Petition Closed

Soutien à Jean-François Niort

PÉTITION EN SOUTIEN Á JEAN-FRANÇOIS NIORT

Á l’APPEL DU BUREAU  DE LA SECTION 03 (HISTOIRE DU DROIT) DU CNU

 

Nous invitons la communauté scientifique des historiens du droit ainsi que tous nos collègues à condamner les propos menaçants et diffamants qui salissent la réputation de Jean-François Niort, maître de conférences d’histoire du droit à l’Université des Antilles, qui mène depuis plus de dix ans un travail de recherche exemplaire sur la conception de l’homme qui fondait le statut juridique de l’esclave dans les anciennes colonies françaises.

Cet universitaire reconnu par ses pairs fait l’objet d’attaques diffamantes et de menaces intolérables de la part de groupuscules guadeloupéens qui le traitent de « révisionniste et négationniste » et le somment, à ce titre, de « s’en aller ». Face à ces critiques haineuses, notre collègue s’est adressé au MIR-France (Mouvement international pour les réparations), où il lui a été opposé une fin de non recevoir.

Faire de Jean-François Niort un négationniste de l’abomination de l’esclavage constitue un déni de réalité puisque notre collègue s’est associé depuis 2006 au mouvement des réparations de l’esclavage colonial. Pour preuve, dans son ouvrage sur le Code Noir paru en 2012, Jean-François Niort a amplement souligné le caractère atroce et criminel de celui-ci, par son atteinte aux droits humains et sa contradiction avec le droit commun du royaume, propos réitérés tout récemment dans son nouvel ouvrage paru dans la collection « Idées reçues ».

Le MIR-France affaiblit sa crédibilité en refusant son soutien à un collègue dont le travail témoigne d’une impeccable rigueur scientifique (encore récemment saluée par le CNU).

Les procédés d’intimidation dirigés contre Jean-François Niort constituant une négation pure et simple de la liberté scientifique de la recherche, nous invitons les juristes, les historiens et l’ensemble des universitaires et chercheurs à lui témoigner leur soutien en s’associant à cette motion.

 

Le bureau de la Section 03 du CNU :

Jean-Louis Harouel, professeur à l’Université Paris II, président

Soazick Kernéis, professeur à l’Université Paris X-Nanterre, 1er vice-président

Anne-Marie Voutyras, maître de conférences à l’Université Paris XII-UPEC, 2e vice-président

Anne-Sophie Chambost, maître de conférences à l’Université Lyon III, assesseur

This petition was delivered to:
  • Universitaires

    Anne-Marie VOUTYRAS started this petition with a single signature, and now has 313 supporters. Start a petition today to change something you care about.