Topic

architecture

2 petitions

Update posted 6 months ago

Petition to Madame la Maire, Mesdames et Messieurs les Conseillers de Paris

Pour le maintien des architectes-voyers au service de Paris

L’administration parisienne prépare dans la précipitation, et sans réelle analyse concertée permettant de le justifier, un projet d’évolution des statuts des corps techniques qui pourrait durablement porter atteinte aux métiers de la Ville et en particulier de l’Architecture, en actant la disparition du corps des architectes-voyers de Paris. Les représentants des architectes-voyers, par cette lettre ouverte, demandent à la Maire et les conseillers de Paris de ne pas voter le projet actuel qui doit être soumis au conseil municipal de Paris des 20, 21 et 22 mars 2018, afin de prendre le temps nécessaire pour une évaluation concertée des nouveaux besoins de la collectivité parisienne, préalablement à toute réforme statutaire. S'ils acceptent le principe de faire évoluer leur statut actuel, le projet proposé par l'administration suscite en l'état un rejet unanime de l’ensemble des architectes-voyers, mais devrait interroger aussi la profession, car il remet en question le respect de la loi sur l’architecture de 1977, qui devrait au contraire amener les collectivités territoriales à davantage valoriser la présence des architectes en leur sein afin de mieux orienter leurs politiques publiques, et favoriser le dialogue avec l'ensemble des acteurs de l'architecture, de l'urbanisme, et du patrimoine. Madame la Maire, Mesdames et Messieurs les Conseillers de Paris, L’annonce de la disparition prochaine du corps des architectes-voyers suscite une profonde incompréhension de l’ensemble des professionnels de l’architecture et de l’urbanisme, et plus largement, des hommes et femmes de culture. Elle laisse présager d’autres renoncements de la Ville de Paris vis-à-vis des ambitions portées par la loi sur l’architecture de 1977 et des missions d’intérêt public qu’elle défend. Un projet de délibération, qui doit vous être soumis les 20, 21 et 22 mars prochains, prévoit d’intégrer les architectes-voyers dans un corps unique de cadres techniques supérieurs sans réelle distinction de leurs compétences propres. Hors de toute considération qualitative ou prospective, ce projet s’emploie à réduire leurs fonctions et à faire disparaitre leur spécificité au sein d’un corps de cadres au profil uniformisé. Le risque, à terme, est le déclassement des qualifications de tous. Recrutés par voie de concours sur titre depuis 120 ans, les architectes-voyers sont une spécificité parisienne. Issus de formations variées et, dans la plupart des cas, riches d’une expérience professionnelle préalable, ils ont contribué, par leur haut degré d’expertise technique, à la qualité de l’architecture et de l’urbanisme parisiens. Or, le projet de réforme préparé par l’administration vise à mettre fin à la diversité actuelle de recrutement des architectes-voyers, tous titulaires d’un des diplômes d’architecte requis pour l’exercice de la maîtrise d’œuvre. Il prévoit de plus de diviser par 3 leur nombre parmi les cadres supérieurs de la Ville et d’abolir l’équivalence de leurs emplois à ceux des Architectes et Urbanistes de l'État, ce qui remettra en question toute mobilité vers et depuis les services de l'État. S’il était adopté, ce projet aurait ainsi pour effet : - de ne privilégier qu’un profil unique de cadre dirigeant, dont les qualités de commandement ou le caractère interchangeable ne permettent pas de répondre pleinement aux enjeux environnementaux et d’intégration sociale et territoriale auxquels la Ville de Paris est confrontée ; - d’entraîner une perte de technicité, de jugement esthétique, de synthèse environnementale dans la maitrise programmatique et financière des projets d’aménagement, d’équipement public, de logements aidés ou de transformation de l’espace public ; - de rendre plus difficile le dialogue avec les architectes libéraux et plus largement les professionnels de la construction, mais également avec les acteurs de la protection de l’environnement ou de la sauvegarde du patrimoine, dont en particulier les Architectes des Bâtiments de France. Face à ces effets préjudiciables pour Paris et opposés à un isolement prévisible de l’administration parisienne au regard de l’essor des métropoles, nous vous demandons de bien vouloir rejeter ce projet et d’émettre le vœu que soit engagée au préalable une étude prospective des corps techniques de la Ville de Paris avec l’ensemble des parties prenantes. Nous vous prions d’agréer, Madame la Maire, Mesdames et Messieurs les Conseillers de Paris, l’expression de nos sentiments distingués. Les représentants des Architectes-voyers de la Ville de Paris ***************************************************************** The Paris administration is preparing in a rush, and without any real concerted analysis, a project on the evolution of the technical unit’s constructional statuses which could durably damage the future, mainly the architecture, with the disappearance of the architectes-voyers of Paris. The architectes-voyers representatives, in this open letter, ask the Mayor and the Councilors of Paris to do not vote the current project submitted to the Paris municipal council on March, and take the necessary time to concert an evaluation of the new needs before any statutory reform. The administration’s project arouses a unanimous rejection of all the architectes-voyers, and questions also the whole architectural profession, for it calls into question the respect of the 1977 law. A fundamental law about Architecture and the relationships between the actors of architecture, urbanism, and cultural heritage. Madam Mayor, Ladies and Gentlemen the Councilors of Paris, The announcement of the imminent disappearance of the architects-voyers causes a deep misunderstanding among the architecture professionals and urbanism, and broadly for the culture’s men and women. This announcement suggests other renouncements from the administration of Paris on the architecture 1977 law. The project of deliberation, which would be submitted to you in March, plans to integrate the architects-voyers in a single technical profession without any distinction of their specific competences. Beyond any qualitative or prospective consideration, this project works to reduce their functions and eliminate their specificity within a standardized profile of senior executives. It is downgrading the skills of all. Recruited since 120 years by an entrance competition, the architectes-voyers are a Parisian specificity. Their rich and varied professional backgrounds, and their high level of technical expertise, have enabled them to highly contribute to the quality of architecture and urban planning in Paris. But the reform project prepared by the administration aims to put an end to this constructive diversity. It plans to divide by 3 their number and no longer recognize the equivalence with the State Architects and Town Planners. Mobility with State Services would therefore also be called into question.  If this project is adopted, it would have for effect to :   - favor only one single profile of executive manager that does not fully respond to the diversity of environmental, social and territorial issues of a city like Paris and its metropolis;  - lose technical skills, modern and aesthetic understanding of projects, environmental synthesis in the programmatic and financial construction of projects, public facilities, social housings and the public space evolution;  - make the dialogue more difficult with liberal architects, building professionals, environmental protection or patrimony prevervation actors, mainly the Architectes des Bâtiments de France. Given the risks of these adverse effects for Paris and opposed to a predictable isolation from the Paris administration facing the metropolis rising, we ask you to reject this project and express the wish that a prospective study be undertaken for those specific Paris city technical units with all the stakeholders.  We would like you accept, Madam Mayor, Ladies and Gentlemen of the Paris Council, the expression of our highest consideration.  The representatives of the Architects-voyers of the City of Paris

