Topic

climat

9 petitions

Update posted 2 days ago

Petition to Nicolas Hulot

Écologie: pour que la France accélère. Le temps presse!

PEU IMPORTE LES LOBBYS: IL S'AGIT DE SURVIE. LES POLITIQUES DOIVENT ENCLENCHER L'ACTION, UNE ACTION MASSIVE ET IMMÉDIATE. Dans les 5 ans: viser les 100% d'énergies propres (pas de nucléaire ni de carburant à l'huile de palme) fin des Grands Projets Inutiles 50% de bio / valorisation sociale et économique de tous les agriculteurs Diminution d'un tiers de la consommation nationale de viande protéger le tiers des eaux françaises à travers le monde augmenter les zones terrestres protégées de 5% Signez cette pétition si de tels objectifs vous semblent nécessaires, et si vous estimez que les mesures prises ou prévues ne sont pas à la hauteur de la crise. Signez si vous attendez beaucoup plus de Nicolas Hulot. Merci! ••• ••• •••    Mr Hulot,  Les écologistes qui avaient foi en vous espéraient qu'en rejoignant le gouvernement Macron, vous demeureriez fidèle aux convictions fortes que vous avez longtemps exprimées, que ce soit en conclusion des émissions Ushuaïa ou dans vos livres. Ils ne se faisaient pas d'illusions sur votre marge de manœuvre, mais avaient toutes les raisons de croire que vous feriez malgré tout honneur à cette charge, une responsabilité majeure en ce début de millénaire, où la survie de l'Humanité est en jeu (réchauffement climatique, conflits liés au manque de ressources,  pollution mortelle etc.). Vous jouissiez d'un rare capital de sympathie auprès d'eux et même du grand public. Vous êtes en train de le dilapider.  Opportunisme, compromission, déception: ce sont les mots durs qui reviennent en jugeant vos premiers mois. Bien sûr, c'est à la fin du bal qu'on paie les musiciens, et il est trop tôt pour qualifier avec justesse l'impact de votre ministère. Cependant, il est important, bien trop important pour qu'on ne vous reproche pas immédiatement un manque d'ambition et d'autorité. L'heure tourne! Chaque semaine s'accompagne d'une nouvelle catastrophe, d'un nouveau gros titre historique, digne du pire scénario de science-fiction: iceberg géant, Sixième Extinction des espèces, records de chaleurs, intensification des ouragans... Comme le dit le climatologue Jean Jouzel: "Pas besoin de faire du catastrophisme. La situation EST catastrophique". Pour autant, l'heure n'est pas au cynisme, au renoncement, aux marchandages. L'heure est aux grandes décisions, avec une solennité et un niveau d'engagement dignes d'une entrée en guerre. En guerre? Oui, la crise est mondiale, et la lutte, vous le savez dans le fond, doit être totale et immédiate. Vaincre ou disparaître, du moins lutter. Nous, citoyens, mettrons le cœur et les bras. Vous, politiques, la tête froide. Pour diriger, expliquer, planifier, tout de suite et tous les mois des 5 ou 10 années à venir. Tous les citoyens, loin s'en faut, n'ont pas saisi l'importance de ce combat. Tous les politiques non plus, vous êtes bien placé pour le savoir. Pourtant, nous sommes bel et bien sur un fil, dans la situation presque absurde, pour qui connaît la proportion du Désastre à venir, des rois et reines de Game of Thrones, empêtrés dans leurs batailles et leurs négociations: des "enfantillages" comparés au Mal qui croît et menace de les anéantir tous, ennemis et alliés confondus. Dans la série heureusement, le charismatique Jon Snow parvient à convaincre les sceptiques, et les grandes manœuvres sont aussitôt lancées. Sans délai ni consultation populaire, autocraties oblige. Sans bâtons dans les roues, ou plutôt sans chausse-trappes, de la part des lobbys!  Les lobbys. Ils intrigueront encore avec de l'eau à la ceinture... Vous les écoutez, comme vous écoutez avec patience et compréhension tous les partis et toutes les opinions, car l'écoute et le sens du dialogue font partie de vos qualités. Toutefois, dans le contexte actuel, nous sommes nombreux à croire que vous jouez à un jeu auquel vous êtes assuré de perdre. Vous êtes sans doute, d'ailleurs, le premier déçu. Pourquoi ne pas mettre les choses en clair? Armez-vous de courage, et balancez par-dessus bord toutes ces tristes oppositions! L'heure tourne. Convoquez la presse, les médias du pays et ceux de l'étranger, mais aussi les blogueurs, les environnementalistes renommés et les associations, et court-circuitez s'il le faut ceux qui, systématiquement, jettent aux orties vos projets, ou les amputent en ricanant. Pour l'heure, tout le monde n'est pas avec vous. L'Histoire le sera, si vous agissez de la sorte. Prenez la parole de façon libre et sincère, peu importe votre habit de ministre, l'étiquette etc. Tout cela est dérisoire. Vous avez une opportunité unique, une chance formidable, d'engager le combat! Prenez des mesures fortes, autoritaires et immédiates. S'ils vous désavouent, ils perdront la face et le peu de confiance qu'il nous reste. Engagez réellement la France, elle peut devenir un levier déterminant: sa voix porte dans le monde, elle a les moyens d'agir et de montrer l'exemple, métropole et outre-mer compris, sur une étendue forestière et océanique incomparable. Le temps presse.  Comme d'autres, vous distinguez la liberté de ton du militant hors du jeu, et le sérieux, la modération, la lenteur nécessaires du politique, aux prises avec la réalité des Lois, des pressions, du stress... Un habit et un rôle différents, mais complémentaires. Le contexte exceptionnel exige pourtant de les fusionner. C'est ce que vous signifient les signataires de cette pétition, qui réclament une politique écologiste à la hauteur de la crise. Présentateur d'Ushuaïa, vous étiez très fort sur les conclusions. Et si vous rédigiez maintenant la meilleure des introductions?     ◄ Interview du climatologue Jean Jouzel ◄ Aires Marines Protégées: nous sommes à 22% en 2017. Nous devons atteindre 33%, avec le plus haut niveau de protection. ◄ L'augmentation de seulement 5% de la surface des zones protégées permettrait de tripler la biodiversité!

