Partiels à Paris 1 : nous soutenons le cadrage voté en CFVU contre l’offensive juridique

0 a signé. Prochain objectif : 1 000 !

Le Poing LEVÉ
Le Poing LEVÉ a signé la pétition

Depuis différents UFRs, des professeurs de Paris 1 ont décidé de saisir le juge administratif pour tenter de suspendre la décision votée en CFVU le 5 mai 2020, qui implique qu'aucune note en dessous du 10/20 ne pourra être délivrée pour le second semestre. Nous, étudiant-e-s, professeur-e-s et personnels de l’Université Paris 1, soutenons les organisations qui ont décidé de défendre en justice ce cadrage.

Dans un contexte de crise pandémique, nous pensons qu’il est important de continuer la bataille pour empêcher la mise en place d’une sélection brutale sur les étudiants les plus précaires. De nombreux étudiants ont été obligés de continuer de travailler, d’autres ont perdu toute source de revenu, d’autres ont dû se confiner dans des conditions insalubres, et ne peuvent pas passer leurs partiels comme si de rien n'était. Nous ne pouvons donc laisser faire ceux qui veulent contester la décision et sont prêts à accentuer les inégalités qui structurent déjà l’université. 

Nous apportons donc notre soutien aux élu-e-s étudiant-e-s qui se battent contre une université toujours plus sélective, guidée par la mise en concurrence des étudiant-e-s. Le cadrage voté en CFVU est une première victoire contre la sélection et pour la remise en cause des logiques qui prévalent actuellement à l’université, dans la droite lignée des mobilisations contre Parcoursup ou la LPPR. Nous refusons que cette victoire nous soit reprise, comme nous refusons une université plus intéressée par la protection de la « valeur » de son diplôme que par la lutte contre les inégalités et la défense des intérêts des étudiants.