Mettre en place un fonds de dotation national dédié aux associations

0 a signé. Allez jusqu'à 200 !


 La loi de confiance dans l’action publique adoptée cet été, a inscrit dans le marbre la suppression de la réserve parlementaire, au motif qu’elle est opaque, clientéliste et coûteuse. Depuis 2012, diverses mesures ont permis de la rendre plus transparente (open data, jurys citoyens…) mais cela n’a pas été suffisant.

Supprimer la réserve parlementaire revient à priver les associations de ressources nécessaires à leur survie, et encore plus dans un contexte général de baisse des dotations.

Le Sénat a proposé un substitut à la réserve parlementaire : un fonds de dotation visant à financer les projets d’équipement des petites communes. En revanche, rien pour les associations.

Elles jouent un rôle essentiel en matière de cohésion, de lien social. Elles n’ont pas à faire les frais de la réforme. Dans ce cadre, ne pourrait-on pas expérimenter le budget participatif ?

En effet, il serait possible d’imaginer que serait mise en place une gouvernance  collégiale comportant aux côtés du préfet ou du sous-préfet, des citoyens faisant acte de candidature et tirés au sort. Cette gouvernance introduit une forme de participation citoyenne, consacrée pour la première fois, à la répartition de crédits d'Etat. Elle pourrait être mise en œuvre dans chaque circonscription sous l'égide du préfet et du député.

Merci à toutes et tous pour votre soutien ! »



Agir Autrement Tournus compte sur vous aujourd'hui

Agir Autrement Tournus a besoin de votre aide pour sa pétition “valeriebourdillon@orange.fr: Mettre en place un fonds de dotation national dédié aux associations”. Rejoignez Agir Autrement Tournus et 120 signataires.