Topic

alimentation

17 petitions

Started 3 weeks ago

Petition to Manger Citoyen, Citoyens , Français

La Tomate en Hiver, Non Merci !

"Je vais prendre une tomate mozza s'il vous plaît!""Uhm, je me ferai bien une petite salade de tomates !"STOOOOOP !Respecter la saisonnalité des aliments est indispensable pour notre santé et celle de notre planète. Manger sain c'est d'abord manger de saison !Et la saison de la tomate, c'est de Juin à Octobre. Or, les supermarchés et certains restaurants en proposent toute l'année sans discontinuer. Logique, quand on sait que 40% des français déclarent manger des tomates en hiver...!C'est une dérive productiviste de l’agriculture intensive qui propose au consommateur des fruits et des légumes parfaitement calibrés et sans défaut, disponibles en permanence, été comme hiver. Le résultat ? Un désastre humain, écologique et sanitaire. Humain: Des travailleurs surexploités, souvent clandestins, payés quelques euros de l'heure pour garantir au consommateur un prix défiant toute concurrence.  Ecologique: L'utilisation de méthodes de production intensive de plus en plus agressives aux conséquences dramatiques sur les sols et les éco-systèmes, épuisant les ressources Sanitaire: Des tomates pauvres nutritionnellement, gonflées d’eau, gavées de produits toxiques (pesticides et engrais)  Arrêtons ce non sens et imposons nos choix responsables ! Nous consommateurs, avons le pouvoir de dicter ce que nous décidons de mettre dans nos assiettes à chaque repas, 3 fois par jour. Si il y a moins de demandes de la part des consommateurs, il y aura moins d'offre ! Le mouvement MANGER CITOYEN initie la pétition: "La tomate en hiver, non merci !"Nous avons besoin de votre soutien, c'est de NOTRE santé et de celle de NOTRE planète dont il s'agit ! Nous comptons sur votre mobilisation à tous pour signer cette pétition !  LE POUVOIR DU CITOYEN EST DANS L'ASSIETTE !

Manger Citoyen
635 supporters
Started 1 month ago

Petition to Tous le monde devrait avoir la possibilité d'acheter et manger des produits frais, sains et locaux !, Fruits, légumes, viandes, poissons, fromages, épices, Un magasin proche de chez vous proposant des aliments de la région, Stop à l'industrie agro-alimentaire, à ses pesticides et OGM

Nourriture saine pour tous !

Bonjour à tous, une problématique m'interpelle, ne sachant pas à qui et surtout où demander, je pense que cette pétition pourra m'aider et m'orienter dans ma recherche. Je voudrais parler aujourd'hui d'alimentation; Pour quelles raisons, les gens étant assez intelligent et éveillé pour se rendre compte que la nourriture, plus précisément les produits (En l'occurrence fruits/légumes) proposés par les grandes surfaces ne sont pas forcément les plus saints, nutritifs/nourrissants et surtout locaux (allusion aux pesticides, OGM, etc) n'achètent pas BIO ou local ? Est-ce une question de prix, de choix, de moyens ou d'envie ? Pensez-vous qu'un magasin lui même dit "local" proposant des produits locaux, frais venant des producteurs de votre région pourrait faire changer les gens et leurs habitudes alimentaires et d'achats ?Selon vous, est-il important/nécessaire de manger sainement ? Je viens à me poser toutes ces questions suite à un voyage au Maroc. En effet, là-bas, il n'y a absolument aucun intermédiaire entre le producteur et le consommateur, parfois le producteur est lui même le consommateur. Les produits sont savoureux, cueillis la veille.. Aucun engrais chimique, pas de pesticides ni d'organismes génétiquement modifié. Toutes vos réponses et vos conseils sont les bienvenues, merci d'avance à vous !

Alex RONFLEX
49 supporters
Update posted 4 weeks ago

Petition to Bruno Le Maire, Agnès Buzyn, Professeur Boris Vallet, Stephane Travert, Guillaume Garot, Roger Genet, Roland Lescure, Jean-Philippe Girard, Michel Nalet, Emmanuel Besnier, Paul Bulcke, Mark Schneider, Emmanuel Faber, Franck Riboud, Cédric Batteur, Romain Batteur, Damien Lacombe, Alexandre Bompard, Joris Bernard, Robert Brzusczak, Jorge Boucas

Protégeons nos enfants! Obtenons la transparence sur la production des laits infantiles !