Raphaël PAVARD
725 supporters
Started 7 months ago

Petition to Emmanuel Macron

Pour que E. Macron considère la destruction environnementale comme crime contre l'Humanité

Lors de la campagne présidentielle française de 2017, le candidat Emmanuel. Macron a montré sa volonté de responsabilité devant l'Histoire face aux crimes contre l'Humanité commis au nom du peuple français. Cette volonté de responsabilisation de l'Etat Français face à ses crimes passés est salutaire pour l'honneur de la France. Or, cet honneur est aujourd'hui ensanglanté par les crimes contre l'Humanité commis actuellement au nom de la France. La destruction de l'environnement est un phénomène aux conséquences mondiales grandement imputable aux pays développés, dont la France. Les responsables de ces destructions sont rarement impactés par les conséquences meurtrières de leurs choix politiques. Ils agissent pourtant bien souvent en conscience de leurs actes. Or, ces actes, par l'ampleur de leur mortalité, peuvent entrer dans la définition de Crime contre l'Humanité définie par le Statut de Rome de la Cour pénale internationale. La destruction de l'environnement actuel se constate sous plusieurs formes: - Le dérèglement climatique : Le constat est alarmant selon le Forum humanitaire mondial: le réchauffement climatique serait directement responsable de 300 000 morts morts par an et 250 millions de migrants d'ici 2050 avec des conséquences humaines désastreuses (trafics humains, déstabilisations sociétales...) Les 325 millions de personnes les plus pauvres de la planète seraient les plus affectées.  Dans le même temps, les 50 pays les moins avancés contribuent à moins d' 1% des émissions mondiales de dioxyde de carbone. Il existe un risque de "famine de masse, de migration de masse, de maladies de masse et de morts en masse" selon l'ONU. Le réchauffement climatique est considéré comme la plus grande crise humanitaire en puissance de notre temps. Si les statistiques actuelles sont déjà inquiétantes, les prévisions pour les décennies à venir le sont encore plus. Ainsi, selon l'ONU, les morts dues au réchauffement climatique pourraient atteindre le million par an à l'horizon 2030 et son coût s'élever à 300 milliards de dollars. Pour éviter ce scénario catastrophe, lié à une dégradation progressive de l'environnement, les responsables appellent les pays développés à multiplier "par un facteur cent" leurs efforts pour s'adapter au changement climatique. - La destruction de la biodiversité: La dépendance des sociétés humaines, et de toute vie sur Terre, à ses services écosystémiques démontre que le bien-être humain est indissociable de la santé des écosystèmes. La destruction de la biodiversité nous privera dramatiquement des médicaments, des aliments et plus globalement de la chaîne biologique mondiale de demain. -Les pollutions locales des sols, de l'air provoquant cancers, maladies et autres conséquences sur la santé: selon les estimations de l'Organisation mondiale de la santé, 12,6 millions de personnes sont décédées en 2012 du fait d’avoir vécu ou travaillé dans un environnement insalubre, soit près d’un quart des décès dans le monde. Ces pollutions sont souvent mondialisées par le système économique ou de par leur ampleur, comme l'a démontré la présence d'un continent de plastique dans le pacifique. Face à ces immenses responsabilités des dirigeants du monde entier, essentiellement des pays développés et plus particulièrement nous concernant, de la France, il est demandé au président de la république Française Emmanuel Macron de reconnaître que l'application d'un programme présidentiel écologiquement non soutenable doit être considéré comme crime contre l'Humanité. Son honneur est alors d'agir en conséquence de cette prise de conscience et de montrer au monde entier que la France prend ses responsabilités face au plus grand crime Humain actuel.

jean-philippe SIMAND
18 supporters
Started 9 months ago

Petition to l'ensemble des candidats et des journalistes politiques

Le changement climatique met en danger la vie de nos enfants !

