Villa Mirasol : non à la défiguration de ce monument historique des Sables d’Olonne

Villa Mirasol : non à la défiguration de ce monument historique des Sables d’Olonne

0 a signé. Prochain objectif : 2 500 !
Quand elle atteindra 2 500 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être reprise par les médias et journaux locaux !
APROPO LES SABLES D’OLONNE a lancé cette pétition

Madame le Ministre de la Culture,

Monsieur le Maire des Sables d’Olonne,

Nous demandons la démolition de la construction neuve édifiée sur la terrasse de la villa Mirasol, bâtiment emblématique qui fait partie d’un immeuble de villégiature inscrit aux Monuments historiques.

Ne laissez pas défigurer notre patrimoine !

Située sur le front de mer des Sables d’Olonne, Mirasol vient de faire l’objet d’une restauration de sa façade en pierre de taille. Elle est la partie la plus vaste d’un immeuble de villégiature inscrit le 29 octobre 1975 à l’Inventaire des Monuments historiques. Composé de quatre bâtiments mitoyens, dont Mirasol, ledit immeuble de villégiature, œuvre de l’architecte Maurice Durand, est un fleuron de l’architecture balnéaire des Sables d’Olonne.

 

Une verrue inacceptable sur un monument historique

Le 10 juin 2022, le démontage des échafaudages de la restauration de la façade a révélé la présence d’une construction neuve sur la terrasse de Mirasol.

Ce que les habitants et les touristes prenaient pour la silhouette d’une cabane de chantier provisoire est en fait une adjonction sur la terrasse supérieure. 

Par son emplacement, son volume, sa hauteur, son emprise sur la terrasse, son absence de qualité architecturale, son absence d’insertion au cœur de l’immeuble de villégiature auquel elle appartient, sa très forte visibilité depuis l’espace public, notamment depuis le Remblai, la plage, la place Foch, la rueTravot et la rue des Corderies, cette construction neuve forme une verrue inesthétique qui défigure totalement ce monument historique. Tout ça pour une salle de réunion, ou un espace événementiel (agrémenté de la terrasse) qui serait loué à des entreprises, selon une version publiée par France Bleu Loire Océan.

 

Une autorisation de la DRAC et de l’ABF qui posent question

Selon la DRAC des Pays de la Loire, le projet consistait en l’adjonction d’une pièce supplémentaire  à droite et le travail de ses Services a consisté à faire en sorte que cette adjonction ne soit pas plus visible de l’espace public que l’existant.

Manifestement, c’est raté ! L’existant occupant tout le fond de la terrasse, il coule de source que toute adjonction en avant de la ligne dudit existant ne pouvait qu’être terriblement visible depuis l’espace public, comme le démontre la photo. La demande de permis aurait donc du être refusée.

Par ailleurs, lors d’une expertise diligentée par la Mairie le 13 juin dernier, il a été constaté que cette construction neuve n’était pas conforme au permis, les dimensions du volume construit étant supérieures notamment en hauteur (40 cm).

Cependant la réduire aux dimensions du permis accordé ne changera rien. Elle restera très fortement visible depuis l’espace public et continuera à défigurer ce monument historique.

En conséquence, nous demandons l’annulation du permis accordé, le refus de tout permis rectificatif et la démolition de cette verrue.

 

Signez et relayez notre pétition

Vous êtes Sablais, Vendéen, touriste français ou étranger, etsoucieux de la préservation du patrimoine architectural de notre pays, alors signez notre pétition et relayez-la massivement autour de vous.

Il est urgent de réagir pour obtenir que le Ministère de la Culture, la DRAC et l’Architecte des Bâtiments de France protègent nos monuments historiques et défendent en premier lieu le patrimoine et l’intérêt général.

0 a signé. Prochain objectif : 2 500 !
Quand elle atteindra 2 500 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être reprise par les médias et journaux locaux !