Topic

association

12 petitions

Started 1 month ago

Petition to Monsieur Rémi Muzeau

Maintien de la mise à disposition des locaux pour les ateliers de l'association SFM.

Les ateliers de l’association SFM à Clichy sont des moments très attendus par de très nombreuses familles et tout particulièrement leurs petits bambins. De nombreux ateliers sont proposés tout au long de la semaine, tels que les :- massages contenants pour les bébés de moins de 6 mois ;- éveils sensoriels pour les petits de plus de 6 mois ;- ateliers de langage pour les enfants en moyenne et petite section ;- boîtes à outils des parents ;- ateliers « relation et autonomie par le jeu » ;- les ateliers « papa/enfant » de psychomotricité. Ces ateliers ont pour objectifs, de manière ludique et dans l’esprit d’une parentalité positive, de prendre soin des bébés, de leur éveil, de leur bien-être et encourager les relations privilégiées parents/enfants. SFM facilite également les échanges entre parents : chaque parent peut raconter son expérience et peut poser en toute simplicité les questions qu’il se pose, exprimer ses doutes.Les parents peuvent également échanger avec l’équipe de professionnels qui compose l’association : psychologues, éducateurs de jeunes enfants, psychomotriciennes, et avoir des réponses à leurs interrogations et une oreille très attentive.L’association rencontre un énorme problème.En effet, les locaux de la rue Fanny dans lesquels l’association accueille toutes les familles ne seront bientôt plus disponibles (décembre 2017). MOBILISONS-NOUS TOUS pour faire en sorte que la mairie aide l’association à retrouver un nouveau local. Une première pétition lancée sur internet l’année passée a réuni une centaine de soutien.Nous réitérons notre soutien à l’association et espérons cette fois-ci recueillir un maximum de signature en mettant en place une pétition sur le web mais également version papier. Clichy a la chance d’avoir une telle association dans sa ville, nous ne pouvons pas la laisser tomber.

Leonie MAHMOUD
140 supporters
Started 3 months ago

Petition to Alpha Conde, Idriss Déby, Ibrahim Boubacar Keïta, Macky SALL, Joao Lourenço, Patrice Talon, Denis Sassou-Nguesso, Nana Akufo-Addo, Muhammadu Buhari, Edgar Lungu

STOP aux importations de carburants toxiques en Afrique

Pétition lancée à l'initiative de l' ASSOCIATION AFRICA TERRE SAINE Le rapport de l'ONG Suisse Public Eye a permis de mettre en lumière la mauvaise qualité des carburants présent en Afrique et notamment les pratiques peu scrupuleuses des négociants suisses en matières premières. D'après l'enquête réalisée, ces carburants contiendraient des teneurs en soufre entre 200 et 1000 fois supérieurs aux normes sanitaires européennes. Avec des conséquences désastreuses sur la qualité de l'air et sur la santé publique. Parmi les substances les plus nocives retrouvées, du soufre, des composés aromatiques, du benzène, classé cancérigène, des traces de métaux comme le manganèse, un métal neurotoxique. Il est temps d'agir afin de freiner et d'arrêter une catastrophe sanitaire qui se joue aujourd'hui au sein de nombreux pays africains. Si rien n'est fait, plus de 30 000 personnes pourraient mourir prématurément de pollution atmosphérique sur le continent africain d'ici 2030. Les conséquences sont catastrophiques pour la population  une augmentation des cancers des poumons, une augmentation du nombre de personnes souffrant d'asthme, de maladies respiratoires chroniques et de maladies cardiaques. En cause, des normes beaucoup trop laxiste qui permettent l'importation d'un essence pas cher mais extrêmement toxique. Aujourd'hui nous faisons un appels aux chefs d'Etats africains afin définir une législation claire et permettant de réglementer l'importation des carburants. Une réglementation qui soit respectueuse de l'environnement et des droits humains fondamentaux. Nous faisons également un appel aux géants du négoce à l'image de Vitol, Trafigura, Glencore ou Gunvor.afin d’arrêter leur exportation de carburants toxiques.    

