Sauvons nos espaces verts à Sainte Foy lès Lyon!

0 a signé. Prochain objectif : 500 !


Par cette pétition, nous réclamons: 


1 - que vous procédiez immédiatement au remplacement des deux arbres abattus au Clos du Cardinal, en application des préconisations du Plan national biodiversité du 4 juillet 2018. Ceci dans l’objectif de pouvoir, dans les meilleurs délais, procurer une ombre et un bien-être incomparable aux passants, aux résidents de Beausoleil et accessoirement, aux usagers du petit parking existant. 


2 - que vous rendiez public l’ensemble des rapports de 2017-2019 & 2020 concernant l’état sanitaire des deux arbres abattus ce 4 juin 2020. 


3 - Et enfin, que vous décidiez d’ouvrir, au plus tôt, une concertation publique sur les circulations, les stationnements et les espaces végétaux du centre-bourg, intégrant le devenir du Jardin du Clos du Cardinal. 


Bien sincèrement. 

Pour les habitants de Sainte-Foy-lès-Lyon, 

Les élus SainteFoyAVENIR 

 


Contexte: 


Ce jeudi 4 Juin 2020, deux magnifiques arbres ont été abattus dans le jardin du Clos du Cardinal, le seul espace vert du centre-bourg de Sainte Foy les Lyon. 
Ce tilleul et cet érable ont malheureusement été rapidement abattus ce jeudi 4 juin, au nom de la nécessaire préservation de la sécurité des biens et des personnes. 
Mais nous sommes inquiets: La mairie ne nous a pas informés, en temps utiles, des diagnostics portés sur ces arbres, et refuse depuis Mars 2020 de rendre publics des rapports d’expertises phytosanitaires portant sur ces deux arbres, apparement faits en 2017, 2019 et mai 2020.

De plus, la Mairie n’a pas associé les habitants et usagers du centre-bourg à la réflexion sur le ré-aménagement de cet espace végétal, ni au projet électoral du Maire Véronique Sarselli de créer un parking de 35 places en lieu de cet espace vert. Le Maire pense pouvoir imaginer seule cet « urbanisme à taille humaine » qu'elle réclame et défend.

Cela ne correspond pas à la conception de la vie démocratique qu'ont les fidésiens. Les premiers concernés (habitants, commerçants, usagers des services publics, etc.), avec les élus, doivent être impliqués au processus de réflexion que le Maire prétend avoir tenu. Elle est en responsabilité, et donc, en mesure de prendre cette initiative indispensable au débat démocratique et à la paix civique.