Non au détricotage de l’immersion à Waha

Non au détricotage de l’immersion à Waha

0 a signé. Prochain objectif : 500 !
Quand elle atteindra 500 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !
Laurent MULLENS a lancé cette pétition adressée à Willy Demeyer (Bourgmestre de la Ville de Liège) et à

L’enseignement en immersion au Lycée de Waha fêtera bientôt ses 30 ans... et après ?

Hier, aujourd’hui ou dans le futur, vous avez décidé d’inscrire votre enfant dans la filière d’enseignement communal en immersion anglais au Lycée de Waha. Un vrai choix de vie et un projet d’avenir pour votre enfant. 

Cette pétition vous concerne car, cette année scolaire, cette filière pionnière et reconnue bien au-delà de Liège, fête ses 30 ans. Pourtant, la Ville de Liège, et son échevin de l’instruction publique en particulier, continuent à mener des politiques qui lui font courir un grave péril et lui offrent, en guise de cadeau d’anniversaire, une absence de vision claire pour l’avenir !

Ainsi, savez-vous que :

  • Un projet de scission et de déménagement du Lycée de Waha était (et est peut-être toujours) sur la table. Quand, comment, pour aller où ? C’est le flou le plus total et surtout, malgré la victoire des parents qui se sont opposés à ce projet l’année passée, l’ensemble de ces plans semble continuer à être établi sans aucune concertation ni information des parents, directions et enseignant.e.s. Or, le projet pédagogique immersif requiert une taille critique de fonctionnement et, par conséquent, une scission en plusieurs petites entités déforcera gravement la filière, ce qui réduira, de facto, la qualité de l’enseignement.
  • Le nombre d’heures d’anglais en 3e primaire a été réduit de 18h à 12h, et ce à l’encontre de toutes les recommandations et études pédagogiques, et en mettant les parents devant le fait accompli en juin 2019. En réalité, cette mesure qui coûtera pas moins de 230h d’anglais par an à nos enfants a été mise en place pour de simples motifs organisationnels, au mépris de toute autre considération.
  • Les places des enfants fréquentant les écoles maternelles des Beaux-Arts et Louvrex ne seraient plus assurées à Waha pour les prochaines années. Selon nos informations, seulement 26 enfants seraient « choisis » (sur quels critères ?) pour entrer à Waha, les autres étant priés de trouver une autre école, sans garantie aucune de pouvoir y suivre également une filière immersive. Un projet de vie, souvent construit dès la naissance de l’enfant et assorti parfois de véritables sacrifices pour les familles, serait ainsi balayé d’un revers de la main par les autorités communales... qui obligent pourtant les parents à inscrire leur enfant dans une de ses deux écoles maternelles pour leur garantir une place à Waha !
  • Malgré une démarche de concertation entamée avant l’été 2019, la Ville de Liège ne donne aujourd’hui plus aucun signe de vie, ne répond plus à aucune de nos demandes de réunions et ne répond même plus à nos courriers pourtant insistants, laissant croire qu’en coulisses, des mesures impopulaires et menaçant l’avenir de la filière immersive sont en préparation.

En tant que parents et proches d’élèves inscrits dans cette filière, nous refusons ces méthodes et nous refusons de voir la ville de Liège et son échevin de l’instruction publique Pierre Stassart jouer, encore et toujours, avec l’avenir d’un type d’enseignement qui a fait ses preuves depuis 30 ans, et menacer le projet d’enseignement auquel nous avons souscrit, ainsi que l’avenir de nos enfants.

Au contraire, nous exigeons :

  1. La poursuite du processus de concertation et d’information avec le groupe de travail incluant toutes les parties prenantes de ce dossier (parents, enseignants, directions, autorités communales, etc.), promise par M. le Bourgmestre lorsqu'il a repris ce dossier le 1er mars 2019 ;
  2. La mise en place d’un planning de réunion à moyen et long terme pour ce groupe de travail ;
  3. Une décision claire et ferme concernant les modalités d’organisation de la rentrée 2020 (une autre promesse de M. le Bourgmestre) ;
  4. L’arrêt de toute modification des programmes, nombre de filières, regroupements de classes, etc. avant que cela soit proposé et discuté au sein du groupe de travail susmentionné ;
  5. La rédaction d’un cadastre complet des bâtiments (de la Ville de Liège ou non) investigués pour accueillir l’ensemble du fondamental et la diffusion de ce document au sein du groupe de travail ;

Nous, représentant.e.s des parents de la Parents Teachers Association (PTA), demandons aux parents, enseignant.e.s, amis, familles, ancien.ne.s élèves en immersion ou simples citoyens défendant l’enseignement communal liégeois et, plus spécifiquement, la filière immersive, de soutenir notre démarche en signant cette pétition et, ainsi, tout faire pour éviter que les pièces du puzzle que constitue le Lycée de Waha ne soient éparpillées.

(Image du Lycée de Waha, libre de droit. adaptée avec le logiciel Jigs@w Puzzle en version essai)

0 a signé. Prochain objectif : 500 !
Quand elle atteindra 500 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !