Topic

éducation

35 petitions

Update posted 16 hours ago

Petition to Emmanuel Macron

L’EDUCATION A L'ENVIRONNEMENT EST PRIORITAIRE SUR LE SERVICE NATIONAL UNIVERSEL !

Monsieur Emmanuel MACRON, Président de la République, Votre gouvernement veut mettre en place à partir de 2019, un service national universel obligatoire (S.N.U) (1) d’une durée d’un mois, pour les jeunes aux alentours de 16 ans. Au programme : des modules d'information, de formation et de mise en pratique sur la défense et la sécurité, dont l'acquisition de "savoir-faire pratiques" tels que des gestes de premiers secours, l'encadrement de foules ou encore l'orientation à la boussole. (2) Ce projet a déjà fait l’objet d’un désaccord de la part des principales organisations de jeunesse.(3) Dans le Compte rendu du Conseil des ministres du 27 juin 2018 (4), il est dit que ce S.N.U  «sera l’aboutissement du parcours citoyen débuté à l’école primaire et poursuivi au collège …mis à profit pour prolonger la formation civique et la sensibilisation aux sujets de sécurité et de défense en vue d’accroître la résilience individuelle et collective....»  Le parcours citoyen dans les établissements scolaires (5) couvre 8 grands domaines de l'éducation à la citoyenneté, pour ne parler que de celui de l'éducation à l'Environnement (que nous préférons à celui de développement durable) (6), qui est pourtant une obligation depuis presque 13 ans, il n’a toujours pas décollé ! Au 1ER Juillet 2017 seulement 18 % d’écoles et établissements scolaires étaient labellisés E3D, (cette labellisation académique voulant dire que ces structures scolaires associent tous leurs intervenants : administration, enseignants, personnel, élèves, parents d'élèves, dans une démarche d’éducation à l'Environnement.) Ce faible résultat prouve que l’Education à l'Environnement est la grande oubliée de la politique de transition écologique, alors qu’elle est l’une des pièces maîtresses, pour ne pas dire la pierre angulaire, d’un changement que nous attendons tous. Notre planète est aujourd’hui à son point de rupture car des générations entières ont manqué d’une éducation solide à l’environnement, de ses connaissances et de ses valeurs de respect fondamentales. Cette éducation, ce n’est pas simplement apprendre aux enfants et aux étudiants à faire du recyclage  ou à consommer bio : c'est beaucoup plus que cela ! Dans les prescriptions de l’éducation nationale, celle ci se conçoit dans une démarche démocratique et se construit collectivement, en y associant les élèves, c'est le  chemin vers l'alternative à la société de consommation,  l'apprentissage de la culture de l’économie sociale et solidaire (E.S.S) grâce notamment aux partenariats que peuvent développer les structures scolaires avec des acteurs extérieurs qui oeuvrent dans le domaine de l’environnement. Il s'agit de former des éco citoyens responsables et solidaires ! L’Education à l'Environnement réclame  des moyens  importants et une formation des enseignants, le but de cette pétition est  de resituer les véritables priorités et urgences : NOTRE PLANETE SE MEURT. Il est du rôle de l’Etat, de prendre toutes les dispositions législatives et pédagogiques nécessaires pour favoriser la transition écologique, en commençant par là où elle doit commencer : L’EDUCATION. - Nous demandons le transfert du financement prévu pour le Service National Universel Obligatoire (estimé au bas coût à 2 à 3 milliards d’euros par an) à l'éducation à l'Environnement, dans toutes les écoles et les établissements scolaires; - Que la  Journée mondiale de l'environnement, célébrée le 5 juin soit l’occasion d’un grand rendez-vous citoyen et de dialogue territorial et Intergénérationnel dans tous les établissements scolaires ouverts aux familles, au public, à la presse, aux acteurs et aux experts de l’environnement, aux médias…Que la France ENTIERE puisse se retrouver pour un partage d’informations, de savoir-faire et de savoir-être. Votre gouvernement doit aider la jeune génération qui a déjà suffisamment de problèmes, sans en ajouter avec la gestion d’une planète dévastée par la pollution. Notre Charte de l’Environnement (7) qui a valeur constitutionnelle proclame à son Article 1er : « Chacun a le droit de vivre dans un environnement équilibré et respectueux de la santé. » Il est urgent de garantir ce droit à nos enfants.   (1)  https://www.gouvernement.fr/qu-est-ce-que-le-service-national-universel-snu (2)  https://www.caissedesdepotsdesterritoires.fr/cs/ContentServer?pagename=Territoires/Articles/ArticlesImpression&cid=1250281507389 (3)  https://www.lejdd.fr/politique/15-organisations-de-jeunesse-sopposent-a-un-service-national-universel-obligatoire-3670232 (4)  https://www.gouvernement.fr/conseil-des-ministres/2018-06-27/les-grands-principes-du-service-national-universel (5)  http://eduscol.education.fr/cid107463/le-parcours-citoyen-eleve.html (6) https://www.monde-diplomatique.fr/publications/manuel_d_economie_critique/a57054 (7)  https://www.conseil-constitutionnel.fr/le-bloc-de-constitutionnalite/charte-de-l-environnement-de-2004

