Amende aux maîtres qui ne tiennent pas leur chien en laisse

0 a signé. Allez jusqu'à 500 !


Un chien, c'est la responsabilité du maître. Il est comme il a été élevé/dressé. Sauf que le comportement animal demeure soumis à des stimuli qui dépassent la perception humaine : bien souvent, un maître pense naïvement que son chien est gentil, et qu'il ne représente aucun risque. Mais un chien demeure un animal à l'instinct prédominant. Et certains chiens ont des capacités d'attaque bien au-delà de la force humaine à les contrer. C'est pour cela que la plupart des maires ont validé l'interdiction des chiens non-tenus en laisse dans leur propre ville. Tant pour les déjections souillant les lieux, que pour le risque qu'ils représentent (pour les vélos, les passants, les enfants, les cynophobes, les voitures, ... et les autres chiens qui, eux, sont tenus en laisse).

Lors de patrouilles, les forces de l'ordre voient bien les chiens qui ne sont pas tenus en laisse et font comme si c'était normal. J'ai déjà demandé à un groupe de policiers en patrouille pourquoi ils ne faisaient rien contre : il faut qu'un problème grave arrive. Sans quoi, ils ne se voient pas intervenir pour des faits aussi dérisoires et communs, et qu'il y a "plus grave dans la vie". Sauf que lorsque le problème survient (et j'ai pu le constater personnellement), la Police n'est jamais là, et qu'il faut alors se débrouiller tout seul.

Lundi dernier (15 mai 2017), mon propre chien (un dalmatien tenu en laisse) s'est fait attraper au cou par l'un de ces monstres assimilables à un staff ou pitbull : 10 minutes et 8 personnes venues prêter main forte plus tard, on réussissait à dégager mon chien du piège mortel des mâchoires du monstre canin qui lui n'était pas tenu en laisse, et n'avait pas de muselière. Pour porter plainte, il faut à la victime de prendre sur elle et sur son propre traumatisme lié à cette scène (souffrance de son animal innocent et impuissant, avec tout le stress et les dégâts physiques occasionnés), pour écrire une plainte qui lancerait une procédure au Tribunal. C'est à la victime de faire toutes les démarches ! Un comble ! Voilà où mène le laxisme. Et il est temps que cela s'arrête !

Si les maîtres des chiens n'arrivent pas à se motiver seuls à attacher leur chiens (ou les museler s'ils sont dangereux ou de catégorie dangereuse), il revient à la société de sanctionner ces personnes afin d'éviter au reste de la population de vivre dans la crainte et se soumettre au bonheur nombriliste de ces maîtres irresponsables. A défaut d'imposer un permis obligatoire de droit de chien, des amendes réelles doivent pleuvoir sur ces citoyens vivant dans le mépris des lois et des autres. Et l'idée d'un chien détaché ne doit plus être une chose considérée comme "normale" ou négligeable.

A cela, il est grand temps que les arrêtés municipaux mentionnant l'obligation de tenir son chien en laisse soient pris en compte par les agents de Police, et que tout contrevenant soit inquiété, tant par une amende que par le risque de retrait de son chien qui devra être retiré à la fourrière. Que le maître soit à à proximité de son chien détaché n'empêche pas l'animal de pouvoir se précipiter sur un autre chien, sur un enfant qui court, un cycliste, ou sous les roues d'une voiture. Même sans vagabondage, le chien non-attaché demeure une menace réelle, que le chien soit "gentil" ou non (a-t-on pensé au traumatisme d'un conducteur ayant écrasé un "gentil chien" qui a décidé au dernier moment de se mettre devant son véhicule en mouvement ?).

Avoir ou non un chien est un choix. Une liberté. Qu'on soit intelligent ou non. Sain dans sa tête ou non. Mais sitôt que le choix d'en avoir un est pris, les libertés s'arrêtent et les devoirs commencent. Notamment les responsabilités à l'égard du bien-être du chien, de sa santé, mais aussi de son intégration dans le reste de la société. Beaucoup trop de personnes se pensent en droit de ne pas attacher leur chien, notamment en ville, mais la législation est claire sur le sujet : bien peu de mairies en France n'ont pas ratifié l'obligation de tenir son chien en laisse, ces arrêtés municipaux faisant loi.

Je demande donc à ce que tous les agents des forces de l'ordre soient concrètement sensibilisés sur ce sujet, et interviennent sans nécessité de problème préalable, avec avertissement direct, amende et/ou retrait du chien sitôt qu'ils en voient un sur la voie et lieux publics alors qu'il n'est pas attaché. Il en va de la quiétude et sécurité de la plupart des gens, même de ceux qui majoritairement possèdent un chien (mais qui, eux, le tiennent respectueusement en laisse).

 



Yaz compte sur vous aujourd'hui

Yaz ORIUS a besoin de votre aide pour sa pétition “Yaz ORIUS: Amende aux maîtres qui ne tiennent pas leur chien en laisse”. Rejoignez Yaz et 239 signataires.