Topic

animaux

8 petitions

Update posted 9 months ago

Petition to Pétition adressée à Monsieur Gérard COLLOMB Maire de Lyon

STOP aux CIRQUES AVEC ANIMAUX SAUVAGES sur Lyon

Monsieur le Maire, Bénévole dans la protection animale depuis plusieurs années et professionnelle dans le domaine de la santé humaine, je participe aux soins des êtres humains. Cependant pour moi, il n'y a aucune différence entre la souffrance humaine et la souffrance animale. Nous sommes ou pas doués de compassion. Nous avons un coeur ou nous n'en avons pas. Pour ma part, j'ai fait le choix d'élargir ma compassion aux êtres humains mais aussi aux autres habitants vivants "non-humains" avec qui nous partageons cette planète. Comme nous ils sont doués d'émotions, ressentent la peur et la douleur. Ils tissent des liens sociaux forts et comme nous ont besoin de vivre libres en dehors d’une cage. Très sensible à la cause animale, je m'oppose fermement à l'exploitation et la souffrance d'autres espèces vivantes. C’est également une préoccupation sociétale qui marque notre évolution et notre empathie. Je souhaite par le biais de cette pétition attirer votre attention sur les conditions de vie et d’exploitation des animaux sauvages dans les nombreux cirques présents chaque année dans votre commune. Et donc vous demander de mettre en place une interdiction des cirques avec animaux dans votre commune. Pendant que les enfants rêvent d’aller au cirque, les animaux rêvent certainement de s’en évader. Sous l’or de la fête, il n’y a qu’une bien triste réalité : des animaux prisonniers contraints d’exécuter de pénibles numéros contre nature. Pendant la morte saison, les animaux restent dans des boxes de transport, des étables voire même dans des camions ou des remorques. Rares sont les cirques qui ont les moyens ou la volonté d’investir dans des abris adaptés qui ne serviront que quelques mois par an. Cet enfermement a des conséquences prouvées physiques et psychologiques dévastatrices. Une étude américaine révèle que les éléphants captifs passent environ un quart de leurs journées à secouer la tête ou à se balancer compulsivement, tandis que les ours arpentent leur cage de long en large. Les animaux utilisés par les cirques sont constamment transportés d'une représentation à une autre dans un environnement où leurs besoins les plus élémentaires ne peuvent être satisfaits. Plus de 90 % du temps, ils sont enfermés dans des wagons pour « bestiaux », ou des enclos temporaires mornes, et peuvent être battus et punis dans le cadre de méthodes de dressage inhumaines. Cela n'a rien d'un « divertissement ». Les animaux dans les cirques sont privés de tout ce qui leur est naturel et important. Leur équilibre mental est brisé et ils sont isolés, enchaînés, seuls, dégradés et désœuvrés. Des comportements tels que faire les cent pas, mordre les barreaux, tourner en rond et l'automutilation sont fréquents chez les animaux du spectacle. Il est maintenant reconnu que ce comportement névrotique est causé par la captivité et un mode de vie artificiel. Tous les animaux détenus dans les cirques ont des besoins spécifiques. Certains, comme les lions, ont besoin d'un climat chaud ; d'autres, comme les ours, d'un climat plus frais. Tous ont besoin d'espace, d'activités, de liens sociaux, d'eau et de nourriture en quantité suffisante. Dans les cirques, ils sont enfermés dans des cages de transport ou des enclos étriqués d'où ils ne sortent que pour faire leur numéro. Parce que les animaux ne font pas naturellement de la bicyclette, ne se tiennent pas sur leur tête, ne font pas l'équilibre sur des ballons ou ne sautent pas à travers des cerceaux de feu, les entraîneurs utilisent des fouets, colliers serrés, muselières, matraques électriques, baguettes avec crochet (« bull hock »)et autres outils douloureux pour les forcer à effectuer leur spectacle. La punition physique a longtemps été la méthode standard de dressage pour les animaux dans les cirques. L'utilisation d'animaux dangereux dans les spectacles menace également la sécurité du public et met en grand danger les enfants. Les animaux en captivité sont connus pour « craquer » sous la pression. Il y a eu des dizaines de morts et de blessés humains documentés attribuables aux animaux détenus dans les cirques ou d'autres environnements de captivité.   