SAUVONS LE COMPLEXE SPORTIF "PHILIPPE DURAND"

0 a signé. Allez jusqu'à 5 000 !


"Madame la Ministre.

Permettez-moi brièvement de me présenter. Je me nomme Grégoire Decoopman, j'ai 52 ans et je suis animateur sportif depuis 26 ans au sein du service des sports d'Arc France, entreprise plus connue historiquement sous le nom de Verrerie Cristallerie d'Arques (dans le Pas de Calais). Monsieur le Président de la République s'y est rendu lors de sa campagne présidentielle pour y rencontrer ses dirigeants et repreneurs américains, et discuter vraisemblablement des difficultés économiques rencontrées par le Groupe, leader mondial des Arts de la table. Lors d'un reportage télévisé, Monsieur le Président de la République a notamment pris Arc France comme modèle d'entreprise française en difficulté ayant su redresser la barre.

J'en reviens aux raisons qui m'incitent à vous écrire. Un peu d'histoire si vous me le permettez. Né de la volonté de feu Monsieur Jacques Durand, grand patron de la VCA, grand précurseur en termes de politique sociale visant au bien être de ses salariés et de leurs familles, l'usine s'est dotée dès 1973 d'un complexe sportif unique pour l'époque et certainement toujours inégalé à ce jour. Composé de deux salles omnisports, d'une salle de musculation, d'un court de squash, d'une salle renfermant deux courts de tennis, de deux salles de danse, de quatre terrains de football, le complexe sportif Philippe Durand réunit cette saison 1 450 adhérents, âgés de 4 à 80 ans, valides et handicapés physiques et mentaux, répartis dans une trentaine de disciplines. Ce joyau de l'Audomarois est aujourd'hui menacé de fermeture. Les raisons en sont multiples mais sont liées sans conteste à la situation économique de survie de l'entreprise.L'entreprise n'a tout simplement plus les moyens financiers d'assumer le coût de fonctionnement d'une telle structure. Malgré des démarches effectuées auprès des autorités publiques locales, communes et Communauté d'Agglomération du Pays de Saint-Omer (CAPSO), aucun repreneur ne s'est manifesté positivement malgré la proposition de cession des installations sportives pour l'euro symbolique. L'aspect financier lié à son fonctionnement mais aussi aux travaux de réhabilitation et de mise en conformité pour l'accessibilité des personnes handicapées, est encore et toujours omniprésent. Les dirigeants de l'entreprise se sont donc résolus à vendre le complexe sportif auprès d'organismes privés.

Voir ce joyau sportif être vendu et rasé pour y laisser pousser des habitations m'est absolument insupportable. Au delà de perdre mon emploi, je pense avant tout à tous ces gamins que j'y ai vu grandir, s'épanouir au travers d'une activité physique, ces gamins devenus adultes m'amener aujourd'hui leur enfants, ces familles qui sur trois générations fréquentent quotidiennement "mon" gymnase, ces salariés de l'entreprise, simples ouvriers ou cadres venir se défouler le temps de la pause du midi ou lors de rencontres programmées entre collègues le soir. Quel gâchis ce serait !

Aujourd'hui, il ne se passe pas une journée sans que l'on nous vante dans les médias les bienfaits de l'activité physique. Les campagnes de promotion ne se comptent plus. On nous parle de sédentarité, d'obésité, de diabète, d'isolement et de tant d'autres maux qui touchent notre société. A la modeste échelle de l'Audomarois, les collectivités locales, les habitants du plus jeune au plus âgé, les personnes valides et handicapées, disposent d'un outil merveilleux. Certes, il y a des travaux à effectuer mais la mutualisation, terme au combien à la mode, la mutualisation des volontés, des moyens humains et financiers, ne peut-elle pas se mettre en place et faire du devenir du complexe sportif Philippe Durand un des plus beaux exemples de réussite et d'intelligence ?

Comme des millions de français, je vous ai admiré Madame la Ministre, j'ai crié, hurlé devant ma télé devant vos exploits sportifs portant haut les couleurs de la France. Modestement, je vous adresse ce message en forme de bouteille à la mer. Le lieu et la méthode pour le faire ne sont très certainement pas convenus, mais c'est en désespoir de cause que je me suis autorisé à passer par votre compte facebook.

Je vous remercie, Madame la Ministre, d'avoir pris le temps de me lire et j'ose espérer que la situation du complexe sportif Philippe Durand, vecteur social de toute une région, aura su retenir votre attention.

Recevez, Madame la Ministre, mes très obligées salutations sportives.

Grégoire Decoopman "
 
 

 



COLLECTIF POUR SAUVER LE COMPLEXE SPORTIF "PHILIPPE DURAND" compte sur vous aujourd'hui

COLLECTIF POUR SAUVER LE COMPLEXE SPORTIF "PHILIPPE DURAND" a besoin de votre aide pour sa pétition “vincent Maquignon: SAUVONS LE COMPLEXE SPORTIF "PHILIPPE DURAND"”. Rejoignez COLLECTIF POUR SAUVER LE COMPLEXE SPORTIF "PHILIPPE DURAND" et 3 830 signataires.