Au gouvernement birman et à la communauté bouddhiste :  Arrêtez le massacre des Rohingyas en Birmanie.
  • Petitioned Au gouvernement birman et à la communauté bouddhiste.

This petition was delivered to:

Au gouvernement birman et à la communauté bouddhiste.

Au gouvernement birman et à la communauté bouddhiste : Arrêtez le massacre des Rohingyas en Birmanie.

    1. SY Moussa
    2. Petition by

      SY Moussa

      Paris, France

IRIN - Au service de l'humanitaire

 

MYANMAR: Appel aux observateurs internationaux dans l’État de Rakhine Photo: David Swanson/IRIN Environ 800 000 Rohingyas apatrides vivent au Myanmar

BANGKOK, 31 octobre 2012 (IRIN) - Des militants des droits de l’homme ont appelé les observateurs internationaux à protéger les milliers de musulmans de l’ethnie rohingya dans l’État de Rakhine, dans l’ouest du Myanmar, après les violences interethniques qui ont fait plusieurs morts la semaine dernière.

« Nous prions les observateurs internationaux de venir témoigner de ce qui se passe vraiment, afin de faire cesser la violence et les agressions contre des civils innocents », a dit à IRIN Mohammad Nawsim, secrétaire de l’association de défense des droits des Rohingyas, basée à Bangkok.

Les Rohingyas,une minorité musulmane de 800 000 personnes non reconnue par le gouvernement birman, sont persécutés et victimes de discrimination depuis longtemps au Myanmar.

M. Nawsim a lancé cet appel une semaine après de violents affrontements qui ont éclaté pour la deuxième fois en moins de cinq mois entre les musulmans de l’ethnie rohingya et l’ethnie rakhine (majoritairement bouddhiste) dans huit communes rakhines (Kyaukpyu, Kyauktaw, Minbya, Mrauk-U, Myebon, Pauktaw, Ramree et Rathedaung), le 21 octobre.

Selon le Bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations Unies (OCHA), plus de 28 000 habitants ont été déplacés, plus de 46 000 maisons et édifices religieux ont été détruits et au moins 76 personnes ont été tuées.

Selon l’OCHA, ces chiffres ne tiennent pas compte des milliers de personnes qui ont fui par la mer, ni de celles qui sont arrivées à Sittwe (la capitale de l’État de Rakhine) depuis le 21 octobre.

100 000 PDIP dans les camps

Près de 75 000 personnes, majoritairement des Rohingyas, ont été déplacées à la suite d’une flambée de violence interethnique qui a éclaté en juin, après que des jeunes musulmans ont été accusés du viol d’une femme rakhine en mai. La plupart de ces personnes déplacées à l’intérieur de leur propre pays (PDIP) sont entassées dans neuf camps surpeuplés de Sittwe.

Les derniers troubles ont porté le nombre de déplacés réfugiés dans les camps de l’État de Rakhine à plus de 100 000. Cela représente une pression supplémentaire sur l’aide soutenue du gouvernement, des Nations Unies et de leurs partenaires sur le terrain.

Selon les Nations Unies, qui rencontrent des difficultés à atteindre toutes les personnes dans le besoin, il est essentiel d’agir à temps et d’avoir librement accès à toutes ces personnes afin de leur apporter une assistance vitale.

« Il faudrait commencer par avoir un accès international illimité et sans interruption », a dit Phil Robertson, directeur adjoint d’Human Rights Watch (HRW) Asie. Cela passerait notamment par la présence d’un bureau d’observation des droits de l’homme des Nations Unies dans le pays. « C’est une question de premier plan qu’il est essentiel de traiter. »

Le 27 octobre, HRW a publié une image satellite montrant l’ampleur des destructions de maisons et autres propriétés dans une zone à majorité rohingya de la ville côtière de Kyauk Pyu. Il s’agit d’une zone où de nouvelles violences ont éclaté, faisant de nombreux déplacés, et d’où part un important gazoduc transportant du gaz birman vers la Chine.


Photo: David Swanson/IRIN Un groupe de Rohingyas manifeste devant l’édifice des Nations Unies à Bangkok, le 29 octobre

Plus de 800 maisons et bâtiments ont été détruits et de nombreux Rohingyas ont fui la ville par voie maritime pour se rendre à Sittwe, qui se trouve à 200 kilomètres au nord.

« Aucune poursuite n’a réellement été engagée à l’encontre des instigateurs de cette haine et de cette violence », a dit Chris Lewa, directeur du projet Arakan, une organisation de défense des Rohingyas.

