Val-David : opposition à la construction d'un concessionnaire auto en bordure de rivière

0 a signé. Allez jusqu'à 1 000 !


Vivre sa rivière est une initiative citoyenne de Val-David, Laurentides, Québec, née de la volonté de mettre en valeur la rivière du Nord qui traverse notre village et de repenser le développement de la 117.

En réaction au projet de construction d'un autre concessionnaire automobile sur la 117, directement aux abords de notre rivière, des citoyens, préoccupés par la santé de la rivière et par la destruction du capital naturel à la porte d'entrée du village, souhaitent engager un débat de fond quant au développement de la 117 et à une possible réappropriation citoyenne de la rivière du Nord.

Page Facebook : https://www.facebook.com/vivresariviere/

Pétition d’opposition au déboisement et à la construction d’un concessionnaire en bordure de rivière et demande de consultation élargie sur l’aménagement du territoire de la 117

Considérant :

·      Notre désir de vivre dans un village entouré de nature, et dans le respect de celle-ci ;

·      La demande de permis récente d’un concessionnaire automobile qui désire déboiser un grand terrain en bordure de la 117 et de la rivière du Nord ;

·      Le fait que, dans ce secteur du village, le projet est soumis au PIIA (règlement sur les plans d'implantation et d'intégration architecturale) qui « régit les aménagements et les constructions dans les zones sensibles du territoire... comme des secteurs encore caractérisés par leur environnement naturel », et que conséquemment, en plus de répondre à la règlementation en vigueur, il doit faire l'objet d'une évaluation qualitative de la part du conseil municipal ;

·      L’étude actuelle du projet de loi 132 à l’Assemblée nationale, qui vise à mieux protéger les milieux humides et hydriques, et dont l’introduction propose: « une réforme de l’encadrement juridique applicable aux milieux humides et hydriques en vue de moderniser les mesures prévues pour assurer leur conservation » et ceci en visant des réformes concernant la planification de l’aménagement du territoire, la planification et la gestion intégrée des ressources en eau, le régime d’autorisation environnementale et les mesures de conservation du patrimoine naturel ;

·      Et le fait que les récentes inondations au Québec sont attribuées par plusieurs à la mauvaise gestion des milieux humides et hydriques dans la province.

 Nous demandons :

 Au Conseil municipal de Val-David :

·      De tenir compte du principe 1 de la Politique environnementale de Val-David[1] et de l’existence de la Charte des paysages naturels et bâtis des Laurentides[2], et conséquemment ;  

·      De déposer un avis de motion suite à la demande de construction d’un concessionnaire automobile sur le terrain cadastré 2991964 et situé en face du concessionnaire Honda ;

·      D’organiser une consultation publique sur l’aménagement du territoire au bord de la 117 et de la rivière du Nord afin que la population puisse s’exprimer sur son désir que ce secteur de la 117 soit soumis à une règlementation favorisant un développement commercial plus harmonieux et respectueux de l'environnement, en limitant le déboisement, l’asphaltage et le nombre de cases de stationnement, par exemple.

 Aux propriétaires du Hyundai Ste-Agathe :

·      de renoncer à leur projet de déménagement à cet emplacement, pour  éviter le déboisement d’un autre terrain en bordure de la rivière et de la 117 ;

·      d’opérer leur agrandissement en utilisant un terrain aménagé déjà déboisé, en y implantant leurs idées vertes.

Aux candidats des élections municipales de l’automne 2017 :

·      de mettre la protection des paysages et des milieux naturels au cœur de leurs priorités ;

·      de s’engager à poursuivre les démarches entamées par la municipalité afin de mieux protéger la rivière du Nord et les espaces boisés au bord de la 117.


[1]  Principe 1 Politique environnementale  de Val-David: « La protection et la mise en valeur de la faune et de la flore. La nature est à la base du principe de protection de l’environnement. Il faut rappeler que certains écosystèmes plus fragiles doivent bénéficier d’une plus grande attention et protection, particulièrement lors de développements résidentiels ou commerciaux. »

 
[2]  La Charte des paysages « formule des principes directeurs, et propose des engagements qui accompagnent les intervenants gouvernementaux, municipaux, associatifs et privés, soucieux de contribuer au développement durable de la région des Laurentides tout en assurant la protection de ses paysages » 



Vivre sa rivière compte sur vous aujourd'hui

Vivre sa rivière a besoin de votre aide pour sa pétition “Vivre sa rivière: Val-David : opposition à la construction d'un concessionnaire auto en bordure de rivière”. Rejoignez Vivre sa rivière et 957 signataires.