Les architectes-voyers de la Ville de Paris
2,399 supporters
Update posted 6 months ago

Petition to Stéphane Bern, Mairie de Clisson

Sauvons le Tivoli! / Save the Tivoli!

FR: En manque de budget, la municipalité de Clisson ( 44- France) envisage la destruction du Tivoli, un théâtre à l'architecture emblématique de cette vile au style Toscan-Clissonais. Suite à une demande, l'association "Sauvons le Tivoli" a été entendu de M. Stéphane Bern qui est chargé par M. le Président de la République de recenser les monuments et édifices en périls. Ce monument est protégé jusqu'en 2020, puisqu'il est dans le périmètre classé du château de Clisson. A la fin de l'année son statut APPAUP sera modifié en AVAP, ce qui permettrait sa destruction si il devient dangereux, ce qui sera le cas s'il n'est pas rénové dans les années à venir. Sur le court terme nous souhaitons que sa protection par le statut APPAUP soit prolongée et que l'on apporte une toiture à ce monument. Sur le long terme, nous souhaitons obtenir la classification de ce monument comme patrimoine historique, ce qui le protégerait de la destruction et lui permettrait de rejoindre 14 autres monuments classés de la ville de Clisson.  Contact: sostivoliclisson@gmail.com - https://www.facebook.com/Sauvons-le-Tivoli-127258317908629/ Vous pouvez adresser vos dons pour soutenir l'association à M.De Gracia Christian / 118 Le pay / 44190 St-Lumine de Clisson / France - en cas de chèque le rédiger à l'ordre de l'association " Sauvons le Tivoli" Pour en savoir plus: Le Tivoli est un monument emblématique du style architectural Toscan-Clissonais. Remarquable jalon dans la diffusion de ce style au XIXème et début XXème par la qualité du plan, l'harmonie des proportions et des ouvertures, la richesse de l'ornementation en briques et la qualité des matériaux (brique chatignole flammée). Nous devons l'originalité et le style de la reconstruction de Clisson, fin XVIIème et début XIXème, à des passionnés : les frères Cacault, le sculpteur François-Frédéric Lemot, Charles Valentin, et plus tard, à Barthélémy Lemot ( fils de F-F.Lemot). Ils ont été aidés par des architectes dont les nantais Crucy et Lenoir. En 1905, Marguerite-Antoinette Lemot, petite fille du sculpteur, assure une continuité remarquable avec la construction du Tivoli, son théâtre à l'italienne.Nous avons donc le devoir, au-delà du souci utilitaire de continuer cette œuvre, de la sauvegarder. Pour la réputation et l'attrait touristique de ClissonCe style Toscan-Clissonais fait la singularité de Clisson, et accroît le pittoresque que lui confèrent son site et ses paysages. Clisson attire et charme les touristes car ils y ressentent un dépaysement, une ambiance et une histoire architecturale qui retient leur intérêt.En se promenant dans les rues de la ville, on découvre de nombreuses évocations d'une architecture italienne : à l'entrée basse de la Garenne Lemot avec la Maison du Portier, dans le quartier de la Trinité avec la Garenne Valentin et avec les anciens hôtels ; au cœur de la ville avec la place du Minage et les Halles ; au bout des coteaux Henri IV, avec le moulin de Plessard... Sans oublier le Tivoli, sur son éperon rocheux, dominant le coteau. Autant de petites suites à l'histoire architecturale de l'ancien musée Cacault et de la Garenne Lemot...Lors de la restructuration programmée du quartier de la Trinité, le Tivoli sera dégagé visuellement. Il constituera, avec les dépendances d'entrée de la propriété Morellet, un décor exceptionnel pour la future place Palzaise, à l'arrivée dans Clisson.Sans refaire un théâtre à l'identique, les importants parkings promis par cette restructuration, permettront de nombreuses possibilités d'utilisations: salle de concert, de théâtre, de danse, d'exposition, mais aussi école de musique, atelier de peinture, lieu de vie, crèche, musée, salles de réunions, bureaux, annexe de la mairie, … sur un total de 3 niveaux. G.Méneux, Vice-Président de l'association « Sauvons le Tivoli » citoyen engagé ayant sauvé le Moulin Plessard et la