La menace climatique est peu ou pas abordée dans cette campagne présidentielle. C’est le cas dans les programmes des candidats. Ça l’est aussi dans les médias où les journalistes politiques ne les interrogent jamais sur ce sujet. Pourtant, il s’agit d’un enjeu vital. C’est pourquoi je signe cet appel aux candidats et aux journalistes politiques : - Donnez à la lutte contre le dérèglement du climat une place dans le débat électoral qui soit à la hauteur de l’enjeu ! - Expliquez les projets présidentiels en matière d’énergie et de climat : objectifs, mesures à prendre et moyens à consacrer ! - Présentez tout cela aux électeurs en montrant les enjeux, les efforts nécessaires, les coûts et les bénéfices pour eux et leurs descendants !   Je me joins à cet appel parce que … Le climat change sous nos yeux… très vite, trop vite. Depuis 25 ans, les prévisions  des scientifiques sont confirmées par les observations et les mesures. La température moyenne annuelle de l’atmosphère terrestre n’a jamais été aussi élevée. Et son élévation nous mène tout droit vers un réchauffement de +5°C (par rapport à 1880) dont les conséquences seraient catastrophiques. Tous les pays du monde l’ont officiellement reconnu en signant, il y a plus d’un an, l’Accord de Paris sur le Climat. L’humanité est en danger ! Pour la sauver, il faut dès maintenant, et fortement, réduire notre consommation d’énergies fossiles (pétrole, gaz et charbon) pour s’en passer complètement après 2050. Cela impose la mise en place de politiques fortes et courageuses. C’est pourquoi, chaque candidat à l’élection présidentielle devrait faire savoir comment il compte s’y prendre. Et les journalistes politiques devraient contribuer à faire connaître leurs intentions. Pourtant le dérèglement climatique est absent des débats. Les politiciens sont très discrets sur ce thème potentiellement impopulaire, sans doute pour ne pas perdre de voix. Les journalistes, eux, sont étrangement silencieux sur le sujet, sans doute pour ne pas perdre d’audience. Quant à nous, les électeurs, nous nous accommodons fort bien de ces silences, sans doute pour ne pas perdre en confort à court terme. On le voit, dans cette campagne électorale où la sécurité, l’identité, le chômage, la dette occupaient tout l’espace médiatique avant d’être remplacés par l’affaire Fillon, le changement climatique n’est pas nommé. C’est le cas dans la majorité des programmes. Quand le sujet y est traité, il est souvent secondaire, rarement comme une vraie priorité. A la télévision, à la radio et dans les journaux, la problématique climat-énergie est absente. Si un candidat y fait de lui-même allusion, chose rarissime, le journaliste qui l’interroge n’en profite jamais pour approfondir la question. Comment imaginer, dans ces conditions, que le prochain président de la République puisse, une fois aux commandes, imposer les économies d’énergie et la production d’énergies renouvelables indispensables pour atténuer la menace climatique? Association Je vote pour le Climat !

Association JE VOTE POUR LE CLIMAT !
344 supporters
Started 9 months ago

Petition to Paul Biya

Destruction de biodiversité de montagne qui impacte le climat

Le problème est qu'au Cameroun, on parle plus qu'on agisse. Le climat de Yaoundé ne cesse de se réchauffer parce que toutes les forêts qui existaient autour de cette  capitale et qui faisaient déjà l'objet d'un projet "Ceinture verte" imaginé par un certain Vincent Béligné ne cessent de disparaître. Le dernier exemple en date est la destruction d'une forêt de montagne localisée dans la localité Nkol-Ngock (Afamba) par la société "Graviton". Il semblerait qu'il s'agit d'une montagne que nous, modeste écologiste et environnementaliste avions déjà identifiée comme faisant montre d'une grande diversité végétale (ananas sauvage, orchidées saxicoles, fabaceae rares, etc). La destruction de cet important écosystème forestier orophile va certainement apporter  quelques millions de francs qui vont enthousiasmer les populations pendant quelques temps et après elles vont retomber dans leur état de pauvreté habituelle; entre temps, l'environnent aura pris un coup,réchauffement et changement climatique. Un autre exemple qu'il faut rappeler est celui du Mont Kala où il existait encore quelques gros primates (Gorilles et chimpanzés) il y a une dizaine d'années; actuellement ils ont disparu à cause de l'exploitation de pierres entreprise dans cette montagne suivie de son lotissement. A quand la gestion durable de notre environnement? S'il faut accuser les multinationales (Graviton), il est important de souligner que rien de tout cela ne peut se faire sans la complicité de camerounais véreux qui se recrutent à tous les niveaux de l'architecture sociale.

Bernard-Aloys NKONGMENECK
18 supporters