Topic

banque

3 petitions

Started 6 months ago

Petition to C-zam , cdiscount

Retrait des empreintes bancaires

Plusieurs personnes se voyent avec des empreintes cartes bancaires qui restent actif après plusieurs semaines pour des commandes annuler chez cdiscount,amazon et rue du commerce alors que les empreintes bancaires doivent être levée après 7 jours si le commerçant n'a pas confirmer la commande . Plusieurs d'entre nous se voyent avec l'argent débiter du compte depuis la date de la commande et depuis la date d'annulation de celle-ci . Ça va de 100€ a des 600€ de bloquer du a l' empreinte bancaire . C-zam qui est un nouveau compte sans banque de chez carrefour banque qui a ouvert mi avril se voit déjà bonder de clients mécontent du aux opérations sur le compte , le service client est très difficilement joignable , les interlocuteurs sont parfois très désagréables et de plus chaque interlocuteur n' apporte pas la même réponse. .... Quand à cdiscount il renvoye la balle envers czam vous réclame des relevés de compte pour montrer le débit sur le compte alors il nous laisse 5 jours de délai pour leur fournir alors que les relevés de compte sont éditer toute les fin de mois .... Sans quoi le dossier sera clos !!!   Cette pétition a pour but de faire réagir ceux ci afin de résoudre ses soucis d'empreinte bancaire a réitérer après annulation de commande ,le débit doit nous revenir en crédit sur le compte bancaire ....  Pensez aux familles qui attendent après leurs argent ! 

Annabelle UVIER
60 supporters
Update posted 3 years ago

Petition to Bollinger Frédéric, M. Louis LEFRANC, Frédéric Monot

Crédit Mutuel : effacez notre dette.

Ma famille et moi sommes victimes de la négligence d’une banque et de la malhonnêteté d’un constructeur. Nous ne pouvions plus vivre dans la maison que nous avions fait construire et nous devons payer 220.000 euros pour garder nos biens avant avril 2015. En 2003, mon mari et moi avons investi tout notre argent en plus d'un prêt immobilier pour faire construire notre maison.Le constructeur a construit une maison inhabitable : les portes et les baies ne fermaient pas, pas de chauffage, l'électricité était restée sur un compteur chantier, donc très peu d'électricité, l'humidité des sols aux plafonds, toute la toiture qui fuyait etc... Une maison où tout y a pourri. La maison a du être rasée, elle s’était en partie écroulée sur la tête de mes trois enfants (une fillette de 9 ans, un fils de 14 ans asthmatique et mon aîné de 18 ans).Le constructeur a été condamné a payer le préjudice matériel avec un an de prison avec sursis. Il NE PAIERA JAMAIS, il a mis sa maison au nom de sa fille pour éviter toute saisie.La banque du Crédit Mutuel qui doit être solidaire de ses clients, a fait preuve de négligences coupables dans le dossier de prêt, acceptant l'entrepreneur indélicat puisqu'il était interdit bancaire en 2002. Or, mes prêts ont été accordés en 2003, comme on peut le constater dans le dossier pénal. Elle a cautionné un escroc. Il y a eu un conflit d’intérêt. Le directeur de la banque est voisin de l’escroc et n’a apporté aucune vérification du dossier de construction.Sur le plan juridique, 2 jugements nous donnent raison mais les deux autres nous donnent tort pour des raisons de procédures. Le dernier jugement se contredit.Tout cela a été expliqué dans les moindres détails, preuves à l'appui dans le cabinet de Monsieur Louis LEFRANC Préfet de l’Aude.D’autres personnes étaient dans la même situation que moi. En 2011, si ces personnes, ont réussi à obtenir ce qu’elles demandaient, pourquoi pas moi ?Aujourd'hui nous sommes victimes et condamnés à rembourser une somme de 220.000 € pour garder nos biens, avant fin avril 2015. Tout cela pour effacer une dette qui provient essentiellement d'un imbroglio judiciaire et d'une négligence du Crédit Mutuel. Cette situation m’a plongé dans de gros problèmes de santé qui risquent de devenir irréversibles. Je suis en arrêt de travail depuis avril 2014.En parallèle, depuis 2010, je cumule des démarches médiatiques, “grève de la faim, sittings en haut de l’Eglise Saint Vincent à Carcassonne”. Ces démarches m’ont permis d’avoir un rendez-vous avec le cabinet du Préfet. Ces personnes reconnaissent mon injustice, mais le Crédit Mutuel reste sourd aux appels à la solidarité. Cette injustice est liée à des liens de connivences de toute part. L’aide des utilisateurs de Change. org me serait très importante. Nous avons épuisé toutes les démarches juridiques, sans obtenir de résultats dignes de ce nom. Maintenant je passe par la mobilisation citoyenne pour que cette affaire ne tombe pas dans l’oubli et que je sois dédommagée. Vous pouvez m’aider à faire réagir cette banque qui nous laisse dans une situation, reconnue désastreuse, jusqu’à finir à la rue. J’en appelle à la responsabilité sociale du Crédit Mutuel en demandant l’effacement de notre dette.

christiane DUBOSTS
979 supporters