Recalons Blanquer!

0 a signé. Prochain objectif : 500 !


Contre le sabotage du service public d’éducation : Recalons Blanquer !

« A moi la communication et la propagande dans les médias, à vous les difficultés et la débrouille... » : C’est ainsi que peut se résumer la stratégie de Jean-Michel Blanquer depuis sa nomination au ministère de l’éducation nationale. Les personnels mais aussi les élèves et les parents subissent depuis deux ans le mépris et l’autoritarisme d’un ministre idéologue dont le projet néolibéral de destruction du service public d’éducation n’est un secret pour personne.

Réformes inégalitaires et bâclées, imposées sans concertation dans le secondaire, injonctions pédagogiques rétrogrades et autoritaires dans le primaire, consignes arbitraires et illégales lors de la session du baccalauréat 2019, double discours permanent, suppression du paritarisme, volonté de mise au pas des personnels et répression des lycéen.e.s mobilisé .e.s, mise à mal de la confiance entre l’institution et les parents d’élèves… La liste est longue des attaques du ministre contre sa propre institution, ses personnels et ses usagers.

Nous nous sommes mobilisé.e.s dans les instances, dans nos établissements, dans la rue, avons porté notre message aux représentant.e.s politiques, informé l’opinion publique… Non seulement Jean-Michel Blanquer n’a tenu aucun compte des avis majoritaires mais il s’acharne à aggraver les choses depuis le début de la crise sanitaire. Obsédé par la communication et la volonté de réduire les dépenses d’éducation, il réaffirme la supposée efficacité de la « continuité pédagogique », il vante les perspectives de travail à distance, minimise les inégalités scolaires accentuées par le confinement et la numérisation de l’enseignement, il participe au « prof-bashing » pour masquer sa gestion politique calamiteuse. Sa relation aux enseignant.e.s, aux personnels administratifs et de direction engendre des conditions de travail et d’apprentissage insupportables pour les élèves et les personnels.

La démission de l’actuel ministre de l’éducation doit intervenir le plus tôt possible.


                          Elèves, parents, personnels: c’est lui ou nous...

                                                Blanquer démission !

                 Collectif de défense du service public d'éducation 38



CDE 38 compte sur vous aujourd'hui

CDE 38 a besoin de votre aide pour sa pétition “Usagers et personnels éducation nationale: Recalons Blanquer!”. Rejoignez CDE 38 et 260 signataires.