bien souvent refuser une place à l'école à la rentrée 2018 (il aura 2 ans et demi, et ne sera pas forcément prêt). Ses parents devront continuer de le faire garder. Jusqu'en  décembre 2018 rien ne va changer, mais à partir de janvier 2019, l'enfant aura 3 ans, et les parents devront financer le double de frais de garde. Tous les couples ne peuvent se permettent de le faire. Dans les cas les plus précaires, un des deux parents doit renoncer à son emploi pour rester au domicile (ne parlons pas des familles monoparentales !). Certes ce n'est que l'histoire de quelques mois, mais quelques mois de tension financière extrême peuvent laisser de longues séquelles dans une vie.  C'est pourquoi j'aimerais que le CMG complet continue d'être versé jusqu'à la première rentrée scolaire de l'enfant, quelque soit sa date de naissance.  Cette pétition sera transmise à Mme Agnès Buzyn, ministre de la solidarité et des affaires sociales et à M. Vincent Mazauric, directeur général de la caisse nationale des allocations familiales. 

Elodie LÉGER
488 supporters
Started 4 months ago

Petition to La maman de ma fille

Pour qu'un père puisse retrouver sa fille

Un jour de février 2014, après un quart de siècle de vie commune, mon ex épouse m’apprend qu’elle part rejoindre son amant avec ma fille alors âgée de 13 ans, me laissant les 130 000 euros de dettes qu’elle avait contracté seule sans mon accord. Le combat judiciaire durera 4 années au cours desquelles, mon ex épouse m’accusera d’à peu près tout, jusqu’à ce jugement tombé, tel un couperet, en Janvier 2018 …. Divorce aux torts exclusifs de Madame, sommée par ailleurs de prendre à sa charge mes frais d’avocats et les dépens de l’instance. Mais, vis-à-vis de ma fille, le mal était fait…. manipulée par sa mère, elle refusera depuis tout contact…. Cela fait 4 ans, que je n’ai plus vu ma fille Lucie, mon enfant, âgée aujourd’hui de 17 ans, que j’aime par-dessous tout…. Je suis un papa meurtri, privé de sa fille. Le temps perdu ne se rattrape pas, son adolescence, ces moments de bonheur que je n’ai pas eu… cette mère qui, à force de dénégation, est parvenue à lui faire croire qu’un autre homme remplacerait son papa…. Mais, un papa, on en a qu’un, et lorsque celui-ci vous aime, toute séparation d’un enfant, est injuste, injustifiable. Lorsque je me rends chez sa mère, pour exercer mon droit de visite, j’ai droit toujours à peu près à la même scène… mon ex épouse sort sur le perron de son domicile, me jette un œil noir, ma fille vient vers moi, fait un signe de la tête en signe de « Non » et part dans le champ d’à côté…  à chaque fois, je pars en direction la gendarmerie pour dénoncer ces faits et retourne à mon domicile, seul, meurtri de n’avoir pu lui parler. Dans un an, ma fille a 18 ans, je ne la verrai alors plus si personne ne me vient en aide. J’ai besoin de récolter un maximum de signatures pour pouvoir adresser cette pétition à ma fille, lui faire comprendre qu’un père, on en a qu’un….que c'est une chance extraordinaire d'avoir un père en vie quand il y a tant d'enfants rejetés ou abandonnés.

Michel LEPAPADELULU
186 supporters