Paclay-Saris, pour l’ouverture d'une tyrolienne en 2024

0 a signé. Allez jusqu'à 200 !


L'ENS Paclay-Saris est sur le point d'ouvrir ses portes dans le conglomérat de l'Université Paclay-Saris et pourtant les lignes de transport ne sont pas construites, voire encore en discussion à cause de nombreux problèmes. Ceux-ci se regroupent en deux grandes catégories : Les enjeux écologique et économique.

Nous proposons alors une solution révolutionnaire à cela : Une tyrolienne de 15km entre les campus de l'ENS Chanca (au niveau de la tour du forage géothermique) et de l'ENS Paclay-Saris (au niveau du tas de boue au milieu du campus).

Cette solution, qui semble aberrante à première vue tient en réalité d'un miracle d'ingéniosité, car il s'insère idéalement dans la configuration demandé pour un moyen de transport entre la capitale et le plateau.

Premier point "L'écologie" : Comme vous vous en doutez, ce moyen de transport fait partie des plus écologiques inventés à ce jour. L'avantage principal venant du fait qu'il ne rejette aucune émission carbone, l'essentiel de l'énergie est fournie par l'ascension de l'usager dans la tour de départ. La force de pesanteur transformera alors cet effort en déplacement jusqu'au plateau. Pas de déchets, pas d'essence ou d'électricité utilisée, cet appareil permettra même d'effectuer une petite séance de sport de bon matin pour être en forme pour faire de la recherche par la recherche pour la recherche. L'équipement serait, bien évidemment, adapté aux personnes à mobilité réduite avec une plateforme mobile pouvant transporter jusqu'à 500 kilos. Le bilan écologique ne s'arrête pas là puisque l'installation de la tyrolienne ne dénaturera pas le paysage, car sa construction ne nécessitera qu'à tendre un fil entre deux points. Cela veut dire qu'aucun arbre ne sera abattu, aucune espèce animale ne sera déplacée, aucun chantier ne sortira de terre et aucun bruit de construction ne sera présent. De même, la tyrolienne en fonctionnement n'émet aucun bruit ( Preuve en est : https://www.youtube.com/watch?v=_jwcxizjf5o ) et ne perturbera donc aucune espèce endémique ou riverain paclaysien. Nous ne vous parlons même pas de la vue exceptionnelle qu'un usager pourra avoir lors de son trajet quotidien. Son œil pourra se perdre dans l'immensité du parc de Sceaux, il pourra admirer le passage des avions en partance pour des pays exotiques, il apercevra au loin le relief vallonné de la Haute-Chevreuse et finira enfin son trajet sur l'ambiance nature du plateau de Paclay et de la forêt d'Orsay.

Second point "L'économie" : Les chantiers prévus originalement sont, d'après les experts, coûteux. Cet argent n'est pas seulement injecté par l'état, il provient aussi de l'université elle-même, alors qu'il pourrait être réinjecté autre part comme par exemple dans la construction d'une laverie flambant neuve sur le campus. Evidemment, là aussi, la tyrolienne apporte une solution adéquate puisqu'elle ne représente que l'installation d'une corde, la tour de départ étant déjà présente sur le campus de Cachan. Après consultation d'experts (https://www.manomano.fr/balancoire-et-portique/tyrolienne-para-pour-enfant-verte-30m-1183264 ) le prix d'une tyrolienne est d'environ 100 euros pour 30m, ce qui représente, pour 15km, un investissement maximal de 50.000 euros ce qui est négligeable face au prix annoncé par les autres modes de transports. De plus, l'ENS Paclay-Saris ayant une grand tradition d'ingénieurs, la maintenance, facile, pourra être assurée lors de sorties de TP organisées par le département de génie mécanique. Enfin, le petit coût de cette installation et de son entretien impliquera donc que son accès sera gratuit et pourrait même être ouvert toute la nuit, pour permettre aux personnes désirant faire la fête à Paris puisse rentrer en toute sécurité dans leur 12m² du CROUS de Paclay.

Voici en l'état tout ce que nous pouvons vous dire sur ce projet révolutionnaire qui sera bientôt soumis à la direction de l'Université. Prenez donc le temps de signer cette pétition que nous joindrons au dossier si le projet vous plaît.

Si les arguments exposés ici ne suffisent pas à vous convaincre, nous vous invitons à nous contacter pour nous exposer vos idées d'amélioration. 

Pour qu'un jour "Métro, Boulot, dodo" devienne "Tyro,  Plateau, Zalio", signez et partagez !

 



Paclay compte sur vous aujourd'hui

Paclay SARIS a besoin de votre aide pour sa pétition “Université Paclay-Saris: Paclay-Saris, pour l’ouverture d'une tyrolienne en 2024”. Rejoignez Paclay et 186 signataires.