Topic

culture

13 petitions

Update posted 2 weeks ago

Petition to David Nosek

Bouquinistes en danger de disparition / Bouquinistes in danger... see below...

Parisiens et amoureux de Paris !!! Nous, bouquinistes des quais de Paris, porteurs d'une aventure qui a débuté au XVIème siècle, inscrits au patrimoine mondial de l'UNESCO (2011), gardiens soucieux de quelques 900 "boîtes" vertes célèbres dans le monde entier, contenant 300.000 livres, dessins, photos et gravures, et autres biens culturels, sommes en danger de disparition, de plus en plus de ces boîtes étant accordées à des marchands de souvenirs. Or, ces marchands de souvenirs dénaturent l'objectif qui est à l'origine même de notre création et du charme de nos quais parisiens. Nous en appelons à tous les amoureux de Paris, à travers le monde, à tous les amoureux tout court, qui ont un jour embrassé entre deux de nos boîtes, qui ont aimé flâner le long de la Seine avec nous, bref, à tous ceux qui veulent conserver ce patrimoine auquel nous tenons plus que tout, par son caractère unique. Paris vous remercie de signer cette pétition et d'en parler autour de vous pour faire signer vos proches et vos amis et éviter le naufrage de notre merveilleux métier !!! Voir cet article récent : http://www.ladepeche.fr/article/2017/08/06/2623845-les-bouquinistes-de-paris-ambassadeurs-de-la-culture-francaise.html Bouquinistes in danger of disappearance through negligence or will of the City of Paris. Parisians and Paris lovers !!! We, booksellers of the "quais de Paris", carrying an adventure that began in the 16th century, inscribed on the UNESCO World Heritage (2011), caretakers concerned about some 900 green boxes famous world-wide, containing 300,000 books , drawings, pictures and etchings, and other cultural pieces, are in danger of disappearing, more and more of these boxes being granted to souvenir shops. These "souvenirs"merchants distort the objective which is at the very origin of our creation and the charm of our Parisian quays.Paris thanks you for signing this petition and talking about it to make you sign your family and friends and avoid the sinking of our wonderful profession !!!

david NOSEK
21,531 supporters
Started 1 month ago

Petition to David Gilmour, Nick Mason, Roger Waters

A l'extérieur du Mur : pour une ultime reformation de Pink Floyd

C'est en écoutant le dernier concert de Nick Mason au Luxembourg le 09/09/2018 que l'idée - certes pas tellement originale mais véritablement désirée par tous les fans du groupe - m'est venue. Le concert solo de Nick m'est apparu tel un revival de toute l'âme de Pink Floyd, en particulier avec des titres tels que A Saucerful Of Secrets, Atom Heart Mother, Astronomy Domine, Arnold Layne et j'en passe... Des morceaux presque oubliés car jamais joués en Live par Roger Waters et David Gilmour, qui se concentrent - à tord ou à raison - sur l'époque plus célèbre des Floyd et leurs projets solos respectifs... Des œuvres uniques ravivant la flamme de la musique psychédélique grâce à celui qui a donné le rythme au groupe depuis 53 ans maintenant. A l'occasion du 40ème anniversaire de l'album The Wall en novembre 2019, je pense sincèrement et au nom de tous les fans de Pink Floyd, de faire définitivement tomber le mur entre ces 3 musiciens de manière à nous proposer une reformation - quand bien même incomplète sans Richard Wright et Syd Barrett - attendue depuis des années. A cette issue, l'organisation d'un ultime concert - voire d'une tournée mondiale, rêvons un peu ! - clôturerait magnifiquement le chapitre des malentendus et des guerres, pour qu'enfin l'Endless River prenne tout son sens dans notre réalité d'High Hopes... Celle de voir se réunir David Gilmour, Nick Mason, Roger Waters, interpréter tous les titres significatifs de Pink Floyd, de The Piper at The Gates Of Dawn à The Endless River, en laissant derrière eux les rancœurs passées... J'en appelle donc à tous les fans de Pink Floyd de la planète Terre, car même si il n'y a pas de face cachée de la Lune, et qu'en réalité, tout est noir, nous savons tous qu'à l'extérieur du mur, il n'est pas chose aisée que de se fracasser le cœur contre celui qui vous sépare toujours... David, Nick, Roger, nous vous avons tellement écouté pendant des heures et des heures alors, à votre tour, écoutez-nous ! All alone or in twosThe ones who really love youWalk up and down outside the wall Some hand in handAnd some gathered together in bandsThe bleeding hearts and the artists make their stand And when they've given you their allSome stagger and fall, after all it's not easyBanging your heart against some mad bugger's wall Isn't this where we... (came in?)  

