Topic

animaux sauvages

7 petitions

Started 1 month ago

Petition to Direction de la faune

Sauvons Rosie

24 AvrilLa protection de la faune sont venu enlever ce que j'aimais le plus. Elle faisais partie de la famille. Il y a 15 jours, la protection de la faune sont venu chez moi par ce qu'on a eu une plainte par ce que j'avais un raton laveur chez moi.Ils m'ont avertie qu'il falais que je lève un permis. Je suis en train de faire les démarches pour lever un permis. Hier, le 24 avril à midi, Ils ont cogné chez moi. Ils m'annonçais qu'ils avaient une perquisition. Ils ont restés une heure chez moi par ce que je voulais pas la laisser partir. Ils sont venu avec un pick up sans boîte. Vu qu'elle avais jamais été dehors j'ai voulu qu'ils viennent avec une van et ils ont refusé. Ils l'ont embarqué dans une petite cage et elle était pas attaché. Pas loin de chez nous sur la rue ils ont frappé une bosse. la cage a rebondi dans les airs. Ils se sont même pas arrêté voir si elle était correcte. Ils ont continué leur chemin. Hier midi il faisais 0 dehors. Vu qu'elle a jamais été habituée dehors, ils l'ont même pas abriller. Ils faisais 50 km comme ça pour l'amener dans un zoo. C'est vraiment cruel ce qu'ils ont faite avec Rosie. Avant de partir, j'ai voulu dire ce que Rosie mange et ils voulaient rien savoir. Ils ont dit elle est capable de manger des carcasses. On va faire une histoire courte sur Rosie, On a passé un mois après elle jour et nuit pour la nourrir. Elle avais même pas un mois. Entre temps elle a grandi, elle a commence à se faire des amis, Son meilleure ami etais ti-tom, un boston terrier. Ils étaient bien ami, c'étais comme des frères et soeurs les 2. Vu qu'ils étaient des meilleurs amis, depuis qu'elle est partie, ti tom la cherche toujours et se couche à coté de la cage a Rosie. En 2014 j'ai faite 2 crises de coeur. Je m'étais beaucoup attaché a Rosie, Je la prennais comme mon bébé.Depuis ça me mets a bout. on a pas dormi de la nuit. J'ai peur de faire une autre crise de coeur. je dit pas ça pour faire pitié, ça fais du bien de le dire. J'ai jamais connu une amitié avec un autre animal de même. Rosie aimais apprendre des tours, elle savait comment s'assir. Rosie était habitué à l'atmosphère de la maison.Ils ont mis Rosie dans un zoo dehors et elle est pas habituée dehors. C'est pas de la faute du zoo, mais ils sont pas équipé pour elle.Si vous avez des idées à me donner donnez moi les. Je veux gagner vis a vis la faune. Vous pouvez aller voir la page facebook Sauvons rosie. Un gros merci pour votre appuie!

Jean Pierre AUCLAIR
764 supporters
Started 1 month ago

Petition to Martine Aubry, Jean-François CORDET

LILLE: POUR des Cirques SANS Animaux

Nous demandons à notre mairie ainsi qu'à la préfecture, de refuser l'accueil des cirques présentant des animaux. Aujourd'hui plus d'une cinquantaine de villes en France se sont engagées à ne plus accueillir de cirque avec animaux comme par exemple la ville de la "ciotat"(13600)  (interview sur Europe 1: https://www.youtube.com/watch?v=QlHsV_RKgOA) L’article L214.1 du code rural « Tout animal étant un être sensible doit être placé par son propriétaire dans des conditions compatibles avec les impératifs biologiques de son espèce » Le dressage, les transports, l’exhibition en public et l’enfermement sont des pratiques allant l’encontre des besoins naturels des animaux, leurs réactions face à ces conditions de détention sont principalement la folie (état dépressif, amorphe et troubles du comportement) ; la fuite ; l’attaque et l’agressivité envers des humains Les enfants aiment les animaux, or il est odieux de leur fairecroire que les animaux sont heureux, dans les cirques.De plus, ces spectacles d'animaux sont vraiment anti-pédagogiques. Le mélange d'espèces de milieux différents, la présentation dans des postures inadaptées, dans un milieu artificiel, avec une relation animal/humain faussée donnent à l'enfant une vision erronée du monde animal.. Le maire est en droit de refuser l’installation d’un cirque sur sa commune que ce soit sur un terrain public ou privé. Il est l’autorité compétente pour prendre et faire respecter les mesures nécessaires au maintien de l’ordre, de la sécurité, de la tranquillité et de la salubrité publics sur le territoire de sa commune. Il peut refuser à un cirque le droit de se produire dans sa commune s’il estime qu’il existe un risque d’atteinte aux règles de police qu’il est censé faire appliquer. La police municipale et la gendarmerie ont pour objet d’assurer le bon ordre, la sûreté, la sécurité et la salubrité publique, notamment la sûreté et le passage dans les rues et voies publiques, le soin de réprimer les atteintes à la tranquillité publique, le maintien du bon ordre dans les lieux publics, etc. À ce titre, elles peuvent constater par procès-verbal, un manquement aux règles et en déférer au maire afin de faire respecter les lois et les codes, notamment ceux qui évoquent la protection animale de faune domestique ou sauvage en matière de cirque, par arrêté municipal (code général des collectivités territoriales, art. L.2212-2 et suivants) ou bien encore environnemental par la loi Barnier du 02 février 2015 relative à l'affichage non commercial en dehors des emplacements destinés à cet effet, soit l’affichage SAUVAGE (arbres, panneaux de circulation routière, feux...)= 750€ d’amendes. Ainsi que sur la législation en vigueur avec la diffusion d'affiches et flyers= 3750€ d’amende (L.29 juillet 1881).   Il n'est pas question de rejeter les merveilleux numéros de clowns, d'acrobates, ou de magie…Les prouesses des artistes sont extraordinaires. Les nouveaux cirques démontrent parfaitement que l'art circassien peut facilement se passer du monde animal.   « Lorsque je regarde des animaux tenus captifs dans les cirques, cela me fait penser à l’esclavage, à la domination et à l’oppression que nous avons combattus pendant si longtemps. Ils portent les mêmes chaînes et les mêmes fers. Les animaux et les humains souffrent et meurent de la même façon. La violence cause la même souffrance, le même flot de sang, la même puanteur de la mort, le même arrêt brutal de la vie, arrogant et cruel. Nous n’avons pas à y prendre part. » Dick Grégory, militant des droits civils auprès de Martin Luther King   Texte produit avec l’aide du CLAC et du Guide de Code Animal 