myriam ALDERTON
1,494 supporters
Update posted 2 weeks ago

Petition to S.E. l'Ambassadeur de France à Malte

Une école française à Malte // A French school in Malta

Vous êtes français, francophone, employé dans une entreprise ou une organisation ayant le français comme langue de travail? Pourquoi ne pas permettre à vos enfants d'accéder à la Langue de Molière. Comme vous le savez sans doute les écoles françaises à l'étranger sont parmis les plus réputées et leur renommée est certaine. L'enseignement en français est également l'un des plus complet et sera en mesure d'aider votre enfant à structurer sa pensée. Du fait de la complexité linguistique de la langue, la structure du discours se développera de façon phénoménale. Si vous avez travaillé dans un pays francophone, peut-être vos enfants ont commencé leurs études en français, ne serait-il pas plus simple qu'ils les continuent  dans cette même langue. De plus le réseau d'écoles françaises à l'étranger couvre 137 pays. Autrement dit, même si vous êtes mutés, vous trouverez très souvent une école française à proximité. Amis francophones, signez! Nous prions S.E. l'Ambassadeur de France à Malte de nous aider afin de réaliser ce projet   If you are a lover of Molière's language then this is a petition for you. Whether you use French at work, for your own pleasure or just for holidays, this language is an incredible asset. The French schooling system abroad is one of the most developed (present in 137 countries), renowned and recognized in the world. Due to the natural complexity of the language, it helps pupils in developing a structured mindset that can be felt in the way they construct their argumentations. If you ever worked in a French-speaking country, or work for an International Organisation, you know the incredible possibilities that the language offers you. Offer your children a different approach based on Cartesianism and eloquence. So do not hesitate to sign this petition, we will forward it to H.E. the Ambassador of France, to obtain the support in this beautiful project.

Alexandre Grela
217 supporters
Update posted 1 month ago

Petition to La Mairie de Clamart

La Petite Bibliothèque Ronde doit rester dans ses murs d'origine !