Qui suis je ? Maman d’un petit garçon de 5 mois, mon fils a contracté la salmonellose, en décembre 2017, suite à la consommation d’un lait contaminé aux salmonelles produit par l’usine Lactalis de Craon en Mayenne. Il a ensuite dû être hospitalisé car il en a été très malade. Déshydraté, il a perdu beaucoup de poids, a des diarrhées non terminées a ce jour, rectorragies et fièvres a plus de 42°C. Il a eu énormément de mal à accepter un autre lait par la suite. J'ai, suite à cette situation, cofondé il y a quelques jours l'association des familles victimes du lait contaminé aux salmonelles. Je ne trouve pas cela normal qu’en 2017, il puisse encore se produire de telles choses. En 2005 déjà, suite à la présence de salmonelles dans la même usine, d’autres enfants avaient contracté des salmonelloses. Qu’a-t-il été fait pour que cela ne se reproduise pas ? Beaucoup d’enfants sont concernés. Aussi depuis le début du mois de décembre, ce sont des milliers de tonnes de lait et plus d’un milliers de références de divers produits fabriqués dans cette usine depuis février 2017 qui ont été rappelés et retirés du marché. Comment pouvons-nous découvrir en décembre seulement que des contrôles furent positifs à la salmonelle à plusieurs reprises depuis 6 mois ? Certains parlent de contrôles et d’auto-contrôles lors de la production, mais rien ne permet aujourd’hui aux familles qui achètent ces produits de savoir quand et comment ont-ils été réalisés, tout comme rien ne nous permets de connaitre quels en ont été les éventuels résultats. Face aux multiples et répétées crises sanitaires concernant la santé et la sécurité de nos enfants; nous souhaitons plus de transparence et plus de sérieux sur les contrôles avant la commercialisation des laits et produits infantiles. Il est temps de mettre les industriels de l'Agroalimentaire face à leurs responsabilités et aux préjudices causés sur la santé de nos enfants.  ______________________________________________________ Monsieur le Ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, Monsieur le Ministre de l’Économie et des Finances, Plus de dix ans après une première série de contamination de laits infantiles aux salmonelles, l’affaire que nous connaissons aujourd’hui révèle une nouvelle fois l’incapacité des autorités françaises et européennes, mais aussi de l’industrie agroalimentaire, à nous protéger des fraudes alimentaires[1]. De nombreux nourrissons, dans plus de 50 pays à travers le monde, ont consommé des produits et laits infantiles contenant potentiellement de la salmonelle, sans doute depuis près d’un an, au vu des retraits de produits concernés. Alors que l’affaire a éclaté au grand jour le 2 décembre dernier, nous ignorons toujours si nous ne donnons pas encore certains produits infantiles concernés à nos enfants. La liste des laits et produits infantiles contenant potentiellement des salmonelles, dont on connait leur dangerosité pour nos enfants, continue de s’allonger au fil des jours. Les autorités tentent de rassurer les familles en minimisant les risques pour la santé et le nombre de victimes, mais sans expliquer quels contrôles sont effectués ou non, et sans fournir les résultats des tests. Du côté de la grande distribution et des fabricants qui nous vendent ces produits, c’est le silence radio. Et nous, consommateurs, sommes laissés dans le flou. Industriels et gouvernement se posent en victimes de ces fraudes. Or les responsabilités de la France - comme tous les États membres européens - ET des fabricants et distributeurs sont très clairement établies par les réglementations européenne et française : ils ont l'obligation de protéger les consommateurs et de mettre en place toutes les mesures permettant de garantir la traçabilité et la sécurité de ces produits. Nous demandons donc aux Ministres et aux autorités en charge ainsi qu'aux industriels du secteurs de répondre, de façon urgente, à ces obligations et à nos droits. Nous voulons : La totale transparence. Nos enfants mangent ils des aliments contaminés par des salmonelles sans le savoir ? Communiquez de façon totalement transparente toutes les informations sur les alertes, les produits et marques concernés, les mesures prises, la couverture des contrôles effectués tant par l’administration que par les entreprises et les résultats détaillés de ces contrôles (positifs et négatifs) et ce, depuis février 2017. Nous avons le droit de savoir. Un renforcement des mesures qui permettront de véritablement nous protéger de ces fraudes alimentaires et de la contamination des produits que nous donnons à nos nourrissons par des produits dangereux pour la santé. Établissez les responsabilités des fabricants et distributeurs qui doivent être contraints de rendre des comptes ! Apportez des garanties pour une prévention plus efficace des fraudes alimentaires en renforçant la traçabilité, les contrôles, les sanctions et la transparence des informations !. Nous demandons à l’avenir une réglementation imposant aux entreprises de publier l’ensemble de la méthode et des résultats des contrôles réalisés sur ces produits.   Il est temps que les pouvoirs publics s'inquiètent de l'hygiène et des processus de fabrication de ces produits destinés à nos chers bambins. Il nous parait raisonnable de connaître les procédures relatives à la fabrication des produits que consomment nos enfants quotidiennement. Le scandale sanitaire récent de Lactalis nous prouve que cela est indispensable et nécessite d'être appliqué. Signez notre pétition, nous avons besoin de votre soutien !!! ________________ Pour nous soutenir sur https://www.gofundme.com/lactalis Si vous souhaiteriez adhérer, nous vous invitions à vous inscrire sur notre site: www.victimeslactalis.fr Nous contacter : victimeslactalis@gmail.com __________________ [1] Règlement (CE) 178/2002 -en particulier l’article 14 « Prescriptions relatives à la sécurité des denrées »-, des articles 1245 et suivants du code civil - responsabilité du fait des produits défectueux -, ainsi que de plusieurs articles du Code de la consommation  