Alexandre P
63 supporters
Update posted 1 month ago

Petition to La Mairie de Clamart

La Petite Bibliothèque Ronde doit rester dans ses murs d'origine !

Site du Collectif Notre Petite Bibliothèque Ronde English version below. En octobre 2015, la Petite Bibliothèque Ronde fêtait ses 50 ans. À la veille des vacances d’été, nous apprenons que son existence est menacée. La municipalité de Clamart demande que l’association La Petite Bibliothèque Ronde déménage rapidement dans un local éloigné du cœur de son action, éloigné des enfants de la Cité de La Plaine. Le motif avancé par la municipalité serait la réalisation imminente de travaux de rénovation. L’association ne conteste pas le bien-fondé de ces travaux mais, tenue à l’écart de l’éventuel projet, elle en ignore les tenants et aboutissants. Où en est le budget prévisionnel des travaux ? Leur nature ? Les délais de mise en œuvre ? Le devenir de la structure gestionnaire ? Son public et ses partenaires craignent que la Petite Bibliothèque Ronde ne puisse poursuivre ses missions et qu’elle ne réintègre jamais ce bâtiment emblématique, chargé d’Histoire et d’histoires. C’est sous l’impulsion d’Anne Schlumberger que la Petite Bibliothèque Ronde a ouvert ses portes en 1965 au centre de la cité HLM de La Plaine. Ce bâtiment d’origine entièrement privé a été donné à la commune de Clamart en 1971 par un mécénat privé, qui contribue encore aujourd'hui au financement de la gestion de cet équipement à hauteur de 55%. Cette donation était conditionnée à l’activité de bibliothèque à destination des enfants de la Cité. Ainsi, la Petite Bibliothèque Ronde est très vite devenue un lieu d’accueil et d’activités ouvert à tous, enfants et familles. « C’est comme une seconde maison », disent aujourd’hui les mamans du quartier. Au-delà de sa mission culturelle, d’accès au savoir, c’est le regard que cette bibliothèque porte sur chacun qui lui confère son caractère propre – tous se sentent reconnus et respectés au sein d'un vivre ensemble de qualité. Depuis plus de 50 ans, des professionnels du livre et de la lecture viennent du monde entier s’informer et se former à la Petite Bibliothèque Ronde. Elle inspire de nombreuses initiatives, elle est une référence incontestable à l’étranger (en Amérique Latine, dans les pays du Maghreb, en Italie, etc.) comme en France. La beauté et l'originalité de son architecture et de son mobilier, signés par l'Atelier de Montrouge sous la direction de Gérard Thurnauer, ont permis son classement au Patrimoine des Monuments Historiques depuis 2009. Déjà menacée en 2006, c’est grâce à la mobilisation de tous qu’elle est restée ouverte et a continué son activité unique au cœur de la Cité de la Plaine. Les amis et les usagers ont à présent jugé nécessaire de créer un collectif aux côtés de la Petite Bibliothèque Ronde pour veiller à sa pérennité dans les conditions fixées à son origine. Nous, Collectif « Notre Petite Bibliothèque Ronde » demandons à la municipalité de Clamart de poursuivre et surtout, de pérenniser son engagement aux côtés de la bibliothèque, de son équipe et des enfants de la Cité. La Petite Bibliothèque Ronde doit rester dans ses murs d’origine. Nous, Collectif « Notre Petite Bibliothèque Ronde », invitons tous ceux qui partagent les valeurs de la Petite Bibliothèque Ronde à s’unir pour le maintien et le développement de ce lieu privilégié.  - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - ENGLISH VERSION During October 2015, the PBR library was celebrating 50 years of existence. On the eve of summer break 2016, we now learn that its very existence is threatened. The municipality of Clamart has asked the association La Petite Bibliothèque Ronde to move out quickly to a place far from its core and action, but most importantly, far from the children of Cité de la Plaine. The reason of such a demand would be that the municipality had planned to do some renovation work on the PBR library. The association does not contest the real necessity of the renovation work, but would like to stress the fact that it has been kept out of the renovation project itself. Where stands the budget for such works, what is their nature, their implementation deadlines, and last but not least, what will become of the library itself? The library and its partner’s fear that the PBR library will not be able to pursue its public missions and that it would also not be able to return within its building in which many stories were told, and many stories lived. It is under the impetus of Mrs Anne Schlumberger that the PBR library has open its doors in 1965, at the very center of the housing projects of La Plaine. The building was given to the city of Clamart in 1971 from a private benefactor who still, as of today, financially contributes to 55% of the management of the equipment. This donation was given under the strict condition that the library activity remained and especially towards the kids from the housing projects. From then, the PBR library quickly became a welcome place, opened to everyone, kids, families and friends. People from the area refer to the PBR library as their “second home”. Beyond its primary public library missions of access to knowledge it is the vision that the library has on its publics that gives it its uniqueness: all are binding, accepted and respected. For more than 50 years, professionnal librarians came from all over the world for trainings and internships at the PBR library. It has inspired and still inspires many initiatives, is a well respected institution in latin America, northern African countries, all over Europe… and in France. The beauty and the originality of its architecture and furniture created by l’Atelier de Montrouge under the direction of Gérard Thurnauer have allowed the PBR library to enter prestigiuous Patrimoine des Monuments Historiques since 2009. Already under closing threats in 2006, the PBR has kept on going since, thanks to everyone who answered the call and was mobilized. Users and friends have now thought it wise to take action once more by creating the collective “Notre Petite Bibliothèque Ronde” to make sure the PBR library is sustainable, under the conditions that were fixed right from its origins. We, Collective "Notre Petite Bibliothèque Ronde" request that the municipality of Clamart to pursue and perpetuates its original engagement toward the library, the librarians and most of all, toward the children living close to the library. The PBR library has to stay within its historic walls! We invite everyone sharing our values to unite and fight for the PBR library, to stabilize its activities and maintain the highest standards in such a privileged place. >> English version of the video : https://youtu.be/cPQLN1ubXkg  