Site du Collectif Notre Petite Bibliothèque Ronde English version below. En octobre 2015, la Petite Bibliothèque Ronde fêtait ses 50 ans. À la veille des vacances d’été, nous apprenons que son existence est menacée. La municipalité de Clamart demande que l’association La Petite Bibliothèque Ronde déménage rapidement dans un local éloigné du cœur de son action, éloigné des enfants de la Cité de La Plaine. Le motif avancé par la municipalité serait la réalisation imminente de travaux de rénovation. L’association ne conteste pas le bien-fondé de ces travaux mais, tenue à l’écart de l’éventuel projet, elle en ignore les tenants et aboutissants. Où en est le budget prévisionnel des travaux ? Leur nature ? Les délais de mise en œuvre ? Le devenir de la structure gestionnaire ? Son public et ses partenaires craignent que la Petite Bibliothèque Ronde ne puisse poursuivre ses missions et qu’elle ne réintègre jamais ce bâtiment emblématique, chargé d’Histoire et d’histoires. C’est sous l’impulsion d’Anne Schlumberger que la Petite Bibliothèque Ronde a ouvert ses portes en 1965 au centre de la cité HLM de La Plaine. Ce bâtiment d’origine entièrement privé a été donné à la commune de Clamart en 1971 par un mécénat privé, qui contribue encore aujourd'hui au financement de la gestion de cet équipement à hauteur de 55%. Cette donation était conditionnée à l’activité de bibliothèque à destination des enfants de la Cité. Ainsi, la Petite Bibliothèque Ronde est très vite devenue un lieu d’accueil et d’activités ouvert à tous, enfants et familles. « C’est comme une seconde maison », disent aujourd’hui les mamans du quartier. Au-delà de sa mission culturelle, d’accès au savoir, c’est le regard que cette bibliothèque porte sur chacun qui lui confère son caractère propre – tous se sentent reconnus et respectés au sein d'un vivre ensemble de qualité. Depuis plus de 50 ans, des professionnels du livre et de la lecture viennent du monde entier s’informer et se former à la Petite Bibliothèque Ronde. Elle inspire de nombreuses initiatives, elle est une référence incontestable à l’étranger (en Amérique Latine, dans les pays du Maghreb, en Italie, etc.) comme en France. La beauté et l'originalité de son architecture et de son mobilier, signés par l'Atelier de Montrouge sous la direction de Gérard Thurnauer, ont permis son classement au Patrimoine des Monuments Historiques depuis 2009. Déjà menacée en 2006, c’est grâce à la mobilisation de tous qu’elle est restée ouverte et a continué son activité unique au cœur de la Cité de la Plaine. Les amis et les usagers ont à présent jugé nécessaire de créer un collectif aux côtés de la Petite Bibliothèque Ronde pour veiller à sa pérennité dans les conditions fixées à son origine. Nous, Collectif « Notre Petite Bibliothèque Ronde » demandons à la municipalité de Clamart de poursuivre et surtout, de pérenniser son engagement aux côtés de la bibliothèque, de son équipe et des enfants de la Cité. La Petite Bibliothèque Ronde doit rester dans ses murs d’origine. Nous, Collectif « Notre Petite Bibliothèque Ronde », invitons tous ceux qui partagent les valeurs de la Petite Bibliothèque Ronde à s’unir pour le maintien et le développement de ce lieu privilégié.  - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - ENGLISH VERSION During October 2015, the PBR library was celebrating 50 years of existence. On the eve of summer break 2016, we now learn that its very existence is threatened. The municipality of Clamart has asked the association La Petite Bibliothèque Ronde to move out quickly to a place far from its core and action, but most importantly, far from the children of Cité de la Plaine. The reason of such a demand would be that the municipality had planned to do some renovation work on the PBR library. The association does not contest the real necessity of the renovation work, but would like to stress the fact that it has been kept out of the renovation project itself. Where stands the budget for such works, what is their nature, their implementation deadlines, and last but not least, what will become of the library itself? The library and its partner’s fear that the PBR library will not be able to pursue its public missions and that it would also not be able to return within its building in which many stories were told, and many stories lived. It is under the impetus of Mrs Anne Schlumberger that the PBR library has open its doors in 1965, at the very center of the housing projects of La Plaine. The building was given to the city of Clamart in 1971 from a private benefactor who still, as of today, financially contributes to 55% of the management of the equipment. This donation was given under the strict condition that the library activity remained and especially towards the kids from the housing projects. From then, the PBR library quickly became a welcome place, opened to everyone, kids, families and friends. People from the area refer to the PBR library as their “second home”. Beyond its primary public library missions of access to knowledge it is the vision that the library has on its publics that gives it its uniqueness: all are binding, accepted and respected. For more than 50 years, professionnal librarians came from all over the world for trainings and internships at the PBR library. It has inspired and still inspires many initiatives, is a well respected institution in latin America, northern African countries, all over Europe… and in France. The beauty and the originality of its architecture and furniture created by l’Atelier de Montrouge under the direction of Gérard Thurnauer have allowed the PBR library to enter prestigiuous Patrimoine des Monuments Historiques since 2009. Already under closing threats in 2006, the PBR has kept on going since, thanks to everyone who answered the call and was mobilized. Users and friends have now thought it wise to take action once more by creating the collective “Notre Petite Bibliothèque Ronde” to make sure the PBR library is sustainable, under the conditions that were fixed right from its origins. We, Collective "Notre Petite Bibliothèque Ronde" request that the municipality of Clamart to pursue and perpetuates its original engagement toward the library, the librarians and most of all, toward the children living close to the library. The PBR library has to stay within its historic walls! We invite everyone sharing our values to unite and fight for the PBR library, to stabilize its activities and maintain the highest standards in such a privileged place. >> English version of the video : https://youtu.be/cPQLN1ubXkg  