CLAC-collectif de libération DES ANIMAUX DANS LES CIRQUES
421 supporters
Update posted 3 weeks ago

Petition to Disneyland Paris

Stoppez l'emprisonnement et l'esclavage d’animaux dans le parc Disneyland Paris

Bonjour à tous, J'ai récemment envoyé une lettre au parc Disneyland Paris concernant l'utilisation des animaux dans le parc.Voilà une partie de la lettre envoyée : "Je suis une fervente fan du parc Disney depuis ma plus tendre enfance. Petite, j’ai pu assister deux fois au spectacle « The Wild West Show » avec Mickey et ses amis cow- boys qui nous racontaient la légende de Buffalo Bill. J’étais cependant bien trop jeune pour me rendre compte de ce qui se passait en fait devant moi : l’esclavage d’animaux pour le plaisir des spectateurs. Votre spectacle est composé de personnes humaines, mais également de personnes non-humaines, en l’occurrence des bisons et des chevaux. Ceux-ci sont utilisés pour réaliser une performance artistique, exactement comme les cirques le proposent. C’est en grandissant que j’ai compris l’horreur de la situation. Je milite aujourd’hui pour la protection des animaux, donc pour leur liberté, or les animaux que vous détenez ne sont a fortiori pas libres et sont, qui plus est, contraints au travail et à l’esclavage. Je vous écris cette lettre pour que cela cesse, je pense qu’il est aujourd’hui possible de faire changer les choses, et Disney peut montrer l’exemple. Je vous demande de faire tout ce qui est en votre pouvoir pour cesser l’utilisation des animaux dans le parc, car les animaux ne nous appartiennent pas. Nous n’avons pas le droit d’en disposer, que ce soit pour notre alimentation, notre habillement, nos expériences scientifiques ou nos loisirs. Le parc de Disneyland Paris peut stopper l’utilisation des bisons, des chevaux et de tout autre animal dans le parc pour montrer son empathie à l’égard des personnes non-humaines et sa prise de conscience concernant la protection des animaux, qui, nous le savons, ressentent les émotions et la souffrance."Voilà ce que le parc m'a répondu : "Suite à vos observations concernant la présence de chevaux et bisons dans le dîner-spectacle Buffalo Bill's Wild West Show, je souhaite vous rassurer quant à la sécurité et à la très grande qualité de traitement dont nous entourons nos animaux. En effet, notre souci permanent est de protéger la santé et la sécurité de nos bêtes, et de nombreuses mesures sont prises au quotidien pour assurer leur bien-être.  Par ailleurs, sachez qu'une équipe de professionnels (palefreniers, dresseurs, vétérinaires) sont présents en permanence sur le site et s'occupe d'eux, les familiarise avec le spectacle et les encadre personnellement lors de chaque représentation."Cette réponse ne me donne pas satisfaction, car peu importe les mesures prises pour assurer leur bien-être, ces animaux ne sont pas libres et sont utilisés dans un spectacle, tout à fait comme dans les cirques. Une place pour assister au dîner-spectacle coûte 65€ pour un adulte et 48€ pour un enfant, Disney ne souhaite pas arrêter ce divertissement car il lui rapporte beaucoup d'argent. Je souhaite que cela cesse, nous devons demander à Disney de cesser d'utiliser des animaux dans son parc car cela va à l'encontre de la moral. Nous n'avons pas le droit d'utiliser des personnes non-humaines pour notre plaisir et encore moins dans un but lucratif. AGISSONS ENSEMBLE !