Ségolène NOVIANT
109,592 supporters
Update posted 3 months ago

Petition to Monsieur le Maire de la Commune de Choisy-le-Roi

- Que veut-on pour nos enfants ? - Une usine ou une cantine ?

                                        Collectif des parents d’élèves                                      « Bien Manger à Choisy-le-Roi »                                      - Que veut-on pour nos enfants ? -                                           Une usine ou une cantine ? Le Maire de Choisy-le-Roi envisage de confier la préparation des repas que les enfants mangent à l’école au SIRESCO. Il s’agit d’une cantine industrielle qui prépare 40 000 repas par jour, acheminés par camion depuis Bobigny aux 4 départements d’Ile-de-France. C’est une rupture avec la tradition communale de plusieurs décennies de disposer de sa propre cuisine centrale locale.  A l’heure où les plats sont truffés d’additifs et de polluants chimiques, et où chacun constate une augmentation inquiétante des allergies et des maladies (obésité, cancers) liés à une mauvaise alimentation, le collectif de parents « Bien manger à Choisy » s’inquiète de l’impact de ce possible transfert sur la santé des enfants. Qui peut raisonnablement penser qu’il y a place pour une alimentation de qualité dans un tel mode de production ? Nous avons rencontré des parents dont les enfants sont scolarisés dans des villes adhérentes au SIRESCO et qui ont visité un site de production. Leurs témoignages sont éloquents :  Les œufs proviennent de poules élevées en batterie Les produits sont conditionnés plusieurs jours à l’avance (les repas sont préparés 5 jours avant donc pas de goût, et perte des vitamines…) Pas de légumerie : les légumes arrivent congelés, ils sont préparés puis recongelés. Pas de traçabilité : pour la viande, les parents n’ont pas réussi à obtenir une information plus précise que « Origine Union européenne ». Pas d’alternative végétarienne à la viande. C’est pourquoi nous demandons au plus vite à M. le Maire : De suspendre la procédure d’adhésion au SIRESCO. D’étudier les voies d’amélioration de la cuisine centrale dans un double objectif : réduction du gaspillage et amélioration de la qualité (fruits et légumes frais de saison, Bio et cultivés localement). D’ouvrir une véritable concertation associant les élus, les parents d’élèves, et le personnel de la cuisine centrale pour que les éléments d’une décision engageant la santé de nos enfants soient publics et transparents.              Soutenez notre action, signez et faites signer la pétition ! Merci. PS : Nous vous remercions de signer uniquement si vous êtes Choisyen(ne)s et de préciser en commentaire  dans quelle école est scolarisé votre enfant.  

Bien manger à Choisy-le-Roi COLLECTIF
652 supporters