Topic

cruauté animale

5 petitions

Update posted 2 months ago

Petition to Sussan Ley, Hieu Van Le, Stevens Marshall

Sauver les dromadaires en Australie

Je m'appelle Salomée, j'ai 14 ans. Je lance une pétition cette année, car aujourd'hui, j'ai appris que le gouvernement australien a décidé de faire abattre 10 000 dromadaires en Australie, car ils sont vus comme une nuisance pour les grandes villes australiennes.  En effet, ceux-ci s'en approchent de plus en plus en raison des feux de forêt. Assoiffés, ils espèrent trouver de l'eau dans les villes ''menaçant ainsi la sécurité des habitants, automobilistes...''. Les récents feux de forêt importants et non maitrisés font diminuer les ponts d'eau naturels ce qui forcent les animaux à s'approcher des villes où ils pourront trouver de l'eau. Le message a été transmis ce matin. 10 000 dromadaires seront abattus par des snipers en hélicoptère pendant 5 jours à partir de ce mercredi, le 8 janvier. Je n'ai pas d'adresse internet, c'est pourquoi la pétition n'est pas à mon nom. Mes parents, qui me soutiennent, m'ont permis de créer cette pétition à partir de leur messagerie. La nouvelle de ce massacre m'a énormément bouleversée quand ma maman m'en a parlé en rentrant du travail et je me suis tout de suite dit que je ne pouvais pas rester sans rien faire. Des milliers d'autres animaux ont déjà péris à cause de ces feux de forêt qui ravagent l'Australie depuis plusieurs semaines. Des millions de mammifères, oiseaux, reptiles, chauves-souris... périssent que ce soit à cause des flammes, intoxiqués par les fumées, ou encore à cause de la soif ! Il est inadmissible que ces animaux soient tués pour le bien-être des Hommes, qui sont en partie responsable de ces feux de forêt : La sécheresse responsable des feux ne vient pas de nulle part et est une conséquence du réchauffement climatique ! Ils s'accélèrent à cause de l'action des Hommes. L'Australie est l'un des pays qui abrite le plus de dromadaires qui y ont été introduits pas les Colons. Si autant d'entre eux sont tués, en plus de ceux qui meurent ''naturellement '' de soif ou à cause du feu, si nous continuons sur cette voie, les dromadaires risque de devenir une espèce menacée ! Il faut agir vite, que le message soir partagé ! On ne peut pas laisser faire ça ! Les associations, quel que soit leur taille, votre famille, vous... Nous devons tous agir pour protéger notre belle planète, la seule qui nous abrite ! Les animaux ne sont en rien responsable du réchauffement climatique, des feux de forêt, de la déforestation... Il est temps d'assumer nos erreurs et d'agir ensemble ! Quelles que soient nos origines, notre couleur de peau ou notre croyance. Nous nous partageons tous la planète Terre, nous devons agir ensemble pour la protéger !  Ces dromadaires méritent de vivre et d'être sauvés autant que nous ! Alors aidons-les !  ''A moins que quelqu'un comme toi ne se sente vraiment concerné, rien ne changera'' - Dr Seuss   Au monde...   My name is Salomée, I’m 14 and I am French. I am launching a petition this year because today I learned that the Australian government has decided to kill 10,000 camels in Australia because they are seen as a nuisance to Australia’s major cities. They are getting closer and closer because of the forest fires. Thirsty, they hope to find water in the cities ''thus threatening the safety of the inhabitants, motorists...''. Recent large and uncontrolled forest fires are reducing natural water bridges, forcing animals to approach cities where they can find water.The message was conveyed this morning. 10,000 dromedaries will be shot down by snipers in a helicopter for 5 days starting this Wednesday, January 8. I don’t have an Internet address, which is why the petition isn’t in my name. My parents, who support me, allowed me to create this petition from their voicemail. The news of this massacre overwhelmed me when my mother told me about it when she came home from work and I immediately told myself that I could not stand by and do nothing. Thousands of other animals have already perished because of the forest fires that have devastated Australia for several weeks. Millions of mammals, birds, reptiles, bats... perish either because of the flames, poisoned by the fumes, or because of the thirst! It is unacceptable that these animals are killed for the well-being of Humans, who are partly responsible for these forest fires: The drought responsible for the fires does not come from nowhere and is a consequence of global warming! They are accelerating because of the action of men. Australia is one of the countries that is home to the most dromedaries that have been introduced by the Colonists. If so many of them are killed, in addition to those who die ''naturally'' of thirst or because of fire,If we continue on this path, the dromedaries risk becoming an endangered species! We must act fast, that message evening shared! We can’t let that happen! Associations, whatever their size, your family, you... We must all act to protect our beautiful planet, the only one that shelters us! Animals are in no way responsible for global warming, forest fires, deforestation... It is time to accept our mistakes and act together! Whatever our origins, our skin color or our belief. We all share the planet Earth, we must act together to protect it! These dromedaries deserve to live and be saved as much as we do! So let’s help them! ''UNLESS someone like you cares a whole awful lot, nothing is going to get better, It's not.'' -Dr Seuss To the world...   (I’m French so forgive my mistakes)

