Urgence écologique et humaine : un moratoire éolien nécessaire pour les Hauts de France

0 a signé. Allez jusqu'à 5 000 !


Tout excès est néfaste pour l'environnement, c'est pourquoi une révision des lois et un moratoire éolien pour la région Hauts de France sont désormais urgents :

POURQUOI Y A-T-IL URGENCE ?
Parce que les objectifs prévus pour 2020, en matière d'éoliennes terrestres, sont déjà dépassés en Hauts de France.
Il suffit de voir cette carte et Analyse du développement éolien en HdF (p.12 et 13) pour comprendre.

La Somme, département le plus touché de France, couvre près de 10% de l’énergie éolienne nationale avec près de 1000 éoliennes autorisées en 2019... 

Mais les projets continuent d’être acceptés, et RTE (Réseau de transport d’électricité) prévoit de raccorder plus du DOUBLE des objectifs initiaux sur la Région… Lien : Nouveau Schéma, raccorder 3GW d’énergies renouvelables supplémentaires (dont 90% d’éolien terrestre). (Approbation au second semestre 2018)

Nous ne pouvons laisser faire. C'est une complète aberration pour la faune et les riverains.

Pourquoi y a-t-il urgence ?

ECOLOGIQUE ?
Parce qu’aucune étude environnementale n’a été faite à l’échelle de la Région, ou des départements, afin de savoir si biodiversité et écosystèmes peuvent supporter 2 à 3 fois plus d’éoliennes.

Ce qui est pourtant contraire à la loi !
L’ancien Schéma éolien du SRCAE est en effet obsolète, et les seules études réalisées sont celles financées par chaque promoteur pour son propre parc. Ce qui ne permet évidement pas d'avoir une vue d'ensemble suffisante.

Une étude indépendante et globale est donc indispensable...
!!! !!! La Région est un couloir de MIGRATION majeur,
!!! !!! Des espèces PROTEGEES sont sensibles à l’éolien (Ex. Chauves-souris),
!!! !!! La LPO n’a pu obtenir aucun suivi de mortalité en Hauts de France pour cette étude (page 37)
!!! !!! La fondation d’une éolienne nécessite 1000 tonnes de BETON, dont la quasi totalité restera à vie dans les champs. Environs 600 000 tonnes de béton sont donc dores et déjà dans les terres agricoles du département. Qu’en est-il de cette pollution ?

ET HUMAINE ?
Parce qu’aucune loi, ni textes n’existent pour empêcher la saturation et l’encerclement des villages. La seule limite est la distance de 500m entre éoliennes et habitations, la plus courte d’Europe. Malgré des éoliennes de plus en plus hautes…
C’est pourquoi de nombreux villages se trouvent totalement cernés par les centrales éoliennes industrielles. Voir la carte de notre secteur pour exemple.
Les avis environnementaux, enquêtes publiques et les communes sont de plus en plus défavorables, mais les permis sont tout de même accordés…

Nous devons préserver le riche patrimoine historique et naturel de la région, mais aussi de la France entière par des mesures et une révision des lois...

SIGNEZ ET PARTAGEZ CETTE PETITION POUR :

  • Suspendre les projets de la région par un moratoire, le temps que les études écologiques et paysagères nécessaires soient réalisées.
  • Qu’une loi soit créée afin de protéger les riverains de la saturation et de l’encerclement, au nom de la Convention Européenne des paysages, signée par l’Etat.
  • Demander un réel dialogue environnemental avec notre gouvernement, comme défini par la Convention d’Aarhus, elle aussi ratifiée par la France.
  • Que le groupe de travail éolien du Ministère, comprenne au moins une association de protection du patrimoine et/ou du cadre de vie.
  • Et enfin pour que la réglementation en vigueur sur la distance de 500m entre éoliennes et habitations soit réévaluée, et devienne proportionnelle à la taille des nouvelles machines. Ou a minima pour que la proposition de loi (N° 4646, Mai 2017 et N° 129, Août 2017visant à exiger une distance de 1000m soit acceptée.

Grâce à vous, notre région peut devenir aujourd’hui, le symbole d’un déploiement plus responsable et réfléchi de l’éolien en France...
Pour une énergie véritablement respectueuse de l’environnement et des hommes,
Merci.
SOS de nos campagnes 80. Association loi de 1901, de protection de l'environnement et du cadre de vie. Notre page Facebook