Une stabilité fragile

Entre-temps, selon les médias nationaux, le renforcement des forces de sécurité a ramené un calme précaire dans les rues des villes et villages de l’État de Rakhine touchés par les troubles.

Le quotidien d’État New Light of Myanmar a annoncé que la région était « sous contrôle ».

Selon les autorités, 5 000 policiers et 1 000 agents de sécurité aux frontières ont été déployés. L’armée birmane compterait en outre 10 000 soldats dans la région.

M. Lewa a cependant remarqué que même pendant l’actuel état d’urgence, les moines étaient autorisés à manifester et avaient incité à la haine en demandant, pas plus tard que la semaine dernière, l’expulsion des musulmans.

« Les personnes au pouvoir, les autorités, doivent déclarer haut et fort qu’elles ne toléreront plus cela », a dit M. Lewa.

Le Rapporteur spécial des Nations Unies sur la situation des droits de l’homme au Myanmar dit plus tôt que la communauté internationale devait s’assurer que « les droits de l’homme restent la priorité dans ses engagements avec le Myanmar pendant cette période de transition ».

L’année passée, les États-Unis, l’Union européenne, l’Australie et d’autres pays ont allégé leurs sanctions à l’encontre de cet ancien État paria.

ss/ds/cb-gd/amz

Theme (s): Paix et sécurité, Réfugiés et déplacés,

[Cet article ne reflète pas nécessairement les vues des Nations Unies]

 

Source : http://www.irinnews.org/fr/Report/96670/MYANMAR-Appel-aux-observateurs-internationaux-dans-l-%C3%89tat-de-Rakhine

Recent signatures

    News

    1. Le gouvernement birman rejette un appel des Nations Unies

      SY Moussa
      Petition Organizer
      Le gouvernement birman rejette un appel des Nations Unies à reconnaître la citoyenneté des Royingyas - Eglises d'Asie

      En dépit des pressions internationales et notamment des Nations Unies, dont le Comité pour les droits de l'homme a voté une résolution ce 19 novembre où il est souligné que le traitement réservé aux Rohingyas dans l'Etat d'Arakan et des musulmans ailleurs dans le pays est la cause d' " une grave inquiétude ", le gouvernement birman a répété, hier, 22 novembre, ...

    2. La Birmanie refuse la nationalité à ses 800 000 musulmans

      SY Moussa
      Petition Organizer
      La Birmanie refuse la nationalité à ses 800 000 musulmans

      Pas de sharia, pas d'OCI Hier, nous évoquions la situation de l'Angola, majoritairement chrétienne, et qui interdit l'islam et détruit les mosquées. La Birmanie se joint à la lutte contre l'invasion par l'islam. Le gouvernement de Birmanie vient de rejeter la demande urgente du Conseil des Droits de l'homme des Nations Unies, formulée le 19...

    3. Birmanie : une mosquée brûlée par des moines bouddhistes

      SY Moussa
      Petition Organizer
      Birmanie : une mosquée brûlée par des moines bouddhistes

      Les articles les plus lus Vladimir Mikhailovitch Gundyaev Le patriarche de Moscou Cyrille Ier (dont le titre entier est "Sa Sainteté le patriarche de Moscou et de toute la Russie"), né Vladimir... Helmut Schuller Helmut Schüller s'est rendu célèbre comme chef de file d'un mouvement réformateur de l'Église catholique.

    4. une « puissance musulmane mondiale »

      SY Moussa
      Petition Organizer
      Les propos islamophobes de Aung San Suu Kyi, lauréate du Prix Nobel de la Paix

      Le Collectif HAMEB se joint tout naturellement aux organisations Rohingyas, BROUK (Burmese Rohingya Organisation UK) et ARNO (Arakan Rohingya National Organization), dans leur condamnation unanime et ferme des propos irresponsables et inacceptables, qu'a tenu la leader de l'opposition birmane Aung San Suu Kyi, à l'égard de la communauté Musulmane , lors d'une interview sur la chaine britannique BBC, le 24 octobre 2013.

    5. L'Islam, ce bouc émissaire

      SY Moussa
      Petition Organizer
      Le dalaï lama stigmatise les violences anti-musulmanes en Birmanie

      Le dalaï lama a appelé mardi les moines bouddhistes en Birmanie, présumés incitateurs aux violences meurtrières contre la minorité musulmane dans ce pays, à respecter les principes bouddhistes pour mettre fin à l'effusion de sang.