Aurélie FINCK
10,281 supporters
Update posted 9 months ago

Petition to Tribunal correctionnel de NIORT

Justice pour Jagger et pas une parodie de justice que nous ne connaissons que trop !

(English version below) De Jagger, il leur reste une urne funéraire contenant les cendres de l’animal et une jolie photo encadrée trônant dans le salon. A Augé, Hélène Decanter et Fabrice, son mari, habitent une maison de plain-pied posée dans un écrin de verdure. Leur berger allemand, âgé de 4 ans, y était chez lui. Heureux. Mais le 15 février, un voisin à la réputation sulfureuse a abattu l'animal qui s'était pour la première fois aventuré dans sa cour, corps de ferme ouvert depuis la route. Il lui tire deux balles vers 22-23h, une dans la patte et l'autre dans le flanc et le laisse agoniser là toute la nuit. Des balles pour sanglier. Il le chargera encore vivant dans sa voiture le lendemain matin, pour aller le jeter dans l'eau du barrage qui est situé à 6km de là. Nous apprenons avec horreur les conclusions de l'autopsie que Jagger a été battu post-mortem, coups qui lui ont cassé la patte, avant de le jeter à l'eau. Ce beau Jagger, si gentil et aimé par sa famille, a vécu l'horreur et une lente agonie, seul, dans cette nuit froide de février. Ses propriétaires portent immédiatement plainte contre cet individu. L'homme, qui ferait l'objet de multiples plaintes des habitants de ce petit hameau, a tout de suite été interpellé par la gendarmerie qui le connait très bien et une perquisition a tout de suite été effectuée, permettant de découvrir des armes détenues sans permis. Il finit par admettre son « crime » et indique le lieu où se trouve le corps de Jagger. L'homme s'expliquera à la barre du Tribunal correctionnel de Niort le 9 avril. Hélène, Fabrice et leur famille sont effondrés de chagrin et demandent que justice soit rendue à ce pauvre Jagger, si jeune et si beau, qu'on leur a arraché sans le moindre remord ! C'était leur bébé, un membre de la famille qu'ils aimaient tant et qui partageait tout de leur vie.Nous n'en pouvons plus que la cruauté sur nos animaux soit classée sans suite, ou qu'il n'y ait qu'un petit sursis, ou pire, que l'affaire soit orientée vers le tribunal de police où de simples contraventions sont encourues !  Ce sont des vies, les animaux sont dotés de sensibilité (17 février 2015 article 515-14 du code civil), des membres de notre famille que des dégénérés font souffrir sans être vraiment inquiétés ! Ces délits que nous ressentons comme des crimes, relèvent de l'article 521-1 du code pénal, mais ce texte est peu ou mal appliqué, car l’animal en tant qu’être sensible a fait irruption sur la scène judiciaire depuis 2015 et les services voient ça d’un mauvais œil, car source de nouveau contentieux.Et pourtant, la noblesse de la Justice est de protéger les plus vulnérables, ceux qui n’ont pas de voix pour se défendre, et elle doit retrouver cette grandeur et cet esprit du Juste. Elle doit entendre les cris de douleur de JAGGER, et des autres, et sanctionner, à hauteur de ces actes barbares, conformément à la loi qui prévoit jusqu’à deux ans de prison et 30 000 € d’amende. Assez, ouvrez vos yeux et vos coeurs !! Ça peut être votre chien aussi, votre chat, l'animal qui fait partie de votre famille ! Et ces personnes, dont le ressort psychologique est la lâcheté sont tout à fait capables de s'en prendre à d’autres êtres fragiles, faibles, comme des enfants ou des personnes âgées ou handicapées.Et nous espérons bien que l'alcool ne sera pas, comme dans de nombreux cas, une circonstance atténuante, mais bien une circonstance aggravante !La famille de Jagger, ainsi que tous les amoureux des animaux, vous demandent respectueusement, de condamner l'auteur qui a causé autant de souffrances à ce pauvre chien et de lui rendre justice, pour lui, pour toutes les autres victimes et leurs humains en deuil. Merci de partager cette pétition, nous comptons sur vous pour faire changer les mentalités, faire avancer la cause animale et que les tortionnaires/maltraitants soient enfin jugés pour leur(s) crime(s), assassinat(s), avec des peines à la hauteur de leurs actes ignobles !Pour Hélène et Fabrice Decanter ainsi que leur famille. Et pour Jagger, 4 ans. Rejoignez