Topic

éducation

31 petitions

Update posted 4 days ago

Petition to Edouard Philippe, Emmanuel Macron, Edouard Philippe, Jean-Michel Blanquer, Christophe Kerrero

Introduire la méditation laïque à l'école

La méditation est une pratique mentale ou spirituelle, très ancienne et d’origine orientale, favorisant le calme intérieur et l'ouverture. Cela fait presque 3 ans maintenant que je l'ai découverte et que je la pratique. Elle m'a apporté beaucoup de bénéfices dans ma vie quotidienne : moins de stress ou d’anxiété et plus d’optimisme. Au fur et à mesure, elle est devenue un outil pour entretenir ma santé et mon bien-être, au même titre que de bien manger ou de faire du sport. Je suis heureux papa de 2 très jeunes garçons et, comme tout parent, je souhaite leur donner tout ce que je considère comme les meilleures bases pour vivre une vie heureuse et épanouie. Je fais donc de mon mieux pour leur inculquer des valeurs essentielles à mes yeux (respect, tolérance, bienveillance, etc.), leur apprendre à bien se nourrir et à faire du sport. Depuis peu, j’ai commencé à enseigner la pratique de la méditation à l'aîné. Dès les premières séances, j'ai pu voir les résultats d'apaisement chez lui, et maintenant c'est lui qui m'en réclame ! En dehors de la maison, c’est l’école qui prend le relais éducatif. L’éducation nationale prend d’ailleurs en compte la santé des élèves[1] et a même mis en place un parcours éducatif de santé[2] dont le rôle est « d’assurer l'éducation à la santé, la protection et la prévention ». Cela passe notamment par l’éducation à l’alimentation[3] et aussi par la pratique du sport. D’autant plus que l'éducation physique est une discipline scolaire d'enseignement obligatoire dans le secondaire depuis le décret du 3 février 1869 signé par Victor Duruy[4]. Aujourd’hui, personne ne remet en cause les bienfaits pour nos enfants d’apprendre à bien se nourrir et à pratiquer des activités physiques. D’ailleurs, de nombreuses études scientifiques en ont démontré leur bien-fondé. Il en est de même pour la méditation. En effet, les scientifiques étudient de plus en plus sérieusement l’impact de la méditation sur les enfants et l’Homme en général. Les résultats de 15 études sur 1800 étudiants menées au Canada, en Inde, au Royaume-Uni, à Taïwan, aux USA et en Australie ont démontré les effets de la pratique de la méditation à l’école[5] : plus de bien-être, plus de compétences sociales et de meilleurs résultats scolaires. En effet, les étudiants qui méditent dans le cadre scolaire ont révélé se sentir « mieux dans leur peau », plus optimistes, moins stressés et moins enclins à la dépression. Au niveau des compétences sociales, la méditation a favorisé l’émergence de comportements altruistes et a contribué à la diminution des conflits et des attitudes antisociales. Enfin, cette pratique a positivement agi sur leurs capacités d’apprentissage : informations traitées plus rapidement, concentration accrue, mémoire de travail améliorée, plus de créativité et de flexibilité cognitive. De nombreux experts et personnalités ont également fait part de leur avis sur l’introduction de la méditation à l’école : "L’introduction de la méditation à l'école devrait être inscrite au programme de l'éducation nationale. C'est de l'éducation préventive qui ne nécessite aucun moyen ni aucun poste supplémentaire et qui permettrait d'enrayer tellement de difficultés scolaires."  Jeanne Siaud-Facchin, psychologue clinicienne et psychothérapeute.[6] "Il existe aujourd'hui un nombre croissant de travaux montrant l'intérêt de la méditation de pleine conscience auprès des enfants, pour l'équilibre émotionnel, les capacités de résilience, la qualité des échanges familiaux et les capacités attentionnelles, notamment dans le travail scolaire et les apprentissages." Christophe André, psychiatre et psychothérapeute.[7] Si comme moi vous êtes soucieux du bien-être de vos enfants, merci de signer cette pétition et d’en parler autour de vous. Ensemble nous pourrons faire évoluer les choses, car je suis totalement convaincu que la méditation a son rôle à jouer dans le bien-être global des enfants et je sais que l’éducation est le vecteur idéal pour transmettre ce changement ! Pour mieux comprendre concrètement ce que pourrait être la méditation à l’école, voici quelques reportages sur certaines expérimentations déjà mises en place : Education : favoriser la méditation au lieu de la punition - Mille et une vies, France 2 La méditation à l'école - Le Huffington Post La Méditation de Pleine Conscience enfants/ados - Jeanne Siaud-Facchin, Télématin, France 2 La méditation entre à l'école - Paris Match Il existe encore beaucoup d’autres études qui ont démontré les bienfaits de la méditation comme la réduction du stress, l'amélioration de la mémoire, de la concentration, du système immunitaire ou encore de la sensation de bien-être. Voici une liste non exhaustive d'articles scientifiques sur le sujet : Attention Regulation and Monitoring in meditation Meditative therapies for reducing anxiety: a systematic review and meta-analysis of randomized controlled trials Effectiveness of a meditation-based stress reduction program in the treatment of anxiety disorders Mindfulness meditation improves cognition: evidence of brief mental training Short-term meditation training improves attention and self-regulation Alterations in brain and immune function produced by mindfulness meditation The Effects of Mind-Body Therapies on the Immune System: Meta-Analysis Références :[1] http://www.education.gouv.fr/cid50297/la-sante-des-eleves.html[2] http://www.education.gouv.fr/cid109047/le-parcours-educatif-de-sante.html[3] http://eduscol.education.fr/cid47662/decouvrir-alimentation.html[4] http://capeps.com/api/v1/officialtexts/0cd0d6a2-669c-11e5-ade2-005056010760[5] https://link.springer.com/article/10.1007/s10648-014-9258-2[6] http://lemonde-educ.blog.lemonde.fr/2012/06/15/la-meditation-comme-remede-au-mal-de-lapprentissage/[7] http://www.lemonde.fr/vous/article/2012/04/02/la-meditation-calme-aussi-les-enfants_1678652_3238.html En partenariat avec l'association ENFANCE ET ATTENTION https://m.facebook.com/EnfanceEtAttention/http://enfance-et-attention.org/ 