Association AFRICA TERRE SAINE
230 supporters
Started 3 months ago

Petition to edouard philippe, Emmanuel Macron

Faire des contrats aidés associatifs de véritable tremplin d’inclusion sociale

Faire des contrats aidés associatifs un véritable tremplin d’inclusion sociale Le gouvernement Macron prend la décision de mettre fin aux contrats aidés. Le « en même temps » cher à notre président, fait défaut dans cette nouvelle mesure. En plein mois d’août, sans concertation et sans solution de remplacement, au moment même où les quelques subventions se ratifient, supprimer les aides CAE c’est porter un coup fatal aux associations et fragiliser nombre de salariés qui avait encore espoir de trouver une dignité en se retrouvant dans des structures collectives un peu subventionnées. Considérer que les CAE sont non rentabilisés, c’est faire fi de l’engagement social des associations de proximité et mettre en cause leur rôle indispensable sur les territoires. Supprimer les aides liées à ces contrats, c’est obliger les associations à faire des recettes marchandes supplémentaires, de ce fait les éloigner de l’éthique principale qui est le lien social permettant l’inclusion des personnes fragilisées. Nous pourrions partager les constats faits par des responsables politiques mettant en cause l’efficacité de ces contrats aidés, si les seules intentions du pouvoir politique n’étaient pas simplement d’économiser quelques milliards sur le dos des populations des plus fragiles et des structures associatives qui peinent déjà à clore leur prévisionnel. Un simple bilan comptable établi sur le coin d’un bureau ministériel sans mesurer les conséquences sociales à court terme est en parfaite contradiction avec les déclarations sur le nécessaire lien social. Non seulement nous demandons au gouvernement d’abandonner cette fausse idée de supprimer les contrats aidés, mais nous demandons que soit mis en œuvre une politique dynamique pour la formation en direction des associations, des collectivités et des structures d’accompagnement. L’association SOLIDARTS-bienvulartiste! appelle toutes celles et ceux concernés par le maintien et le renforcement des contrats aidés à signer cette pétition le plus massivement possible. Objet de la pétition adressée au gouvernement et au Président MACRON. Nous, militants associatifs, bénévoles, responsables de politique territoriale, acteurs sociaux demandons : - Le maintien du dispositif cui-cae pour les associations non marchandes et les collectivités - Accès aux contrats aidés sans condition de durée de chômage et RSA - L’aide de l’état non inférieure à 80% pour chacun des contrats à hauteur de 35 heures par semaines avec renouvellement possible pendant 2 ans selon la formation suivie - Le financement socle de 20% du contrat annuel dédié à la formation professionnelle faite par un organisme compétent et mutualisé. - L’aide de l’état non inférieure à 90% pour chacun des contrats à hauteur de 30 heures par semaines avec renouvellement possible pendant 5 ans pour les plus de 50 ans. - L’attribution d’un budget formation de 5 milliards d’euros (fléchage des dépenses nationales et régionales vers les structures associatives et collectivités.) - Un redéploiement de structures de formation fédérées, non commerciales, vers les territoires ruraux avec un véritable contrôle du contenu pédagogique par les institutions de l’état( Dirrecte, conseil régional…) - La délivrance d’un certificat professionnel contribuant à la Validation des Acquis de l’Expérience.

Solidarts
314 supporters
Update posted 4 months ago

Petition to Anne Hidalgo

relogement de l'association Patronage Laïque du 15e pour le 01 septembre 2017

Pétition à Mme la Maire de Paris Le « Patronage Laïque du 15e  – Maison Pour Tous », à la rue en septembre ?  NON ! Il doit pouvoir continuer à fonctionner pour la saison 2017/2018, puis définitivement. Responsables et adhérents d’associations, usagers, habitants du 15ème arrondissement, de Paris, et de sa région, nous sommes très attachés à l’existence et aux activités du « Patronage Laïque du 15e - Maison Pour Tous », 61 rue Violet (PL15-MPT). Depuis plus de cent ans, cette association historique, contribue, dans un esprit d’indépendance et de pluralisme, « citoyen » au meilleur sens du terme, au développement de la vie sociale, culturelle et démocratique du 15ème.  Votre municipalité le reconnaît tous les ans en votant une délibération lui attribuant une subvention de fonctionnement, la dernière fois en décembre 2016. Mme la Maire, vous lui avez encore témoigné votre sympathie lors de vos vœux aux habitants du 15ème, dans ses locaux, le 31 janvier 2017. Aussi, nous sommes stupéfaits d’apprendre que l’association a été convoquée par des services de la Ville, le 23 mai, pour se voir signifier son expulsion sans relogement au 1er septembre. Le PL15-MPT ne peut pas vivre sans locaux. L’expulsion est synonyme de fin pure et simple des activités. Alors qu’avec le PL15-MPT, nos associations sont en train de préparer la rentrée de septembre. Ce n’est pas acceptable, ni dans la méthode, ni sur le fond. Nous vous rappelons que cette association, fondée en 1892 a une histoire spécifique, forte de sens aujourd’hui encore, dans la suite du mouvement émancipateur des « patronages laïques ». Nous vous rappelons que le Patronage Laïque a fait construire son siège historique du 72 avenue Félix Faure avant de décider, en confiance, d’en faire don à la Ville de Paris en 1927. En 2012, votre municipalité a fait le choix de construire un nouvel équipement, à vocation différente, au 72 Félix Faure. Reconnaissant l’importance et la spécificité du PL15-MPT, vous l’avez alors fait reloger en compensation au 61 rue Violet, provisoirement dans l’attente d’une solution définitive. L’immeuble communal du 61 rue Violet est voué, à terme, à être reconstruit et agrandi dans un intérêt public. Mais, pour l’instant, aucune concertation n’a été engagée, aucun projet n’est proposé. Occupants et utilisateurs actuels, nous ne sommes informés de rien, associés à rien. Ce n’est pas normal. L’urgence, c’est d’avoir l’assurance que le PL15-MPT ne se retrouvera pas à la rue en septembre prochain. Aussi, Madame la Maire, nous vous demandons ainsi qu’à votre municipalité : -          De garantir au PL15-MPT son maintien dans des locaux compatibles avec ses activités et ses moyens pour la saison 2017/2018 -          D’engager une concertation sur l’avenir du 61 rue Violet et de nous y associer -          De faire des propositions au PL15-MPT une localisation pérenne dans le 15ème, dans des conditions compatibles avec ses activités et ses moyens, tenant compte de sa spécificité historique.       Parce ce qu’il n’y a pas trop d’espaces de liberté comme le Patronage laïque dans le 15ème et à Paris!   « Patronage Laïque du 15e -  Maison Pour Tous », 61 rue Violet 75015 PARIS

Patronage Laïque du 15e – Maison Pour Tous
898 supporters