le combat sur le groupe Facebook de Jagger : https://www.facebook.com/groups/JusticePourJagger/ Merci de signer également la pétition pour une loi Jagger qui demande la modification de l'article 521-1 du code pénal pour 5 ans de prison ferme encourus dans la mise à jour ou ici : Pétition Loi JAGGER : 5 ans de prison encourus par l'article 521-1 du code pénal Ne pas donner lorsqu'on vous propose un don. Cela va à Change et pas aux victimes ni à la pétition tout court. English version : Justice for Jagger and not a parody of justice that we know and see too much! From Jagger, they only remain with his funeral urn containing the ashes of their dog and a nice framed picture enthroned in the living room.  In Augé, Hélène Decanter and Fabrice, her husband, live in a ground floor house, surrounded by greenery and nature that French small villages are so famous for. Their German shepherd, aged 4, was there at home. Happy. But on February 15, a neighbor with a sulphurous and bad reputation, shot and killed the animal who had first ventured into his yard, a farmhouse open from the road. He shot him two rifle bullets around 10-11pm, one in the paw and the other in the flank and let him agonize there all night. Rifle bullets for wild boars. He will load him still alive in his car the next morning, to throw him in the water at the river dam, which is located 6km away. This beautiful Jagger, so kind and loved by his family, experienced horror and a slow agony, alone in this cold February night. Their owners immediately filed a complaint against this person at the local police station. The man, who is the subject of multiple complaints from the inhabitants of this small town, was immediately arrested by the police, who knows him very well, and a search was immediately made, discovering illegal weapons for which he held no license. He ended up admitting his crime and indicated the location of Jagger's body. The man will appear at the bar of the criminal court of Niort on April 9th. Helen, Fabrice and their family are crushed with grief and demand justice for their poor Jagger, so young and so beautiful, who was snatched from them without the least remorse! He was their baby, a member of the family they loved so much and who shared everything in their lives. We have got enough of that cruelty over our animals, and that most animals cases are dismissed, and if not, there is only a light sentence or probation, or worse, that the case is sent to the police court for a simple police fine! These are alive, animals are endowed with sensibilities (February 17, 2015 Article 515-14 of the French Civil Code), members of our family that degenerates torture without being really prosecuted! These crimes that we feel as crimes, fall under Article 521-1 of the French Penal Code and despite these laws, this is only slightly applied or outright dismissed. That's enough, open your eyes and your hearts !! It can be your dog too, your cat, the animal that is part of your family! And these people are quite capable of attacking the weakest, other than animals, because they have this evil and cowardice in them! And we hope that alcohol will not be, as in many cases, a mitigating circumstance, but an aggravating factor! Jagger's family, as well as all animal lovers, respectfully ask you to condemn the author who has caused so much suffering to this poor dog. Let justice be done and apply the law for him, and for all the other victims and their mourning humans. Thank you for sharing this petition, we are counting on you to change mentalities, support the animal cause and that torturers/abusers are finally sentenced for their crime(s), murder(s), with penalties amounting to their vilain behaviours! For Hélène and Fabrice Decanter as well as their family. And for Jagger, 4 years old.Join the fight on Jagger's Facebook group:https://www.facebook.com/groups/JusticePourJagger/Please also sign the petition for a Jagger's law that requests the amendment of Article 521-1 of the Penal Code for 5 years of imprisonment incurred instead of 2 years: Evolution of Article 521-1 for 5 years in prison instead of 2Do not give any donation in this page. It's up to Change and not the victims or the petition.