Katharina A.
22,532 supporters
Update posted 4 months ago

Petition to Mme Valérie Pécresse, Jean-Jacques Barbaux

Sauvons la zone humide de la #Bassée (77) !

Nous demandons l'abandon du grand projet inutile de mise à grand gabarit de la Seine entre Nogent-sur-Seine et Bray-sur-Seine. Ce projet a pour but de faire circuler sans discontinuité entre ces deux villes des péniches de 1000 à 2500 tonnes à la place des péniches de 650 tonnes actuellement. Pourquoi faut-il abandonner ce projet? Il a des conséquences catastrophiques: - Ce projet va détruire la plaine alluviale de la Bassée, classée parmi les 87 zones humides d'importance nationale et qui abrite depuis 2002 une réserve naturelle nationale. Ces zones humides sont en danger partout en France et en Europe. Elles abritent pourtant des écosystèmes extrêmement précieux, rares et magnifiques, et concentrent 60% de la biodiversité dans le monde. La zone humide de la Bassée abrite une grande biodiversité, et en particulier des animaux et des insectes appartenant à des espèces en voie de disparition. Autrement dit, on dispose d'un véritable patrimoine que l'on s'apprête à saccager pour rien.  - La zone humide de la Bassée joue un rôle crucial dans la régulation des eaux de la Seine. C'est une zone inondable qui permet d'absorber la montée des eaux et de ralentir ou d'éviter les crues en aval. Et c'est naturellement et gratuitement que ces services sont rendus ! Le projet de mise à grand gabarit de la voie fluviale va augmenter la vitesse des eaux et donc rendre les crues à venir plus brutales et dévastatrices. Les inondations de l'an passé nous ont pourtant bien montré que la Seine-et-Marne est une zone qui peut être sujette aux inondations ! Pour contrecarrer cet inéluctable et dramatique effet secondaire, nous (contribuables !) devrons payer la construction d'un système de rétention artificielle des eaux, des bassines, alors que ce service nous est actuellement rendu gratuitement par la plaine de la Bassée.  - Les zones humides filtrent les eaux de surface qu'elles dépolluent gratuitement jouant un rôle décisif dans la protection de nos réserves en eau potable. Sans elles, les EPCI (communautés d'agglomération ou de communes) devront investir dans de grosses infrastructures de dépollution complexes et très chères. En bref, nous allons payer pour détruire un écosystème précieux, puis payer encore pour parer aux conséquences de la destruction de cet écosystème.  Il est inutile:- Les promoteurs du projet prétendent ainsi désengorger le trafic routier en Seine-et-Marne et diminuer le trafic de camions. C'est absolument faux ! Ce projet est celui des industries du bâtiment (sable, graviers, etc) et de l'agriculture industrielle dont les marchandises circulent déjà sur des péniches. Des activités polluantes qui ne sont pas durables auxquelles ce projet veut permettre d'aller plus vite. Quant aux marchandises qui arrivent en camion sur le port de Bray-sur-Seine elles se rendront au port de Nogent-sur-Seine, ce qui ne fera aucune différence En outre, ce projet s'inscrit dans une logique concurrentielle entre les ports du Havre et de Rotterdam, alors que nous devrions au contraire travailler à des relations de collaboration entre les territoires pour une transition écologique de l'économie. - Ce projet ne créera pas de richesse ni d'emplois. Les emplois et activités du port de Bray-sur-Seine seront simplement délocalisés en amont dans le port de Nogent-sur-Seine. - Ce projet augmentera la dette des collectivités locales qui financeront les études (c'est déjà vrai pour la Région Île de France et le Département de Seine et Marne) et certaines de ses infrastructures au détriment d'investissements utiles pour l'avenir de nos territoires.  Résumons-nous: Le projet de mise à grand gabarit de la Seine entre Nogent-sur-Seine et Bray-sur-Seine, c'est détruire une zone naturelle humide, un trésor de biodiversité pour un projet inutile économiquement qui contribuera à rendre plus coûteuse la gestion des eaux, encouragera des activités peu durables quand il faudrait aider à leur conversion écologique, sans compter le risque aggravé de crues plus violentes et dévastatrices que jamais. Nous disons STOP à ce projet : sauvons la Bassée !  Rejoignez-nous via notre page Facebook : https://www.facebook.com/Sauvons-la-zone-humide-de-la-Bass%C3%A9e-77-1855521944663619/ Ou sur notre site internet : http://sauvonslabassee.weebly.com/

Citoyen.ne.s pour sauver la Bassée
1,289 supporters