• Petitioned M. Claude Bartolone

This petition was delivered to:

Président de l'Assemblée Nationale
M. Claude Bartolone
Président du Sénat
M. Jean-Pierre Bel
Ministre des Affaires sociales et de la Santé
Mme Marisol Touraine
Président du Groupe Socialiste, Républicain et Citoyen
M. Bruno Le Roux
Président du Groupe UMP
M. Christian Jacob
Président du Groupe Ecologiste
M. François de Rugy
Président du Groupe de la Gauche Démocrate et Républicaine
M. André Chassaigne
Président du Groupe Union des Démocrates et Indépendants
M. Jean-Louis Borloo
Président du Groupe Radical, Républicain, Démocrate et Progressiste
M. Roger-Gérard Schwartzenberg

Députés français: rétablissez l'échéance d'interdiction du bisphénol A au 1er janvier 2014 !

    1. Petition by

      Réseau Environnement Santé

http://stop-bpa.fr/

MESDAMES ET MESSIEURS LES DÉPUTÉS, PROTÉGEZ PLUS D'UN MILLION D'ENFANTS DU BISPHÉNOL A !

Rassemblement Pour la Planète (RPP) - Réseau Environnement Santé (RES) - Générations Futures - Ecologie sans frontières (ESF) - Agir Pour l'Environnement (APE) - Association Toxicologie Chimie (ATC) - WECF France - Santé Environnement Rhône Alpes (SERA) - CRIIGEN - Appel de la Jeunesse - SOS MCS - Comité Développement Durable en Santé (C2DS) - CNMSE - Non au Mercure Dentaire (NaMD) - WWF France - CNIID

Le Bisphénol A (BPA) est un perturbateur endocrinien : une substance chimique industrielle qui perturbe le système hormonal. Ce dernier associe plusieurs de nos organes dans la sécrétion et la régulation des hormones, qui sont les messagers chimiques naturels indispensables au développement et au bon fonctionnement du corps. Dans les premières étapes de la vie, nos hormones jouent un rôle crucial dans le développement physiologique de l'individu : l'exposition de l'embryon, du fœtus ou du nourrisson à de très faibles doses de perturbateurs endocriniens peut entrainer des impacts irréversibles sur sa santé future.

Les travaux scientifiques récents associent, chez l'animal, l'exposition à de faibles doses de BPA dans le ventre maternel à des pathologies diverses : hyperactivité et troubles du comportement, obésité, tumeur des glandes mammaires, prostate et cancer. Chez la femme, le bisphénol A peut favoriser une puberté précoce, chez l'homme, il entraîne une baisse la qualité du sperme par une diminution du nombre de spermatozoïdes et une augmentation des risques de déficience sexuelle. Il favoriserait aussi l'apparition du diabète, augmenterait les chances d'infertilité, engendrerait des troubles cardio-vasculaires et rendrait moins efficace le traitement par la chimiothérapie lors d'un cancer.

On considère que la voie alimentaire constitue la première source d'exposition au BPA : le BPA est présent dans les plastiques en polycarbonate et dans les résines appliquées en surface interne des boites de conserve et des canettes de boisson.

La bonne nouvelle, c'est que l'Assemblée Nationale et le Sénat se sont prononcés à l'unanimité pour l'interdiction des usages alimentaires du BPA. Mais le processus réglementaire a pris du retard et sous la pression des milieux industriels, les sénateurs ont reporté l'échéance prévue de 18 mois. Au lieu du 1er janvier 2014, nos ustensiles et produits alimentaires ne seraient débarrassés du bisphénol A qu'au 1er juillet 2015.

Rien ne justifie ce report de l'échéance : les solutions de remplacement sont nombreuses (verre, inox, brique cartonnée, autres plastiques) et disponibles commercialement ; plusieurs grandes marques les ont déjà adoptées. Pendant ces 18 mois, ce sont près de 1 245 000 enfants qui sont appelés à naître en France et qui seront exposés inutilement dans le ventre maternel via l'alimentation de leurs parents.

Le Bisphénol A est un scandale sanitaire qu'il faut faire cesser au plus vite. C'est le moment d'agir: les Députés de l'Assemblée Nationale se réunissent dans quelques jours pour voter définitivement la loi interdisant les usages alimentaires du BPA. Nous leur demandons d'œuvrer pour le rétablissement de l'échéance initiale de la loi au 1er janvier 2014.

Organisations signataires :

Rassemblement Pour la Planète (RPP) - Réseau Environnement Santé (RES) - Générations Futures - Ecologie sans frontières (ESF) - Agir Pour l'Environnement (APE) - Association Toxicologie Chimie (ATC) - WECF France - Santé Environnement Rhône Alpes (SERA) - CRIIGEN - Appel de la Jeunesse - SOS MCS - Comité Développement Durable en Santé (C2DS) - CNMSE - Non au Mercure Dentaire (NaMD) - WWF France - CNIID

Bulletins de veille scientifique "Bisphénol" du RES :
http://reseau-environnement-sante.fr/category/ressources/veille-scientifique/bisphenol-a/

Brochure grand public du RES sur les perturbateurs endocriniens :
http://reseau-environnement-sante.fr/wp-content/uploads/2011/06/Brochure_PE_RES_2012.pdf

Recent signatures

    News

    1. Reached 1,500 signatures

    Supporters

    Reasons for signing

      • over 1 year ago

      nicole marquet

      REPORT THIS COMMENT:
    • DAVID BEILLEVAIRE NANTES, FRANCE
      • over 1 year ago

      le danger de ce produit est réel, connu depuis des années et malgré tout maintenu sur le marché

      REPORT THIS COMMENT:
    • dan King RéMIRE MONTJOLY, FRENCH GUIANA
      • over 1 year ago

      life is important

      REPORT THIS COMMENT:
    • Georges CINGAL CAGNOTTE, AL
      • over 1 year ago

      Lorsque je représentais les associations françaises au Bureau Européen de l'Environnement j'ai bénéficié d'une formation accélérée alors qu'on préparais la Directive Produits Chimiques.

      Si seulement nos députés pouvaient prendre le temps de lire et de comprendre cet enjeu majeur !

      G. Cingal, membre du Comité Economique et Social Européen

      REPORT THIS COMMENT:
      • over 1 year ago

      par conviction écologique

      REPORT THIS COMMENT:

    Develop your own tools to win.

    Use the Change.org API to develop your own organizing tools. Find out how to get started.