Aline MORISSET
113,007 supporters
Started 1 year ago

Petition to Prime minister of Mauritius

Justice pour Dodo, chien brûlé vif

[english version below] Dans la nuit du 26 au 27 décembre 2018 à Sainte-Croix, sur l'Ile Maurice, un homme s'en est pris à un chien errant innocent, l'a attaché avec une corde, a déversé sur son visage un produit inflammable et y a mis le feu. Par un quelconque miracle, le chien a réussi à s'échapper et a été repéré le lendemain matin, le visage et le cou brûlés au troisième degré, par un habitant du quartier. Ce dernier a immédiatement demandé de l'aide à l'association Second Chance Animal Rescue (SCAR), une ONG de protection animale locale. Le chien a aussitôt été pris en charge et emmené chez le vétérinaire. Il a été nommé Dodo. Dodo a de très lourdes séquelles de son agression. Il a perdu un œil et une oreille, n'entend plus et ne voit presque plus. La peau de son visage et de son cou est partie en lambeaux. Son mental est brisé.Ce qu'a fait subir cette personne à ce chien est inacceptable, inexcusable, impardonnable et doit être puni. Le bourreau de Dodo a été dénoncé et identifié. Il s'agit d'un habitant de Le Cornu à Sainte-Croix, Ile Maurice. Selon plusieurs témoignages, il n'en serait pas à son coup d'essai et aurait déjà brûlé un chat et agressé des humains. Il s'agit d'un homme déséquilibré et dangereux. Une plainte pour acte de cruauté a été déposée par l'ONG SCAR contre cet homme mais, à ce jour, les autorités ne l'ont toujours pas arrêté et aucune poursuite n'a été engagée.Les lois en matière de protection animale existent pourtant bel et bien à Maurice, même si elles ne sont jamais appliquées. Selon le Animal Welfare Act de 2013, dans la section « 3. Délits de cruauté envers les animaux  : Est soumis à des poursuites toute personne qui torture ou traite un animal de telle façon à ce que celui-ci soit sujet à la détresse, la douleur ou la souffrance [...] ». Les peines maximales prévues par la loi dans un cas de maltraitance ou de cruauté contre un animal sont de 15 000 roupies d'amende et 6 mois de prison ferme. Dodo a été victime d'un acte cruel et gratuit d'une violence inouïe. Il a été littéralement torturé et a subi détresse, douleur et souffrance. Cet acte ne doit donc pas rester impuni et la loi doit être appliquée. En 2019, dans une société évoluée et civilisée, il est temps de faire de la compassion et de la justice envers les animaux des valeurs prioritaires. L'humanité se définit par sa capacité à différencier le bien et le mal et à faire preuve de morale, alors pourquoi la cruauté gratuite envers les êtres les plus vulnérables et innocents de cette planète n'est-elle pas punie ?L'histoire de Dodo a fait écho dans toute l'île et a traversé les frontières. Nous sommes tous outrés, terrifiés et en colère et nous réclamons justice. La loi existe, elle doit être appliquée. Pour que cet homme soit mis hors d'état de nuire et pour que Dodo serve d'exemple et empêche d'autres personnes de maltraiter les animaux. Maurice a ici l'occasion de montrer sa grandeur d'âme et son sens de la justice, d'ouvrir une nouvelle ère où la maltraitance animale ne sera plus tolérée.Nous, citoyens mauriciens et du monde entier, nous demandons qu'une enquête soit ouverte dans le cas de l'agression de Dodo, que la plainte contre son bourreau soit prise en compte sérieusement, que celui-ci soit arrêté, jugé et puni de la peine maximale prévue par la loi pour acte de cruauté envers un animal. Ce genre d'acte et cette violence doivent être combattus. Monsieur le Premier Ministre, le monde a aujourd'hui le regard tourné vers l'Ile Maurice. N'oublions surtout pas que comme l'a dit autrefois Mahatma Gandhi, un grand homme de paix, « la grandeur d'une nation se mesure à la façon dont celle-ci traite ses animaux ». Nous réclamons la justice pour Dodo !   [english :] On the night of 26 to 27 December 2018 in Sainte-Croix, Mauritius, a man went after an innocent stray dog, tied him with a rope, spilled a flammable product on his face and set fire to it. By some miracle, the dog managed to escape and was spotted the next morning, the face and neck burned to the third degree, by a local resident. The latter immediately requested assistance from the association Second Chance Animal Rescue (SCAR), a local animal protection NGO. The dog was immediately taken care of and taken to the vet. He was named Dodo. Dodo suffered very heavy consequences of his aggression. He lost an eye and an ear, no longer hears and can barely sees. The skin of his face and neck is torn to shreds. His mind is broken. What this people have done to this dog is unacceptable, inexcusable, unforgivable and must be punished.The aggressor of Dodo was denounced and identified as a man living in Le Cornu, Sainte-Croix, Mauritius. According to several testimonies, he would not be at his trial and would have already burned a cat and assaulted humans. He is an unbalanced and dangerous man. A complaint has been filed by the NGO SCAR against this man but, to date, the authorities have still not arrested him. The laws on animal protection do exist in Mauritius though, even if they are never applied. According to the Animal Welfare Act of 2013, in the section "3. Offences of Cruelty to animals: a person who tortures or treats an animal in such a way as to be subject to distress, pain or suffering [...] is subject to prosecution." The maximum penalties prescribed by law in a case of maltreatment, abuse and/or cruelty are RS 15 000 of fine and 6 months in prison. Dodo has been the victim of a cruel and gratuitous act of unbelievable violence. He was literally tortured and suffered distress, pain and agony. This act must therefore not be unpunished and the law must be applied. In 2019, in an advanced society, it is time to make compassion and justice towards animals priority values. Humanity is defined by its ability to differentiate between good and evil and to show morality, so why is gratuitous cruelty to the most vulnerable and innocent beings of this planet not punished? Dodo's story echoed all over the island and crossed the borders. We are all outraged, terrified and angry and claim justice. The law exists, it must be applied. For this man to be put out of harm's way and for Dodo to serve as an example and prevent other people from abusing animals. The Mauritian government has the opportunity to enforce the rule of law thereby communicating that justice will be served for this heinous crime and the opportunity to show his greatness of soul and his sense of justice. We ask that this complaint against his aggressor be seriously taken into account and as a result an official investigation opened. The aggressor should be arrested, tried and punished in accordance with Mauritian law, with a strong sentence to serve as a warning to others wishing harm to the innocent. We ask for maximum penalties prescribed by law for the aggressor which are Rs 15,000 of fine and 6 months of imprisonement.This should never happen again. Prime Minister, the world today is looking at Mauritius. Let's not forget that, as Mahatma Gandhi, a great man of peace once said, "The greatness of a nation is measured by how it treats its animals." We demand justice for Dodo !

Second Chance Animal Rescue - Mauritius
35,749 supporters