Pour contrer ces arguments, les directeurs de cirques vont tenter de nous « rassurer » en nous certifiant que les animaux sont surveillés par des vétérinaires, nourris, vaccinés, soignés et la plupart du temps nés en captivité…. Qu’ils sont plus heureux en cages à faire des tours que de risquer leurs vies dans la savane….Drôle de façon de penser et de se justifier qui n’est plus en phase avec les idées de vos contribuables et électeurs ! Mais entre nous, est-ce parce que ces animaux sont nés en captivité qu’ils doivent mener une vie de misère ? CAUTIONNER une vie dans une cage, à parcourir sans cesse des kilomètres dans des camions, exécutant des tours pour le bon vouloir des dresseurs, être soumis à leurs volontés et faire des numéros contre nature comme par exemple s’asseoir sur son postérieur pour un éléphant (ce qui peut occasionner de graves blessures internes…), être soumis aux bruits et au stress des représentations….....Est-ce vraiment l’image que vous souhaitez véhiculer auprès des lyonnais ? Vous êtes un Maire moderne qui comprend les changements du 21ème siècle. Ne vaut-il pas mieux encourager les programmes de préservation des espèces dans les pays d’origines de ces animaux et montrer de très beaux reportages aux enfants et adultes qui souhaitent découvrir ces animaux dans leurs milieux naturels ? Vidéo de cirque en 2015 : https://www.facebook.com/dramais.caroline/videos/10153507384164919/?l=492735279153902111 Interview du maire de La Ciotat, Monsieur Boré Patrick , qui vient d’interdire les cirques avec animaux sauvages: http://www.europe1.fr/emissions/l-invite-actu/le-maire-de-la-ciotat-interdit-les-cirques-avec-animaux-sauvages-dans-sa-ville-2693260  Vidéos de dressage et des conséquences sur les animaux dont certaines sont tournées en France : https://www.youtube.com/watch?v=bU3QCqBQV5Q https://www.youtube.com/watch?v=ubcbzEIfchw http://www.dailymotion.com/video/xca3st_enquete-dans-un-cirque-zavatta_animals http://www.dailymotion.com/video/xhw6ij_elephant-maltraitance-cirque_animals https://www.youtube.com/watch?v=OkH5s3ulwvY En votre qualité de Maire et selon l'article 211 du Code Rural, vous avez le pouvoir de prendre des mesures de nature à prévenir les risques pour la sécurité des personnes que peut présenter la présence d'animaux sur le territoire de votre commune et ainsi refuser l'installation d'un cirque détenant des animaux. Un nombre croissant de communes françaises comme La Ciotat récemment, La commune de Truchtersheim (67), la Ville de Thaon Les Vosges, Bagnolet, Montreuil, Ilkirch, Vernaison (69) et Chassieu (69) et de villes et pays à l'étranger ont restreint ou interdit l'utilisation d'animaux pour l'amusement tels que la Belgique, l'Iran, la Catalogne en Espagne, la Suède, le Danemark, la Finlande, l'Autriche, le Mexique et l'Inde… Les temps ont changé. Il n'est plus acceptable de traiter les animaux comme des objets pour notre amusement. J'espère que vous serez d'accord avec cette position et que vous allez vous aussi montrer l'exemple aux autres villes de France en refusant d'accorder des permis pour les cirques d'animaux sauvages sur le territoire public. C'est une décision courageuse à prendre qui revaloriserait l’image de Lyon en terme de protection animale et pour citer Gandhi « "On peut juger de la grandeur d'une nation par la façon dont les animaux y sont traités". Voici un modèle de délibération pour interdire l'installation de cirques avec animaux sur votre commune: http://www.cirques-de-france.fr/sites/default/files/doc_a_tel/Delib_Conseil_municipal.pdf Les Lyonnais et Français qui se soucient des animaux vous remercieront d'avoir pris cette décision progressiste. Dans l'attente de votre réponse, veuillez agréer, Monsieur le Maire mes salutations distinguées.  Delphine MAURICE     Cette pétition sera remise à:   Monsieur le Maire de Lyon, Gérard Collomb     Copie à l’association Code animal http://www.cirques-de-france.fr/    qui oeuvrent pour mettre un terme à l’exploitation d’animaux sauvages afin de divertir les enfants!

