LES DIRECTS DE LA FERTE MILON-PARIS de 7h18 et 18h05 EN SURSIS NON A LEUR SUPPRESSION

0 a signé. Allez jusqu'à 1 500 !


Le collectif des usagers de la ligne P La Ferté Milon - Meaux - Paris se mobilise pour vous sensibiliser sur la volonté des opérateurs Ile de France Mobilités, validé par la SNCF de la suppression définitive au 1er décembre des directs de 7h18 au départ de la Ferté Milon, et 18h05 au départ de Paris Est.  

Le projet : les remplacer par des navettes en correspondance avec ceux de Château Thierry.

Notre quotidien étant déjà bien assez impacté par les nombreux incidents sur l’ensemble de la ligne P, ce projet va inévitablement dégrader nos conditions de transports, rallonger notre trajet, et nous obliger à voyager debout. Mais également l’ajout de coûts supplémentaires, les usagers emprunteront leur véhicule vers Trilport, Meaux, Villers Cotterets, des dépenses de carburant, parkings, ajoutés aux frais de mode de garde etc…

Les raisons de cette volonté :

Les problèmes sur les inox, et le nombre grandissant d'usagers sur Château Thierry. Supprimer les inox, nous n’y voyons aucun inconvénient mais conservons nos directs ! Il nous faut garder un lien avec Paris, nous en avons assez de subir une nouvelle fois, nous existons au même titre que les autres territoires !

Gardons à l’esprit qu’une telle suppression c’est aussi la porte ouverte à la disparition du 1er direct, voire d’autres surprises peu glorieuses, et terminer uniquement en circulation avec des bus.

Notre territoire grandit, il suffit de le constater sur les parkings, les quais se remplissent, nous avons le droit à la même considération que les autres lignes franciliennes.

Nous rappelons l’engagement émis à plusieurs reprises par Valérie Pécresse notamment le 15 février 2019 sur le report de 14 à 16 AGC dès la fin de l’électrification de l’axe de Provins en 2021, pour nous permettre une meilleure fiabilité notamment sur nos directs.

Ce projet est-il aux oubliettes ?

Nous n’avons pas à pâtir du manque d’anticipation des opérateurs, nous avons aussi besoin d’un plan d’urgence au même titre que le RER B (d’un montant de 3 milliards), Madame La Présidente, des moyens financiers doivent être consacrés au matériel, au technicentre de Noisy.

L’engagement de l’électrification, la reprise des études sont un très grand pas en avant, nous en sommes bien évidemment satisfaits, mais avant cela c’est notre vie actuelle, dès à présent qu’il nous faut des moyens, et non pas de nouveau un sacrifice sur notre ligne pour régler les problèmes de l’ensemble de la ligne P.

A ce titre, nous rappelons les mesures clés de la Loi Mobilités votée le 17 septembre dont l’ambition est :

Améliorer concrètement les déplacements au quotidien pour TOUS les citoyens et dans TOUS les territoires.

-      Investir plus et mieux dans les transports du quotidien

-      Assurer le bon fonctionnement des transports

-      Apporter des solutions de mobilités à tous et dans tous les territoires

Ces suppressions vont à l'encontre de ces mesures !

Nous sommes l’éternel vilain petit canard.

Il n’y a pas assez de matériel pour tous, nous partageons le matériel AGC avec l’axe de Provins, comment supprimer les inox sans détériorer notre quotidien, et le leur c’est impossible.

Les zones rurales ont besoin plus que tout que l'on favorise et que l'on développe la mobilité de leurs habitants et non qu'on la détériore.

Nous avons donc dès à présent besoin de vous tous par le biais de cette pétition pour sauver nos directs, vos trains, nous méritons un tant soit peu d’égard sur les territoires ruraux.

 

Merci !