Collectif "Notre Petite Bibliothèque Ronde"
11,006 supporters
Update posted 1 month ago

Petition to Cinémathèque Française, Frédéric Bonnaud

Pour que la Cinémathèque française annule son hommage à Roman Polanski

[English version below] La Cinémathèque française a un sens du timing parfait, en pleine affaire Weinstein et alors qu'une cinquième victime de Roman Polanski vient de se manifester, elle annonce la programmation d'une rétrospective des films du réalisateur qui sera inaugurée le 30 octobre 2017 lors d'une soirée en sa présence. La Cinémathèque française met donc Polanski à l'honneur. Alors que la parole des femmes se libère et qu'elles sont nombreuses, sur les réseaux sociaux comme dans la vie, à dénoncer massivement les violences sexuelles qu'elles subissent. Alors même qu'une cinquième victime, l'artiste états-unienne Marianne Barnard, vient d'accuser le réalisateur Roman Polanski de l'avoir violée lorsqu'elle avait 10 ans. C'est indécent. C'est une insulte à toutes les femmes qui se sont mobilisées autour des hashtags #MeToo et #BalanceTonPorc, un affront à toutes les victimes de viol et plus particulièrement aux victimes de Polanski. Il est urgent de se mobiliser pour faire annuler cet hommage : Roman Polanski mérite le déshonneur, pas les honneurs. Un grand cinéaste peut-être, mais aussi un grand criminel : accusé du viol d'une mineure de 13 ans – qu’il a droguée au Quaalude avant de la sodomiser – il plaide coupable de détournement de mineure avant de fuir la justice lorsqu’il apprend qu’il risque la peine maximale, soit 50 ans de prison. Le juge refusera de rendre un verdict par contumace. Il est également accusé de viol par quatre autres victimes, toutes mineures au moment des faits. Quel est le message que distille la Cinémathèque française dans les esprits avec l’annonce de cette rétrospective ? Que les crimes sont, somme toute, solubles dans la célébrité et qu’un viol n’a que peu d’importance s’il est commis par un homme talentueux ? Combien faudra-t-il encore de victimes pour que le milieu du cinéma prenne conscience qu'on ne peut continuer à porter ainsi aux nues un pédocriminel ? C’est de culture dont nous avons soif, pas de culture du viol. Il est temps d'en finir avec la culture du viol qui produit un discours qui vise à minimiser, à excuser et à perpétuer les violences sexuelles. D’en finir, aussi, avec l'impunité des hommes célèbres qui violent, agressent, harcèlent et tuent des femmes et des enfants sans que cela ne gêne leur carrière. Mobilisez-vous pour faire entendre une autre voix en demandant à la Cinémathèque française d'annuler cet hommage à un réalisateur qui viole des mineures, mais aussi de présenter des excuses publiques à toutes les victimes de violences sexuelles.  #LaCulturePasLaCultureduViol —— English version Cinémathèque française: Cancel your tribute to Roman Polanski! The Cinémathèque française has a great sense of timing. In the midst of the Weinstein scandal, and just as a fifth victim of Roman Polanski has come forward, the Cinémathèque has announced a retrospective of the director’s films, kicking off on the 30th of October 2017 with an event where Polanski will be in attendance. Here is the Cinémathèque giving Polanski pride of place, while more and more women are making their voices heard with stories of sexual violence – on social media as in real life. And just as a fifth victim, the Californian artist Marianne Barnard, has accused the director, Roman Polanski, of having raped her when she was 10. It’s shameless: an insult to all the women who have mobilised around the #metoo and #balancetonporc [“rat out your pig”] hashtags, an affront to all victims of rape and, above all, to Polanski’s victims. We must join together to get this tribute cancelled: Roman Polanski deserves dishonour, not honour. A great filmmaker perhaps, but also a big criminal. Accused of having raped a 13-year old minor – whom he drugged with Quaaludes before sodomising her – he pleaded guilty to statutory rape before fleeing justice when he realised he might have to serve a maximum of 50 years in prison. The judge refused to deliver a verdict in absentia. Polanski has also been accused of rape by four other victims – all minors at the time of the incident. What kind of message is the Cinémathèque française sending by announcing this retrospective? That crimes are, when all is said and done, diluted by fame and that rape is of little importance if commited by a talented man ? How many more victims must come forward for the film industry to realise that it cannot continue praising a pedocriminal [pedophile] to the skies ? It’s culture that we’re hungry for — not rape culture. It’s time to end the tolerance for a rape culture that gives rise to language that seeks to minimise, excuse and perpetuate sexual. We also need to end the impunity of famous men who rape, assault, harass and kill women and children without their carreers being hindered. Let’s mobilise to make another voice heard, by asking the Cinémathèque française to cancel their tribute to a film director who rapes minors, and to publicly apologise to all victims of sexual violence. #CultureNotRapeCulture Translation : Another Gaze journal  

Laure SALMONA
47,570 supporters