Collectif "Notre Petite Bibliothèque Ronde"
11,006 supporters
Started 2 months ago

Petition to Jean-François Lisée, Philippe Couillard, François Legault, Manon Massé et Gabriel Nadeau-Dubois

Élections provinciales 2018 : Exigeons des engagements pour l'école publique

English version followsEn 2018, il faut offrir aux élèves québécois un système d’éducation publique à la hauteur des plus hauts standards. Le gouvernement ne consacre pas les ressources suffisantes au soutien du travail des enseignantes et enseignants, qui ont de plus en plus de difficulté à concilier travail et qualité de vie. La preuve n’est plus à faire, les ressources allouées aux écoles publiques du Québec sont largement insuffisantes et les effets se font sentir jusque dans les classes de nos enfants. Devant le désengagement du gouvernement et le manque de considération des partis politiques qui se présentent aux élections provinciales de 2018, la Fédération des syndicats de l’enseignement (FSE-CSQ), l’Association provinciale des enseignantes et des enseignants du Québec (APEQ) et les 200 000 membres affiliés à la Centrale des syndicats du Québec (CSQ) exigent que les partis politiques prennent des engagements concrets et irrévocables en faveur de l’école publique. Les enseignantes et enseignants de la FSE-CSQ et les citoyens signataires de cette pétition demandent :  de mettre en place des mécanismes assurant une composition de classes équilibrée, notamment en tenant compte des élèves en difficulté, afin que tous aient droit à un enseignement de qualité ; de recentrer les tâches du personnel enseignant autour des activités propres à l’enseignement et de respecter son autonomie professionnelle ; de valoriser la profession enseignante en accordant des salaires à la hauteur du travail réellement accompli. Exigeons collectivement du futur gouvernement des mesures qui permettront à nos enfants de recevoir une éducation à la hauteur de leurs besoins et de leurs aspirations en reconnaissant et en soutenant le personnel enseignant qui se dévoue pour l’épanouissement de la société de demain.  Signez et partagez cette pétition pour soutenir les enseignantes, les enseignants et les élèves du système d’éducation publique québécois et ainsi contribuer à créer un mouvement qu’aucun parti politique ne pourra ignorer. Forgeons ensemble une jeunesse ayant les moyens de ses ambitions!___ In 2018, Quebec’s students must have access to a public education system that meets the very highest standards. In the past, the Government has not allocated enough resources to support the efforts of its teachers, who are finding it increasingly difficult to reconcile work with quality of life. The evidence is clear: Quebec’s public schools have not been given the resources they need, and the impacts of this are felt in our children’s classrooms. In view of the Government’s disengagement and the lack of consideration by the political parties presenting candidates in the 2018 Provincial Elections, the Quebec Provincial Association of Teachers (QPAT) together with the Fédération des syndicats de l’enseignement (FSE-CSQ) and the 200,000 affiliate members of the Centrale des syndicats du Québec (CSQ) are now asking the political parties to make a real, irrevocable commitment to the province’s public schools. The teachers and members of the general public who have signed this petition demand: mechanisms that will guarantee balanced classes, in particular given the number of students in difficulty, so that everyone has access to quality instruction; a context in which teachers can refocus their efforts on activities relating to teaching, and respect for the professional autonomy of teachers; recognition of the true value of the teaching profession, in the form of salaries that reflect the work actually done by teachers. We, the signatories of this petition, ask the new Government to make sure our children will receive an education that meets their needs and aspirations, by recognizing and supporting the teachers whose hard work and devotion help future generations of society to flourish. Sign and share this petition to support the teachers and students in Quebec’s public education system. In doing so, you will help to create a movement that no political party can ignore.  Together, we can make sure today’s youth have the means to achieve their ambitions!

FSE CSQ
30,760 supporters