Victoire

Angoulême : honte aux grillages anti SDF !

Cette pétition a abouti avec 1 675 signatures !


> Le 24 décembre 2014, la mairie d’Angoulême, a fait ériger 24 grillages pour entourer quelques bancs publics situés dans le centre ville.

@XavierBonnefont, maire UMP d’Angoulême, a pris cette décision la veille de Noël pour éviter que quelques SDF ne s’y installent.

> Que pense @MarisolTouraine, la Ministre de la Solidarité, du sujet ?. Rien ?.

Voici ce que dit Patrick Doutreligne, le Président de la #FondationAbbePierre de cet équipement qui « serait » temporaire : « C’est au citoyen de réagir et de dire que cela va trop loin. Le Problème est réel, mais on peut le traiter de façon humaine, intelligente ».

> En effet, « le problème » est réel :

-          25% des SDF ont un travail,

-          le taux de pauvreté a atteint 14,1% de la population en 2010,

-          8,6 millions de personnes vivent avec moins de 964 euros par mois depuis 2010,

-          2,1 millions de personnes vivent avec moins de 642 euros par mois depuis 2010.

> Où sont les promesses faites depuis tant d’années pour s’attaquer aux causes du « problème », et non, comme par la mairie d’Angoulême à leurs conséquences dissimulées derrière 24 grillages ?. « Couvrez cette misère que je ne saurais voir » pour paraphraser le si moderne écrivain Molière dans Le Tartuffe ou l’Imposteur.

Par @NicolasSarkozy #UMP qui avait promis de « réduire de un tiers la pauvreté pendant son quinquennat » ou par @FrancoisHollande #PS qui n’a pas osé annoncer d’objectifs chiffrés ?. De peur de ne pouvoir les inverser ?.

La Conférence de Lutte contre l’Exclusion du 10 décembre 2012 avait fixé sa feuille de route pour régler « le problème » : emploi, accès aux minima sociaux, enfance, surendettement, logement, santé et gouvernance des politiques de solidarité.

Nicolas Sarkozy UMP et François Hollande PS ont juré réduire les inégalités qui se sont creusées entre les 10% des plus riches et les 10% des plus pauvres.

Tout en se réfugiant derrière le si pratique paravent de la disette budgétaire pour justifier le manque de marges de manœuvre pour s’attaquer au « problème » ?.

> Nicolas Sarkozy UMP et François Hollande PS sont-ils sincères sur le supposé manque de moyens financiers ?. Confrontation factuelle.

Nicolas Sarkozy UMP, en août 2004, alors Ministre du Budget, a accordé un avantage fiscal à #Vivendi, dirigé à sa tête par deux de ses vieilles connaissances, Jean René Fourtou alors et depuis Vincent Bolloré : créer 2 100 Nouveaux Emplois en CDI « en contrepartie » des 4 milliards d’euros d’argent des millions de Contribuables réellement encaissés par Vivendi à ce jour. On retrouve ici toute la polémique grandissante sur cet avantage fiscal.

Nicolas Sarkozy UMP a-t-il tenu sa promesse de « réduire de un tiers la pauvreté pendant son quinquennat » ou a-t-il « accentué les inégalités qui se sont creusées entre les 10% des plus riches et les 10% des plus pauvres ? ». Où peuvent se situer les actionnaires de Vivendi comme, par exemple, Jean René Fourtou ou Vincent Bolloré ?.

Depuis, François Hollande PS a-t-il fait concrètement agir son @Gouvernement et @Bercy pour que cette somme astronomique de 4 milliards d’euros soit récupérée et soit allouée à sa promesse faite lors de la Conférence de Lutte contre l’Exclusion ?. Feuille de route ou sortie de route ?. Que sont devenus, par exemple, les deux anciens patrons de Vivendi comme Jean Bernard Lévy, promu nouveau patron d’EDF ou Régis Turrini, promu nouveau dirigeant de l’Agence des Participations de l’Etat (APE) ?. Qui les aurait promus ?.

> Nicolas Sarkozy UMP et François Hollande PS sont-ils sincères sur le supposé manque de moyens financiers ?. La réponse est malheureusement négative. « Promesses, promesses,… ».

> Alors la seule réponse intelligente et humaine appartient « aux citoyens » en signant les deux pétitions #AngoulêmehonteauxgrillagesantiSDF et Vivendi SFR doit rembourser les 3,8 milliards d’euros d’avantage fiscal, pétition qui regroupe déjà presque 32 000 signataires.

Comment ?. D’abord, en les signant, les diffusant et en les relayant à outrance !.

> Sur ces deux sujets majeurs, « qui sont les Ridicules, les Hypocrites et les Imposteurs ? » nous demanderait Molière.

Car, en effet, sur ces deux sujets « cela va trop loin ! ».



Philippe compte sur vous aujourd'hui

Philippe FONTFREDE a besoin de votre aide pour sa pétition “Xavier Bonnefont: Angoulême : honte aux grillages anti SDF !”. Rejoignez Philippe et 1 674 signataires.