Alexandre MAIS
27,846 supporters
Started 3 weeks ago

Petition to UNICEF , UNICEF, Global Partnership for Education, United Nations, United Nations Girls' Education Initiative

More campaigns and actions to raise awareness about girls' education.

The Article 26 of the Universal Declaration of Human Rights declare that "Everyone has the right to education". Still 263 million children, adolescents and youth were out of school in 2016, and 53% are girls. Boys and girls who learn to read, write and count will provide a better future for their families and countries. With improved education, so many other areas are positively affected. In short, education has the power to make the world a better place. Educating girls has a multiplier effect. Educated girls and women tend to be healthier, have fewer children, earn more income and provide better health care for themselves and their future children. These benefits also are transmitted from generation to generation and across communities at large, making girls' education one of the best investments a country can make. Still women represent nearly two thirds of the world's illiterate. Organisation such as UNICEF, UNGEI or Global Partnership for Education try to reduce inequalities by helping the most vulnerable and marginalized. They are focusing on early childhood development, girl’s education, education in emergency situations, to help every child reach its full potential.  But many of the countries with the highest numbers of out-of-school children still do not receive adequate external financing to meet their needs. We find that, while aid to early childhood development has been increasing in recent times, this is largely driven by increases in investments in health and nutrition. Powerful global campaigns and recent high-profile global initiatives in health and nutrition have influenced donor governments and this is something to recognize and support. Please, sign this petition to raise awareness about girls' education and help them make a difference. We want more actions and campaigns for education from the governments and United Nations.   _________________________________________________________________________ D’après l’Article 26 de la Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen: “Toute personne a droit à l’éducation”. Pourtant, 263 millions d’enfants, adolescents et jeunes sont descolarisés en 2016,  et 53% sont des filles.Les garçons et filles qui aprennent à lire, écrire et compter apporteront un meilleur futur à leur famille et leur pays. Avec une meilleure education, de nombreux autres secteurs sont positivement affectés. L’éducation a le pouvoir de faire de ce monde un endroit meilleur. Les femmes et filles éduquées sont en meilleure santé, ont moins d’enfants, un revenu plus élevé et une meilleure hygiene de vie. Ces avantages sont transmis de génération en génération à travers les communautés, ce qui fait de l’éducation des filles l'un des meilleurs investissements qu’un pays peut faire.  Pourtant les femmes représentent près de 2/3 des personnes illétrées dans le monde. Des organisations telles que l’UNICEF, l’UNGEI ou le Partenariat Mondial pour l’Education tentent de réduire les inégalités en aidant les plus vulnérables et marginalisés, en s’axant sur le développement de la petite enfance, l’éducation des filles, et l’éducation dans les situations d’urgence, pour que chaque enfant puisse atteindre son plein potentiel.Cependant beaucoup de pays avec le plus grand nombre d’enfants descolarisés ne recoivent toujours pas d’aide financière extérieur suffisante pour subvenir à leur besoins.  Nous constatons en effet que si l’aide au développement de la petite enfance a récemment connu une hausse, celle-ci est largement due aux augmentations de l’aide dans les secteurs de la santé et de la nutrition. De solides et efficaces campagnes mondiales pour la santé et la nutrition ont influencé les États donateurs, et il s’agit d’un élément qu’il convient de reconnaître et soutenir. S’il-vous-plait, signez cette pétition pour sensibiliser les gens à propos de l’éducation des filles et faire une différence. Nous voulons plus d’actions et de campagnes en faveur de l'éducation de la part des gouvernements et des Nations Unis.  

