Vincent Feltesse, élu ou magistrat, il faut choisir !

0 a signé. Allez jusqu'à 500 !


Cher Vincent Feltesse,

S'il y a un constat que vous pouvez partager avec nous, c'est celui d'une distance presque abyssale entre élus et citoyens. Le discrédit jeté sur la classe politique est tel qu'à chaque élection l’absentéisme atteint des niveaux records et que les extrêmes deviennent durablement des valeurs refuges.


Dans ce contexte, la nomination discrétionnaire à la Cour des comptes du proche conseiller élyséen que vous êtes, a fait vivement réagir. Sans compétences reconnues, sanctionnées par un diplôme ou une expérience probante en finances publiques, vous vous voyez parachuté, à la veille des fêtes de fin d'année et au crépuscule du mandat de François Hollande, conseiller-maître de cette noble juridiction financière.


On apprend par ailleurs par la presse que votre rémunération avoisinera les 7.000 euros mensuels et pour rajouter au malaise, vous entendez conserver vos mandats bordelais de conseiller municipal, conseiller à la métropole et conseiller régional.


Votre situation n'est pas unique mais elle n'en est pas moins révoltante. Avez-vous pleinement conscience que cette nouvelle manifestation du fait du prince dont vous êtes l'unique bénéficiaire, abime cruellement notre République ?


Aujourd'hui, vous avez une responsabilité parce qu'en la matière, les actes individuels sont tout aussi importants que les décisions politiques. Vous devez choisir. Choisissez une vie politique, à disposition de vos électeurs et au service des collectivités dont vous êtes élu. Ou bien choisissez une carrière à la Cour des comptes au sein de laquelle vous allez devoir dans un premier temps vous former et pour laquelle ensuite vous devrez contrôler les actes des institutions publiques et les dérapages éventuels de leurs représentants.


Vous savez que vous ne pouvez pas concilier les deux. Éthiquement injustifiable, ce serait aussi prétendre qu'on peut être l'un ou l'autre à temps partiel. Démontrez-nous que vous servez avant de vous servir. Redonnez-nous foi en la politique. 



Stéphane PUSATERI compte sur vous aujourd'hui

Stéphane PUSATERI a besoin de votre aide pour sa pétition “Vincent Feltesse, élu ou magistrat, il faut choisir !”. Rejoignez Stéphane PUSATERI et 360 signataires.