    6. Birmanie : "Tous les musulmans sont dans l’œil du viseur"

      SY Moussa
      Petition Organizer
      Birmanie : le cauchemar des musulmans

      TOUT AZIMUT 2/4. Minoritaire dans un pays bouddhiste, les fidèles d'Allah, à l'instar des Rohingya, ont longtemps été privé de droits et continuent à faire l'objet de persécutions. Les conflits interethniques et inter-religieux sont fréquents et se soldent dans le sang et la quasi indifférence du gouvernement en place.

    7. Nouvelles violences intercommunautaires en Birmanie

      SY Moussa
      Petition Organizer
      Nouvelles violences intercommunautaires en Birmanie

      Nouvelles violences intercommunautaires en Birmanie RANGOUN - Un millier d'émeutiers antimusulmans ont incendié des commerces et des habitations dans une nouvelle explosion de violences intercommunautaires en Birmanie, ont annoncé les autorités dimanche.

    8. Rohingyas, migrants illégaux en Thaïlande, fuient les centres de détention

      SY Moussa
      Petition Organizer
      Des Rohingyas, migrants illégaux en Thaïlande, fuient les centres de détention

      Près de 90 Rohingyas se sont évadés mardi 20 août d'un camp thaïlandais où ils avaient été placés à leur arrivée dans le pays. Ces évasions interviennent alors que le gouvernement thaïlandais envisage de regrouper à la frontière avec la Birmanie les 2000 Rohingyas détenu dans des camps en Thaïlande pour entrée illégale sur le territoire.

    9. La minorité rohingya, victime des troubles confessionnels birmans

      SY Moussa
      Petition Organizer
      La minorité rohingya, victime des troubles confessionnels birmans

      La Birmanie connaît depuis plus d'un an de violents affrontements entre les bouddhistes, majoritaires dans le pays, et les musulmans, qui comptent pour 4% de la population. 125 000 musulmans rohingyas vivant dans l'Etat d'Arakan auraient été chassés de chez eux. Des organisations humanitaires dénoncent un "nettoyage ethnique".

    10. Indonésie, fausse terre d'asile pour les Rohingyas

      SY Moussa
      Petition Organizer
      Indonésie, fausse terre d'asile pour les Rohingyas

      "Indonésie... pays musulman... bien", lance Muhammad Yunus dans un anglais approximatif. Fuyant la persécution en Birmanie bouddhiste, les Rohingyas musulmans pensent trouver un asile dans le plus grand pays de l'islam. Mais la désillusion les attend: ils se retrouvent prisonniers pour des années dans des centres de rétention.

    11. Jakarta. Attentat contre un temple bouddhiste ce n'est pas la bonne réponse

      SY Moussa
      Petition Organizer
      Jakarta. Attentat contre un temple bouddhiste, pas de victime - Terrorisme - ouest-france.fr

      Une petite bombe a explosé dimanche soir dans un temple bouddhiste à Jakarta la capitale indonésienne L'attentat n'a pas fait de victimeLe gouvernement a attribué l'acte à des défenseurs de... Ouest-France

    Supporters

    Reasons for signing

    • farid chraibi FRANCE
      • 6 months ago

      pour la paix

      REPORT THIS COMMENT:
    • Chabane TERKI FRANCE
      • 6 months ago

      Comment peut on accepter et laisser faire de tels agissements, comment ne pas réagir en voyant des bébés pleurant sur leurs mères qui agonisent parterre. ...

      Je ne comprends pas, tant d'histoire d'événements tragiques...nous n'avons rien retenu de la leçon, quel prix faudra t il payer pour vivre en paix dans notre monde quelque soit l'endroit......la haine ne mène qu'à la desolation et au chao, réagissons tous ensemble de par le monde avant qu'il ne soit trop tard et j'ose espérer que ça n'est pas le cas.

      REPORT THIS COMMENT:
      • 6 months ago

      Scandalisée par l'indifférence vis à vis de cette communauté

      REPORT THIS COMMENT:
    • Marina Khaldi FRANCE
      • 8 months ago

      Parce que la justice et les droits de l'homme doivent primés sur toutes autres considérations et que tout génocide doit être dénoncé et combattu. Parce qu'un être humain est en droit d'être traité comme tel.

      REPORT THIS COMMENT:
    • kedar yassine FRANCE
      • 9 months ago

      contre tout genocide

      REPORT THIS COMMENT:

    Develop your own tools to win.

    Use the Change.org API to develop your own organizing tools. Find out how to get started.