delphine Maurice
9,287 supporters
Update posted 1 year ago

Petition to Stephanie Yue Cottee (Global Poultry Welfare Lead at Cargill - Research Writer), Walter Siemens (Producer (West)), Bernadette Cox (Egg Farmers of Canada (ex-officio)), Glen Jennings (Code Development Committee Chair), Conseil national pour les soins des animaux d’élevage, Jackie Wepruk, Betsy Sharples, Hubert Schillings, Hannah Searle, Andy DeWeerd, David Robert, Mike Petrik, Ian J. Duncan, Penny Lawlis, Carol Fortin, Diane Brodeur, Leanne Cooley, Helen Anne Hudson, Réjean Gaumond, Michelle Groleau, Tina Widowski, George A. Ansah, Chris Nash, Henry Classen, Ruth Newberry

Rejetez l’élevage cruel des poulets en cage au Canada

Est-ce que vos taxes sont utilisées pour soutenir la maltraitance envers les animaux?En ce moment, le Conseil national pour les soins des animaux d’élevage (CNSAE), un organisme financé par les contribuables, demande au public de commenter son nouveau Code de pratique pour le soin et la manipulation des poules pondeuses.  Ce nouveau Code de pratique permet toujours à des millions de volatiles d’être cruellement entassés dans des cages pour la majorité de leur vie.En les enfermant ainsi, les poules pondeuses se voient refuser tout ce qui est naturel pour elles. Elles ne verront jamais le soleil, ne pourront jamais respirer l’air frais ou bien ressentir l’herbe sous leurs pattes.  Du jour de leur éclosion à leur mort violente, les volatiles vivent dans des souffrances permanentes.  L’enquête récente en caméra cachée de Mercy for Animals à la Gray Ridge Egg Farms, une des plus importantes usines de production d’oeufs au Canada, a démontré toute la cruauté envers les poules pondeuses avec l’utilisation des cages.Nous ne pouvons pas laisser le CNSAE utiliser l’argent des contribuables pour soutenir l’abus envers les animaux alors que la majorité des Canadiens s’y oppose.Avec l’aide de vétérinaires et d’experts en bien-être animal, MFA a préparé une réponse afin de protéger les volatiles de la pire forme d’abus institusionnalisé envers les animaux.  S’il vous plaît signez la pétition et joignez-vous à nous afin de faire entendre notre voix pour : L'interdiction des cages inutiles et cruelles pour les poules pondeuses Plus d’espace, l’accès à la lumière naturelle et un meilleur environnement pour les volatiles Une politique de tolérance zéro contre la maltraitance envers les animaux et l’installation de système de caméra vidéo afin de dissuader les actes de violences La fin des mutilations inutiles des poules sans analgésique La signature de chaque Canadien est essentielle!Votre signature s’ajoutera à celle de milliers d’autres et sera soumise au CNSAE en réponse officielle de MFA au nouveau Code de pratique.Ensemble, nous pouvons faire la démonstration au CNSAE qu’une majorité de Canadiens s’oppose au confinement des animaux dans des petites cages pendant toute leur vie.  S’il vous plaît, signez la pétition maintenant et partagez-la sur les médias sociaux afin de protéger les poules pondeuses du Canada d’un traitement terrible!Merci,

Mercy For Animals
62,557 supporters
Started 1 year ago

Petition to Jean-Paul Bret (Maire de Villeurbanne), Anne Reveyrand, Richard Llung, Didier Vullierme