Garenne Lemot.Avec l'aimble contribution de Marie Richard, anciennement conservatrice du Musée Dobrée et de la Garenne Lemot      EN: For lack of means, the city of Clisson ( 44- France) consider the destruction of the Tivoli, a theatre with a noticeable architecture thanks to the Toscan style that gives Clisson its singularity. Further to a request has been eard by Mr Stephan Bern, who is in charge to take a census of the French monuments and edifices in danger. This monument is protected till the end 2020 as it is included in the perimeter of the Castle of Clisson, which is listed historical monument. By the end of 2017, its statut APPAUP will be modify to an AVAP. That would allow its destruction if it become a danger, what will happens if it's not renovated by the years to come. On a short term, we would like that its protection by the APPAUP statut to be extended and a roof to be builded. On a long term, we would like to obtain the classification of this monument as historical inheritance. That will protect it from destruction and it will be the 15th protected monument in the city of Clisson.   Contact: sostivoliclisson@gmail.com - https://www.facebook.com/Sauvons-le-Tivoli-127258317908629/ You can adress your supporting donation to Mr De Gracia Christian / 118 Le pay / 44190 St-Lumine de Clisson / France - If by cheque , to the association name "Sauvons le Tivoli" What's the Tivoli ?Noticeable ranging-pole in the enlightenment of this kind of style in the XIXth and beginning of the XXth centuries through the quality of the plan, the harmony in the proportions an the openings, the richness of the brick ornamentation and the quality of the building materials (brick chantignole flammée). To have respect for our inheritanceThe originality and the reconstruction style of Clisson at the end of the XVIIIth and beginning of the XXth century is due to a couple of passionate people : the Cacault brothers, Frédéric-François Lemot, a sculptor, Charles Valentin and later Barthélémy Lemot son of F-F Lemot. They have been helped by architects from Nantes such as Crucy or Lenoir. In 1905, Marguerite-Antoinette Lemot, great-daughter of the sculptor, had an italian theater, the Tivoli, built in the continuity of what had already been done.It appears clearly that if not continuing, we have at least the duty to save what has been made. For the fame and the touristic interest of Clisson This Toscan style gives Clisson its singularity thanks to its landscapes and the very place itself. Tourists are attracted and charmed by Clisson because it gives them a change of scenery, an atmosphere and an architectural history which catches their attention. When walking in the streets of the town, one can see several remindings of the Italian architecture :At the lower entrance of the Garenne Lemot with the Porter HouseIn the area of la Trinité with the Garenne Valentin and some ancients hotelsIn the heart of the city with the Place du Minage and les HallesAfter the hill Henri IV with the Moulin Plessard And finally the Tivoli on its pur... So many different continuations of the architectural history of the anciente Cacault Museum and of the Garenne Lemot.The City has decided the restructuring of la Trinité area, and in the project, the space aroud the Tivoli will be cleared and the building become a major sight when arriving in Clisson on this side of the town. The aim of the association is not to rebuild the Tivoli as it was in the past. Nevertheless, many car parks will be created so new opportunities may be thought of such as hall for concerts, theatre, dance, but also music school, painting atelier, open space, nursery, museum, meeting rooms, work offices, enlargement of the Town Hall,.. for three levels would be available. G.Méneux, Vice-president of the association « Save the Tivoli », a commited citizen who already saved the Moulin Plessard and the Garenne Lemot.With thanks to Marie Richard, former curator of the Musée Dobrée and of the Garenne Lemot    

SauvonsleTivoli
4,491 supporters