NON à la prise d'otage des français par les cheminots ! Ne payons plus nos billets

0 a signé. Allez jusqu'à 200 !


Nous sommes des millions de français à êtres pris en otage par les cheminots de la SNCF.

Nous sommes des millions à subir chaque semaine des retards, des annulations, des grèves, des disfonctionnements qui impactent sur nos vies de salariés, d'auto-entrepreneurs, de travailleurs précaires, de salariés, de patrons de PME, d'intérimaires, de parents, d'étudiants, de personnels travaillant dans nos hopitaux, dans nos crèches, et dans nos écoles.

Il est hors de questions que nous soyons solidaire à ce mouvement de grève ; non seulement parce qu'il concerne des acquis qui datent d'un autre temps , mais aussi et surtout parce que nous ne soutiendrons jamais ceux qui ont abusé de leur pouvoir et fait subir les conséquences de leur caprices. 

Les cheminots, toujours disponibles pour mettre des amendes , ne nous remboursent néanmoins pas les pertes qu'ils engendrent sur NOTRE quotidien, nos économies, nos vies de famille.  

Nous sommes POUR le droit de grève de ceux qui souffrent, nous pensons au personnel hospitalier, au personnel d'EHPAD, aux travailleurs sociaux, au personnel de prisons, dont le quotidien devient parfois cauchemardesque. Il est ancré dans la culture française de se ranger aux cotés du plus démuni.

Nous serons toujours aux cotés de ceux qui subissent des abus de pouvoirs du gouvernement et ce, en toute impunité- mais jamais au coté de ceux qui prennent en otage la population pour des acquis hors du temps.

Aux cheminots d'être enfin solidaires et progressistes, de faire comme tous les autres français soumis aux régimes spéciaux, aux 3-8 et à un départ à la retraite à un âge raisonnable. L'ère du charbon est depuis bien longtemps terminé, le monde évolue, les technologies, la santé, et l'économie également.

D'autre part, l'éternelle excuse du fiasco qu'a représenté l'ouverture à la concurrence en Angleterre cache mal tous les autres exemples où elle a été bénefique (en Italie par exemple).

Si néanmoins les cheminots veulent continuer leur mouvement de grève, qu'ils le fassent sur leur temps libre, sur leurs deniers, et engageant leurs responsabilité, car c'est malheureusement ce que nous faisons lorsque nous subissons ces grèves.

Sans aucune couleur politique et au nom de la citoyenneté, soutenons ceux qui ont déjà un quotidien parfois difficile et qui vont subir encore plus à cause de ces grèves. 

Refusons de payer le moindre billet de train/ amende tant que la greve aura lieu. Demandons le remboursement intégral de nos abonnements mensuels ou annuels. Qu'ils engagent LEURS salaires.

Ne payons plus pour un service défectueux, qui abuse de son pouvoir sur les usagers et les instrumentalise pour faire pressions sur le gouvernement. 
Que les cheminots prennent leurs responsabilités face aux millions de français qu'ils méprisent en les immobilisant. 

 

 



Sarah compte sur vous aujourd'hui

Sarah B. a besoin de votre aide pour sa pétition “Usagers: NON à la prise d'otage des français par les cheminots ! Ne payons plus nos billets”. Rejoignez Sarah et 110 signataires.