Villeurbanne - Espaces canin

Comme plus de 10% de la population du grand Lyon je possède un chien et il est très difficile de trouver un espace permettant à nos chiens de se dérouler proche de chez soi. En effet, malgré les nombreux parcs et espaces verts disséminés dans la ville peu sont accessibles à nos amis canins, alors qu'il serait tout à fait possible à les accueillir sans aménagements particulier. Ces parcs sont interdits aux chiens sous peine de sanction et ces mêmes parcs tombent en désuétude (tels que le square Bataillon Carmagnole Liberté pour ne citer que celui-ci) à la merci des délinquants et autres individus peu fréquentables qui dégradent les lieux avec des tags, canettes de bières et autres détritus sans parler des nuisances sonores et l'insécurité qui les accompagne.   Au lieu de ça, les propriétaires de chien sont obligés de promener leur chien en laisse sur les trottoirs en bitume, les chiens devant parfois faire des acrobaties pour accéder au petit bout d'herbe pour faire leur besoin et au maître de jouer avec la laisse afin d'esquiver les autres passants, trottinettes, poussettes et autres sans parler de devoir se promener plusieurs mètres avec le sac a crottes plein à la recherche d'une poubelle. (Sacs à crottes qui d’ailleurs sont distribués gratuitement dans de nombreuses communes mais qui restent inexistant sur Villeurbanne)  Certes, des efforts sont faits afin d'améliorer les choses telles que les espaces sanitaires canins et les balades canines. Toutefois, les espaces sanitaires canins sont très bien afin que les chiens fassent leur besoin mais faut-il encore qu'il en existe à proximité de votre logement (si il est à plus de 10 min le chien a le temps de faire ses besoins avant et n’attendra pas d'y être) et faut-il aussi que celui-ci soit nettoyé régulièrement. De plus, ces espaces sanitaires canins sont trop souvent (pour ne pas dire toujours) minuscules et ne permettent à nos amis à 4 pattes de réellement se défouler. Quant aux balades canines, c'est une très belle initiative mais reste trop rare pour le confort de nos toutous.  Avec l’urbanisation, les animaux ont développé des pathologies liées au stress, l’enfermement, le manque d’activité, une mauvaise alimentation, le non-respect des conditions de vie, le non-respect des heures de sommeil… Ces pathologies sont plus développées en milieu urbain en raison de la méconnaissance du monde animal. Cela se traduit par des troubles du comportement, de l’agressivité, peur, aboiements intempestifs, obésité (un chien sur 4 est obèse)... Et c'est bien pour ça que ces espaces sont nécessaires.

Pierre-Yves Daï
372 supporters
Update posted 2 years ago

Petition to Ministre de l'agriculture, Filières porcines

Non à l'élevage intensif des porcs en France et dans les autres pays

Les cochons sont des animaux curieux et très intelligents. Ne vous êtes-vous jamais demandé pourquoi vous n'avez jamais vu un cochon dehors dans la campagne alors que la France en produit environ 25 millions par an ? Voilà la réponse. 95% des porcs en France sont élevés en élevage intensif, ils sont enfermés dans des bâtiments, sans sortir, sans paille et divertissement. Ils sont environ 15 par cage avec un espace de 80 cm2 par animal. Ils sont élevés sur une grille de béton laissant passer leurs excréments. Se situant à 60 cm au dessus, ils respirent bien sûr les gaz s'en échappant. Les truites elles, sont isolées et placées entre 2 barres pour être inséminées. Elles y passent la plupart de leur vie. Elles auront chacune environ 2 à 3 portées soit 35 porcelets par an. Elles seront ensuite abattues 3 ans plus tard. Les porcelets quand à eux, se font couper les dents et la queue (sans anesthésie). En effet les cochons qui sont réduits à passer leurs journées collés les uns aux autres, sans autre activité, à par manger, grossir et dormir, ont tendance à se mordre la queue. Les porcelets recevront différentes piqûres : contre les diarrhées, ou encore des antibiotiques (en raison du peu d'espace, les microbes et maladies se propagent très vite). Ils seront ensuite séparés de leurs mères 3/4 semaines plus tard (alors que l'âge normal du sevrage est d'environ 3/4 mois), puis castrés sans aucune anesthésie (l'anesthésie pouvant donner un mauvais goût à la viande). Les cochons ont une espérance de vie de 25 ans, cependant ils seront abattus dès 6 mois. Les porcs ont notamment été rendus plus résistants grâce à la science et notamment la génétique. Il existait dans les années 30 en France, 500 races de cochons. Elles ont été sélectionnées, puis croisées pour créer un cochon standard principalement rose et plus résistant. Les tétines et les portées ont augmenté, les cochons grandissent plus vite et avec 3 fois moins de gras. Des races résistantes au stress, musclées etc ont été créées. Ce système est inhumain et sans parler des conditions d'abattage. Ce traitement honteux des porcs est cependant en accord avec les normes fixées. Ironie, certains éleveurs admettent ne pas manger leur viande. Alors devons nous cautionner de telles conditions d'élevage ? Devons nous accepter de manger cette viande et ainsi contribuer à ce système ? Car bien sûr, ces cochons nous les retrouverons dans la grande distribution. Sommes nous prêts à accepter un tel traitement toujours dans un but économique, consistant à faire du profit tout en oubliant la vie derrière cela ? Faut-il continuer à ne rien dire et fermer les yeux ? Et bien, non. Si cette cause vous tient aussi à cœur et qu'il vous reste un peu d'humanité, signez la pétition et partagez s'il vous plaît.

A G
4,028 supporters