Pour la reconnaissance du vol à la souris ou "mouse jacking" par les assurances

0 a signé. Allez jusqu'à 100 !


Parce que nous voulons toutes et tous des villes plus propres, plus sûres, plus accueillantes pour nos enfants, nous sommes de plus en plus nombreux à faire le choix du vélo comme mode de déplacement urbain. Un vélo à assistance électrique souvent, pour être sûr de ne pas regretter ce choix. Un investissement conséquent qui en fait un objet de convoitise. Protégé, cadenassé, surveillé, on le pense à l'abri le soir venu derrière les portes de sa maison. Jusqu'à ce matin où le précieux VAE a disparu sans laisser de trace, sans effraction. Au commissariat, on vous explique qu'il s'agit d'un "vol à la souris", un vol électronique qui ne dit pas son nom... du moins pour les assureurs. Vous ne pouvez pas prouver que votre porte était fermée, qu'un pirate a hacké tranquillement votre portail ? Alors pas d'indemnisation. Et maintenant ? On reprend son vieux diesel, on encombre les wagons des transports en commun ou on incite Messieurs les assureurs à reconnaître la réalité des voleurs modernes ? Selon l’Observatoire Traqueur, le "mouse jacking" a connu une progression fulgurante en 2016 (+ 40%) pour représenter 70% des vols de voiture. Et la pratique s'étend maintenant à nos habitations. Malgré les nombreuses jurisprudences, les compagnies et mutuelles d'assurances continuent de faire la sourde oreille et d'accuser leurs souscripteurs au mieux de négligence, au pire de malhonnêteté. Pourtant, il a été reconnu maintes fois que cette exclusion de garantie n’est pas conforme à l’article L. 113-1 du code des assurances et qu’il s’agit d’une clause abusive qui doit être réputée non écrite. A quand le changement pour tous ? Ne serait-il pas temps que ces grands groupes soutiennent eux aussi la transition écologique ?



Annabelle compte sur vous aujourd'hui

Annabelle VILMONT a besoin de votre aide pour sa pétition “Vélo volé à domicile / Pour la reconnaissance du vol à la souris "mouse jacking" par les assurances”. Rejoignez Annabelle et 82 signataires.