gaelle BOURREUX
146 supporters
Update posted 1 month ago

Petition to Emmanuel Macron, Françoise Nyssen, ‎Olivier Schrameck

Films étrangers en VOST, non au doublage

Bonjour, Je m’appelle Delphine Tabaries-Poncet, je suis professeur d’anglais au lycée Jean Moulin à Béziers. J’essaie au quotidien d'aider mes élèves à s'améliorer dans la langue vivante que j’enseigne mais avec deux ou trois heures de cours par semaine ce n'est pas suffisant. J'ai lancé une pétition car même si, chaque jour, nous pratiquons la langue de Molière il serait enrichissant de s'ouvrir à d'autres cultures et langues étrangères. C'est pour cela que je propose que tous les films étrangers soient diffusés en version originale sous-titrée en français (VOSTFR). Nous écoutons déjà beaucoup de chansons qui viennent d'autres pays et que l'on peut entendre dans la langue d'origine, alors pourquoi ne pas faire la même chose avec les films ? Cela vous semblerait-il aberrant d'écouter une chanson d'un artiste étranger et de regarder un clip où on le verrait bouger les lèvres avec un doublage et une traduction en français ? Si la réponse est oui et que cela vous fait sourire, pourquoi ne pas avoir la même chose pour les films ? Il est grand temps d'évoluer et de renoncer à doubler les films étrangers car cela: Enlève la possibilité d'apprécier le jeu des acteurs, le son de leurs voix. La traduction du dialogue original ne permet pas d'obtenir un son qui colle aux mouvements des lèvres de l'acteur et les voix utilisées pour le doublage sont souvent très différentes de celles des comédiens originaux. On peut également constater que lorsque les films sont proposés avec un doublage, la logistique ne permet pas que la même voix soit toujours utilisée pour le même acteur. Efface la performance artistique de comédiens qui ont été choisis pour incarner un rôle et qui ont même obtenu des récompenses pour leur prestation. Pose des problèmes de fidélité à l'intrigue originale, notamment lorsque les personnages utilisent plusieurs langues différentes, dont celle du doublage. Le spectateur ne peut pas se rendre compte si le dialogue initial intègre des répliques en français car comme le film est déjà traduit en français et qu'il est donc utilisé par tout le monde, cela annule ces éléments du scénario. Les films proposés en VOST, à la télévision ou au cinéma, sont encore trop rares et lorsque c'est le cas, les sous-titres s'affichent toujours avant que l'acteur parle ce qui peut "gâcher" l'intrigue du film car on sait ce qui va se passer avant même que l'acteur ouvre la bouche. De plus, nous pouvons constater que dans les sous-titres, la traduction ne respecte pas la subtilité du dialogue et c'est un point qu'il faudrait également améliorer. Le jeune public est mis de côté car AUCUN dessin animé, film d'animation n'est proposé en VOST. C'est également la même chose pour des films qui sont jugés comme étant destinés "à des enfants". Or, c'est dès le plus jeune âge, que l'exposition à d'autres langues pourrait permettre une meilleure assimilation de celles-ci. On dit que les français ont des problèmes avec les langues étrangères mais c'est parce qu'ils n'ont pas la possibilité de les entendre assez régulièrement. Regarder des supports audiovisuels étrangers en VOST permet d'améliorer considérablement la compréhension orale tout en se divertissant. Il y a de nombreux pays où les films ne sont pas traduits et diffusés dans leur version originale avec des sous-titres et le niveau en langue est nettement supérieur au notre. A quand notre tour ? Pour faire bouger les choses je vous invite à signer et partager cette pétition pour qu'un jour la VOST ne soit plus une option mais une opportunité pour tous.

Delphine TABARIES-PONCET
24,194 supporters